L'histoire de la maison Vuitton commence en 1835. Alors âgé de 14 ans, Louis Vuitton quitte son village natal d'Anchay pour parcourir à pied les 400 kilomètres





télécharger 57.81 Kb.
titreL'histoire de la maison Vuitton commence en 1835. Alors âgé de 14 ans, Louis Vuitton quitte son village natal d'Anchay pour parcourir à pied les 400 kilomètres
date de publication11.10.2017
taille57.81 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > droit > Documentos
http://www.officialpsds.com/images/thumbs/louis-vuitton-logo-psd36243.png

Les débuts.

L'histoire de la maison Vuitton commence en 1835. Alors âgé de 14 ans, Louis Vuitton quitte son village natal d'Anchay pour parcourir à pied les 400 kilomètres le séparant de Paris.

Son périple durera deux ans, et lui donnera l'opportunité d'apprendre le travail du bois, sur le hêtre et le peuplier.

En 1837, Louis Vuitton entre comme apprenti layetier-emballeur et deviendra quelques années plus tard, l'emballeur favori de l'impératrice Eugénie. L'ascension de la marque vient de débuter.

Louis Vuitton va alors fonder sa propre affaire et proposer un produit de genre nouveau, une malle conçue pour être facile à transporter, au couvercle plat et à la structure en peuplier, sur laquelle est tendue une toile grise de qualité supérieure, collée selon un procédé qui la rend rigoureusement imperméable. La malle Vuitton est née, et avec elle le voyage moderne.

Rapidement, le succès décide Louis Vuitton à s'implanter à Asnières, emplacement stratégique à la fois sur les bords de la Seine, et sur la ligne de chemin de fer menant à Saint-Lazare.

Dès cette époque, des imitateurs contrefont déjà ses produits. Mais l'esprit d'innovation de Louis Vuitton lui permettra de toujours avoir un temps d'avance sur ses concurrents.

En 1885, l'entreprise débute son implantation à l'étranger en ouvrant un magasin sur Oxford Street, à Londres. Puis en 1898, convaincue du potentiel du nouveau continent, la famille Vuitton décide de fonder un partenariat de distribution avec la John Wanamaker qui vendra désormais ses malles à Boston, Philadelphie, New-York, Chicago, Washington et Los Angeles.

Les bagages Vuitton deviendront rapidement les compagnons des plus grandes stars hollywoodiennes et des représentants des grandes familles d'Amérique.

Dans les années 1900, la marque commence à produire un genre de bagage totalement nouveau, les sacs souples. En 1920, le Keepall, ancêtre de tous les sacs de voyage, fait son apparition et s'imposera au fil des ans comme le bagage préféré des voyageurs élégants.

En 1912 débute la construction de l'immeuble des Champs-Elysées qui deviendra le magasin-phare de la Maison, symbole du luxe à la française.

L'époque moderne.

En 1987, Louis Vuitton fusionne avec les spiritueux Moët Hennessy pour constituer LVMH, devenant le numéro un du luxe international.

C'est en 1998 que les activités de Louis Vuitton vont commencer à se diversifier pour proposer, en plus de sa gamme de maroquinerie de luxe, des collections de prêt-à-porter, de souliers, de joaillerie, de montres et de lunettes solaires.

Fleuron du groupe LVMH, Louis Vuitton est aujourd’hui sa marque la plus rentable. Ses 13700 collaborateurs – dont 67% travaillent hors de France – portent les valeurs de la marque dans partout dans le monde. Avec plus de 450 magasins, Louis Vuitton est très présent sur le marché mondial et maîtrise l’intégralité de sa chaîne de distribution. En effet, de la production à la vente, les produits de la marque ne sont distribués et vendus que par les collaborateurs Louis Vuitton.

La production : un savoir-faire préservé et made in France.

