Manuel h martín





télécharger 429.83 Kb.
titreManuel h martín
page2/6
date de publication19.10.2016
taille429.83 Kb.
typeManuel
h.20-bal.com > littérature > Manuel
1   2   3   4   5   6

Jorge Amat, réalisateur, photographe



Fils de républicains espagnols, il fait ses études à l'université de Paris VIII. Il a réalisé quatre longs-métrages de fiction et plusieurs documentaires politiques sur les brigades internationales en Espagne, l’extrême gauche en Italie, la résistance et la lutte armée en France, la mafia en Sicile....les camps de concentration Français et sur Stéphane Hessel.
José María Riba, journaliste, programmateur de festivals




Journaliste depuis 1982 à l’AFP. En 1980, il intègre le Comité de Direction du Festival International du Film de San Sebastián. Il a été Délégué Général de la Semaine Internationale de la Critique au Festival de Cannes et a collaboré activement à la naissance de l’association Espagnolas en París. En 2010, il devient Directeur Adjoint à la création du Festival Cinéma politique pour le XXI siècle.


C
© Philippe
arine Tardieu
, réalisatrice

Entre 2001 et 2003, Carine Tardieu écrit et réalise deux courts-métrages primés dans de nombreux festivals internationaux, Les baisers des autres  et L’aîné de mes soucis. En 2007, elle réalise son premier long-métrage La tête de maman (Nord-Ouest Production), co-écrit avec Michel Leclerc et interprété entre autres par Karin Viard et Kad Merad. Son second long-métrage, adaptation du roman éponyme de Raphaële Moussafir, Du vent dans mes mollets (Karé productions), avec Agnès Jaoui, Denis Podalydes et Isabelle Carré, sort en août 2012.
 Elle travaille aujourd’hui au développement de son troisième long-métrage.

Mathieu Vaillant, assistant réalisateur
Mathieu Vaillant est premier assistant réalisateur depuis une dixaine d’années. Il a notamment travaillé sur Vilaine de Allan Mauduit et Jean-Patrick Benes, Rien de personnel de Mathias Gokalp, Le Nom des gens de Michel Leclerc, Du vent dans mes mollets de Carine Tardieu et sur le dernier film d’Agnès Jaoui, Au bout du conte.


LES FILMS D’ OUVERTURE
La projection des films d’ouverture et de clôture est sur invitation.

Cependant, il est possible d’accéder à ces séances, dans la limite des places restantes, en se présentant en billetterie 15 minutes avant le début.
- LA CHISPA DE LA VIDA (Un Jour de chance) de Alex de la Iglesia

Vendredi 28 septembre à 21h00, à La Cinémathèque de Toulouse

Avant-première nationale – Distribution : UGC
2011 – 1h35
Production Trivisión S.L., Alfresco Enterprises S.L., La Ferme Productions
Scénario Randy Felman
Réalisation Alex de la Iglesia
Photographie Kiko de la Rica
Musique Joan Valent
Interprétation José Mota, Salma Hayek, Fernando Tejero…
Ancien publicitaire, Roberto ne supporte plus d'être au chômage. Alors qu’il essuie un nouvel échec dans ses recherches, il retourne dans l'hôtel qui fut le théâtre de sa lune de miel, converti en musée. Au cours de sa visite, il fait une grave chute et se retrouve avec une barre de fer plantée dans la tête. Devenu l’attraction des médias, Roberto compte bien en profiter.
Álex de la Iglesia

Álex de la Iglesia est diplômé en Philosophie de l’Université de Deusto. Il débute au cinéma en tant que décorateur et directeur artistique. Son premier court-métrage, Mirindas asesinas (1991) attire l’attention de la maison de production des frères Almodóvar, El Deseo, qui finance son premier long-métrage, Action mutante (1992), lauréat de trois Goya. Deux ans plus tard, Le jour de la Bête remporte six Goya et est un succès en salle. En 2008, Álex de la Iglesia présente, au Festival du Cinéma Espagnol de Nantes, Crimes à Oxford, et remporte le Prix du Public. Le Ministère de la Culture Espagnol lui remet, en 2010, le Prix National de la Cinématographie. Il a été Président de l’Académie espagnole du Cinéma de 2009 à 2011.
- 30 AÑOS DE OSCURIDAD de Manuel H Martín

