2. Quels territoires a-t-elle conquis ? D’après la carte, par quels





télécharger 102.4 Kb.
titre2. Quels territoires a-t-elle conquis ? D’après la carte, par quels
date de publication07.10.2017
taille102.4 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > loi > Documentos

Chapitre 4 Fiche 1


La chrétienté médiévale




Questions

Carte

1. Quelle religion a majoritairement été adoptée par l’Occident ?

2. Quels territoires a-t-elle conquis ? D’après la carte, par quels

moyens ?

3. Comment le chrétien catholique affirme-t-il sa foi profonde ?

Chronologie

4. Expliquez les raisons pour lesquelles l’Eglise prend une importance croissante en Occident.

"C'était comme si le monde voulait se

recouvrir d'un blanc manteau d'églises"

(Raoul Glaber, Chroniqueur du XIème siècle)

Vocabulaire

Réforme grégorienne : Ensemble de mesures prises par plusieurs papes dont Grégoire VII pour réformer les mœurs du clergé, améliorer sa formation et renforcer le pouvoir pontifical (de la papauté).

Croisade : intervention armée demandée par l’Eglise pour des raisons religieuses, comme la délivrance d’un lieu Saint.

Hérésie : Non-respect des règles fondamentales (dogme) de l’Eglise catholique romaine.

Inquisition : Tribunal spécialisé, crée par l’Eglise catholique romaine. Juridiction d’exception, elle représente l’autorité du Pape dans une région.

Ordres mendiants : religieux qui suivent une règle et font vœux de pauvreté. Ils vivent au contact des populations (Dominicains, Franciscains) et sont principalement implantés dans les villes.

1000

1054

1059

1095

1100

1122

1130



1200

1231

1270

Renouveau et affirmation de la chrétienté

Combat contre les hérésies

Début XIIIéme : création des ordres mendiants

f:\leçons-sites\l\'eglise\images\parchem3.gif

françois

Reforme Grégorienne

Mise en place de l’Inquisition, tribunal d’exception par le Pape Grégoire IX.

c:\users\kinou\desktop\cours collège\leçons-sites\l\'eglise\images\templier.gif

c:\users\kinou\desktop\cours collège\leçons-sites\l\'eglise\images\urbain.gif

Schisme

Séparation de l’Eglise d’Orient (orthodoxe) et de l’Eglise d’Occident (catholique)
Cadre spatial : l’Occident chrétien au XIème siècle.


1000

1054

1059

1095

1100

1122

1130



1200

1231

1270

françois

____________________________________________________________________________________________________________________________________

____________________________________________________________________________________________________________________________________

c:\users\kinou\desktop\cours collège\leçons-sites\l\'eglise\images\templier.gif

c:\users\kinou\desktop\cours collège\leçons-sites\l\'eglise\images\urbain.gif

____________________________________________________________________________________________________________________________________

____________________________________________________________________________________________________________________________________
 Cadre Chronologique : une chrétienté


Huitième et dernière croisade en Orient

Appel à la croisade

Le pape Urbain II demande aux chrétiens de libérer le tombeau du Christ à Jérusalem tombé aux mains des musulmans
conquérante


Thème 3

Chapitre 4



La chrétienté médiévale


Introduction
Au Moyen âge, l’Occident est chrétien. Il est peuplé de catholiques à l’Ouest et au Nord, d’orthodoxes à l’Est. Les chrétiens catholiques gagnent des territoires dans le Sud de l’Europe (Espagne, Italie, Sicile) ainsi que dans le Nord et en Orient.

C’est par les armes (croisade, Reconquista) et par la conversion (évangélisation) que de nouveaux territoires sont christianisés.

Par ailleurs, il est conseillé aux croyants de partir en pèlerinage c’est-à-dire d’effectuer un voyage vers un lieu tenu pour sacré par la religion (ex : Rome, Jérusalem)
Quelle place occupe la religion chrétienne en Occident du XIème au XIIIème siècle ?

Comment l’Eglise encadre-t-elle les sociétés humaines et impose-t-elle son autorité face aux autres croyances ?


Chapitre 4 Fiche 2
La chrétienté médiévale


Détail de la fresque de Bonaiuti, 1366-1368, chapelle du couvent des Dominicains, Florence, Italie.

