Le Moyen Âge couvre la période historique qui s'étend du V





télécharger 18.06 Kb.
titreLe Moyen Âge couvre la période historique qui s'étend du V
date de publication07.10.2017
taille18.06 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos
Moyen Âge: Chronologie

Le Moyen Âge couvre la période historique qui s'étend du Vième au milieu du XVième siècle.

L'invasion des "barbares" venus de l'Est en 395, provoque le démantèlement de l'Empire romain: nous assistons au passage de l'Antiquité gréco-romaine à ce qu'il est convenu d'appeler le Moyen Âge. Cette période historique durera mille ans (plus ou moins) et prendra fin avec la chute de Constantinople en 1453.

LE HAUT MOYEN ÂGE : Haut Moyen Age : Partie des temps médiévaux qui va du Vième siècle à l'an mille environ.

La première période du Moyen Age est troublée par les invasions où pendant 300 ans le progrès de la civilisation est arrêté. On emploie parfois l'expression "Epoque de la Grande Noirceur" pour désigner cet état de léthargie et de stagnation. La paix revient vers l'an 800. L'Église catholique est toute puissante et le pouvoir est détenu par les rois.

Début du Vième siècle: grandes invasions par les Vandales, les Huns et les Francs. Les Francs, avec Clovis à leur tête, se rendent maîtres de la plus grande partie de la Gaule. Lorsque Clovis meurt en 511, trois royaumes mérovingiens se forment: L'Austrasie, la Neustrie et la Bourgogne qui se déchirent en guerres intestines.

VIIième siècle: affaiblissement de la royauté sous les "rois fainéants" et émergence des maires du palais. Clotaire II et Dagobert Ier réalisent un semblant d'unité. En 687, Pépin de Herstal devient le chef réel des trois royaumes.
En 711 (ou 714), les Arabes font la guerre pour convertir l'Europe à l'Islam. Charles Martel, le maître du pays, les arrête à Poitiers.

Pépin le Bref devient roi en 751. Il fonde la dynastie des Carolingiens. En Europe, en l'an 800, Charlemagne règne en maître. Il est roi des Francs et empereur d'Occident. Un des ses fils qui lui succède, Louis le Pieux (814-840), ne pourra maintenir l'unité de l'Empire. Le partage de l'empire d'Occident a donc lieu à Verdun, en 843 (traité de Verdun).

Charles II le Chauve devient le premier roi de France (840-877). Les invasions normandes provoquent l'affaiblissement de la royauté. La féodalité se développe.

De la période anarchique 877-987 émergent les Robertiens de Paris. Entretemps (911), les Normands s'installent en Normandie.

Louis V, le Fainéant, le dernier souverain carolingien s'éteint. Après s'être illustré dans la défense du Royaume de France contre les Normands où il concurrence les deniers descendants de la lignée de Charlemagne, Hugues Capet s'empare de la couronne (987-990) et fonde ainsi la dynastie des Capétiens.

Les quatre premiers Capétiens, Hugues Capet, Robert II, Henri Ier et Philippe Ier sont tour à tour les maîtres d'un réel petit domaine autour de Paris.

LE BAS MOYEN ÂGE

Louis VI le Gros (1108-1137) et Louis VII le Jeune agrandissent leur domaine et confirment leur autorité face aux féodaux.

De 1108 à 1180, on assiste à un essor économique et urbain. Les communes se constituent. L'Église se renouvelle. C'est l'époque de la chevalerie et des croisades. La bourgeoisie prend forme et les arts connaissent un nouveau souffle (art roman, puis gothique). L'ombre d'une menace plane pourtant: l'"Empire angevin" des rois d'Angleterre (Plantagenêts).

Philippe II Auguste donne à la monarchie capétienne son caractère national avec la victoire de Bouvines en 1214.

Saint Louis (Louis IX) règne de 1226 à 1270. Son intégrité lui confère le rôle d'arbitre de la chrétienté. Son successeur Philippe IV le Bel affermit la royauté capétienne. Le dernier Capétien direct, Charles IV le Bel meurt en 1328. Suit une crise dynastique qui fait renaître l'antagonisme franco-anglais. C'est ce qui provoque la guerre de Cent ans.

