Concert du 24 juillet 2016 autour du Manuscrit dit "de Chypre"





télécharger 26.42 Kb.
titreConcert du 24 juillet 2016 autour du Manuscrit dit "de Chypre"
date de publication29.10.2017
taille26.42 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > droit > Documentos
Concert du 24 juillet 2016 autour du Manuscrit dit "de Chypre"

Festival Voce Humana
Avec : Caroline Marçot, Hélène Richer, Christophe Gautier, Raphaël Boulay
Mora Vocis - voix solistes au féminin
Version courte :

Inspirées par un souffle médiéval, les voix solistes « au féminin » de Mora Vocis partent sur les traces d’une musique d’antan avec un regard d’aujourd’hui. Elles incarnent ainsi avec saveur ce répertoire médiéval et contemporain et créent sur scène un espace poétique très personnel, grâce à l’interprétation sans partitions et une scénographie adaptée à chaque lieu de concert.

Les artistes de Mora Vocis provoquent alors une vraie rencontre entre création et patrimoine, et renforcent le lien entre l’architecture et son acoustique. Cette différence essentielle et subtile les distingue dans le monde de la musique ancienne et contemporaine.

Selon les projets, l'équipe est complétée par des chanteurs, des instrumentistes, une danseuse, un comédien ou encore une circassienne.

Depuis 2011, Els Janssens-Vanmunster assure la direction artistique de Mora Vocis - voix solistes au féminin, en complicité avec la chanteuse et compositrice Caroline Marçot.
Version longue :

Inspirées par un souffle médiéval, les voix solistes « au féminin » de Mora Vocis partent sur les traces d’une musique d’antan avec un regard d’aujourd’hui.

Pendant plus de deux décennies, elles incarnent avec saveur et en totale collégialité les répertoires sacrés du Moyen Âge et d’aujourd’hui, en créant un espace poétique très personnel. En 2011, Mora Vocis poursuit son chemin sous la direction artistique de la chanteuse Els Janssens-Vanmunster, en complicité avec la chanteuse et compositrice Caroline Marçot.

Depuis sa création, l’ensemble propose des spectacles à géométrie variable. En donnant une place centrale au corps, l’instrument de la voix, Mora Vocis invite parfois des artistes de cirque et des danseurs-chorégraphes. Ces dernières années et selon les programmes, l’ensemble enrichit son répertoire avec la musique profane, et des chanteurs, des comédiens et des instrumentistes viennent compléter les rangs.

L’interprétation en déambulation et une mise en espace dans une scénographie ‘sur mesure’ pour chaque lieu de concert sont les différences essentielles et subtiles qui distinguent Mora Vocis dans le monde de la musique ancienne et contemporaine. Tout spectacle de Mora Vocis dans un lieu ancien, d’aujourd’hui ou ‘juste’ atypique devient alors une invitation au voyage. En provoquant une vraie rencontre entre chaque architecture et son acoustique, les pierres se retrouvent intégrées dans les volutes vocales et acrobatiques des artistes.

Quand Mora Vocis devient « Mora Vocis - voix solistes au féminin », l’ensemble donne une attention particulière à la musique écrite par des femmes et pour des femmes, quelles soient du Moyen Âge ou d’aujourd’hui. Par ailleurs, plus d’un compositeur ou compositrice de notre temps s’est fait happer par la pensée médiévale. Alors, quand une poésie de Hildegard von Bingen ou une mélodie grégorienne inspire de belles pages, Mora Vocis se fait toujours un plaisir de les interpréter, avec la même rigueur artistique que pour le répertoire ancien. Parmi ces compositeurs se trouvent Petr Eben (CZ), Ivan Moody (GB), Patrick Burgan (F) ou encore Klaus Huber (CH). Certains ont aimé écrire spécialement pour les chanteuses de Mora Vocis, dont Anne-Marie Deschamps, Jean-Jacques Di Tucci, Daniel Meier et plus récemment Sophie Lacaze, Caroline Marçot et David Eskenazy.

En 2015, Mora Vocis reçoit le label « La Ffabrique Nomade » par France Festivals pour le spectacle « Mater Dolorosa - Femmes au Tombeau » autour d’une œuvre commandée par l’Abbaye de Sylvanès à Caroline Marçot, pour les chanteuses de Mora Vocis.

