Manuel h martín





télécharger 429.83 Kb.
titreManuel h martín
page4/6
date de publication19.10.2016
taille429.83 Kb.
typeManuel
h.20-bal.com > littérature > Manuel
1   2   3   4   5   6

Au revoir de Toni Barrena

2011 – 12mn

Production Wotam producciones - Scénario Toni Barrena - Photographie Alex Barrera - Son David Pérez - Interprétation Miguel Ángel Barrena, Laura Perán

Un voyage en voiture, souvenirs abstraits. Ce n’est pas ton histoire, ni la mienne, c’est simplement la nôtre.
Virgen negra de Raúl de la Fuente

2011 – 24mn

Production Kanaki Films, Haurralde Fundazioa - Scénario Raúl de la Fuente - Photographie Raúl de la Fuente Montage Raúl de la Fuente - Musique Mikel Salas

Au Mozambique, une croyance dit qu’un homme atteint du SIDA doit avoir des relations avec une jeune fille vierge pour que la maladie disparaisse. Comment les femmes mozambicaines vivent-elles le sexe  ? Plusieurs d’entre elles évoquent ces réalités.
Plenamar de Joan Carles Martorell

2011 – 17mn

Production Cinètica Produccions, Joan Carles Martorell, IB3 Televisió de les Illes Balears - Scénario Laia Ordóñez Photographie Nicolás Pinzón Musique Ferran Cruixent - Interprétation Lydia Sánchez, Rodo Gener, Santi Celaya

Erica et Marc, un couple, et leur ami, Albert, décident de partir le week-end pour croisière à la voile dans le sud de Majorque.
Zeinek Gehiago Iraun de Gregorio Muro

2011 – 12mn

Production Gregorio Muro - Scénario Gregorio Muro - Photographie Ismael Blanco - Musique Txus Aranburu Montage Alatzne Portu Animation Imanol Zinkunegi, Jose Mari Morcillo

Un jeu d'enfants dangereux va déranger pour toujours la vie d'Ander et de sa famille.
Top manta de Lucas Sempere

2011 – 9mn

Production Fundación Centro de Estudios Ciudad de la Luz de la Comunitat Valenciana - Scénario Lucas Sempere - Musique Carmen López Montage Lucas Sempere Interprétation Flor Bueno, Martín Bodian, Aziz Faude, Keba

Une étudiante rencontre un migrant qui vend des dvds dans la rue. Surprise par sa passion pour le cinéma, elle l’invite à voir un film. Mais la peur face à la précarité du jeune homme et l’égoïsme face à la souffrance d’une perte éventuelle, mettent en cause leur possible relation.
Compétition premiers films
Bi anai – Deux frères
2011 – 1h40
Production Orio Produkzioak, S.A.
Scénario Imanol Rayo
Réalisation Imanol Rayo
Photographie Javier Agirre Erauso
Montage Guille Sánchez Mahave
Interprétation Bingen Elortza, Coterón Aitor, Kandido Uranga…
Adaptation du roman homonyme de Bernardo Atxaga. Face à la mort de son père, Paulo, le fils cadet devra s’occuper de Daniel, son frère handicapé. Proche du documentaire, le film aborde, d’une manière naturelle et sans artifices, les problèmes de la société comme l’isolement dans un environnement rural et la tragédie de la déficience mentale.
Imanol Rayo

Il obtient un diplôme en Réalisation Cinématographique à l’Ecole de Cinéma de Andoain, dans le pays basque espagnol, puis étudie la Rédaction Cinématographique avec Michel Gaztambide à Urnieta. Bi anai est son premier long-métrage.

Buscando a Eimish
2012 – 1h24
Production Jana Films S.L.
Scénario Ana Rodríguez Rosell
Réalisation Ana Rodríguez Rosell
Photographie Pau Mirabet Pereire
Musique Antonio Escobar
Interprétation Óscar Jaenada, Manuela Vellés, Jan Cornet…
Lucas prend le premier train dans le passé d’Eimish, son ex petite amie. Durant ce voyage, qui le mènera en Italie et en Allemagne, il découvrira qui elle est réellement. Buscando a Eimish parle de trouver sa place dans le monde, ce qui est affaire d’intuitions, de destin et des énergies invisibles qui créent des liens entre les personnes.
Ana Rodríguez Rosell

Diplomée de journalisme, Ana Rodríguez Rosell travaille pour le Cabinet de Communication de la mairie de Boadilla del Monte, à l’Université San Pablo-CEU et rédactrice pour DEC (du groupe BBDO). En 2007, elle crée la maison de production Jana Films S.L. pour laquelle elle s’implique dans des travaux de réalisation et de production. Pendant l’été 2011, elle tourne son premier long-métrage, Buscando a Eimish, entre Madrid, Berlin et Vérone.