Les ateliers de production sont situés pour la plupart en France. Maroquinerie, souliers, horlogerie, lunettes et pièces détachées sont produits dans des ateliers différents. Voici leur répartition géographique :

Maroquinerie : 15 ateliers (11 en France, 3 en Espagne, 1 en Californie)

Souliers : 2 ateliers en Italie

Horlogerie : 1 atelier en Suisse

Lunettes : 1 atelier en France

Tous les ateliers sont à taille humaine et permettent aux 4000 artisans qui y travaillent de prendre soin du détail et de la qualité de leur production. La politique de Louis Vuitton en matière de qualité est claire : zéro défaut. Ainsi, chaque sac est contrôlé et emballé en atelier, garantissant une qualité de cuir parfaite lorsque le client en deviendra propriétaire.

Les sacs de ville, petite maroquinerie et sacs de voyage sont produits dans des ateliers divers alors que la fabrication des bagages rigides et des commandes spéciales se perpétue dans l’atelier historique d’Asnières, en région parisienne.

L'équipe.

Durant mon stage, j'ai intégré le service Planification, Prix et Logistique, sous la tutelle de Marie-Hélène PERSYN. J'étais plus précisément rattaché au service Référentiel. Les autres membres de l'équipe sont : Maroussia SIMON, David DELAVIER, Mahalia KWA-MOUTOME pour le référentiel et Sara NEKI, Pierre MONNOYEUR de l'équipe Pricing.

La mission de l'équipe référentiel peut se décomposer en plusieurs niveaux :

  • Opérationnel :

  • Création des données produits pour les activités Maroquinerie, Accessoires, Montres, Joaillerie et Others (environ 6000 produits créés chaque année).

  • Validation des données pour les activités Prêt-à-porter et Souliers (environ 900 modèles chaque saison).

  • Rédaction et diffusion de la Note d'Information Produits (NIP) à l'ensemble des collaborateurs du groupe.

  • Contrôle qualité :

  • S'assurer que l'information est disponible et cohérente dans tous les systèmes et pour toutes les activités.

  • Support, évolution et projets :

  • Fournir les évolutions nécessaires à chaque activité

  • Contact pour tous les projets blablabla


Le référentiel représente toutes les données liées à un produit vendu ou présent en magasin Louis Vuitton. Un bagage, un vêtement, une brochure présente dans le magasin, tout cela existe dans un référentiel et peut nous apporter des informations de composition, logistiques...



A ce jour, l'équipe référentiel est responsable de la donnée sur plus de 50,000 produits, dont 30,000 sont actifs en magasin.

Sujet du stage.

Sujet principal : La cohérence de données.

Nous l'avons vu, Louis Vuitton est responsable d'un nombre impressionnant de produits pouvant être proposés à la vente. Derrière cela, d'importants systèmes d'informations sont mis en place afin de véhiculer tout types de données, qu'elles concernent la composition des produits ou encore l'acheminement de ces derniers vers les magasins, etc.

La mission de contrôle de cohérence des données peut intervenir sur plusieurs plans :

  • L'information est-elle cohérente entre les différents ERP ? (i.e. si la donnée est A dans un système amont, sera-t-elle bien A dans un système aval ?)

  • Les différentes informations au sein d'un ERP sont-elles bien cohérentes entre elles ? (i.e. si ma composition comporte du python, est-ce que l'information du code douanier le prends bien en compte ?)

Dans le cadre de mon stage, c’est sur ce second aspect du contrôle de données qu’il m’a été donné de travailler. J’ai ainsi vérifié, au sein d’un même système, la cohérence des données entre elles.

Les deux systèmes dans lesquels j'ai mené mes contrôles sont JDE One World et SAP.

Explication JDE et SAP...

L'objectif à atteindre était de dresser l'inventaire le plus exhaustif possible des données répertoriées et des incidences entres elles, ceci afin de prévenir les erreurs. Il fallait aussi mettre en place une liste de contrôles à mener ponctuellement.

Sujet secondaire : Cycle de vie des produits

Chez Louis Vuitton comme ailleurs, on peut détailler le cycle de vie d'un produit : est il à l'état de projet, en cours de création, d'industrialisation, de vente ? Est-il entré dans un processus de rapatriement ? Ou bien encore, est-il devenu un obsolète ?



L'objectif ici était d'obtenir un état des lieux précis de la situation actuelle concernant le nombre de produits effectivement distribués et leur état.

