Rapport des sociétés à leur passé : Séquence 1





télécharger 28.47 Kb.
titreRapport des sociétés à leur passé : Séquence 1
date de publication21.10.2016
taille28.47 Kb.
typeRapport
h.20-bal.com > droit > Rapport
Thème 1 : Le rapport des sociétés à leur passé :

Séquence 1 :

L’historien et les mémoires de la Seconde Guerre Mondiale.

Un Historien : est celui qui mène l’enquête, il trouve dans preuve comme des témoignages, des vestiges. C’est donc l’historien qui crée l’événement.
Mémoire : c’est la capacité à ce souvenir du passé et à ce souvenir lui-même. C’est une reconstruction personnel du passé, elle est subjective, et pluriel vivante et mouvante, et change avec le temps, elle est individuel ou collective (Le terme de mémoire collective vient de Maurice Halbwachs). La mémoire peut être aussi officielle. La matérialisation de la mémoire ou des mémoires ce fait grâce au lieu de mémoire (monument, commémoration, les associations ou encore les manuelles scolaires).
La seconde guerre mondiale : La 14 juin 1940 les soldats allemands rentrent dans Paris, La Maréchal Pétain le 17 juin explique pourquoi il a signé l’armistice qui est signé le 22 juin 1940. Qui aboutie à l’occupation allemande dans le nord et l’ouest de la France. En 1940 l’alsace lorraine est rattaché à l’Allemagne, ce qui on poussé au malgré nous de combattre contre les alliés. La rafle du Vel dive commence le 15 juillet 1942, 76000 juif sont déportés il n’en reviendra que 2000. 6 juin 44 en Normandie et le 15 aout 1944 en Provence a eu lieu le débarquement. En Europe la guerre s’arrête le 8 mai 1945 à Berlin.

Comment l’historien- grâce à l’étude critique des sources toujours plus nombreuses et l’élargissement du champ de l’histoire-confronte-t-il et dévoile-t-il la pluralité des mémoires, notamment concernant la période de la seconde guerre mondiale en France ?

I) L’historien face aux mémoires immédiates (1945-60’s) :

A) Le mythe d’une France résistance :

Par qui Paris et la France on t’elles étaient libéré selon De Gaulle ?
(Pour présenter un doc : -auteur –date –source –contexte –nature –info)
Ordonnance : texte officiel que l’on doit respecter, qui vient du gouvernement.
Doc 2p32 :
Le premier débarquement à eu lieu le second est en cour, l’auteur est De Gaulle
Cette ordonnance réinstalle les dates de la 3eme république. Pour de Gaulle la France de vichy n’a pas eu lieu légitimement, la 3ème république à continué d’existé à travers lui, c'est-à-dire qu’il réinstalle la 3ème république qui pour lui n’a jamais cessé. Il dit que le France a été libéré par les restituant et donc il occulte la collaboration et en 1945 c’est le mythe résistancialisme qui s’impose à tous.
Résistancialisme : Néologie formé par l’historien Henry Rousso en 1987 pour qualifier l’idée d’une France unanimement résistante.
De Gaule et les Gaulliste pour restaurer l’unité nationale utilise le résistancialisme en 1945 parce que le peuple est divisé entre colabo et résistant, la France est au bord de la guerre civile à cause de l’épuration sauvage et spontanée. C’est la présence des armés allié qui a empêché la guerre civile et la faiblesse des forces pro nazis en France.
Doc 1p28 :
C’est un document iconographique qui date de 1944 qui représente une femme tondu devant la pelouse, coupable de collaboration horizontal ou sentimental, ces femmes était soit tondu et interné ou tondu et exécuté en place public, environ 9000 femme ont subi ce sort. 20000 français sont victimes de l’épuration sauvage et spontané dé 1943 parce que les résistants publiés les listes des colabos, par exemple Philipe Henniot 28/06/44. Les Gaullistes reprennent l’épuration en ouvrant des tribunaux. L’état reprend cette épuration pour éviter la guerre civil sauf que le système judiciaire est surchargé, l’état mais en place des périodes d’amnistie. Il y a eu 1600 exécutions et 35000 personne emprisonné. Pétain sera condamné à mort pour indignité national mais sa peine sera modifié en prison à perpétuité, Laval lui sera condamné a mort.
Doc3 Affiche pcf, élections régionales, octobre 1945 : p 30
le partit communiste a joué un rôle fondamental dans l’installation du résistancialisme en France âpres la guerre. La mémoire communiste insiste sur l’action central du pcf pendant la guerre, si bien que le pcf prend le nom du partit des 75000 « fusillés » alors que en réalité c’est 25 à 30000 fusillés.
Doc 4 Affiche du film de René clément « la bataille du rail » 1946 :