Auparavant, elle a réalisé des publicités, des courts-métrages et des documentaires.
Carmina o revienta
2012 – 1h11
Production Jaleo Films
Scénario Paco León
Réalisation Paco León
Photographie Juan González Rebollo
Musique Pony Bravo
Interprétation Carmina Barrios, María León, Paco Casaus…
Carmina, une femme de 58 ans qui a subi plusieurs cambriolages, sans être indemnisée par son assurance, imagine une façon de récupérer l’argent pour faire vivre sa famille. Pendant qu’elle attend l’issue de son plan, elle réfléchit, dans sa cuisine, sur sa vie, son œuvre et ses miracles.
Paco León

Il débute dans la réalisation cinématographique avec Carmina o Revienta, un projet sur lequel il travaille plusieurs années. Ce n’est pas la première fois que l’acteur s’assoit dans la chaise du réalisateur  ; l’année passée avec The Hole, cabaret qui continue à avoir du succès dans le théâtre madrilène Häagen-Dazs, théâtre dans lequel il exerce comme directeur artistique, scénariste et producteur associé. Ses premiers pas dans la réalisation audiovisuelle se retrouvent dans Ácaros, série conçue pour la chaine 4 qu’il a dirigée et produite, ou dans Con lengua, court-métrage qu’il a produit et interprété.
Seis puntos sobre Emma
2012 – 1h11
Production Mirada Producciones
Scénario Roberto Pérez Toledo
Réalisation Roberto Pérez Toledo
Photographie Juan A. Castaño
Interprétation Verónika Echegui, Álex García, Fernando Tielve
Emma est aveugle et désire vraiment devenir mère. Après avoir découvert que son fiancé ne peut pas avoir d’enfant, elle le quitte et se met à la recherche du spermatozoïde parfait. Sans tomber amoureuse. Cela à l’air facile, mais elle ne tardera pas à découvrir que sa cécité ne concerne pas seulement ses yeux.
Roberto Pérez Toledo

Il est né à Lanzarote. Après avoir obtenu sa licence en Communication Audiovisuelle à Salamanque, il part à Madrid où il commence à filmer des courts-métrages qu’il produit lui-même, parmi lesquels on souligne  : Globos, Vuelcos, Nuestro propio cielo, Manguitos, El amor y las gambos et Tetequiquiero. Un de ses derniers succès s’intitule Los gritones, qui a gagné le Prix Spécial du Jury au festival Notodofilmfest. Maintenant, Roberto affronte avec enthousiasme son passage au long-métrage avec Seis puntos sobre Emma, un drame avec des airs de comédie.

Terrados
2012 – 1h11
Production Moviement Films, S.L.
Scénario Demian Sabini
Réalisation Demian Sabini
Photographie Stephen Joseph Becker
Musique Demian Sabini Guimeraens
Interprétation Demian Sabini, Carla Pérez, AlainHernández…
Pendant la grave crise qui frappe l’Espagne, Leo et ses amis, des trentenaires déçus par le monde du travail, passent leur temps à ne rien faire sur les terrasses des toits de la ville. Leo se pose des questions sur sa vie. Il doit décider s’il veut continuer cette vie ou bien suivre au contraire son instinct et prendre une initiative.
Demian Sabini

Né à Barcelone, Demian Sabini a étudié la musique contemporaine aux Etats-Unis. Après sa licence obtenue en 2005, il déménage à New-York pour commencer une carrière d’acteur, de scénariste et de réalisateur autodidacte. En 2006, il réalise son premier court-métrage en tant qu’auteur et interprète  : Hello, Lucy. En 2009, il retourne à Barcelone et fonde sa maison de production  : Moviement Films S.L. grâce à laquelle il réalise son second court-métrage en tant que réalisateur  : Lo que Walter sabe. Entre 2010 et 2011, il complète son premier long-métrage comme auteur, interprète et producteur  : Terrados. Sorti en 2011, il reçoit le Prix du Public à la Semaine Internationale du Cinéma de Valladolid.