Sujet secondaire : SAP China

Le projet SAP China consiste à alimenter l'ERP SAP Asie par des informations particulières, répondant à des besoin locaux spécifiques au marché chinois.

Les étiquettes chinoises doivent fournir au consommateur plus d'informations que les étiquettes européennes. Des informations de dimension, de composition sur certaines matières, fournir des données de standards de qualité, etc...

Mon travail consistait à produire un jeu de tests pour vérifier qu'en fin de processus, l'étiquette produite répondait correctement aux besoins locaux.

Sujet secondaire : Migration vers win7/pack office

Cette année commence le renouvellement du parc informatique chez Louis Vuitton. C'est dans cette optique qu'il m'a été confié le soin de prévenir tout problèmes informatiques pouvant être liés à cette migration.

Environnement métier.

Pour mener à bien ma mission, j'ai eu l'opportunité de rentrer en contact avec différents cœurs de métier.

Le contrôle de cohérence

J'ai travaillé en collaboration avec les chefs de groupe des activités maroquinerie, montres, joaillerie et accessoires. Les chefs de groupes, avec leurs équipes, s'occupent d'un produit depuis sa création à l'état de projet, jusqu'au processus de retrieval. Ils étaient mes interlocuteurs pour toutes mes question liées aux matières des produits.

J'ai aussi eu l'occasion de travailler avec l'équipe Douanes & CITES, qui s'occupe, entre autre, et pour l'intégralité des produits Louis Vuitton, des sujets concernant la provenance de la matière afin de respecter les règles définies par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction.

Cycle de vie

Pour mon travail sur le cycle de vie des produits, j'ai été amené à travailler avec la Supply Chain, département gérant la logistique d'approvisionnement entrepôts/magasins, et l'équipe Pricing, qui s'occupe de la gestion des prix.

SAP China

Travail en collaboration avec des consultants extérieurs et des collaborateurs chinois.

Migration win7

Echanges avec Osiris, le service support de Louis Vuitton ainsi qu'avec l'équipe responsable de la migration au niveau national.

Environnement technique.

Voici une carte simplifié montrant une partie des systèmes d'information utilisés chez Louis Vuitton, et dans quel contexte.

La présence de deux ERP s'explique par l'évolution continuelle des systèmes d'information chez Louis Vuitton. Le premier ERP mis en place a été JDE OW, et depuis quelques années l'ERP SAP fut mis en place avec pour objectif à long terme de prendre la succession de JDE.

J'utilisais les ERP SAP et JDE OW. Une partie de ma mission m'a aussi amené a travailler sur Galliera en collaboration avec l'équipe Pricing.

Galliera est l'outil utilisé par l'équipe Pricing pour une partie de la gestion tarifaire des produits Louis Vuitton.

Mon travail.

Contrôle de cohérence

Chaque produit finit Louis Vuitton possède une multitude de données :

  • marketing : genre, ligne esthétique, matière principale, hiérarchie produit ...

  • matière : composition

  • douanières : code CITES, code SH, composition ...

  • logistiques : UCV, UCS, dimensions ...

  • sur le cycle de vie produit : statut logistique, saison, date de récupération, statut NIP ...

  • financières : prix, classe de prix, valuation class ...

Dans un premier temps, j'ai réalisé de nombreux rapports SAP afin d'extraire toutes les caractéristiques produits pour chaque activité (maroquinerie, joaillerie, horlogerie, accessoires, prêt-à-porter, souliers). Cela m'a permis d'enrichir un "dictionnaire" des champs utilisés dans chaque activité et de me familiariser avec le système d'information.

Grâce à ce travail j'ai pu déterminer des règles de cohérences devant exister entre certaines données au sein d'une même activité.



(règles de cohérence entre ligne esthétique/sous-ligne esthétique/composition/product line)

Voici une liste non exhaustive des contrôles menés :

  • Contrôle sur la cohérence du pourcentage des compositions (vérifier le 100%).

ie: Composition = 80%COATED CANVAS 10%ALLIGATOR - seulement 90%

  • Contrôle sur la composition pour une ligne esthétique donnée.

ie: si ligne esthétique Nomade, alors composition doit contenir Cuir Vache.