On renomme les noms des stations de métro, des rues avec les noms de célèbre résistant.
Le paroxysme du résistancialisme est le transfert en 1964 des cendres de Jean-Moulin au Panthéon. Lorsque que le transfert a eu lieu c’est André Malraux qui fait un discoure au panthéon. Jean Moulin était le chef de la résistance, il c’est faut arrêter par la gestapo, à était torturé et mort lors de son transfert en Allemagne sans jamais avoir parlé. André Malraux veut faire passer par son discours de l’émotion, il veut faire que les résistants passent par des héros.

B) Des mémoires déformées, occultées :

Doc 2p36 :
Robert Aron transforme la vérité, pour faire croire que Pétain protégeait les Français en attendant l’action de De Gaulle. Ces mémoires sont déformés pour le résistancialisme.
Doc 1p34 :
Quand les juifs qui ont survécu à la déportation rentrent les français ne veulent pas engendrent parler d’eux, ils dérangent , parce-que on veut passer à autre chose. Les 2500 juifs qui rentrent des camps veulent retrouver leurs famille et leurs biens. Il n’y a pas de mot pour exprimer la souffrance subit lors de la déportation, les blessures ne sont pas soigné en 194 et ces blessures ne sont pas soigné dans les génération qui suivent. La mémoire juif est étouffer.
Dans le film A.Resmais 1955.1956 un film tourné dans les camps d’Auswitch le mot juif n’est prononcer qu’une seule fois.

C) Les mémoires impossibles :

Celle des soldats de 1940, 2 millions de prisonnier, ce sont les soldat de la débâcle , pour eux il n’y a pas de mémoire. Il y a aussi la mémoire des malgré nous, les habitants d’alsace lorraine aussi sont incorporé dans l’armé allemande et vont combattre sur le front russe. 13 de ces français on participer au massacre d’Oradour sur glane, ces soldat nous pas de mémoire c’est impossible que des français tuent des français. Ceux du STO service de travail obligatoire, l’état leur a refuser la notion de déporté, environ 650000 français sont allés travailler en Allemagne. La mémoire des Tzigane, eux n’ont pas de tradition écrite, elle est oral il est donc difficile de ce souvenir d’eux, ils sont restés enfermés dans les camps jusqu’a 2 ans après la fin de la guerre. Il y a aussi les déporté non résistant, les déportés politique et les civil persécuté, pour eux il n’y a pas de mémoire spécifique non plus.
II) Le réveil des mémoires (années 60-90’s) :

A)Un nouveau contexte en France :

Mai 68 c’est la fin d’une société, c’est l’émergence d’une nouvelle société, les jeunes ne veulent plus ce souvenir de al guerre, on est dans les 30 glorieuses, c’est le retour d’une certaine forme du romantisme qui refuse l’idéologie du progrès, qui refait des liens avec l’histoire, ce retour touche toute les sociétés occidental et aussi les USA. Roots A-Haley est un auteur qui c’est souvenue de la vie des ces ancêtres qui a fait le voyage des champs de coton en Afrique jusque les USA enchainé en fond de calle pour ce rentre compte de la vie des esclaves de l’époque, dans son livre il a raconté son voyage. C’est ce nouveau contexte qui permet l’émergence de mémoire.