Le Pape (à gauche) siège aux côtés d’un Empereur, d’un Roi, et d’un noble. A ses pieds, sont disposés des brebis (symbole du troupeau de l’Eglise) et des chiens (symbole des Dominicains, ordre mendiant). La foule des fidèles (laïcs) est représentée au niveau central alors que les pèlerins forment le groupe agenouillé (en bas et à droite).

http://spiritualite2000.com/art/andrea%20da%20firenze/eglise_detail.jpg
I. L’Occident christianisé. B. Un monde encadré par l’Eglise.


La paix de Dieu : accord de Verdun-sur-le-Doubs (1021-1022)

"Ecoutez, chrétiens, l'accord de paix !

[1] Je n'envahirai d'aucune manière une église...

[2] Je n'assaillirai pas de clerc et de moine ne portant pas d'armes séculières ni de gens marchant avec eux sans armes ; je ne m'emparerai pas de leurs biens, sauf si leur culpabilité me donne alors une bonne raison de le faire. Et si leur culpabilité est prouvée, je ne prendrai pas plus que le prix du forfait et l'amende légale…

[4] Je ne m'emparerai pas du paysan, de la paysanne, des serviteurs et des marchands. Je ne prendrai pas leurs deniers, je ne les ferai pas racheter, je ne prendrai ni ne gaspillerai leur bien, et je ne les fouetterai pas…

[6] Je n'incendierai ni ne détruirai les maisons, à moins que je n'y trouve à l'intérieur un cavalier qui soit mon ennemi et en armes ou un voleur, ou qu'elles ne jouxtent un château qui réponde au nom de château…

[9] Je ne détruirai pas de moulin, je ne m'emparerai pas du blé qui s'y trouve

[12] J'observerai ce bref écrit tant que je vivrai (...); à l'exception du temps pendant lequel je bâtis ou j'assiège un château…; à l'exception de la chevauchée des chevaliers. …

[13] Depuis le début du jeûne jusqu'à Pâques closes, je n'assaillirai pas le cavalier ne portant pas les armes séculières et je ne lui enlèverai pas de force l'avoir qu'il portera avec lui.

Burchard, archevêque de l'Eglise de Lyon, a établi ce pacte de paix au concile de Verdun, en présence de ses évêquescelui qui ne tiendra pas cette paix à partir d'aujourd'hui, … qu'il n'entre plus dans l'église avec les chrétiens, qu'il n'ait plus leur compagnie, qu'il ne reçoive plus le corps et le sang du Seigneur jusqu'à ce qu'il jure cette paix. Nous n'ordonnons pas de jurer ce sacrement à ceux qui ne sont pas cavaliers et ne portent pas les armes séculières.

http://icp.ge.ch/po/cliotexte/le-moyen-age/eglise.paix.dieu.html


A. L’église au cœur des sociétés humaines.


Questions

1. Qui a proclamé cet accord ?

2. A quels membres de la société s’adresse-t-il ? Pourquoi ?

3. Quelles sont les principales interdictions énoncées ? Quelle sanction encourent les contrevenants ?

4. Que nous apprend ce document sur le pouvoir de l’Eglise ?

Questions

1. Quel est l'édifice remarquable, présent sur les deux documents ? Coloriez-le en rouge

sur la photographie et localisez-les sur la carte. Que remarquez-vous ?

2. En vous aidant du texte de Michelet, que pouvez-vous en déduire sur son rôle ?



fichier:france location map-regions and departements.svg



« L’église était au Moyen Age le domicile du peuple. La maison de l’homme...n’était qu’un abri momentané.

Il n’y avait qu’une maison, à vrai dire, la maison de Dieu. ...

La vie sociale s’y était réfugiée tout entière. L’homme y priait, la commune y délibérait, la cloche était la voix de la cité. Elle appelait aux travaux des champs, aux affaires civiles, quelquefois aux batailles .... Le commerce se faisait autour des églises : les pèlerinages étaient des foires. Les marchandises étaient bénies ; on mangeait dans l’église même et après le repas venait la danse. L’église se prêtait à ces joies. »

