Cours de littérature de terminale L : année scolaire 2011-2012 «Littérature et débats d’idées; Littérature et histoire : Mémoires de guerre, Tome III, Le Salut : 1944-1946, (1959), Charles de Gaulle (édition «Pocket»





télécharger 263.24 Kb.
titreCours de littérature de terminale L : année scolaire 2011-2012 «Littérature et débats d’idées; Littérature et histoire : Mémoires de guerre, Tome III, Le Salut : 1944-1946, (1959), Charles de Gaulle (édition «Pocket»
page5/6
date de publication09.11.2017
taille263.24 Kb.
typeCours
h.20-bal.com > littérature > Cours
1   2   3   4   5   6

Tableau récapitulatif : le contexte historique dans « Le salut » [document élève]





Événements militaires : le front ouest et l’Europe

Événements militaires : le front est, Moyen Orient et Orient

La politique intérieure : le rétablissement de l’ordre

La politique intérieure : une nouvelle constitution, les partis

La politique extérieure : rencontres et conférences internationales

Titres et dates



















Tableau récapitulatif : le contexte historique dans « Le salut » [corrigé donné après recherches]





Evénements militaires : le front ouest et l’Europe

Evénements militaires : le front est, Moyen Orient et Orient

La politique intérieure : le rétablissement de l’ordre

La politique intérieure : une nouvelle constitution, les partis

La politique extérieure : rencontres et conférences internationales

Titres et

dates


L’action militaire p 34 à 47: constitution de la 1° Armée, force militaire française , (De Lattre )intégration de la 2°DB (Leclerc) dans les forces d’Eisenhower sur le front de l’est 

- Dernières opérations militaires, le règlement du conflit avec les alliés p 159 à 168 : maintien des prérogatives de la France sur le front de l’est, le siège de Colmar et la prise de Strasbourg.(1)

-Contre-offensive de l’Allemagne et enjeu de Strasbourg p166 à 181 : percée des allemands dans les Ardennes , repli des position des alliés décidée par Eisenhower , refus de DG, « Strasbourg devait être et serait défendue » (2)

- Reprise en mains du front de l’est, « éclipse » de la France  p 189 : DG veut participer à la campagne d’Allemagne, menée des opérations de l’armée française pour occuper Stuttgart (3)

- Reconquête des poches de résistance p189 à 196 : l’Ouest et les Alpes (4)

- Capitulation de l’Italie et de l’Allemagne p207 à 214 : portraits de Mussolini et d’Hitler qui mena une « entreprise » « surhumaine et inhumaine », l’Armistice et les tractations d’Himmler, la reddition, « De quelle lumière se dore le jour qui va finir ! »(5)

-Polémiques avec les alliés concernant les frontières italiennes p 214 à 221 (1) : DG entend conserver des territoires conquis par les armes lors de la libération

- DG visite les troupes en Allemagne p 246 à 248 : il mesure la nécessité de la coopération entre les deux pays ; face aux décombres il sent son « cœur d’européen se serrer »

- DG en Allemagne p 261à 265 (2): le pardon plutôt que la vengeance, le lien européen , discours sur le Rhin comme axe fédérateur, inclusion de la Belgique.




La rivalité coloniale avec l’Angleterre p74/ 75 : visite au roi Farouk au Caire,(2) au Shah d’Iran à l’aller du voyage en Russie, arrêt en Tunisie au retour, état qui « préparé par le protectorat, semblait pouvoir voler de ses propres ailes moyennant le concours de la France » p100

La prise en compte d’une France forte de ses territoires :  « 100 millions d’hommes rassemblés sous le drapeau français » p106 et « Il est vrai que pour FD Roosevelt, Alger, peut-être n’était pas la France. Raison de plus pour le lui rappeler » p 110,portrait de Roosevelt

- Luttes en Indochine attaquée par le Japonp196 à 201 : appel à la résistance des forces en présence malgré leur faiblesse numérique et leur découragement 

« L’impression que Dieu est trop haut et que la France est trop loin »

- Le conflit Syrien p 221 à 233 ( 1): les anglais ignorent le mandat français d’avant-guerre et envoient des soldats en force, infériorité numérique du contingent français, attentats contre les ressortissants français, ultimatum de Churchill à DG d’aba,ndonner à l’Angleterre la menée des opérations des alliés ruses diplomatiques