B) La mémoire de la Shoah :

Shoah : massacre en ébrieux.

Ma spécificité du génocide juif s’oppose grâce au procès Eichmann de 1961, il est jugé en Israël et des 10ene rescaper viennent témoigner, Eichmann est au cour du dispositif génocidaire, il est le seule Nazi à faire partit d’un procès, il prend note des témoignages des juif pour les réfuter, ce procès permet aux historiens de connaitre de nombreux aspect du génocide juif, notamment la Shoah par balle ou encore la chambre à gaz. 
Le chagrin et la pite de Marcelle Ophuls, ce documentaire est tourné dans la ville de Clermont ferrant, c’est un ensemble de 36 témoignages de français qui on collaborés lors de la 2nd guerre mondial, cela montre que les français était bien veillant envers les déportés. Autre fait évoquer dans ce film est la répression politique et l’antisémitisme de la France de Vichy, ce film remet en cause le mythe résistancialisme, il le fait éclater, ce film permet de mettre l’accent sur les comportements des français qui était très ambigüe vers les occupants voir même de la collaboration sans avoir de remord. Ce film joue un rôle dans l’inauguration de la mémoire de l’occupation et collaboration en France. L’historien Henri Rousso disait « miroir brisé ».
Doc 3p27 : 
Régis Meyran, à était chercher des archive au USA car en France les archivent sont fermer, encore maintenant avec le régime de Vichy, ce qui prouve que la France à collaboré elle-même sans que l’occupant ne lui oblige.
Les allemands ne voulaient pas amené les enfants mais René Bousquet, a donner l’ordre de faire déporté et exécuter les enfants juifs. Dans cette thèse il prouve que la France n’a rien gagné en échange, ni le niveau de vie ni place de la France n’a évoluer en Europe contrairement à ceux que les hauts fonctionnaire de Vichy voulait faire croire. La France n’est plus une France de héros mais une France de salaud. Pierre Laborie écrit le chagrin et le venin, il dénonce le peu d’exigence scientifique qu’on les journalistes pour raconter l’histoire, mais aussi dans les manuels scolaires. On pourra dire les années 70 marque un tournant dans le travaille d’histoire de la seconde guerre mondial avec notamment l’apparition d’ « assassin de la mémoire », expression de P. Vidal-Naquet, qui dénonce le négationnisme : c’est un néologisme inventer par Henri Rousso en 1987 est qui consiste à nié l’existante des chambre a gaz et le génocide juif.

C/ « Vichy un passé qui ne passe pas » : (livre de Henry Rousso)

Ce livre montre la persistance du mythe résistancialisme chez les élites politique, comme par exemple François Mitterrand qui refusé de reconnaitre la responsabilité de l’état dans la déportation des juifs. Pour les élites français de gaulle et résistant et de gaule est la France alors la France est la résistance. Ce livre montre également une résistance beaucoup plus complexe qu’il n’y parait notamment en raison de la présence de vichysto résistant, expression forgé par l’historien J.P Azéma, personnage ayant soutenue vichy dans un premier temps puis ayant rentré dans la résistance. La première image du film de nuit et brouillât à était censuré par l’état a caché le képi français qui surveiller le camp de Pithiviers afin de nié la responsabilité de la France dans la déportation.
Doc 3p32 :
contumace : juger quelqu’un qui n’est pas présent.
son discourt a scandaliser l’opinons public parce que il veut gracié Paul Touviéet parce que il veut oublier les atrocité commise par la France lors de la seconde guerre mondial.

