Zut, on a encore oublié les Ultramarins de l’Hexagone





télécharger 31.15 Kb.
titreZut, on a encore oublié les Ultramarins de l’Hexagone
date de publication01.11.2017
taille31.15 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > droit > Documentos










États généraux de l’outre-mer
Zut, on a encore oublié les Ultramarins de l’Hexagone
(Droit de réponse à Monsieur Michel Delberghe, journaliste au Monde)
Communication commune du CollectifDOM, de l’ACCD’OM et de Tjenbé Rèd

Paris, mardi 11 août 2009 - Communication n°TR09POL36

Cher Monsieur,


Votre analyse publiée par Le Monde dans son édition du mercredi 12, intitulée : «Les habitants de l’outre-mer attendent une autre politique», évoque les États généraux de l’outre-mer lancés par le président de la République le 19 février dernier en réponse aux mouvements sociaux nés en Guyane puis en Guadeloupe, en Martinique et à La Réunion.
Si nous vous remercions d’évoquer ainsi les thématiques qui sont les nôtres et se voient peu abordées dans la presse parisienne en-dehors de telles périodes, nous devons relever certains de vos propos.
En premier lieu, vous avancez que de ces États généraux, le président de la République attendrait des «orientations pour tenter de faire émerger de nouvelles relations qui ne soient plus fondées sur la traditionnelle politique d’assistance».
Parlant ainsi d’une «traditionnelle politique d’assistance», non seulement vous insultez nos compatriotes ultramarins et leurs luttes les plus récentes, ce qui est peu, mais encore vous reprenez, sans le recul critique que nous aurions pu attendre d’un quotidien de référence, une argumentation utilisée par l’État français depuis la départementalisation de 1946 pour dissimuler ses carences : absence de continuité territoriale, absence de réflexion sur les suites de la colonisation et notamment la distribution des terres, absence de réflexion sur le développement endogène et la coopération régionale, mépris des Français d’outre-mer vivant dans l’Hexagone...
*

En deuxième lieu et concernant précisément nos compatriotes installéEs dans les départements français d’Europe (ou DFE, puisqu’il est des départements français d’Amérique, ou DFA), vous évoquez comme en passant le volet hexagonal de ces États généraux : «Exercice inédit, une consultation spécifique a été organisée auprès des ultramarins de métropole - ils sont plus d’un million - via notamment leur réseau très dense d’association» - soit : 27 mots sur un article qui en compte 800.
C’est tout, c’est peu et surtout c’est injuste si ce n’est insultant de nouveau pour ce million de compatriotes qui méritent sans doute un peu plus d’attention (et réalisaient, au 11 juin dernier, 24.493 visites sur le site Internet ouvert au public par l’État à l’occasion des États généraux, quand leurs parents de Guadeloupe, de Martinique, de La Réunion et de Guyane en réalisaient 33.191).
Vous auriez pu souligner autrement le rôle de nos associations dans le caractère «inédit» de cet «exercice», qui n’est d’ailleurs pas seulement inédit mais historique puisque jamais l’État ne s’était ainsi penché sur le sort de nos compatriotes de l’Hexagone. Cette attention soudaine n’est pas le fruit d’une prise de conscience spontanée ; nous la devons aux luttes associatives que nous menons depuis des années, notamment à l’action du CollectifDOM - Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais & Mahorais - emmené par Daniel Dalin et avant lui par Patrick Karam, désormais délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer, lequel, installé en cette fonction par le président de la République le 9 juillet 2007, a dû lever depuis bien des barrières administratives et politiques.
Vous auriez pu citer ce dernier en sa qualité de coordonnateur national des États généraux de l’outre-mer dans l’Hexagone, puisque vous citez le préfet Richard Samuel en sa qualité de coordonnateur national de ces États généraux.
Vous auriez pu évoquer les premiers fruits de cette «consultation spécifique» (pour reprendre vos termes) qui a réuni quatorze commissions durant quatre mois et demi, lesquelles viennent de remettre leurs rapports à Patrick Karam.
Cette «consultation spécifique» n’est pas un appendice folklorique destiné à satisfaire à peu de frais une supposée clientèle électorale ; elle n’est d’ailleurs pas si spécifique que cela, puisque huit des quatorze commissions hexagonales travaillaient en fait sur les outre-mers, les six autres s’investissant sur les problématiques rencontrées par nos compatriotes dans les DFE.
Parmi ces dernières, la commission Égalité & Discriminations, emmenée par Daniel Dalin et David Auerbach Chiffrin, chargé de mission de l’ACCD’OM - Association des communes & collectivités d’outre-mer - et délégué général de Tjenbé Rèd - Association de lutte contre les racismes, les homophobies & le sida -, a formulé dans son rapport vingt propositions relatives notamment à certains points que vous évoquez : l’accès de nos compatriotes à la haute fonction publique (propositions n°17 et 18), aux postes de responsabilité dans le secteur privé (proposition n°16), aux formations supérieures (propositions n°11 à 15)...

