Introduction : Cet ouvrage, Un train pour chez nous, a été écrit par Azouz Begag





télécharger 29.3 Kb.
titreIntroduction : Cet ouvrage, Un train pour chez nous, a été écrit par Azouz Begag
date de publication05.11.2017
taille29.3 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > littérature > Documentos
ALBERT Véronique PE1 IUFM Montpellier juin 2009


Un train pour chez nous

Azouz Begag
Introduction :

Cet ouvrage, Un train pour chez nous, a été écrit par Azouz Begag , un auteur contemporain qui a écrit un certain nombre d’œuvres pour la jeunesse :
Le gone du Chaâba (1986) Prix Sorcières

La force du berger (1991) Prix européen de littérature enfantine

Le temps des villages (1993)
Il a été illustré par Catherine Louis qui approche le texte avec sensibilité et transporte le lecteur dans une sorte de rêve éveillé.
La première édition date de 2001 aux Editions Thierry Magnier. Il a été réédité en 2006 dans la collection « Que d’histoire ! » CM1 des Editions Magnard.

Cet ouvrage fait partie de la liste de référence des œuvres de littérature de jeunesse pour le cycle 3, dans la catégorie « Récits illustrés ».
Je propose de travailler ce récit dans une classe de CM2 car si le texte est relativement court, l’écriture poétique avec de longues phrases et la présence de nombreuses énumérations pourrait perturber les plus jeunes lecteurs. 
1-Les raisons de mon choix :
Je l’ai choisi parce qu’il est porteur d’émotions fortes qui font appel à la sensibilité du lecteur. Pour son style poétique et enfin pour l’intérêt des thèmes abordés :

Le déracinement, la perte des repères identitaires et culturels, le travail de mémoire et témoignage (la colonisation, le peuple algérien de France).
2-En résumé :
Azouz Begag se souvient du voyage familial qui lui faisait quitter, chaque été, la cité de Lyon pour l’emmener au village natal de ses parents en Algérie. L’auteur raconte les préparatifs, l’attente dans le port de Marseille, la nuit sur le pont du bateau et l’arrivée à Alger, puis le long voyage en train jusqu’à Sétif et le bonheur de ses parents arrivés sur leur terre …Au-delà d’un simple récit de voyage, Azouz Begag sait nous faire comprendre l’importance de cet événement

dans la vie d’un immigré.

Il fait partager l’émotion de retrouver ses racines, les odeurs , les couleurs des paysages. Il montre à quel point , son père, objet de si peu d’attention en France, se sent immédiatement quelqu’un en touchant le sol algérien.
3-Extrait choisi :
L’extrait que j’ai choisi de vous lire me semble bien représentatif de l’œuvre dans le style d’écriture poétique, dans l’enchevêtrement entre des descriptions concrètes du voyage et l’évocation toujours présente des émotions.
LECTURE pages 8 et 9
Après une analyse littéraire du texte, j’envisagerai un dispositif pédagogique adapté aux centres d’intérêt de cette œuvre.

Développement :
Analyse littéraire 
Ce texte est un récit autobiographique.

Les premières pages sont au passé, c’est le narrateur adulte qui parle. Ensuite, dans un flash-back, c’est l’enfant qui prend la parole et raconte le voyage .

A partir de là, la structure de la narration est linéaire , chronologique et au présent .

1- Cohérence du récit :
L’univers de référence : Plusieurs espaces jalonnent la distance parcourue par la famille :

France,Méditerranée, Algérie, les bateaux et le monde des ports.
Les personnages : le récit est construit autour des personnages principaux ( narrateurs et sa famille ) .

Seule l’attitude du père change : il passe d’un statut de chef autoritaire, stressé à un statut de père responsable, attentif, qui aime ses enfants.
La situation : le récit est entrecoupé de passages descriptifs qui permettent de découvrir les sentiments des personnages, les atmosphères…

Les indicateurs textuels temporels sont nombreux, ils rythment et structurent le récit.
2-Le style d’écriture :
Elle est poétique avec des énumérations et des métaphores « une humanité en crue »

3-Les illustrations :
Elles facilitent la lecture car au-delà de la dimension esthétique elles interprètent le texte.
Page 2 :

La dominante grise exprime l’atmosphère froide de la banlieue

et ses grands immeubles, décrite par l’auteur .


Pages 4 et 5 :

Collage d’images jaunies retravaillées aux couleurs ocres et

sépias comme autant de souvenirs de voyage .