Sous Philippe VI de Valois et Jean II le Bon, période plutôt sombre. Défaites de Crécy en 1346 et de Poitiers dix ans plus tard, ayant pour conséquence une importante implantation anglaise dans la France du Sud-Ouest.

Charles V le Sage redore le blason français de 1364 à 1380. Mais ses efforts seront anéantis par son fils Charles VI, qui est un allié des Anglais, donc un adversaire de la royauté. Le royaume est submergé: défaite d'Azincourt (1415). Les Anglais deviennent maîtres du pays par le Traité de Troyes en 1420.

De 1422 à 1461, Charles VII, d'abord aidé par Jeanne d'Arc, débarrasse le territoire national de la présence des Anglais et restaure l'autorité royale.
Généalogie des Mérovingiens
Première dynastie des rois francs, elle a régné sur la Gaule de 481 à 751. Elle doit son nom à Mérovée, grand-père de Clovis. Le père de Clovis, Childéric, roi des Franc Saliens, régna à Tournai vers 460. Le fondateur de la dynastie des Mérovingiens est Clovis 1er qui fut le premier roi de tous les Francs.

La tradition germanique voulant qu’il y ait partage du royaume entre les héritiers, celui-ci est morcelé par la suite et on assiste à la naissance progressive au VIè siècle de trois royaumes : Neustrie, Austrasie et Bourgogne, qui s’affrontent longuement.

Le royaume des Francs n’est de nouveau unifié que pendant de courtes périodes : sous Clotaire 1er (558-561), Clotaire II (613-629) et Dagobert 1er (632-639).

A partir de 639, la monarchie mérovingienne s’affaiblit rapidement et le pouvoir réel passe entre les mains des maires du palais, qui réussissent même à rendre leur fonction héréditaire en Austrasie. C’est la période des "rois fainéants".
Généalogie des Carolingiens

Cette dynastie des rois et empereurs a régné sur une partie de l’Europe occidentale du milieu du VIIIè siècle au Xè siècle et doit son nom à son plus illustre représentant, Charlemagne.

Le fondateur en est Pépin le Bref qui met fin en 751 à la dynastie des Mérovingiens en destituant Childéric III et en se faisant proclamer roi des Francs.

Son fils Charlemagne poursuit les conquêtes et unifie une grande partie de l’Europe occidentale, avant de se faire couronner empereur d’Occident en 800. Mais en 843, cet Empire est partagé entre les trois petits-fils de Charlemagne et sa partie occidentale donne naissance à un premier territoire français, la Francia occidentalis, cadre dans lequel se succèdent les rois carolingiens de Charles le Chauve à Louis V pendant 150 ans.

Le Xè siècle voit l’affaiblissement de la monarchie carolingienne, incapable de lutter contre le morcellement du royaume de France en principautés et les invasions étrangères.

A plusieurs reprises, les Grands du royaume élisent un roi issu de la famille des Robertiens (888 à 898 et 922 à 936). La mort du roi louis V le Fainéant en 987 marque la fin de la branche française de la dynastie carolingienne.

Généalogie des Capétiens
Le couronnement d’Hugues Capet en 987 marque la naissance d’une longue dynastie qui règne sur la France en succession directe ou indirecte pendant plus de huit siècles, jusqu’en 1848, avec une brève interruption de 1792 à 1814.

La branche des Capétiens directs s’étend de 987 à 1328, avec quinze rois en 341 ans). L’idée d’une transmission héréditaire de la couronne par l’héritier mâle le plus âgé s’impose progressivement ; c’est ainsi que, de 987 à 1316, treize rois se succèdent de père en fils, depuis Hugues Capet jusqu’à Jean 1er le Posthume.

Tous travaillent dans le même sens et permettent d’enraciner la dynastie : s’imposer aux grands féodaux, agrandir le domaine royal, lutter contre les puissances étrangères sont leurs buts.

Pour la première fois, en 1316, à la mort de Jean 1er le Posthume, se pose le problème de la succession, l’enfant-roi étant mort quelques jours après sa naissance. C’est son oncle, Philippe V le long, qui monte sur le trône ; de même, quand il meurt en 1322 sans héritier mâle, c’est son frère et dernier fils de Philippe IV le Bel, Charles IV le Bel, qui devient roi.