En troisième lieu, vous soutenez que «les États généraux ont confirmé une évidence : il ne peut y avoir de politique et de statut unifiés pour l’ensemble de l’outre-mer».
Voilà effectivement une évidence mais l’est-elle tant que cela ? Il semble en effet possible de nuancer une telle affirmation en précisant que nos compatriotes - vivant tant outre-mers que dans l’Hexagone - formulent à tout le moins une exigence d’unité qui est celle du respect, de l’égalité républicaine à laquelle ils et elles ont droit.
Cette exigence-là, ils et elles la formulent avec d’autant plus de force qu’elle a été bafouée de manière récurrente à travers l’histoire sans jamais durablement prévaloir.
Elle a par exemple, dans l’Hexagone, conduit la commission Égalité & Discriminations à demander (proposition n°5) «l’organisation de scrutins exceptionnels relatifs au statut de nos collectivités territoriales d’origine, ouverts aux UltramarinEs qui vivent dans les DFE (départements français d’Europe), parallèlement aux consultations organisées dans ces collectivités».
Vous trouverez ici le rapport de cette commission :

http://www.etatsgenerauxoutremer.net/20090731-99.pdf

http://www.collectifdom.com/

http://www.tjenbered.fr/2009/20090731-99.pdf

En vous remerciant de votre attention, nous restons à votre disposition pour tout complément d’information et vous prions, Cher Monsieur, d’agréer l’expression de nos salutations distinguées.


- - -

Pour le CollectifDOM,

Régine Privat-Rauline,

secrétaire générale

06 10 02 40 19

regine.privat@collectifdom.com

- - -

- - -

Pour l’ACCD’OM,

Lilian Malet,

délégué général

01 48 00 00 07

contact@france-accdom.org

- - -


- - -

Pour Tjenbé Rèd,

Yann Carl,

secrétaire général

06 10 55 63 60

contact@tjenbered.fr

- - -

Notes & annexes
[1] Le Monde - Les habitants de l’outre-mer attendent une autre politique - 11.08.09 | 14h25

http://www.lemonde.fr/archives/article/2009/08/11/les-habitants-de-l-outre-mer-attendent-une-autre-politique_1227499_0.html

http://www.tjenbered.fr/2009/20090812-99.pdf
[2] 3 août 2009 - États généraux de l’outre-mer - Inégalités, injustices, discriminations : Pour une action résolue des pouvoirs publics ! (Daniel Dalin et David Auerbach Chiffrin remettent le rapport de la commission Égalité & Discriminations, qui se constitue en commission permanente de vigilance et de suivi) - Communiqué commun du CollectifDOM, de l’ACCD’OM et de Tjenbé Rèd - Communiqué de presse n°TR09POL34

http://tjenbered.fr/2009/20090803-00.pdf
[3] Site Internet du CollectifDOM

http://collectifdom.com/
[4A] Site Internet de l’ACCD’OM

http://www.france-accdom.org/
[4B] Site Internet ouvert au public par l’ACCD’OM à l’occasion des États généraux de l’outre-mer

http://www.etatsgenerauxoutremer.net/
[5] TJENBÉ RÈD ! Mouvement civique pour l’action & la réflexion

sur les questions noires, métisses & LGBT (lesbiennes, gaies, bi & trans)

en France ultramarine & hexagonale

Association loi 1901 fondée le 1er mai 2007, déclarée le 24 mai 2007,

Journal officiel du 16 juin 2007

CCP Paris 5355746U | IBAN FR94 2004 1000 0153 5574 6U02 070 | BIC PSSTFRPPPAR |

SIRET 500 965 678 00013 | NAF/APE 9499Z

Membre du Comité consultatif des associations ultramarines

près la Délégation interministérielle pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer

Membre du Comité LGBT près la HALDE |

Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité

Membre de Homo-Sphère

Membre de Tous Créoles !

