Les relations franco-italiennes au cœur de la manifestation olympique parisienne





télécharger 143.79 Kb.
titreLes relations franco-italiennes au cœur de la manifestation olympique parisienne
page1/5
date de publication11.10.2017
taille143.79 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > droit > Documentos
  1   2   3   4   5
La Gazzetta dello sport et les Jeux de 1924 :

les relations franco-italiennes au cœur de la manifestation olympique parisienne
Karen Bretin
Après la France, pays organisateur, après les grandes puissances sportives que sont les États-Unis et la Grande-Bretagne, et en l’absence de l’Allemagne, l’Italie figure parmi les principales nations prenant part aux Jeux de la VIIIe Olympiade1 qui se tiennent à Paris durant l’été 19242.
La Gazzetta dello sport, premier titre de la presse sportive italienne depuis sa création en 1896, et qui incarne tout au long de l’histoire la passion du peuple italien pour les activités physiques3, ouvre grand ses colonnes à l’événement. Dès 1920, du fait de la candidature de Rome pour l’organisation de la manifestation, les Jeux de 1924 sont présents dans le quotidien. De septembre 1920 à juin 1921, les différentes étapes conduisant au choix de la ville de Paris lors d’un Congrès international olympique tenu à Lausanne suscitent récits et commentaires. Plus tard, La Gazzetta suit de près les préparatifs français, avant de s’intéresser, en juillet 1922, à la sélection et à la mise en condition des athlètes. La constitution de la délégation italienne et les activités de ses membres, en particulier, sont alors l’objet de toutes les attentions, même si les regards se tournent également vers les nations voisines et vers les États-Unis. Les premiers pronostics quant au comportement des sportifs transalpins à Paris sont formulés en juin 1923 et annoncent de nombreuses analyses en ce sens. Enfin, de mai 1924 à juillet 1924, le titre consacre chaque jour une ou deux pages complètes, souvent agrémentées de photographies, au suivi des compétitions olympiques à proprement parler. Les textes visent alors principalement la présentation des épreuves et des champions, l’estimation des chances des uns et des autres et, naturellement, l’énoncé et le commentaire des résultats. Au total, le recueil de l’ensemble des articles publiés de septembre 1920 à avril 1924 au sujet des Jeux olympiques de Paris, auxquels vient s’ajouter une sélection des articles les plus conséquents, faisant les « gros titres », sur la période mai 1924 - juillet 1924, constitue un corpus de deux cent trente-quatre textes4.
D’un point de vue méthodologique, ces sources apparaissent d’une grande richesse. Au-delà des aspects quantitatifs, elles signalent en effet des pistes de recherche multiples et que l’on devine fructueuses.
Le corpus peut offrir tout d’abord un éclairage sur de nombreuses dimensions de l’histoire sportive italienne des années 1920 et suggérer quelques-unes des incidences des Jeux olympiques de 1924. Les colonnes de La Gazzetta dello sport livrent ainsi, pêle-mêle, une foule d’informations concernant les disciplines les plus diffusées en Italie au début des années 1920, les champions qui les ont portées, les procédés mis en œuvre pour la sélection et l’entraînement des athlètes. Les articles peuvent également révéler la structuration du mouvement olympique italien et la mise en place de politiques sportives spécifiques à la période. En effet, ainsi qu’Angela Teja et Pierre Arnaud5 l’ont déjà souligné, c’est durant les mois qui précèdent les Jeux de 1924 que le Comité olympique italien6 (COI), fondé en 1906, devient Comité olympique national italien7 (CONI), accède à une certaine stabilité et s’attelle véritablement à la préparation des élites sportives italiennes. De même, les Jeux de 1924 précèdent de peu un changement d’orientation des dirigeants en matière de sport : le Parti national fasciste8 (PNF) et Benito Mussolini passent d’une relative indifférence (voire d’une position critique) à l’égard du sport de haut niveau à la prise de conscience de l’utilité des performances italiennes pour la propagande fasciste9.
À ce sujet, il faut signaler les rapprochements qui s’effectuent dès lors entre le Parti national fasciste, le CONI et La Gazzetta dello sport. Si la fascisation du CONI n’intervient qu’en 1925, la préparation des Jeux de 1924 suscite, en 1922 et 1923 notamment, plusieurs rencontres entre Mussolini et les dirigeants nationaux du mouvement olympique10. Surtout, l’accession d’Aldo Finzi à la présidence du CONI en mai 1923 marque la prise en main des affaires sportives italiennes par l’un des plus proches collaborateurs du Duce. Par ailleurs, La Gazzetta dello sport, dont plusieurs journalistes sont aussi membres des instances dirigeantes du sport transalpin11, entretient de bons rapports au cours de la période avec le CONI. Les assemblées de l’organisation et les décisions qui en résultent font l’objet d’assez nombreux commentaires12, et si le quotidien décrit longuement les crises qu’affronte le CONI à la fin de l’année 1921 et au printemps 192313, il salue également avec beaucoup d’enthousiasme le renouveau de la structure à l’automne 192314. Enfin, bien qu’elle ne se livre à aucune prise de position explicite en faveur du PNF, La Gazzetta dello sport apparaît déjà, entre 1920 et 1924, comme un outil de propagande pour le régime fasciste et son chef de file15. Au cours de la période, une dizaine d’articles ou d’encarts est consacrée au Duce. En termes souvent élogieux, et à l’aide de photographies, celui-ci est présenté comme un athlète accompli et un véritable militant de la cause sportive16.
Par ailleurs, le corpus de sources peut révéler le regard porté par l’Italie des années 1920 sur d’autres nations. Le ton enthousiaste et louangeur adopté pour relater les victoires américaines, britanniques ou scandinaves à Paris démontre ainsi l’intérêt de la presse sportive italienne pour les performances réalisées sur le stade mais aussi certainement, plus généralement, la reconnaissance qu’accorde l’Italie aux grandes puissances17. Au vu des commentaires sportifs, les États-Unis, en particulier, feraient l’objet d’une véritable admiration. Ainsi, après avoir porté aux nues les méthodes d’entraînement et de sélection américaines18, les journalistes exaltent les exploits des sportifs d’outre-Atlantique : en s’imposant de façon « nette » et « indiscutée », ces derniers s’adjugent « la part du lion » et offrent à l’Amérique rien moins qu’un « triomphe », « sur tous les fronts19 ».
De même, les textes réunis permettent de cerner l’état des relations internationales et quelques-uns des enjeux que représentent, pour l’Italie, les Jeux olympiques de 1924 en termes de politique extérieure. En particulier, ils recèlent de nombreuses données qui, tout à la fois, éclairent l’état des rapports entre l’Italie et la France dans la première moitié des années 1920, rendent compte de l’importance de la manifestation olympique parisienne de ce point de vue, et autorisent quelques conclusions quant aux conséquences des Jeux de 1924 sur les relations franco-italiennes. Ainsi, les textes de La Gazzetta dello sport traduisent à de très nombreuses reprises les rivalités, les rancunes, ou tout au moins les distances, existant entre la France et l’Italie. À leur lecture, il apparaît que les différentes étapes de la préparation des Jeux de 1924 et le déroulement des épreuves en lui-même sont marqués par cette relative mésentente. Il semble par ailleurs que la compétition sportive constitue une occasion de renforcer les ressentiments, y compris sans doute de façon indirecte, par le biais du traitement journalistique dont elle est l’objet. Parce qu’elle paraît particulièrement féconde et parce qu’elle dévoile un aspect original (et impliquant la France) des enjeux de la manifestation parisienne, sujets du présent ouvrage, cette dernière piste d’analyse est développée plus longuement dans la suite de l’exposé.

