Bibliographie de l’article «Les généraux commandants d’armée de 1914 à 1918»





télécharger 0.53 Mb.
titreBibliographie de l’article «Les généraux commandants d’armée de 1914 à 1918»
page12/17
date de publication27.10.2017
taille0.53 Mb.
typeBibliographie
h.20-bal.com > droit > Bibliographie
1   ...   9   10   11   12   13   14   15   16   17

Batailles, les plus grands combats


de l’antiquité à nos jours

Sous la direction de R.G. GRANT0


Au rayon des beaux livres, cette encyclopédie illustrée des batailles mérite un moment d’attention. Elle est à la fois une première approche pour néophyte et une suite de fiches pour public plus averti. Il s’agit d’une œuvre collective dirigée par un auteur anglo-saxon habitué des rétrospectives historiques et visuelles. Il a notamment signé en 2006 une histoire de la Grande-Bretagne et en 2002 une histoire de l’aviation. Il est également l’auteur de «Soldier: a visual history of the fighting man».
Le titre français aux consonances «d’histoire de batailles» ne rend pas justice à l’objectif du livre et au mouvement intellectuel propre au monde anglo-saxon dans lequel il s’inscrit.
Intitulé en anglais «Battle, a visual journey trough 5,000 years of combat»0, l’objectif du livre est beaucoup plus systématique. «Signes de ponctuation» de l’histoire selon le mot de Churchill, les batailles restent pour l’auteur des moments décisifs et incertains, même si le culte de la tactique peut conduire à une myopie stratégique comme l’a montré la fascination exagérée du haut commandement allemand pour la bataille de Cannes lors de la préparation des deux guerres mondiales.
A travers un panorama historique et géographique extrêmement large, R.G. GRANT cherche à faire apparaître les similitudes entre des batailles situées à des périodes totalement différentes. Il souhaite également montrer la contribution des hommes, chefs ou soldats, et la part des avancées technologiques.
Il s’inscrit aussi dans la tradition anglo-saxonne d’instruction des officiers par l’histoire et la visite de champs de bataille. À cet égard, on retrouvera des photos de sites aussi connus que les Thermopyles ou Cannes, des développements techniques sur l’armement ou les moyens logistiques, toujours avec un souci d’illustration permettant de rendre compte avec vie des circonstances de l’époque.
L’un des principaux attraits du livre est aussi de présenter une vision non occidentalo-centrée. De très nombreuses pages sont consacrées aux batailles dans les mondes non européens en Asie (Chine, Inde, Japon, Corée), mais aussi en Amérique du Sud avant la conquête ou au Moyen-Orient.
L’auteur relève le défi de proposer une sorte de fiche de quelques dizaines de lignes sur plusieurs centaines de batailles avec cartes et illustrations et sur plusieurs dizaines de chefs militaires, tous répertoriés en fin d’ouvrage dans un efficace index.
Encyclopédique mais introductif et illustratif, ce livre souffre inévitablement d’apparaître superficiel, approximatif ou contestable dès que l’on consulte la fiche d’une bataille déjà étudiée ou d’un chef militaire bien connu. Pour illustrer ce propos, on peut regretter que la notice sur la bataille de Cannes ne renvoie pas au plan Schlieffen ou que la notice sur Vimy ne mentionne pas qu’elle est considérée aujourd’hui comme le creuset de la nation canadienne. On trouvera dommage que l’auteur ait préféré s’intéresser au char Mark IV plutôt qu’au char Renault, à Guderian et Patton plutôt qu’à Leclerc, ou aux bombardements de Dambusters et Schweinfurt plutôt qu’à Bir Hakeim.
Plus grave, on déplorera, mais peut-être est-ce symptomatique, que l’action de la résistance ne soit mentionnée qu’à travers la photo d’un timbre poste (p. 299)! Et qu’en dehors d’une ligne à l’occasion de la bataille de France, ni l’action du Général de Gaulle, ni celle des FFL ne soit évoquée. Dans un autre registre, avoir choisi pour seule illustration de la guerre d’Algérie une affiche d’époque du «Comité pour le procès du général Massu» avec le commentaire suivant: «Le recours à la torture et aux enlèvements fit du général Jacques Massu un criminel de guerre» reste surprenant alors même qu’on chercherait vainement une dénonciation similaire dans les centaines d’autres notices.
Superbe livre et première approche utile certainement, mais référence à utiliser avec discernement.

Capitaine (R) Matthieu Meissonnier,

Administrateur au Sénat.

1   ...   9   10   11   12   13   14   15   16   17

similaire:

Bibliographie de l’article «Les généraux commandants d’armée de 1914 à 1918» iconBibliographie p. 9
«premier flic de France», président du Conseil de 1906 à 1909, puis de 1917 à 1920 et préside les commissions du Sénat sur les questions...

Bibliographie de l’article «Les généraux commandants d’armée de 1914 à 1918» iconLes monnaies de nécessité ou la grande débrouille dans le Nord occupé (1914-1918)

Bibliographie de l’article «Les généraux commandants d’armée de 1914 à 1918» iconHistoire des deux guerres mondiales (1914/1918 et 1939/1945)

Bibliographie de l’article «Les généraux commandants d’armée de 1914 à 1918» iconLes Limousins pendant la guerre de 1914-1918
«Comité départemental de la Haute-Vienne de l’or, des bons et des emprunts de la Défense nationale»

Bibliographie de l’article «Les généraux commandants d’armée de 1914 à 1918» iconParcours pédagogique
«la commune de Villarcerf à ses glorieux enfants morts pour la France. 1914-1918»

Bibliographie de l’article «Les généraux commandants d’armée de 1914 à 1918» iconLa 1ère Guerre mondiale: l’expérience combattante
...

Bibliographie de l’article «Les généraux commandants d’armée de 1914 à 1918» iconLa guerre 1914 –1918
«Qui peut me rappeler à quelle période nous nous situons ? Quels sont les repères que nous connaissons déjà ?»

Bibliographie de l’article «Les généraux commandants d’armée de 1914 à 1918» iconThème 1 la première guerre mondiale : vers une guerre totale (1914-1918)

Bibliographie de l’article «Les généraux commandants d’armée de 1914 à 1918» icon3 les principes generaux du droit budgetaire
«Magna Carta» (ou «Grande Charte»), puis en France en 1789 au sein de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen; et inscrit...

Bibliographie de l’article «Les généraux commandants d’armée de 1914 à 1918» icon100 ans après, le scoutisme en 1914-1918
«Sous la conduite de jeunes gens de 16 à 20 ans, les troupes d 'éclaireurs se sont dépensées dans toutes les activités locales et...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com