- L’autonomie des colonies , Le Maghreb p 266 à 270 (2) : visite du sultan du Maroc et du Bey de Tunisie, entente pour la coopération

-Les difficultés en Indochine p270 à 277( 4): DG prêt à soutenir les USA par un corps expéditionnaire contre le Japon, Hiroshima et Nagasaki,(3) le Viet Minh veut s’imposer avec la complicité de la Chine et du Japon, émeutes à Saigon ; la situation est redressée mais l’équilibre est précaire « Sont-ce les rayons d’une nouvelle aurore ou les derniers feux du couchants ? »

Evacuation franco-anglaise de la Syrie p 338 à 339 (5): DG informé par les médiations diplomatiques croit à un maintien du contingent qui serait maintenu au Liban mais « malentendu » ; l’assemblée persiste dans la volonté de ratification du traité, perte de l’aura internationale de la France


La reprise en mains de l’état p 7 à 31 : les transports, le gouvernement provisoire (1), le « tour de France » pour rétablir l’autorité de la république, le contrôle et l’intégration des FFI dans l’armée régulière.

- Rétablir l’ordre intérieur, faire face à la pénurie alimentaire p113 à 124 : le ravitaillement, le « machinisme » et ses alternatives entre communisme et pur libéralisme, les réformes : nationalisations, Sécurité sociale, création de l’ENA, allocations familiales, fermage et comités d’entreprise. 

- Les mesures économiques p143 à p150 : la lutte contre l’inflation, la reprise économique : l’alternative entre austérité et relance, Mendès France contre Pleven ;DG se rallie au 2° .

- 2° « tour de France » p154 à 158 : vérifier « l’ordre » au service de l’Etat, brève allusion à Oradour-Sur-Glane.

- L’écrasante charge du pouvoir, la solitude du chef p155 à 158 : son « inquiétude lucide de l’amour » au sujet de la France.

- L’affaiblissement de la France, p279 à 283 : les ruines matérielles, financières humaines et morales, l’héritage des deux guerres précédentes

- les solutions envisagées par DG p 284 à 285 : la nationalisation des matières premières (charbon, axe Sarre et Ruhr), le contrôle du nucléaire( création du CEA) , la modernisation de l’outil de production, l’aide sociale.

- Action financière, la mise en place du plan de Pleven p 294 à 297 : stabiliser l’inflation et lancer un impôt de solidarité.

- Nationalisation de la banque de France et EDF, inauguration de l’ENA p 330 (2)
- Menace de grève des fonctionnaires arrêtée par Thorez p 330 (3)



La menace des communistes p 19 : « agent d’une dictature anonyme » à Marseille
Portrait de Lebrun p 31  : « Fantôme mélancolique de la III°république » , garantie des administrations
Le rétablissement économique

et l’action sociale p 47 à 55 :

l’emprunt, la justice et les assemblées, l’insertion des communistes dans les institutions (2)

[ fin du chap 1 : « La France en guerre se retrouve chez elle. Il s’agit maintenant qu’elle reparaisse dehors. »]

Premiers signes d’une opposition politique p112 :

« Il me fallait donc constater que l’idée que je me faisais du rang*et des droits de la France n’étaient guère partagée par beaucoup de ceux qui agissaient sur l’opinion » 

*voir titre du chapitre

* voir début de l’ « Appel » :

« Toute ma vie je me suis fait une certaine idée de la France. »


- Les communistes aux gouvernement p 124 : Thorez , allégorie du communisme associé au pouvoir « Ruant, mordant, se cabrant, mais attelé entre les brancards et subissant le mors et la bride, il va donc ,lui aussi tirer la lourde charrette. » [du gouvernement ]  

- La critique du régime parlementaire p 127 à 131 (1) mépris des partis siège de toutes les démagogies pour DG, fin de non recevoir au demande des délégations parlementaires ;l’assemblée restera consultative.

- La justice p132 à 138 : procès des collaborateurs, Pétain (3)

- Le problème de la presse et l’Académie française p138 à 142 (2): la pénurie de papier, la garantie de la liberté de la presse, le renouvellement des élites intellectuelles .

-Palmarès et éloge des 20 ministres du gouvernement provisoire p149 à 152

-Un régime critiqué par les alliés pour ses trop grandes prérogatives p 216(1) : les alliés épient les « discordances » et regrettent le « régime confus d’autrefois »(3° république)

- Critique de la politique du Levant de DG par les partis relayés par la presse p234 à 236 : voir prosopopée à cette même page.