Compétition documentaires
Born naked
2011 – 1h36
Production Mecanismo Films, Pilar Comesaña producciones, Corinto y Oro
Scénario Eloísa Muñoz, Paula Alamillo, Andrea Esteban
Réalisation Andrea Esteban
Photographie Ángel Iguácel
Montage Carlos Prieto
Musique Carlos Faruolo
Agées de 23 et 25 ans, Andrea et Paula nous montrent, à travers leur propre expérience, la réalité de deux jeunes lesbiennes de leur génération vivant à Madrid, Londres et Berlin. Voyageant dans ces trois villes, nous rencontrons différents groupes organisés qui décrivent leur attitude et leur proposition face à leur orientation sexuelle. Avec un style tendu et captivant, Born Naked, nous présente des individus qui refusent d’être «  étiquetés  » par la société. Une génération qui défend ses droits pour se réinventer.
Andrea Esteban

Andrea Esteban est une artiste multidisciplinaire de 26 ans installée à Madrid. À 18 ans, elle reçoit une bourse grâce au football de l’Université Saint-Rose en Albany, New-York où elle débute ses études de Design Graphique et apprend l’anglais. En 2007, elle est acceptée à l’Université «  Central Saint Martins College of Art and Design  » de Londres dans lequel elle continue ses études de Design Graphique qu’elle complète par un Post-doctorat en Photographie Professionnelle dans le même centre. Comme projet final de fin d’étude, elle décide de faire un livre photographique qui s’appellerait «  We are Born Naked, the rest is Drag  », qui fut le point de départ du documentaire Born Naked.
Emak Bakia Baita – La Maison Emak Bakia
2012 – 1h24
Production Emak Bakia Films
Scénario Oscar Alegria
Réalisation Oscar Alegria
Photographie Oscar Alegria
Montage Oscar Alegria
Musique Abel Hernández
Le réalisateur part à la recherche d’une mystérieuse maison dans laquelle l’artiste d’avant-garde Man Ray tourna en 1926 quelques scènes d’un court film devenu célèbre, Emak Bakia, qui signifie «  Fichez-moi la paix  » en basque. De cette villa, seules trois images nous sont connues  à travers le film de Man Ray. La recherche de la maison ne sera pas chose aisée et prendra, par moments, l’apparence d’une odyssée. Aide et collaboration seront demandées à divers informateurs: historiens, inconnues, résidents, musiciens, le hasard et le vent…
Oscar Alegria

Journaliste de formation, Oskar Alegria commençe à travailler comme reporter à Madrid pour les Nouvelles de Canal + et CNN +. Il devient rédacteur pour des programmes culturels et coordinateur d’espaces dédiés à la littérature pour les chaînes de télévision Telemadrid et Euskal Telebista. Dans le domaine du documentaire gastronomique, il a écrit et coréalisé la série Maestros de la cocina vasca pour ETB-télévision avec les cuisiniers Arzak, Subijana, Aduriz, Berasa tegui et Arbelaitz.

Depuis 2002, il écrit des reportages de voyages pour le supplément El viajero du journal El País. Il est également l’auteur d’un projet artistique de photos appelé Las ciudades visibles, cautionné par l’écrivain Enrique Vila-Matas et les artistes plasticiens Isidoro Valcárcel Medina et Esther Ferrer. Depuis 2009, il est professeur de scénario de documentaires pour le Master de Scénario Audiovisuel de l’Université de Navarre, et il a dirigé un atelier de photographie abstraite pour des enfants au musée Chillida-Leku.
Los ojos de la guerra

2011 – 1h37
Production Cesna Producciones
Scénario Firouzeh Khosrovani, Isabel Noronha, Irene Cardona et Vivian Altman
Réalisation Roberto Lozano Bruna
Photographie Roberto Fraile
Montage Antonio Gómez Escalonilla
Musique Sergio de la Puente
Avec Arturo Pérez-Reverte, Javier Bauluz, Alfonso Rojo…
Los Ojos de la Guerra nous plonge dans les conflits des hommes et leurs conséquences. A travers quatre histoires  (1. Afghanistan, 2. Irak, 3. République du Congo, Kenya et Rwanda, 4. Bosnie-Herzégovine), le film dénonce la violation des droits de l’homme et nous donne à réfléchir sur la condition humaine dans ces conflits. Le documentaire est basé sur les témoignages de six journalistes  de guerre : David Beriain, Sergio Caro, Hernán Zin, Mikel Ayestaran y Gervasio Sánchez.
Roberto Lozano Bruna

Né à Valladolid en 1968, il étudie la Philologie Anglaise et exerce comme journaliste avant d’ouvrir sa maison de production en 1996, Cesna Producciones, grâce à laquelle il produit et dirige des projets pour la télévision, la publicité, des films de fiction et des documentaires.