Mora Vocis aime depuis toujours se rapprocher de l’univers de la recherche. En 2009, une première collaboration avec des chercheuses de l’Université Paul Valéry Montpellier a donné vie au spectacle « Motet » autour du motet médiéval, avec une attention particulière pour le Manuscrit H196 dit ‘de Montpellier’. Mora Vocis et le CEMM (Centre des Études Médiévales de Montpellier) ont poursuivi cette collaboration avec une résidence de Mora Vocis à l’université de 2011 à 2014, autour du Manuscrit Torino J.II.9 dit ‘de Chypre’.

Pour la conception de la mise en espace de « Mater Dolorosa – Femmes au Tombeau », spectacle créé en 2015 à l’Abbaye de Sylvanès, les chanteuses de Mora Vocis se sont rapprochées de François Dautel, architecte dplg et géobiologue.

La discographie de Mora Vocis met à l’honneur la musique vocale médiévale et contemporaine et ce, tout particulièrement dans les CDs « L’Amante » et « Sources ». Un DVD est réalisé en collaboration avec l’Université Paul Valéry – Montpellier du spectacle « Motet » (2011). En 2013, Mora Vocis enregistre une musique de scène de David Eskenazy pour « Le Grand Voyage », spectacle de théâtre (2013) du tour du Cadran.

Le spectacle « Mater Dolorosa - Femmes au Tombeau » fera l’objet d'une production discographique en 2017, distribué par le label Paraty.
Mentions obligatoires :

Mora Vocis est un ensemble soutenu par le Ministère de la culture et de la communication - DRAC Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, par la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées et par le Conseil Général du Gard.

Mora Vocis est membre de la Fevis et du Profedim.

www.moravocis.fr

La mention des soutiens financiers peut être remplacée par les logos suivants si nécessaire :


Voyage monodique et polyphonique en Chypre au début du XVe siècle
Avec un hommage aux deux saints célébrés dans le Manuscrit dit ‘’de Chypre’’, sainte Anne et saint Hylarion, Mora Vocis revient à sa première identité : la voix. Celle d’hommes et de femmes qui réinventent ce qu’aurait pu être un office religieux au début du XVe siècle, à la cour de Janus de Lusignan en l’île de Chypre. Pour ce concert de musique sacrée, chanteurs et chanteuses explorent les ordinaires, pas si ordinaires d’ailleurs, ainsi que les motets en latin de ce même manuscrit.
répertoire : monodies et polyphonies du Manuscrit Torino J.II.9 dit "de Chypre" (début du XVe siècle)


L'équipe artistique


Caroline Marçot

Caroline Marçot, formée à l’Ecole Nationale de Musique et de Danse d’Orsay, au CNR et au Conservatoire de Paris, suit également le cursus de musicologie de la Sorbonne. Après la Maîtrise de Radio-France et du Jeune Chœur de Paris, elle chante dans de nombreux ensembles (Les Cris de Paris, Les Éléments, le trio Viva Lux, qu’elle fonde en 1998, et Mora Vocis depuis 2003). En 2000, Caroline Marçot se tourne vers la composition et écrit entre autre pour le chœur de chambre les Cris de Paris, Les Jeunes Solistes et la Maîtrise de Radio-France. Elle crée, en 2010, l’Ensemble l’Echelle dont elle assure la co-direction artistique avec Charles Barbier. En 2015, elle compose pour Mora Vocis une œuvre en plusieurs parties pour le programme « Mater Dolorosa - Femmes au Tombeau ».

Hélène Richer
Après s'être consacrée dès son plus jeune âge à l'étude de la musique et du chant en Lorraine (CNR, université de musicologie de Metz), Hélène Richer approfondit ses études vocales sur Paris (conservatoire du 7ème, Maitrise ND), et participe à de nombreux stages et master-class avec M. Isepp, J.C. Benoit, B. Têtu, G. Lesne, C. Rousset, M. Zanetti, H.P. Blochwitz et J. Corréas, et se perfectionne techniquement avec P. Doghan à Londres, L. Sarrazin, M. King, M. Hönig et R. Philogene. Sur le plan professionnel, elle collabore en soliste ou en ensemble de solistes avec de nombreuses formations, recouvrant des styles très variés allant de l'époque médiévale à la création contemporaine, sur scène, en concerts ou en enregistrements.