  • Contrôle sur le code CITES en dépendance avec la composition du produit.

ie: si composition avec Python, alors CITES = R03.

  • Contrôle sur les informations couleur du produit.

ie: vérifier correspondance Main Color vs Marketing Color.

  • Contrôle sur la donnée Made In.

ie: le Made In doit toujours être renseigné.

  • Contrôle sur la hiérarchie interne du produit.

ie: la hiérarchie d'un accessoire soit bien différente de celle d'une montre.

  • Contrôle sur le statut de cycle de vie du produit.

Pour la plus grande partie de ces contrôles de cohérence, je faisais une extraction de données dans SAP que je récupérais dans un fichier Excel. Je devais ensuite faire usage de filtres pour mettre en avant les incohérences.

Pour certains contrôles, j'avais à ma disposition l'outil de requête Vigilens me permettant d'extraire avec conditions certaines données du système JDE One World.

Zoom sur ...

Les contrôles de cohérence CITES

Le contrôle de cohérence des codes CITES est une procédure extrêmement importante à réaliser. Chaque produit fini doit avoir un code CITES qui reflète la composition du produit, ceci afin de permettre son bon acheminement vers les magasin où il sera distribué. Un mauvais code CITES attribué à un produit peut provoquer le blocage des produits en douane.

Situation à mon arrivée :

Il existait d'ores et déjà un ensemble de requêtes destinées à réaliser ce contrôle. Cependant elles étaient trop nombreuses, environ 200 requêtes, chaque requête fournissant un fichier Excel à examiner et retravailler en sortie. La réalisation du contrôle était donc longue et délicate (2 jours de travail). De plus, l'existant pouvait être source d'erreurs, amenant de faux-positifs dans les résultats.

Refonte de l'existant :

A l'aide de divers documents mis à ma disposition par l'équipe Douanes et Cites, j'ai pu réaliser une refonte totale des requêtes existantes, faisant passer leur nombre à 25 requêtes au total au lieu de 200. Ces 25 requêtes fournissant des fichiers Excel, j'ai produit un processus permettant d'automatiser le traitement de ces fichiers Excel, la vérification des codes CITES devenant alors plus sur et plus rapide.



(Fichier de traitement des erreurs code CITES)

Les contrôles de cohérence en joaillerie

A l'aide de Vigilens et Excel, j'ai réalisé un moyen de vérifier et corriger la cohérence de la donnée cycle de vie sur toute l'activité joaillerie.

Le secteur joaillerie regroupe tous les produits de type bague, colliers, bracelet ... Pour certain d'entre eux, il existe le critère de taille : par exemple un même modèle de bague peut être disponible en différents diamètres.

Le contrôle à effectuer était de vérifier la cohérence du statut de cycle de vie modèle par rapport aux statuts de cycle de vie des tailles.

Situation à mon arrivée :

Pas de contrôle, correction à la volée lors de la détection d'erreurs.

Moyen mis en place :

A l'aide de l'équipe référentiel, j'ai pu mettre en avant les règles de gestion du cycle de vie taille vs modèle.

J'ai alors réalisé un fichier Excel avec macro, permettant de traiter automatiquement tous les cas possibles, pour mettre en avant les données erronées dans JDE et proposer une correction à effectuer.



(Fichier généré après traitement excel)

Le contrôle de l'Item Dimension Article

La caractéristique Item Dimension Article est une donnée interne permettant la classification des différents produits.

Situation à mon arrivée :

Environ 150 requêtes Vigilens à lancer, chacune renvoyant les produits mal classifiés. Il fallait ensuite chercher la modification à apporter manuellement.

Refonte de l'existant :

J'ai regroupé toutes ces requêtes en une seule. Cette requête renvoyant un fichier Excel, retraité à l'aide d'une macro pour afficher les produits mal classifiés et mettant en avant la correction à apporter, de manière automatique. Cela permet un gain de temps et une limitation des erreurs humaines lors du processus de correction.