B/ Des procès qui relance le débat et les mémoires :

Ces procès on lieu des les année 80 90 qui sont permit par les Klarsfeld couples d’avocats qui ont passé leur vit a traquer les criminel nazi, ce sont ces procès qui relance un réflexion sur les notion de culpabilité et de responsabilité et c’est aussi le cas d’un film de Claude Langemann « Shoa ».
Doc 2p34 :

Klaus Barbie : (manque)
il est condamné a mort par mais il ne peut pas être jugée sur place parce qu’il est protéger par les services secret américain qui le protège a cause de ces connaissance sur l’URSS il est extradé vers la France est inculpé et condamné a la réclusion a perpétuité pour la déportation des enfants juifs.

Paul Touvier : chef régional de la milice de Rhône il participe a la persécution des juif, arrêté en 47 mais parvient a s’enfuir car il est protéger par l’église. En 1967 ses crime son prescrit il parvient à voir la grâce de G Pompidou. Apres cette grâce il y a des associations de juif qui porte plainte contre lui pour complicité de crime pour l’humanité, il disparait pour être arrêter en 89 c’est en 94 qu’il est condamné a la prison a vie.

René Bousquet :
C’est un fonctionnaire zélé. Il a était chef de la police de vichy, en 1944 il fuit vers l’Allemagne puis il revient en France il est jugé pour atteinte à la sureté de l’état, mais il est acquitté. Serge Klarsfeld dépose plainte contre lui en 1949 parce qu’il a détruit le télégramme qui interdisait la déportation des enfants juif, il est inculpé pour crime contre l’humanité et est assassiné en 1993.

Maurice Papon :
C’est un fonctionnaire qui en 1940 adopte les idée de la révolution national, il est chargé pendant le guerre des questions de police et des affaire juif, il y ordonné l’arrestation de 1560 juif entre 42 et 44. A partir de 43 il rentre en contact avec des résistant, il est qualifier de vichysto résistant, il devient débuté puis ministre du budget sous le régime de Giscar. Il finit par être inculpé en 83 mais jugé en 97 et en 98 est condamné a 10 ans de prison pour complicité de crime contre l’humanité. Pour raison de santé il est libéré en 2002 et meurt en 2007.

Ce sont es procès plus le film Shoa relance le débat et contribue à réveiller de nouveau les mémoires .

III/ L’historien et les enjeux mémoriels (année 90 a nos jour) :

A)La reconstruction mémoriel et le débat mémoriel des politiques :

Extrait de la loi « Gayssot » est voté en 1990, elle puni toute contestation est crime contre l’humanité, c’est une loi mémoriel parce que elle veille au respect des mémoire. Les historiens sont totalement contre cette loi car elle fige l’histoire qui ne peu plus revisité l’événement. Avec l’arriver de la gauche au pouvoir en 1981 on aurait plus croire que l’état aller reconnaitre la responsabilité de l’état dans la déportation, la majorité des colabos était de droite, pour dire que il n’en est rien parce que François Mitterrand refuse de reconnaitre la responsabilité de l’état et il fait fleurir la tombe de Pétain entre 1984 à 1992, il a était décorer de la francisque, il est le premier présidant a avoir rétablie la commémoration du 8 mai. Il est également le premier président a assister a la commémoration de la rafle de Vel d’hiv en 1992. Et enfin il crée une journée national a la mémoire des déporté racio et antisémite commis sous l’autorité de l’état.

Doc 4p 33 :
le discourt de jaque Chirac e une rupture de la mémoire du mythe résistant car c’est la premier fois qu’un chef d’état reconnait les responsabilisations de l’état français lors de la guerre. Depuis 1995 la France honore tous les acteurs de la seconde guerre mondial, par exemple en 2006 est sortit un film qui commémore la mémoire des troupes colonial qui on participé u déparquement en Provence « indigène » ce film rend hommage aux troupes colonial. En 2004 Schroeder participe à la commémoration du débarquement en Normandie, le fait qu’il soir présent prouve que les deux pays fête la victoire contre le nazisme. En 2013 pour la premier fois en président allemand J.Gauk ce rend a Oradour sur Glane.