Vendredi 28 septembre à 21h15, à L’ABC

En présence de Manuel H Martin et de son producteur, Miguel Angel Reina
2010 – 2h05
Production La Claqueta , Pizzel 3D, Irusoin
Scénario Jorge Laplace
Réalisation Manuel H. Martín
Photographie Daniel Mauri
Montage Javier Bertolaza
Musique Pablo Cervantes
À la fin de la guerre civile, Manuel Cortés, l’ancien maire républicain d’une petite commune malaguène, parvient à rentrer chez lui sans être découvert. Il décide alors, avec sa femme Juliana, de creuser un trou dans une cloison, où il pourra se cacher pour un temps. Ce documentaire d’animation raconte l’histoire de ceux que l’on a appelé les «  taupes  » de l’après-guerre  civile.
Manuel H Martín

Manuel H Martín a réalisé deux courts-métrages et un documentaire avant 30 años de oscuridad.

LES AVANT-PREMIÈRES
- BARCELONA, ABANS QUE EL TEMPS HO ESBORRI de Mireia Ros

Barcelone avant que le temps ne l’efface

Vendredi 5 octobre à 21h00, au cinéma Le Cratère

Sortie prochainement – Iberifilms




2010 – 1h33
Production Promarfi Futuro 2010, Marta Figueras
Scénario Victoria Bermejo, Javier Baladía
Réalisation Mireia Ros
Photographie Ramiro Civita
Musique Mauricio Villavecchia
Montage Mireia Ros
Ce documentaire est la chronique sépia de la haute bourgeoisie qui fit la révolution industrielle en Catalogne. Une ballade ironique dans la Barcelone du XXème siècle à traves les souvenirs recueillis par l’un de ses descendants, Javier Baladia, qui nous conduit à l’âge d’or d’une élite cosmopolite et cultivée. Un portrait personnel du XXème siècle.
Mireia Ros

Après une longue carrière d’actrice de cinéma, théâtre et télévision, elle crée en 1992, la Sté de production Bailando con Todos avec Marta Figueras qui collaborera à tous ses projets. En 1996 elle dirige son premier long métrage, "La Moños".


- OPERACIÓN E de Miguel Courtois

Mardi 2 octobre à 20h00, au cinéma UGC

Sortie le 12 novembre – Europacorp
2012 – 1h49
Production Tormenta films, Zircozine, A.J.O.Z., films
Scénario Antonio Onetti
Réalisation Miguel Courtois
Interprétation Martina García, Luis Tosar, Gilberto Ramirez
Colombie, décembre 2007 : le monde entier attend la libération de deux otages des FARC, Clara Rojas et son fils Emmanuel, né en captivité. Or quelques années plus tôt, le bébé a été confié de force par la guérilla à un pauvre paysan, José Crisanto. Le film raconte l’incroyable et bouleversante histoire de cet homme et de sa famille dont la vie va se transformer en tragique périple.
- INSENSIBLES de Juan Carlos Medina

Mercredi 3 octobre à 21h00, au cinéma ABC

Sortie prochainement – Distrib Films
2006 – 1h55
Production Les Films d’Antoine, Tobina Film, Roxbury Pictures
Scénario Juan Carlos Medina, Luiso Berdejo
Réalisation Juan Carlos Medina
Photographie Alejandro Martínez
Musique Johan Söderqviste
Interprétation Alex Brendemühl, Tómas Lemarquis, Irene Montala…

