I. De la didactique du français à la didactique de la littérature La constitution d’une didactique du français et non des lettres dans les années 701





télécharger 158.14 Kb.
titreI. De la didactique du français à la didactique de la littérature La constitution d’une didactique du français et non des lettres dans les années 701
page10/10
date de publication05.11.2017
taille158.14 Kb.
typeLittérature
h.20-bal.com > littérature > Littérature
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10
Hamlet, de croire que les critiques parlent du même texte. Mais c’est qu’effectivement ils parlent, à partir d’une œuvre commune, d’un texte devenu pour chacun différent. » (Bayard, 2002, p. 162).

36 N. Lacelle & G. Langlade, « Former des lecteurs/spectateurs par la lecture subjective des œuvres », in J.-L. Dufays, Enseigner et apprendre la littérature aujourd’hui pour quoi faire ?, P. U. de Louvain, 2007, p. 55.

37 « Avant-propos », Textes français et histoires littéraires, Nathan, 1965, cité par G. Langlade et M.-J. Fourtanier (op. cit., p 102).

38 P. Bayard (Qui a tué R. Ackroyd ?, Minuit, 1998 ), J. Bellemin-Noël (Plaisirs de vampire, 2001), G. Langlade (recherches sur la fictionnalisation dans l'activité lectrice in "Les Enseignements de la fiction" Modernités n° 23, 2006) ou encore la définition synthétique de la subjectivité lectrice par Nathalie Lacelle et G. Langlade (in Dufays, J.-L., Enseigner et apprendre la littérature aujourd'hui , pour quoi faire ? (UCL Presses universitaires de Louvain, 2007).

39 Production d'images et des sons en complément de l'œuvre. Le lecteur donne une certaine consistance aux décors en accrochant à ceux-ci des visions et des souvenirs qui lui sont personnels.

40 Pour G. Langlade et M.-J. Fourtanier, l’activité fictionnalisante du lecteur donne de la vraisemblance et de la cohérence à ce qui, sans cela, apparaitrait incompréhensible aux yeux du lecteur. Celui-ci entre dans la fiction mimétique en puisant dans ses représentations du réel des enchainements de causalité qu’il investit dans le déroulement de l’intrigue.

41 A. Rouxel, « Autobiographies de lecteur et identité littéraire », in Rouxel A. et Langlade G. (dir.), Le sujet lecteur, lecture subjective et enseignement de la littérature, PUR, 2004.

42 "Se raconter pour mieux se percevoir comme sujet lecteur" in le Sujet lecteur.

43 Ecrire son autobiographie de lecteur ou comment entrer en didactique de la lecture, dans Nouveaux cahiers de la recherche en éducation, vol. 8 n°1, 2005 en ligne sur : http://ncre.educ.usherbrooke.ca/articles/v8n1/02_Ledur.pdf

44 Voir les questions posées par B. Milcent (« Texte du lecteur et commentaire de texte : relations, évolutions, modalités d'apprentissage », colloque Le Texte du lecteur, Toulouse, 2008) : « Avant chaque lecture analytique, les élèves ont répondu, en classe ou chez eux, à un questionnaire en deux volets ; le premier d’abord intitulé « à l’écoute du texte », - rebaptisé par la suite « à l’écoute de votre lecture »- faisait appel à leurs réactions subjectives : Quelles sont vos premières impressions, réactions, émotions, peut-être difficultés ?

Certaines lignes vous parlent-elles plus que d’autres, si oui, lesquelles et pourquoi ?

Une ou plusieurs images vous viennent-elles à l’esprit lorsque vous lisez ce texte, si oui, lesquelles ?

Ce passage vous rappelle-t-il un autre texte ? une autre œuvre d’art (ou fragment d’œuvre d’art ?) : film, photographie, musique, peinture…

Fait-il ressurgir un souvenir personnel ? (si c’est le cas, vous pouvez, mais vous n’êtes pas obligé de le faire, préciser lequel et pourquoi).

Si vous deviez résumer ce texte en un mot, lequel choisiriez-vous et pourquoi ? »

45 « La question du sujet lecteur en didactique de la lecture littéraire », op. cit., p. 110.