Jules Michelet (1798-1874), historien français. « Histoire de France », Tome 3

http://storage.canalblog.com/41/93/569496/41215715.jpg




http://www.survoldefrance.fr/photos/highdef/26497.jpg




http://www.survoldefrance.fr/photos/highdef/26497.jpg




http://storage.canalblog.com/41/93/569496/41215715.jpg



Village de Gourdon, Lot (46) Midi Pyrénées

Village d’Arinthod, Jura (39) Franche Comté


I. L’Occident christianisé.
A. L’église, au cœur des sociétés humaines.
L’église occupe une position centrale. Le village s’organise autour d’elle. Elle joue un rôle important dans la vie quotidienne : elle marquait le temps des hommes (travaux des champs), servait de lieu de rassemblement pour régler des problèmes d’ordre politique, attirait les pèlerins. Les activités économiques avaient lieu autour de cet édifice. L’église était donc au cœur de la vie sociale du village.
B. Un monde encadré par l’Eglise

Etude du texte : la Paix de Dieu

1. Cet accord a été proclamé par un collège de religieux dirigé par l’archevêque de Lyon : Burchard.

2. Ce texte s’adresse principalement aux seigneurs et chevaliers afin de limiter leurs activités guerrières et leurs exactions.

3. Burchard entend ainsi :

- protéger l’église et le clergé mais également la population civile (commerçants, paysans…) de la barbarie des seigneurs.

- défendre les biens (moulins, maisons) et les récoltes (blé).

- sécuriser les routes

- interdire les vols

- réglementer la guerre en limitant temporairement les conflits.

Les seigneurs qui ne respectent pas cette paix seront bannis de la chrétienté.

4. Ce document nous montre que l’Eglise entend pacifier et surveiller le monde chrétien en limitant l’usage de la violence dans la société.


http://jacques.prevost.free.fr/cahiers/im_31_et_+/croixtemple2.jpg

Chapitre 4 Fiche 3
La chrétienté médiévale

II. Une chrétienté conquérante et répressive (à travers l’exemple du catharisme) B. Une « hérésie » implantée en Occident.


Une population ciblée

Il est donc assez logique que le catharisme ne recrute que parmi les notables. On connaît

bien, pour le Languedoc, les cathares d'un long XIIIe siècle, du moins ceux qui figurent dans

les registres des inquisiteurs, soit environ quarante mille. Parmi eux, on trouve très peu de paysans, ni aucun des prolétaires qui composent 40 % de la population des villes. Apparaissent seulement des marchands, des hommes de loi et des notaires, auxquels se joignent beaucoup de petits nobles, habitant les cités ou bien les bourgs et les châteaux […].

Son caractère élitiste en fait une religion minoritaire, concernant au plus entre 2 et 5 % de la population languedocienne. Cette faiblesse numérique et son absence de tout caractère populaire favorisent sa disparition rapide, quand la répression s'abat sur lui, laquelle prend deux formes successives : la croisade et l'Inquisition.

http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/catharisme_et_cathares_en_languedoc.asp (article de Jean Louis Biget)
A. Le catharisme : Une doctrine en rupture avec le dogme catholique.


Croyances et rites cathares

Le sacrement du consolamentum (consolation) ou baptême d'imposition des mains pratiqué par le Christ est le seul à porter le salut. Ce sacrement joue un rôle fondamental dans les communautés cathares car il est à la fois sacrement d'ordination (il fait d'un croyant cathare un "parfait"), de pénitence, d'eucharistie et d'extrême onction (appelé "consolamentum" des mourants). Le consolamentum est conféré par un membre de la hiérarchie et exige de celui que le reçoit le respect de la règle cathare (pratique de l'ascèse, abstinence de certaines nourritures comme la viande et ses dérivés) ainsi que la pratique de la morale évangélique (défense de jurer, de mentir, de tuer). Les cathares considèrent inefficace le baptême d'eau que les prêtres catholiques confèrent aux nouveau-nés car ceux-ci n'ont pas l'âge de prendre conscience de l'engagement que comporte le baptême pour celui que le reçoit. Ils contestent le sacrement de l'eucharistie, refusant de croire en la transformation des espèces (…), c'est-à-dire du pain et du vin qui deviendraient le corps et le sang du Christ lors de leur consécration par le prêtre dans la messe (…). Ils contestent aussi le sacrement de mariage catholique, celui-ci légitimant à leurs yeux l'union charnelle de l'homme et de la femme, union à l'origine du péché du premier couple selon leur interprétation de la Genèse. En résumé, les cathares adoptent le modèle de vie, les rites et les sacrements des premières communautés chrétiennes (…) s'appuyant principalement dans les enseignements du Nouveau Testament. Pour ces raisons, ils considèrent inefficaces la médiation des saints, le culte des reliques et des morts (offrandes et messes pour les défunts), pratiques instaurées par l'Église tout au long du Haut Moyen Age. De la même manière, ils n'attachent pas d'importance aux bâtiments d'église comme seul lieu du culte car, pour eux, la parole du Christ peut être enseignée là où se réunissent les fidèles.