- Indifférence des politiques au projet Rhénan p 265 (3)

- Réflexion sur l’autorité, le rôle du chef , méfiance quant au rôle des partis p 284 à 289 : DG ne veut plus imposer son pouvoir et entend revenir sur « l’espèce de dictature (qu’il) a naguère assumé », il veut néanmoins que « L’Etat ait une tête » et que le président soit élu au suffrage universel pour contrecarrer les manœuvres des partis

- Son pouvoir est remis en question par ces partis p288 à 292 : retour d’Herriot et semblant d’unité affichée malgré les querelles, esprit partisan pour les municipales, retour des prisonniers comme prétexte (selon DG) (1) à des protestations qui peuvent compromettre l’ordre public, intervention de DG demandant aux chefs communistes de tenir leurs « gens ». (2)

- Le Procès des responsables de Vichy p299 à 301 ( 3) de Pétain, Laval, Darnand; DG regrette pour le premier un procès ‘ »ad hominem » qui occulte selon lui la responsabilité des parlementaires dans la défaite et la collaboration,

- DG à la reconquête du plébiscite p 301 à 316 : (4) rendre à la France sa grandeur par l’exaltation des foules, le Te Deum, le fête de Jeanne d' Arc, le « Tour de France »,
- - la bataille pour le référendum p 316 à 24 : (5)Herriot et Blum ne soutiennent pas DG , réticences de l’Assemblée consultative, DG tranche en imposant son mode de scrutin, tollé des partis, campagne et résultats du vote , un bilan mitigé 25%des voix aux communistes : les français veulent une nouvelle constitution mais n’approuvent pas l’omnipotence de l’exécutif.
- DG veut « partir en homme moralement intact » p327 à 330 : DG annonce la dissolution de l’assemblée consultative pour mettre en place la constituante (1) et annonce sa prochaine démission, il est finalement élu président , un « vote  révérence adressé à (son) action passée non point du tout une promesse qui engageât l’avenir », dissensions entre les partis, difficultés à constituer un gouvernement où les communistes veulent des fonctions clés, ils n’auront que les postes économiques

- Vote du budget, le PS demande une baisse de 20% des crédits de l’armée. : DG décide de démissionner , les partis reprennent leurs prérogatives p330 à 335

- Démission de DG p340


L’action extérieure : rétablir la France parmi les Nations p 58 à 60 : rétablir les relations diplomatiques, prévenir le germanisme faire comme si « le germanisme pouvait rester dangereux »
Faire que la France soit parti-prenante dans la négociation de la paix p 63 à 100 : [« Tout se passait comme si nos alliés persistaient à tenir la France à l’écart de leurs arrangements »] entrevue avec Churchill(1) , voyage à Moscou,(3) portrait de Staline, la « Tragi-comédie » des toasts, la signature du traité franco-russe et la non reconnaissance du comité de Lublin*

Yalta et les « Trois » p 102 à 108 (4) : les « rancunes »avec les USA ,, l’affirmation de la 4° place pour la France, les acquis, participation au comité de Sécurité de l’ONU et admission à la Commission européenne.

- Place de la France au conseil de sécurité, L’ONU et le leadership américain p 237 à241 (1): les réticences de DG, l’idéal démocratique de Roosevelt, hommage funèbre du président

- La conférence de Postdam p 241 à 246  (2) : la mise à l’écart de la France, un 2°Yalta, la mise en place inéluctable des blocs, le retrait de Churchill, son portrait, parallélisme de situation, Churchill et DG « avaient navigué côte à c^te »en se guidant d’après les m^mes étoiles sur la mer démontée de l’Histoire »

- Rencontre avec Truman, voyage en Amérique du nord 249 à 260 (3) :discours de DG au président américain (un monde où l’isolationnisme est dépassé, la nécessité d’une Europe unie et d’une France forte), voyage à New -York et au Canada, échec de la conférence de Londres

- Perte d’influence de la France à l’étranger p335 : (4) les trois réunis pour décider du sort des états de l’est


1 La libération
1944
9 septembre (1)
septembre –octobre
octobre-novembre
novembre
septembre-12 octobre

(2)

I1 Le rang
Novembre

24 novembre(1)

2 décembre

janvier (3)

1945


4 au 11 février (4)

1   2   3   4   5   6

similaire:

Cours de littérature de terminale L : année scolaire 2011-2012 «Littérature et débats d’idées; Littérature et histoire : Mémoires de guerre, Tome III, Le Salut : 1944-1946, (1959), Charles de Gaulle (édition «Pocket» iconLittérature et politique Un titre plus exact serait «Littérature...
«Littérature et politique en France au xxème siècle». Ce cours se justifie en termes de science politique, c’est un complément aux...