À la veille de la guerre civile espagnole, un groupe d’enfants insensibles à la douleur est interné dans un hôpital des Pyrénées. De nos jours, David Martel, un brillant neurochirurgien, doit retrouver ses parents biologiques pour procéder à une greffe indispensable à sa survie. Dans cette quête vitale, il va se confronter au funeste destin des enfants insensibles.
Juan Carlos Medina

D’origine franco-espagnole, Juan Carlos Medina passe une partie de sa jeunesse en Espagne avant d’arriver à Nantes où il suit pendant deux ans une classe préparatoire afin de passer le concours de la Fémis puis se met à écrire des scénarii tout en intégrant un cursus de cinéma à la Sorbonne. Mais lassé de suivre des cours théoriques, il se prend en main en achetant une caméra 16 mm et dix bobines, puis part dans le désert espagnol près de Saragosse avec deux copains pour tourner son premier court-métrage Trinitad (2000), sorte d’hommage expérimental aux films de Carl Dreyer et Luis Buñuel. Juan Carlos Medina signe ensuite deux autres courts-métrages plus narratifs et avec un plus de moyens  : Rage (2001) et Mauvais jour (2003) tourné à la Défense et interprété par Aurélien Recoing. Il s’attelle dans la foulée au script d’Insensibles, qui, lors de son long parcours de réécritures, obtient le Prix Sopadin Junior en 2005, récompense remise chaque année par des professionnels du cinéma à un scénario en développement. Scénario qui a également été sélectionné aux ateliers Equinoxe sous le parrainage de Paul Haggis et Mary Sweeney. Juan Carlos Medina finit par réaliser Insensibles, son premier long-métrage, durant l’été 2011.
- LA CHISPA DE LA VIDA (Un Jour de chance) de Alex de la Iglesia

Vendredi 5 octobre à 20h00, au cinéma UGC

Sortie prochainement – UGC



2011 – 1h35
Production Trivisión S.L., Alfresco Enterprises S.L., La Ferme Productions
Scénario Randy Felman
Réalisation Alex de la Iglesia
Photographie Kiko de la Rica
Musique Joan Valent
Interprétation José Mota, Salma Hayek, Fernando Tejero…
Ancien publicitaire, Roberto ne supporte plus d'être au chômage. Alors qu’il essuie un nouvel échec dans ses recherches, il retourne dans l'hôtel qui fut le théâtre de sa lune de miel, converti en musée. Au cours de sa visite, il fait une grave chute et se retrouve avec une barre de fer plantée dans la tête. Devenu l’attraction des médias, Roberto compte bien en profiter.
Álex de la Iglesia

Álex de la Iglesia est diplômé en Philosophie de l’Université de Deusto. Il débute au cinéma en tant que décorateur et directeur artistique. Son premier court-métrage, Mirindas asesinas (1991) attire l’attention de la maison de production des frères Almodóvar, El Deseo, qui finance son premier long-métrage, Action mutante (1992), lauréat de trois Goya. Deux ans plus tard, Le jour de la Bête remporte six Goya et est un succès en salle. En 2008, Álex de la Iglesia présente, au Festival du Cinéma Espagnol de Nantes, Crimes à Oxford, et remporte le Prix du Public. Le Ministère de la Culture Espagnol lui remet, en 2010, le Prix National de la Cinématographie. Il a été Président de l’Académie espagnole du Cinéma de 2009 à 2011.