Article de Pilar Jiménez Sanchez, Directrice scientifique du Centre d'études cathares

http://www.pyrenees-decouverte.com/sommaire/visites/cathares/intro/

http://fr.sott.net/image/image/s4/91946/full/regioncathare.jpg



Questions

1. Quel sacrement reconnaissent les cathares ?

2. Quelles règles guident leur vie quotidienne ?

3. En quoi s’opposent-ils à l’Eglise catholique romaine ?

4. Où le catharisme s’est-il implanté en Occident ? (sur carte).

5. Dans quelle catégorie de la population recrute-t-il ses membres ? Concerne-t-il une population importante ?




Germanie

Rhénanie


Italie



Occitanie



- 1200

- 1206

- 1208

- 1209

- 1225

- 1229

- 1233

- 1250

croise2.jpg




Question

En conclusion, quels moyens l’Eglise catholique a-t-elle utilisé pour éradiquer la dissidence cathare et empêcher sa renaissance ?

http://passion-medievale.com/www/wp-content/uploads/2011/03/cathares-276x300.jpg

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/8b/bible_of_st_louis_detail.jpg

the murder of peter of castelnau

http://blog.caremedanslaville.org/wp-content/uploads/2012/02/saint_dominique.jpg

Epilogue

Jusqu’à la fin du XIIIème siècle, les cathares seront assiégés, chassés, jugés et exécutés par les croisés et la justice ecclésiastique. Cette guerre religieuse va ruiner la région que la couronne de France va annexer.

1233 : L’Inquisition, confiée aux Dominicains, va débusquer les hérétiques pour les condamner. Les cathares fuiront vers la Catalogne ou la Lombardie.

1229 :

Le traité de paix

de Meaux qui

marque officiellement la fin de la croisade même si les opérations militaires se poursuivront jusqu’en 1255.

1209 : Appel du Pape à la croisade que dirigera Simon de Montfort jusqu’en 1218. Le roi de France n’y participe pas mais autorise ses barons à s’y associer.

Les villes de Béziers et de Carcassonne tombent aux mains des croisés la même année.

1206 : Dominique de Guzman s'installe à Fanjeaux, en plein pays cathare où il prêche pour l’Eglise catholique.

innocent iii.
C. Chronique d’une répression annoncée : la croisade Albigeoise

1208 : Assassinat de Pierre de Castelnau, légat

du Pape, venu négocier l’aide du Comte de Toulouse pour

éradiquer l’hérésie cathare : refus d’où excommunication.

http://musiqueetpatrimoine.blogs.lindependant.com/media/00/00/2899497110.jpg

Croisade Albigeoise

Innocent III (1198-1216)


II. Une chrétienté conquérante et répressive
Etude d’un fait religieux : la croisade Albigeoise
Comment la croisade albigeoise révèle-t-elle les résistances à l’Eglise et les formes que cette dernière utilise pour lutter contre ?
A. Le catharisme : une doctrine en rupture avec le dogme catholique

Etude du texte : Croyance et rites cathares.

1. Les cathares (en grec : purs) ne reconnaissent qu’un seul sacrement : le consolamentum, à la fois baptême (entrée dans la communauté), pénitence, eucharistie (communion avec le Christ), extrême-onction (sacrement de fin de vie). Il n’est donné qu’une fois adulte c’est-à-dire lorsque l’individu est conscient de ses actes.

2. Leurs règles de vie, très strictes, reprennent celles adoptées par les premières communautés chrétiennes. Se basant sur le Nouveau Testament, les cathares pratiquent :

- l’ascèse (vie rude et austère, où l'on se prive des plaisirs matériels pour tendre vers la perfection)

- l’abstinence de nourriture carnée (puisqu’il y a interdiction de tuer)

- l’éthique morale (défense de jurer, mentir, tuer) des premiers chrétiens.