(cartes postales/photographies)

Les illustrations renforcent l’idée d’un passage entre deux mondes : un monde froid et pesant à un monde chaud et vivant. Les gris , jaunes et bleus deviennent de plus en plus lumineux .


Dispositif pédagogique

Le dispositif pédagogique que j’envisage s’organise autour de la question suivante :
Ce voyage est-il seulement un voyage de vacances ?
Les différentes étapes de la séquence tâcheront d’emmener , progressivement, les élèves à apporter des éléments de réponse à cette question.

J’ai construit cette séquence autour de 5 séances :
1- lecture découverte

2- les voyages dans le voyage (reformulations synthétiques)

3- discussion à visée littéraire

4- écrit de travail individuel et débat

5- prolongement vers l’écriture
1ère séance


Lecture découverte :

Je proposerai aux élèves une lecture dans un « désordre concerté »  (C.Tauveron) avec la volonté de problématiser le texte par un dispositif conçu et présenté comme un jeu :


  • Occultation initiale de la première partie ( les deux premières pages dans lesquelles l’auteur adulte parle et pose le sujet de son livre : évocation du voyage annuel et rituel vers le pays natal de ses parents et l’importance de ce voyage pour lui ).



  • La lecture commence à partir de la page 6 quand l’enfant prend la parole et raconte le voyage. La lecture magistrale me paraît bien adaptée à un court récit et une écriture poétique. Elle permet d’engager les élèves dans le projet de lecture, de les transporter par l’esthétisme de l’écriture et des illustrations dans la rêverie des voyages .



Après cette première lecture découverte, je proposerai aux élèves une discussion sur leurs premières impressions.

2ème séance
Les voyages dans le voyage:  
L’objectif de cette deuxième séance sera de comparer le voyage en bateau et le voyage en train.
J’ai sélectionné 6 passages,qui permettent un travail d’interprétation en groupes .

Après une relecture de ces passages je demanderai aux élèves de procéder à une reformulation synthétique.( écrits de travail)

Pages 8 et 9  la nuit sur le pont du bateau

11  l’histoire de Mona (la sœur du narrateur) le voyage en bateau

14 et 15  l’arrivée dans la baie d’Alger

Pages 21  ouvert sur le paysage, les animaux


22 et 23  les villages et les enfants le voyage en train

26 et 27  les couleurs des paysages

Ces reformulations d’abord individuelles seront ensuite confrontées au sein des groupes , puis les conclusions seront présentées à la classe .
On aura ainsi montré l’intention de l’auteur en comparant les descriptions du voyage en bateau et du voyage en train :
En bateau : milieu fermé mais ouvert sur le ciel , lequel au travers des étoiles offre un voyage dans le voyage ( page 8 et 9).

En train : ouvert sur le pays : les animaux, les enfants, les villages.
Montrer en quoi le voyage en bateau n’est que rêve alors que le voyage en train est réalité pour le narrateur .

Souligner la dimension poétique des pages 8 et 9 : l’écriture limpide, rythmée , poétique, pleine de tendresse et d’émotions.
3ème séance


Discussion à visée littéraire :


Une discussion à visée littéraire sera organisée autour de la question :
Ce voyage est-il seulement un voyage de vacances ?

Par leurs échanges, les élèves pourront enrichir leurs interprétations.
Indices :

page 7 : « Elle a décidé qu’elle… »

page 15 : « Fou de joie, je demande à ma mère si c’est bien notre

pays … »

page 19 : « Belle Algérie. C’est mon vrai pays.»

page 27 : «  J’ai un pays. »

page 28 : « Nous arrivons sur la terre de mes ancêtres … »
Lecture magistrale des 2 premières pages et confrontation avec les conclusions de la discussion.
Interroger les élèves sur l’emploi de la première personne du singulier … peut-on faire l’hypothèse que l’auteur est aussi le narrateur ?
Lecture d’une biographie de l’auteur.

4ème séance

Ecrit de travail individuel :


A partir de la phrase suivante : « En France, parfois on se moque de lui comme s’il n’était personne, mais ici au village, il est quelqu’un avec une histoire, une terre, des amis » .
Je demanderai aux élèves d’expliquer à leur manière cette phrase, ce qu’ils comprennent, ce qu’ils en pensent.