  1   2   3   4   5

similaire:

Les relations franco-italiennes au cœur de la manifestation olympique parisienne iconUn fait social au cœur des relations franco-roumaines dans les années 1980

Les relations franco-italiennes au cœur de la manifestation olympique parisienne iconLes relations patronales franco-allemandes dans l’empire au cours...
«La sous-série vi-6, relations commerciales bilatérales» à laquelle renvoyait le commentaire écrit de M. Cottarel et plusieurs autres...

Les relations franco-italiennes au cœur de la manifestation olympique parisienne iconLes relations bancaires franco-allemandes (1900-1970) : admiration,...

Les relations franco-italiennes au cœur de la manifestation olympique parisienne iconL e statut du travailleur frontalier dans le cadre des relations...

Les relations franco-italiennes au cœur de la manifestation olympique parisienne iconSeminaire franco-allemand sur l’enseignement
«Forum franco-allemand étudiants-entreprises» dans tous les lycées pour montrer aux élèves les débouchés qu’offre la maîtrise de...

Les relations franco-italiennes au cœur de la manifestation olympique parisienne iconI- 6 siècles de relations diplomatiques, culturelles et commerciales franco-turques
«De la république des turcs» avec une étude des mœurs, et de l’organisation civile et militaire des ottomans. IL y juge les turcs...

Les relations franco-italiennes au cœur de la manifestation olympique parisienne iconLes relations franco-américaines à l’épreuve du Vietnam entre 1954...
«passage de relais», qui implique à parts égales, dans une action simultanée, celui qui donne le relais (la France) et celui qui...

Les relations franco-italiennes au cœur de la manifestation olympique parisienne iconLe club de judo fait la fête et remets des ceintures Une nouvelle...
«Je suis satisfait de cette saison car ils ont confirmé les espoirs que j’avais en eux», déclare le professeur. Chaque judoka s’est...

Les relations franco-italiennes au cœur de la manifestation olympique parisienne iconSur le site de la manifestation, les internautes trouveront le programme...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Les relations franco-italiennes au cœur de la manifestation olympique parisienne iconDiscours de pierre au service de la monarchie
«gothiques». Les idées italiennes les plus novatrices et les formes françaises les plus «nationales» se trouvent ainsi associées,...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com