46 Le carnet de bord du bac théâtre s'appuie sur une pratique des metteurs en scène contemporains, le "cahier de régie", dans lequel l'assistant metteur en scène, quand il y en a un, ou le metteur en scène note tout ce qui a été décidé des choix de mise en scène, dispositif scénique, plantations (où se place un personnage par rapport au dispositif scénique), proxémie, choix sur le textes, intentions de jeu, etc...

47 G. Langlade donne l’exemple des inférences fictionnelles suscitées chez les élèves à qui on demande de compléter, lors de leur lecture, les données fictionnelles du Portrait ovale d’Edgar Poe.

48 L’Art de lire ou comment résister à l’adversité ? Belin, 2008, p. 48.

49 « Les postures de lecture des élèves au collège », in Lecture privée, lecture scolaire. La question de la littérature à l’école, coord. J.-F. Massol, P. Demougin, CRDP de l’Académie de Grenoble.

50 Op. cit., p. 119.

51 Genette, G., Fiction et diction, Seuil (« Poétique »), Paris, 1991, p. 8. Pour lui, « une page de Michelet ou de Démosthène ne se distingue d'une page de tel autre historien ou orateur que par la qualité esthétique (essentiellement stylistique) qui est affaire de libre jugement de la part du lecteur », p. 39.

52 G. Plissonneau, A. Vibert, « La littérature d’idées appartient-elle à la culture commune ? », colloque « Manières de critiquer, manières d’enseigner la littérature », Arras, novembre 2009, à paraître.

53 Op. cit., p. 117.

54 Fish Stanley, Quand lire c’est faire. L’autorité des communautés interprétatives [1980], Paris, Les Prairies ordinaires, 2007, p. 74. Ou encore : « On peut répondre d’un oui jovial à la question « Les lecteurs font-ils les significations ? » sans s’engager à grand-chose, puisqu’il serait tout aussi vrai de dire que les significations, sous la forme de catégories interprétatives issues de la culture, font les lecteurs » (p. 75).

55 Voir en annexe des extraits du mémoire professionnel de C. Billouard, stagiaire PLC2, sur Madame Bovary.

56 Ce commentaire se trouvait dans le cahier de bord de cette élève.

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

similaire:

I. De la didactique du français à la didactique de la littérature La constitution d’une didactique du français et non des lettres dans les années 701 iconRésumé : Les didactiques des disciplines sont souvent des didactiques...
...

I. De la didactique du français à la didactique de la littérature La constitution d’une didactique du français et non des lettres dans les années 701 iconLaboratoire laseldi I. Didactique des langues, constitution de la parole et subjectivation
«Langue de service» et non «langue de culture». Bien que l’on n’ait jamais mis autant en avant l’emblème interculturel

I. De la didactique du français à la didactique de la littérature La constitution d’une didactique du français et non des lettres dans les années 701 iconLes technologies de l'information : rôle pédagogique et didactique...

I. De la didactique du français à la didactique de la littérature La constitution d’une didactique du français et non des lettres dans les années 701 iconMaster Didactique des Langues

I. De la didactique du français à la didactique de la littérature La constitution d’une didactique du français et non des lettres dans les années 701 iconProjet didactique

I. De la didactique du français à la didactique de la littérature La constitution d’une didactique du français et non des lettres dans les années 701 iconDidactique Agrégation interne 2010-2011

I. De la didactique du français à la didactique de la littérature La constitution d’une didactique du français et non des lettres dans les années 701 iconPÉdagogie et didactique : de l'art a la manière jean-Michel delaplace...

I. De la didactique du français à la didactique de la littérature La constitution d’une didactique du français et non des lettres dans les années 701 iconProjet didactique et pédagogique : Quelles compétences visées ? Sous...

I. De la didactique du français à la didactique de la littérature La constitution d’une didactique du français et non des lettres dans les années 701 iconDea de mathématiques (option didactique des mathématiques)

I. De la didactique du français à la didactique de la littérature La constitution d’une didactique du français et non des lettres dans les années 701 iconRésumé Le but de cette recherche est de montrer que l’on peut inférer...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com