Ainsi, elle se produit avec Mora Vocis (E. Janssens), Sequenza 9.3 (C. Simonpietri), Le Concert spirituel (H. Niquet), La Tempête (S.P. Bestion), De Caelis (L. Brisset), Canticum Novum (E. Bardon), la Cie Les Facteurs d'Amour (Mr Zo), Al Manara (E. Baudimont), l'Ensemble Baroque AK (P. Sulski, Jerusalem),

L'Orchestre de Chambre du Luxembourg (D. Reiland), l'Orchestre National de Lorraine (J. Mercier), La Simphonie du Marais (H. Reyne), Antiphona (R. Muleika), Le Poème harmonique (V. Dumestre), Haïku (B. Spizzi), Venance Fortunat (A. M. Deschamps), Le Concert Lorrain (A-C. Bûcher), La Maîtrise ND de Paris (L. Sow), A Sei Voci (B. Fabré-Garrus), Le Choeur Britten (N. Corti).

Depuis la rentrée 2014, elle joue avec la Cie Cinq de Coeur dans leur nouveau spectacle "Le concert sans retour" (mise en scène Emma la clown). Par ailleurs, dans un désir de transmission toujours plus prononcé, elle intervient pédagogiquement auprès d'étudiants universitaires et d'adultes amateurs (Mora

Vocis à Montpellier) sur le répertoire spécifique de la musique ancienne vocale, auprès de groupes d'enfants à travers des séances d'éveil musical et d'initiation aux jeux vocaux et improvisations (Canticum Novum à Saint-Etienne, en remplacement à la maîtrise Notre-Dame de Paris et Radio France dans l'école "pilote" de Bondy, dans des camps de réfugiés en partenariat avec l'Alliance française de Bethlehem), et dans le centre pénitentiaire de Meaux en atelier de chant choral (association Passerelles).

Enfin, dans une dynamique d'exploration du processus de création artistique elle se forme au métier d'art-thérapeute.
Christophe Gautier
Parallèlement à des études scientifiques, Christophe Gautier se perfectionne en musique en suivant les enseignements des classes de direction, d'écriture, d'histoire de la musique, de cuivres (trompette, tuba)... Il se spécialise en musicologie. Il reçoit ses prix des Conservatoires de Caen et du Val-de-Marne. Il continue également à jouer la trompette en soliste (récitals de trompette baroque, trompettiste d'orchestre). Il se forme aux diverses disciplines du chant depuis l'époque médiévale jusqu'à aujourd'hui au contact de maîtres tels Dominique Vellard, Martin Isepp, François Leroux, Françoise Pollet...

Il participe en tournées mondiales à nombreuses productions lyriques ou d'oratorio au sein d'ensembles prestigieux comme Le Concert Spirituel, Les Arts Florissants, A Sei Voci ou encore Le Parlement de Musique... Son répertoire de Soliste s'étend du grégorien au création contemporaine en passant par Mozart (le Comte, Don Juan, vêpres, messes), Brahms, Duruflé et Fauré pour leurs Requiem, Lully (Pan dans Isis, Méduse dans Persée), Rameau (Anacréon, Grands Motets, Orcan dans Les paladins), Haendel (Le Messie, Israël en Egypte), Bach (Cantates, Passions)... Il est souvent appelé au sein des ensembles spécialisé de la musique à 1 par voix : Pierius, A Sei Voci, Métamorphoses, Cantarlontano, l' ensemble Clément Janequin, Macadam, l' ensemble européen William Byrd, les Arts Florissants, vox cantoris, Mora Vocis…

Il assure des masterclasses de direction, de chant, au sein de stages ou de session de travail proposées par les Arts Florissants par exemple.

En 2004 il a remporté le premier prix d'art lyrique du concours international des Maîtres du chant et le prix de l'ADAMI. En 2005, il est lauréat de l'académie Maurice Ravel et du concours international de Mélodie française de Toulouse. A la rentrée 2007 il est artiste en résidence à la Fondation Polignac. Depuis 2011 il est artiste en résidence à Ivry-sur-Seine avec l’ensemble PIERIUS et depuis 2016 au Val-de-Grâce à Paris.
Raphaël Boulay
Dès le début de sa carrière en 1988, il travaille pour La Chapelle Royale et le Collegium Vocal de Gand sous la direction de Ph. Herreweghe. C'est à ce moment qu'est diffusée sa première intervention radiophonique en tant que soliste lors d'une "schubertiade" avec l'ensemble A Sei Voci et qu'il fait la connaissance de H. Niquet; il rejoint alors le Concert Spirituel.