NO TENGAS MIEDO de Montxo Armendáriz

Jeudi 4 octobre à 20h30, au cinéma Utopia Toulouse

Sortie prochainement – Iberifilms
2011 – 1h29
Production Oria Films
Scénario Montxo Armendáriz, María Laura Gargarella
Réalisation Montxo Armendáriz
Photographie Alex Catalàn
Montage Fernando Franco
Interprétation Michelle Jenner, Lluis Homar, Belén Rueda…
Sylvia porte en elle un lourd secret qui a brisé son enfance. Ses proches n’ont pas vu sa détresse ou peut-être ont-ils préféré ne pas la voir… À 25 ans, elle décide d’affronter son douloureux passé et les êtres qui y sont liés. Sur le chemin de cette reconstruction, elle va apprendre à dominer ses émotions, ses peurs et accéder enfin à l’estime de Soi.
Montxo Armendáriz

Avec sept longs-métrages à son actif depuis 1984, Montxo Armendáriz est l’un des réalisateurs les plus brillants et novateurs du cinéma espagnol. Primés dans tous les grands festivals européens, Tasio, 27 horas, Historias du Kronen, Secretos del corazón et Silencio roto sont des films profondément ancrés dans la réalité de l’Espagne contemporaine.

- SUEÑO Y SILENCIO de Jaime Rosales

Samedi 29 septembre à 21h00, au cinéma ABC

Sortie le 3 octobre – Bodega Films
2012 – 1h50
Production Jaime Rosales, José María Morales, Jérôme Dopffer
Scénario Jaime Rosales, Enric Rufas
Réalisation Jaime Rosales
Photographie Oscar Durán
Montage Nino Martínez Sosa
Interprétation Yolanda Galocha, Oriol Roselló, Jaume Terradas…

Oriol et Yolanda vivent à Paris avec leurs deux filles. Il est architecte, elle est professeur de lycée. Au cours de vacances dans le delta de l’Ebre, au sud de la Catalogne, un accident bouleverse leur existence.
Jaime Rosales

Après avoir fait des études de commerce à ESADE, il obtient une bourse pour étudier le cinéma dans la prestigieuse Ecole Internationale de Cinéma et Télévision de San Antonio de los Baños (EICTV) à Cuba. Son premier film , Las horas del día, est sélectionné à la Quinzaine de Réalisateurs, Cannes 2003 et reçoit le prix FIPRESCI de la critique internationale. En 2007, La soledad, est sélectionné au festival de Cannes dans la section Un Certain Regard. En 2008, Un tir dans la tête est présenté en compétition au festival de San Sebastián et reçoit le prix FIPRESCI de la critique internationale. Enfin, Rêve et silence était sélectionné à la Quinzaine de Réalisateurs cette année à Cannes.

COMPÉTITION
Longs-métrages
A puerta fría de Xavi Puebla
De tu ventana a la mía de Paula Ortiz
El muerto y ser feliz de Javier Rebollo
El nens salvatges de Patricia Ferreira
Kanimambo de Adán Aliaga, Carla Subirna, Abdelatif Hwidar
Madrid 1987 de David Trueba
Miel de naranjas de Imanol Uribe


Courts-métrages
Programme 1

Las variaciones Guérnica de Guillermo García Peydró
Postales desde la luna de  Juan Francisco Viruega
Positivo negativo de Florencia Marano
Más cerca del mar de Andreas Daldakis
Odysseus Gambit de Alex Lora
Danzantes de Liz Lobato
Programme 2

Bell & Howell 2146 XL de Ana Rodríguez León
Vanuatu o la felicidad de Rafa Piqueras
Au revoir de Toni Barrena
1   2   3   4   5   6

similaire:

Manuel h martín iconSite St Martin

Manuel h martín iconMartin bailly & associes tel 03 87 36 68 53

Manuel h martín iconJacques Martin & Gilles Chausselat

Manuel h martín iconMartin bailly & associes tel 03 87 36 68 53

Manuel h martín iconMartin bailly & associes tel 03 87 36 68 53

Manuel h martín iconMartin bailly & associes tel 03 87 36 68 53

Manuel h martín iconMartin bailly & associes tel 03 87 36 68 53

Manuel h martín iconMartin bailly & associes tel 03 87 36 68 53

Manuel h martín iconMartin bailly & associes tel 03 87 36 68 53

Manuel h martín iconMartin bailly & associes tel 03 87 36 68 53






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com