Confrontation des réponses et prolongement vers un débat sur le thème de l’immigration, le déracinement, l’exil :
Comment les immigrés conservent-ils leur culture d’origine ?

5ème séance


Récit d’une dizaine de lignes
Lanceur d’écriture :
Ce jour-là, nous nous étions levés très tôt , la joie et la bonne humeur remplissaient la maison ; nous partions pour un long voyage, j’étais heureux …
Illustrations (carnet de croquis / dessins ou photographies )

 notion de point de vue à partir des cadrages : les photos d’enfants sont parfois étonnantes car ils réalisent des cadrages à leur hauteur .

Les élèves pourront exprimer leur point de vue par rapport à l’ouvrage d’Azouz Begag dans leur cahier de littérature.

Cette étude pourra se prolonger par le livre Rachid de Tahar Ben Jelloun .
Auteur marocain qui décrit le Maroc comme « Le pays ou les étoiles se bousculent dans le ciel pour veiller sur les rêves des enfants ».

Conclusion :
« J’adore partir en voyage de rêve de cette douce manière » écrit Azouz Begag et je pense que les enfants aimeront voyager avec l’auteur tout au long de son récit .

Cependant, ce récit autobiographique assez compliqué nécessitera de la part des élèves une implication pour accéder au sens. Enfin la rencontre avec cette œuvre leur permettra surtout de mieux comprendre le peuple algérien de France.





similaire:

Introduction : Cet ouvrage, Un train pour chez nous, a été écrit par Azouz Begag iconRecherche Opérationnelle. Chez les militaires : On parle de logistique...
«Le train des équipages» : but d’amener les troupes faire la guerre et de stocker le matériel

Introduction : Cet ouvrage, Un train pour chez nous, a été écrit par Azouz Begag iconDimanche 16 octobre 2O11 23H 30 [gmt+ 1] «je n’aurais manque un seminaire...
«Vie de Lacan». Elle a été écrite par Jacques-Alain Miller. C’est la première partie d’un ouvrage, plus complet, à paraitre prochainement,...

Introduction : Cet ouvrage, Un train pour chez nous, a été écrit par Azouz Begag iconLettre d’information n°20 : 21 novembre 2015 L’Association France-Chine-Éducation (F. C. E.)
«Lettre» un historique de l’enseignement du chinois tel que relaté par un article du journal «Le Monde» de 1979 qui nous a aimablement...

Introduction : Cet ouvrage, Un train pour chez nous, a été écrit par Azouz Begag iconBibliographie d'été 2014 pour le Capes/agrégation
«Le monde romain» : celui dirigé par J. P guilhembet et Y. Roman, collection Ellipses. Voir également celui de S. Armani et G. Traina,...

Introduction : Cet ouvrage, Un train pour chez nous, a été écrit par Azouz Begag iconCette séquence de fle-fls (niveaux A2-B1) a été élaborée par Mme...
«Moi, raciste !?» publiée par la commission européenne (1998), ainsi qu’un texte explicatif («Coup d’œil sur les définitions et les...

Introduction : Cet ouvrage, Un train pour chez nous, a été écrit par Azouz Begag iconRando Moto “ On the Road Again ”
«grands pas», les véhicules qui circulent sont très souvent en triste état et conduits par des chauffeurs non expérimentés. Le parcours...

Introduction : Cet ouvrage, Un train pour chez nous, a été écrit par Azouz Begag iconJe dédie cet ouvrage à mon fils Rodolphe

Introduction : Cet ouvrage, Un train pour chez nous, a été écrit par Azouz Begag icon«Historiens biographes d’écrivains»
«et son temps» pour «s’excuser» d’être sorti de l’histoire même s’il parle beaucoup du Risorgimento dans cet ouvrage. Pour Voltaire,...

Introduction : Cet ouvrage, Un train pour chez nous, a été écrit par Azouz Begag iconPatrice Dard est le fils de Frédéric Dard. IL a publié chez Fayard...
«l’embaumeur» ou chaque roman est écrit par un auteur différent. Pour le premier roman, c’est l’écrivain Michel Vigneron qui ouvre...

Introduction : Cet ouvrage, Un train pour chez nous, a été écrit par Azouz Begag icon31 personnes seulement ont rempli le questionnaire et l’ont rendu...
«Aimez-vous la nuit ?», écrite par Julien Séchaud et mise en scène par Annie Vergne. Cette pièce raconte l’histoire de quatre personnes...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com