(Présentation des erreurs + correction à apporter)

Cycle de vie

Depuis la mise en place de leur système d'information, plus de 50,000 produits ont été codifié. Et chaque année de nombreuses nouvelles codifications de produit viennent alimenter cette gigantesque base.

Afin de garder un environnement de travail stable, performant et d'avoir une vision plus claire de l'ensemble des produits proposés à la vente, il m'a été demandé de vérifier le statut de cycle de vie des produits.

L'impact direct de cette augmentation de données peut s'apercevoir chez l'équipe Pricing, pour qui la multiplication des références entraîne l'augmentation significative de la durée des processus de (re)tarification.

Mon travail a porté sur le croisement de données provenant de :

  • SAP ERP

  • Galliera (outil utilisé par l'équipe Prix)

  • la Supply Chain



(schéma simpliste du lien entre la Supply Chain, SAP et Galliera)

Les objectifs à atteindre :

  • Remettre à niveau les données entre SAP, Galliera et la Supply Chain,

  • Soulager le cube Galliera

Chez Louis Vuitton le produit passe par différents état :

  • Statut 20 ou P/M - En cours de création, d'industrialisation

  • Statut 40 ou S - Distribution générale / MTO

  • Statut 50 ou U - Vente sans approvisionnement

  • Statut 55 ou O - Obsolescence (ni vente ni approvisionnement)

  • Statut 60 - Retrieval

J'ai réalisé un état des lieux de la situation dans l'ERP SAP, pour chaque activité, par statut de cycle de vie. Ce résultat a été confronté aux données provenant de la Supply Chain : les 2 environnements ne sont pas en phase.

J'ai alors démarché la Supply Chain et les chefs de groupe des produits afin de remettre les données SAP et les données Supply Chain au même niveau.

Ensuite, j'ai pu confronter l'environnement SAP et l'environnement Galliera. Ici aussi, des écarts importants étaient présents. Ecarts que nous avons pu combler en revoyant les règles de filtre ainsi qu'en mettant a jour des données dans SAP.

Au final, l'objectif de remettre à niveau les données entre SAP, la Supply Chain et Galliera à été atteint, alors que l'objectif de soulager le cube Galliera n'as pas été significatif.

Cet échec dans l'objectif de soulager le cube Galliera s'explique par la longueur du processus de Retrieval d'un produit. Ainsi les changements effectués pendant ma période de stage auront un impact sur l'environnement Galliera plus loin dans le temps.

SAP China

Le projet SAP China consistait à alimenter l'ERP SAP Asie par des informations spécifiques, répondant a des besoin locaux sur le marché chinois.

Les étiquettes chinoises doivent fournir au consommateur plus d'informations que les étiquettes européennes. Des informations de dimension, de composition sur certaines matières, fournir des données de standards de qualité, etc...

Mon travail consistait à produire un jeu de tests pour vérifier qu'en fin de processus, l'étiquette produite répondait correctement aux besoins locaux.

J'ai pour cela pris connaissance du cahier des charges du projet et réalisé des extractions de données dans SAP. J'ai par la même occasion produit des documents permettant de contrôler et suivre les tests.

Mon travail a été fait en collaboration avec l'équipe de consultants mis sur le projet et les utilisateurs chinois de la solution.

Malgré les difficultés liées à la barrière de la langue (les données imprimées sur les étiquettes étant en chinois), l'objectif de ce sujet a été complètement atteint.

(Matrice des conditions pour la réalisation de la liste de test)

Migration win7

Les membres de l'équipe référentiel devaient effectuer la migration de leurs ordinateurs vers l'environnement Windows 7 et pack Office 2010.

Une grande partie de leur travail s'effectuant par l'intermédiaire des outils Excel et Access, mais dont la maintenance n'est pas totalement assurée par leur service de support informatique, ma mission était de détecter et corriger les éventuels problèmes d'exécution qui pourraient se produire dans le nouvel environnement.

J'ai eu à ma disposition un ordinateur sous Windows 7 avec le pack Office 2010 qui m'a permis de faire des test préventifs sur l'exécution de leurs programmes.