C’est l’application du principe de la loi salique qui, même s’il n’est invoqué que plus tard, triomphe, excluant les femmes de toute succession royale.

En 1328, la mort de Charles IV le Bel sans héritier mâle marque fin de la dynastie des Capétiens directs et le passage de la couronne à la branche des Valois.
Généalogie des Valois
Cette branche de la dynastie des Capétiens accède au trône de France en 1328 avec Philippe VI, fils de Charles de Valois et neveu de Philippe IV le Bel, dont les trois fils étaient morts sans descendance mâle.

Le nouveau roi est choisi par les grands du royaume, de préférence au roi d’Angleterre Édouard III, pourtant petit-fils par sa mère Isabelle de Philippe IV le Bel.

La dynastie des Valois règne sur la France de 1328 à 1589. Les Valois directs, de 1328 à 1498, donnent sept rois à la France, de Philippe VI à Charles VIII. C’est à nouveau une succession de père en fils pendant 170 ans.

Cette période très difficile est marquée par la guerre de Cent ans, la détention du roi Jean II le Bon, la folie du roi Charles VI et la guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons.

La seconde moitié du XVè siècle voit le redressement de l’autorité monarchique avec Charles VII (1422- 1461) et Louis XI (1461-1483). En 1498, Charles VIII meurt sans héritier mâle et la couronne passe au plus proche prince du sang vivant, son cousin le duc d’Orléans, qui règne sous le nom de Louis XII.
Généalogie des Bourbons
La maison de Bourbon ne fut pendant longtemps que l’une des multiples branches du tronc capétien ; la mort sans héritier mâle des trois derniers Valois devait pourtant donner la couronne aux Bourbons à la fin du XVIe siècle.

Leurs règnes allaient coïncider, au XVIIe siècle et au début du XVIIIe, avec l’apogée de la monarchie absolue et la prépondérance française en Europe.

Ils s’identifient également avec le triomphe d’une civilisation française que les hommes de l’époque ne pouvaient concevoir indépendamment de la personne du souverain. Le XVIIIe siècle, s’il connaît l’affaiblissement de la monarchie absolue, est aussi le temps où la famille de Bourbon occupe les trônes de France, d’Espagne, de Parme et des Deux-Siciles, étendant la puissance de cette maison des Philippines à l’Italie et de l’Inde au Canada.

similaire:

Le Moyen Âge couvre la période historique qui s\Ce cours couvre la période classique du cinéma, issue d’une conception...

Le Moyen Âge couvre la période historique qui s\Ce cours couvre la période classique du cinéma, issue d’une conception...

Le Moyen Âge couvre la période historique qui s\La medecine monastique dans l’occident medieval
«médecine monastique» comme une médecine pratiquée par des moines dans ou à partir d’un monastère. Elle eut son apogée du ixe siècle...

Le Moyen Âge couvre la période historique qui s\Les sociétés européennes au Moyen Âge
«Les pauvres des villes à la fin du Moyen Âge : histoire, historiographie et possibilités de relectures d’une question majeure un...

Le Moyen Âge couvre la période historique qui s\Le moyen âge les rois de France au Moyen Âge (2/2)

Le Moyen Âge couvre la période historique qui s\Le moyen âge les rois de France au Moyen Âge (1/2)

Le Moyen Âge couvre la période historique qui s\Devoir n°2 d’histoire
«Berthe au grand pied», Pépin a deux fils : Charles et Carloman. Très vite l'aîné Charles s'impose et annonce son style, IL se fera...

Le Moyen Âge couvre la période historique qui s\La notion de matière littéraire au Moyen Âge
«Si Jean Bodel avait lu l’Estoire del Saint Graal, à quelle matière l’aurait-il rattachée ?»3, d’autant plus que la fin du Moyen...

Le Moyen Âge couvre la période historique qui s\Qui était Clovis?
«Mérovingiens : les premiers rois du Moyen Age». L’Histoire, novembre 2010, n°358, p. 38-63

Le Moyen Âge couvre la période historique qui s\Programme large : à assimiler progressivement. S’étend sur toute...
«Occident»), qui inclut la Péninsule ibérique, jusqu’à l’Orient (le Moyen-Orient jusqu’à l’Irak; l’Orient inclut généralement l’Égypte,...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com