Cours de littérature de terminale L : année scolaire 2011-2012 «Littérature et débats d’idées; Littérature et histoire : Mémoires de guerre, Tome III, Le Salut : 1944-1946, (1959), Charles de Gaulle (édition «Pocket» iconLittérature française En ce dernier semestre de vos années au «secondaire»
«secondaire» d’année scolaire, IL semble opportun et intéressant de jeter un coup d’œil sur l’histoire de la littérature à travers...

Cours de littérature de terminale L : année scolaire 2011-2012 «Littérature et débats d’idées; Littérature et histoire : Mémoires de guerre, Tome III, Le Salut : 1944-1946, (1959), Charles de Gaulle (édition «Pocket» iconMémoires de Guerre, une adaptation de Pierre cardinal : on peut par...
«Le politique» (1944-1959), Jean lacouture (IL accompagne bien l’œuvre au programme avec des références précises aux chapitres du...

Cours de littérature de terminale L : année scolaire 2011-2012 «Littérature et débats d’idées; Littérature et histoire : Mémoires de guerre, Tome III, Le Salut : 1944-1946, (1959), Charles de Gaulle (édition «Pocket» iconMémoires de Guerre
«Le départ», c’est une sorte de calendrier de démission de Charles de Gaulle. Ce chapitre restitue de novembre 1945 à janvier 1946...

Cours de littérature de terminale L : année scolaire 2011-2012 «Littérature et débats d’idées; Littérature et histoire : Mémoires de guerre, Tome III, Le Salut : 1944-1946, (1959), Charles de Gaulle (édition «Pocket» iconPrincipiano Attention la vie de De Gaulle est à connaître pour l’épreuve...
«Mémoire de guerre» composées de l’Appel (1940 1942) publié en 1954, l’Unité (1942 1944) publié en 1956 et le Salut publié en 1959....

Cours de littérature de terminale L : année scolaire 2011-2012 «Littérature et débats d’idées; Littérature et histoire : Mémoires de guerre, Tome III, Le Salut : 1944-1946, (1959), Charles de Gaulle (édition «Pocket» iconThèse en 1993 (en littérature latino-américaine, sur l'espace dans...
«Du statut de la couleur dans le discours des autos sacramentales caldéroniens», dans Les couleurs dans l'Espagne du Siècle d'Or,...

Cours de littérature de terminale L : année scolaire 2011-2012 «Littérature et débats d’idées; Littérature et histoire : Mémoires de guerre, Tome III, Le Salut : 1944-1946, (1959), Charles de Gaulle (édition «Pocket» iconLittérature : littérature générale (grand format et éditions de poche), littérature jeunesse
«pépite» dans le monde de l’édition. Cette réussite, Editis la doit à ses maisons, des maisons prestigieuses, parfois centenaires,...

Cours de littérature de terminale L : année scolaire 2011-2012 «Littérature et débats d’idées; Littérature et histoire : Mémoires de guerre, Tome III, Le Salut : 1944-1946, (1959), Charles de Gaulle (édition «Pocket» iconLittérature : littérature générale (grand format et éditions de poche), littérature jeunesse
«pépite» dans le monde de l’édition. Cette réussite, Editis la doit à ses maisons, des maisons prestigieuses, parfois centenaires,...

Cours de littérature de terminale L : année scolaire 2011-2012 «Littérature et débats d’idées; Littérature et histoire : Mémoires de guerre, Tome III, Le Salut : 1944-1946, (1959), Charles de Gaulle (édition «Pocket» iconLittérature : littérature générale (grand format et poche), littérature jeunesse
«pépite» dans le monde de l’édition. Cette réussite, Editis la doit à ses maisons, des maisons prestigieuses, parfois centenaires,...

Cours de littérature de terminale L : année scolaire 2011-2012 «Littérature et débats d’idées; Littérature et histoire : Mémoires de guerre, Tome III, Le Salut : 1944-1946, (1959), Charles de Gaulle (édition «Pocket» iconCollege III – quartier d’orleans annee scolaire 2011 / 12






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com