Certains problèmes sont apparus et ont pu être corrigés.

Ainsi, la migration des membres de l'équipe a pu s'effectuer sans perte de temps.

Par précaution, j'ai rédigé des procédures et documents de détails sur le travail que j'ai apporté lorsqu'il y avait un problème.

Bilan

Ce stage a pour moi été la première vraie expérience dans le milieu de l'entreprise. J'ai eu la chance de le faire dans un cadre très agréable.

Ma maître de stage Marie-Hélène PERSYN a su me donner assez de liberté tout en m'encadrant un minimum afin que je sois autonome et à l'aise au sein de son équipe. Les autres membres de l'équipe, Maroussia SIMON, David DELAVIER, Mahalia KWA-MOUTOME, Sara NEKI et Pierre MONNOYEUR ont toujours su se rendre disponibles afin de me guider dans mon travail.

J'ai pu participer à la vie d'une équipe, travailler sur des projets variés et rencontrer diverses activités de Louis Vuitton. J'ai pu appréhender les difficultés rencontrées pendant la conduite de projets, telles que la gestion des délais, les dépendances avec le travail d'autrui...

Le plus grand bénéfice tiré de mon expérience chez Louis Vuitton est aussi d'avoir eu la possibilité de visiter l'entrepôt monde situé à Cergy-Pontoise, ainsi que de découvrir le SAV et les ateliers de réparation.

J'ai pu développer mes compétences d'analyse et de communication à travers la rédaction de documents "guides", de présentation PowerPoint ou bien même par la création de KPIs. Je pense que mon adaptabilité m'a permis de rapidement comprendre l'architectures des systèmes d'informations de Louis Vuitton et plus précisément les tenants et aboutissants de leur référentiel.

J'ai par contre était un peu lent a être moteur dans mon travail, ne pas seulement faire ce que l'on me demande, mais proposer, anticiper des besoins futurs.

Techniquement, ce stage m'a permis de consolider mes connaissances sur tout le pack Office et en particulier Excel et Access, les solutions que j'apportais devant être proposées sur ces supports.

J'ai pu découvrir les ERP SAP et JDE OW, ainsi que Vigilens, l'outil de requête de JDE OW. Ces outils étant reconnus et très utilisés dans le monde de l'entreprise, je considère comme un atout d'avoir pu les utiliser pendant cette période.

Je pense que ce stage chez Louis Vuitton représentera un véritable tremplin pour mon insertion prochaine à la vie d'entreprise.

[]


similaire:

L\Rapport de stage M1 / efrei louis vuitton 2012

L\Histoire
«semaine tragique», du 7 au 14 octobre 1919. Yrigoyen est réélu en 1928 (après avoir quitté le pouvoir pendant la législature de...

L\On a l’impression que le monde n’a jamais autant été en mouvement...
«pionniers». Les migrations ont donc une histoire; les représentations furent à certaines périodes positives (Hermès au pied léger),...

L\À 84 ans, André Clin vient de publier un nouvel ouvrage racontant...
«D'un puits à l'autre, mémoire d'un militant ouvrier de l'Artois au Béarn» édité en 2002, IL vient de passer deux ans à faire de...

L\Ce gymnaste domine les compétitions à Londres en 1948 en compagnie...

L\Devoir n°2 d’histoire
«Berthe au grand pied», Pépin a deux fils : Charles et Carloman. Très vite l'aîné Charles s'impose et annonce son style, IL se fera...

L\Quel est l’âge de Louis XIV quand IL décide de gouverner tout seul...

L\3. Images de Louis XIV
«Académie de peinture et de sculpture», fondée par Mazarin en 1648. Les artistes qui en font partie sont donc reconnus par le pouvoir...

L\De la «nouvelle histoire» au post-sionisme
«La guerre de 1948 n’a jamais été un sujet de controverses […] Mais la boite de Pandore s’est ouverte, et les historiens israéliens,...

L\Le Cirque de Salazie
«Route aux 400 virages», route panoramique, village avec ses spécificités locales vin, lentilles, broderie et Thermes






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com