Doc 4 p 27 :
Voir le doc. François hollande choisit de faire entrer 4 grande figure restante au panthéon pour relancer le mythe résistancialisme.
Le dernier événement et la commémoration des deux déparquement qui a eu lieu cette année.

B/ Mémoire et histoire des objectifs différents :

La mémoire est subjective et l’histoire est une science qui ce veut objective. Pour les historiens il est inamissible que l’état dicte l’histoire et il est inamissible que l’état dicte l’histoire « correcte » qui doit être enseigné. C’est aussi pour sa qu’il pense que les lois mémoriel porte atteinte a leur liberté de travail. L’historien doit tenir compte des mémoires mais en doit pas être le réacteur sont travail est de les confronter, la mémoire suscite l’émotion alors que la rechercher historique suscite la recherche scientifique. Les historiens interviennent souvent pour critiquer les excès mémoriels. Ex : Nicolas sarko en 2007 oblige a son arriver au pouvoir la lettre de Guy moqué pour suscité l’émotion chez les jeunes. Il proposer aussi lors de son manda de proposer au jeune d’écrire un lettre au jeune déporté.
C/ L’histoire contemporaine des mémoires oubliées :

Aujourd’hui les historiens s’attachent a questionné d’autre mémoire, la mémoire des tsiganes, parce que ce peuple a subit l’indifférence qui s’explique par la marginalisation subit par les tsigane qui était resté enfermé dans des camps d’enfermement une a deux années âpres la guerre ? Ce n’est que en 2010 que les malgré-nous sont reconnus officiellement victime de nazisme, le travail actuelle porte aussi sur les malgré-elle 15000 femme d’alsace lorraine incorporé de force dans différente structure nazi en 1942. Il existe une histoire en chantier celle des enfants né de l’ennemi. En interrogent ces nouveaux champ historique les historiens cherchent à mettre en lumière tous les acteurs de la période de la seconde guerre mondiale sans ce laisser exclusivement guidé dans leur réflexion par des mémoires les groupe dominants.

Conclusion :

Voir shéma.



similaire:

Rapport des sociétés à leur passé : Séquence 1 iconLe rapport des societes a leur passe

Rapport des sociétés à leur passé : Séquence 1 iconProgramme histoire terminale es thème 1 – Le rapport des sociétés à leur passé

Rapport des sociétés à leur passé : Séquence 1 iconLe rapport des sociétés à leur passé : l’historien et les mémoires de la guerre d’Algérie

Rapport des sociétés à leur passé : Séquence 1 iconLe rapport des sociétés à leur passé : l’historien et les mémoires de la guerre d’Algérie
«Mémorial national de la Guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie» (Paris)

Rapport des sociétés à leur passé : Séquence 1 iconRapport des sociétés à leur passé Etude de cas – L’historien et les...
«Paris»; 3 fois «libéré»; 6 fois «France». Toute la France a été résistante et unie dans la Seconde Guerre Mondiale, à l’entendre...

Rapport des sociétés à leur passé : Séquence 1 iconLe rapport des sociétés à leur passé : l’historien et les mémoires de la Guerre d’Algérie
«événements» : formées de trois départements français, l’Algérie ne pouvait être le théâtre d’une guerre, qui aurait, alors, été...

Rapport des sociétés à leur passé : Séquence 1 iconAnnée a l’occupation de l’espace par les sociétés et de leur relation...

Rapport des sociétés à leur passé : Séquence 1 iconArticles dans des revues avec comité de lecture
...

Rapport des sociétés à leur passé : Séquence 1 icon18 exemples montrant que les chrétiens sont particulièrement ciblés par Big Brother
«conforme» pas à leur système est une menace. A mesure que le temps passe, la persécution de ceux qui tentent de se «rebeller» contre...

Rapport des sociétés à leur passé : Séquence 1 iconLes multiples usages de la datcha des jardins collectifs Paru dans...
«potager», en référence à leur fonction strictement maraîchère. Ce n’est que vers la fin des années 1980, parallèlement à la légalisation...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com