3. Les cathares rejettent les sacrements institués par l’Eglise catholique (le baptême des nouveau-nés, le mariage ou encore l’Eucharistie). De même, le culte des reliques (reste du corps d’un saints, d’un personnage sacré, ou objet leur ayant appartenu, et qui fait l'objet d'un culte), des morts et des Saints sont des pratiques non reconnues. Enfin, ils ne reconnaissent pas les églises comme des lieux de culte.

Complément : ils reprochent aussi à l’Eglise catholique sa richesse.
B. Une « hérésie » implantée en Occident.
1. Voir polycopié (carte)

2. Les cathares sont surtout issus de l’élite sociale : marchands, hommes de loi, notaires et petite noblesse. Cette dissidence touche une population restreinte : 2 à 5%.


C. Chronique d’une répression annoncée : la croisade albigeoise

Travail sur polycopié + carte




Consigne : à l’aide des informations dispensées en cours, complétez la carte et la légende.

Légende : la croisade albigeoise

Zone d’expansion du catharisme

Diocèses cathares

Prédication de Dominique

Première ville prise par les croisés (en 1209)

Sens de la croisade (barons du Nord rassemblés à Lyon)

Fuite des cathares face à la répression (Lombardie et Catalogne)


L’Eglise a utilisé trois moyens pour mettre fin aux cathares :

- un moyen diplomatique : la prédication (Saint Dominique)

- un moyen militaire : la Guerre Sainte (croisade)

- un moyen judiciaire : l’Inquisition (tribunal d’exception)
Conclusion

Au Moyen Age, l’Occident est donc fortement marqué par l’influence du christianisme. L’Eglise de Rome étend son autorité spirituelle sur l’ensemble des chrétiens et la religion est la colonne vertébrale de la société.

C’est dans cette logique que l’Eglise de Rome éradique toute forme de dissidence. Ne pas se conformer au dogme catholique est une hérésie. Ne pas obéir au Pape est passible d’excommunication.

La diffusion du christianisme fut progressive mais elle marque de son empreinte la vie des Européens de cette époque.

similaire:

2. Quels territoires a-t-elle conquis ? D’après la carte, par quels icon2. Quels territoires a-t-elle conquis ? D’après la carte, par quels

2. Quels territoires a-t-elle conquis ? D’après la carte, par quels icon2. Quels territoires a-t-elle conquis ? D’après la carte, par quels

2. Quels territoires a-t-elle conquis ? D’après la carte, par quels icon2. Quels territoires a-t-elle conquis ? D’après la carte, par quels

2. Quels territoires a-t-elle conquis ? D’après la carte, par quels iconRésumé de la contribution : «Responsable de la Diversité»
«Responsables Diversité». Quels en sont les contours et les périmètres d’intervention ? Quels processus de légitimation de la fonction...

2. Quels territoires a-t-elle conquis ? D’après la carte, par quels iconObserver la société française actuelle en repérant quelle place y...
«religieux», quels processus ont amené à cette situation, quels en sont les enjeux et quelles perspectives s’y dessinent

2. Quels territoires a-t-elle conquis ? D’après la carte, par quels iconNouveaux horizons geographiques et culturels
«innombrables»»beaucoup» «plusieurs»,) De quels pays sont originaires les étrangers qui vivent à Istanbul?( Espagne, Portugal, Allemagne,...

2. Quels territoires a-t-elle conquis ? D’après la carte, par quels iconDiapo 1 : Quels symboles de la république observez -vous ? Quels...
«Les citoyens doivent concourir au bien-être commun en s’entraidant fraternellement les uns les autres»

2. Quels territoires a-t-elle conquis ? D’après la carte, par quels iconQuels documents avez-vous fourni pour votre inscription ?
«arrival note» pour préciser votre date d’arrivée et votre vol. Et une carte européenne d’assurance maladie pour me couvrir sur toute...

2. Quels territoires a-t-elle conquis ? D’après la carte, par quels iconCours en français Comment la société française construit-elle «ses»
«ses» individus ? Quels sont les processus sociaux par lesquels ils deviennent ce qu’ils sont ? Comment poser et résoudre ces questions...

2. Quels territoires a-t-elle conquis ? D’après la carte, par quels iconUn ouvrier venu du passé observe les transformations des anciens...
«quels sont les enjeux de l’aménagement des anciens terrains Renault à Boulogne, entre passé, présent et futur». Après avoir présenté...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com