Mejunje
2011 – 1h11
Production Maskin Producciones
Scénario Abel Arcos, Juan Manuel Gamazo
Réalisation Juan Manuel Gamazo
Photographie Luis Joan Mirabal
Montage Maria Alejandra Briganti
Musique Rafael Barani
Depuis 1984, le club Mejunje, situé dans un bâtiment en rénovation, est un lieu tolérant qui permet à tous les habitants de s’exprimer à travers l’art et la musique. Le temps d’une journée normale au cœur de Santa Clara à Cuba, ce documentaire retrace la vie de six personnes très différentes qui font vivre ce centre culturel branché de la ville.
Juan Manuel Gamazo

Il commence sa carrière à 17 ans en travaillant sur des vidéo-clips, des courts-métrages et des publicités. Au fil du temps, il décide de se professionnaliser et d’étudier la Communication Audiovisuelle en faisant un Master de mise en scène et diverses spécialisations en postproduction et finalement dans l’Edition à l’EICTV de Cuba (2008-2011). En tant qu’éditeur, il réalise le court-métrage Maya (sélectionné dans des festivals importants comme Cannes en 2010 et Rotterdam la même année), le court-métrage Estonia et Kendo Monogatari (Festival de cinéma de Los Angeles 2012). En tant que Directeur, il réalise Antihéroe (Taipei 20120 et Benavente) et son documentaire premier film Mejunje a été sélectionné au Festival Documenta Madrid 2012
Nacional VI
2012 – 1h26
Production Diplodocus Producións
Scénario Pela del Álamo
Réalisation Pela del Álamo
Photographie Francisco Arnoso
Son Daniel Fernández
Montage Ariadna Fatjó-Vilas Mestre, Pilar Monsell
Autrefois, nous voyagions sur des routes qui traversaient des endroits habités. Aujourd’hui, ces routes ont été substituées par des autoroutes isolées du paysage qu’elles traversent. Pendant longtemps, la Nationale 6, qui reliait Madrid à La Galice sur 600 kilomètres, fut une des routes les plus importantes d’Espagne. Aujourd’hui l’autoroute A-6 couvre ce trajet. Quelques tronçons de la vieille Nationale 6 ont disparu, d’autres ont été presque abandonnés, comme les villages qu’elle traverse où apparemment il ne se passe plus rien.
Pela del Álamo

Originaire de Galice, diplômé en Communication Audiovisuelle en 2002, il obtient un Master en Documentaire de Création à l’Université Pompeu-Fabra de Barcelone en 2006. Il débute sa carrière professionnelle en 2001 et a travaillé depuis dans la publicité, la fiction et la télévision. En 2005, il crée la maison de production Diplodocus Producións et commence à combiner cette activité à ses propres projets, tournant toujours autour du cinéma documentaire. Depuis 2009, il participe au laboratoire El retrato filmado, coordonné par Marta Andreu et organisé par le festival Play-Doc. Son travail l’a amené à participer à plusieurs évènements  : DocsBarcelona Pitching Forum, Alcances, Play-Doc, Festival du Film Méditerranéen, DokuFest, Documenta Madrid et Festival de Málaga.


PANORAMA
Longs-métrages
1   2   3   4   5   6

similaire:

Manuel h martín iconSite St Martin

Manuel h martín iconMartin bailly & associes tel 03 87 36 68 53

Manuel h martín iconJacques Martin & Gilles Chausselat

Manuel h martín iconMartin bailly & associes tel 03 87 36 68 53

Manuel h martín iconMartin bailly & associes tel 03 87 36 68 53

Manuel h martín iconMartin bailly & associes tel 03 87 36 68 53

Manuel h martín iconMartin bailly & associes tel 03 87 36 68 53

Manuel h martín iconMartin bailly & associes tel 03 87 36 68 53

Manuel h martín iconMartin bailly & associes tel 03 87 36 68 53

Manuel h martín iconMartin bailly & associes tel 03 87 36 68 53






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com