Il travaille aussi régulièrement avec la Maîtrise de Caen dirigée par R. Weddle, la Maîtrise de Paris avec P. Marco, la

Maîtrise de Notre-Dame de Paris (direction L. Sow et H. Chalet). L'ensemble Carmina Sacra fait souvent appel à lui pour des concerts de musique renaissance.

Il étudie la sémiologie grégorienne avec D. Vellard et B. Lesne, puis explore toutes les musiques du moyen-âge au sein de formations telles Alla Francesca, Diabolus in Musica ou Gilles Binchois pour lesquelles il effectue de nombreux enregistrements discographiques salués par la critique internationale.

En 2003, sorte d'aboutissement de ce travail dans le domaine de la musique médiévale, il présente en première mondiale, à l’ouverture du festival de musique de l’Abbaye de Royaumont, la Chanson de Roland.

L'année suivante, la Fondation Royaumont lui propose de partager ses connaissances avec des étudiants et deux ans de suite, il donne des cours d’interprétation de musiques des XII° et XIII° siècles à de jeunes musiciens professionnels.

La musique contemporaine constitue pour lui un autre champ d'investigation et sa collaboration régulière avec le Groupe Vocal de France dirigé par J. Poole, son travail sous la direction de R. Safir pour l'ensemble Solistes XXI ou la fréquentation de compositeurs comme P. Dusapin et B. Pauset sont autant d'occasions d'enrichir sa palette vocale, renouveler son goût musical et d'acquérir de nouvelles techniques interprétatives.

En 2000, le metteur-en-scène C. Gangnuron lui demande de créer le rôle titre de l'opéra "Raphaël, reviens!" de B. Cavanna avec le Trio Allers-Retours.

similaire:

Concert du 24 juillet 2016 autour du Manuscrit dit \"de Chypre\" icon«Autour de l’Euro 2016» Contexte La France accueillera l’Euro 2016 du 10 juin au 10 juillet

Concert du 24 juillet 2016 autour du Manuscrit dit \"de Chypre\" iconRéunions amicales autour de la chanson française, coaching vocal,...

Concert du 24 juillet 2016 autour du Manuscrit dit \"de Chypre\" iconNote de service n° 2016-184 du 28-11-2016
«le chemin de l'œuvre» (extrait du programme fixé par l'arrêté du 21 juillet 2010, B. O. E. N. spécial n° 9 du 30 septembre 2010),...

Concert du 24 juillet 2016 autour du Manuscrit dit \"de Chypre\" iconCourrier de l’union departementale cgt 27 – N°76 – juillet 2016

Concert du 24 juillet 2016 autour du Manuscrit dit \"de Chypre\" iconMécénat Safran Dossier de demande de soutien juillet 2016

Concert du 24 juillet 2016 autour du Manuscrit dit \"de Chypre\" iconBulletin gratuit de liaison de la communauté de la Cathédrale de...
«Le Seigneur dit : “J’ai vu, oui, j’ai vu la misère de mon peuple qui est en Égypte, et j’ai entendu ses cris sous les coups des...

Concert du 24 juillet 2016 autour du Manuscrit dit \"de Chypre\" iconJuillet 2016 Communiqué à l’attention de la rédaction
«certains d’entres eux, en grandissant, s’installent dans le monde du jazz, à New York, dans les clubs Parisiens et s’affichent dans...

Concert du 24 juillet 2016 autour du Manuscrit dit \"de Chypre\" icon1. mendelssohn. Concert stücke n°2 1

Concert du 24 juillet 2016 autour du Manuscrit dit \"de Chypre\" iconLeçon 1 16 Novembre 1960
«Dans sa prétendue situation» dit encore mon titre, indiquant par là quelque référence à cet effort de ces dernières années dans...

Concert du 24 juillet 2016 autour du Manuscrit dit \"de Chypre\" iconIntroduction Cours de Méthodes quantitatives appliquées aux Sciences Sociales
«Ce que dit un tableau et ce qu’on en dit», Le raisonnement sociologique, Nathan, 1991






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com