Membre de l’UNOM | Union nationale de l’outre-mer français

Membre du RAAC-sida | Réseau des associations africaines et caribéennes

agissant en France dans la lutte contre le sida

Membre du CollectifDOM | Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais & Mahorais

Membre du CRAN | Conseil représentatif des associations noires en France

Membre associé, Observateur de la Fédération française des Centres LGBT

Membre du collectif UCIJ | Uni(e)s contre l’immigration jetable

Stop Murder Music France, relais du réseau Stop Murder Music en France

Signataire de la Charte francilienne des intervenants en éducation pour la santé

et membre du Schéma régional d’éducation pour la santé en Île-de-France

Signataire de la Charte de la Coordination française pour le droit d’asile

Signataire de l’Appel pour un moratoire universel sur la peine de mort

lancé le 6 août 2007 par la Coalition mondiale contre la peine de mort

Signataire du pacte interassociatif Ni Pauvre, Ni Soumis du 4 février 2008

Soutien du collectif DroitsEtProstitution

Courriels : contact@tjenbered.fr | MSN : tjenbered@hotmail.fr |

Myspace : http://www.myspace.com/tjenbered | Site Internet : http://www.tjenbered.fr/

Ligne d’écoute et d’information : +33 (0)6 10 55 63 60 (24h/24, répondeur à certaines heures)

Siège national : 113, boulevard Voltaire, 75011 Paris


Réf. 13662.doc | Page sur

similaire:

Zut, on a encore oublié les Ultramarins de l’Hexagone iconLes nouvelles aventures de Susan et ses copines de Wisteria Lane...
«Les habitudes de consommation télé sont très dures à changer et leurs évolutions très lentes, surtout chez les plus âgés», rappelle...

Zut, on a encore oublié les Ultramarins de l’Hexagone iconMajeure Parcours «Le jardin oublié de l’abbaye»

Zut, on a encore oublié les Ultramarins de l’Hexagone icon14 H. 15 | II. Rapport moral présenté par le président du Cégom quant...
«Synthèse des propositions de l’outre-mer dans l’Hexagone», réf. 20090831-85, sur proposition du bureau national & sur la base de...

Zut, on a encore oublié les Ultramarins de l’Hexagone iconPremier jet
Quand je serai grand, dit-il, je veux aller sur la mer comme toi. Et je commanderai des navires encore plus beaux et encore plus...

Zut, on a encore oublié les Ultramarins de l’Hexagone iconJai un livre du Dr Hébri Bousserouel intitulé " Les savants Musulmans...
«Retourne donc là d’où tu viens ! Va te faire agent de change à Hira comme les tiens ! Mais ne te mêle surtout pas d’étudier la médecine,...

Zut, on a encore oublié les Ultramarins de l’Hexagone iconAvant-propos. Boisguilbert : un précurseur oublié 1
«Dans le cadre des relations d’échange, les rapaces que sont les hommes sont obligés de se conduire de façon raisonnable». Alors...

Zut, on a encore oublié les Ultramarins de l’Hexagone iconLe programme d’action du cnr, adopté le 15 mars 1944, a posé les...
«Pour que jamais on n’oublie» : 50e anniversaire du concours national de la Résistance et de la déportation (1961-2011), 2011

Zut, on a encore oublié les Ultramarins de l’Hexagone icon«Il pleut des mains sur le Congo» : l’ethnocide colonial belge oublié....

Zut, on a encore oublié les Ultramarins de l’Hexagone iconNuits classiques au palais de béhague
«Le Monde Musical» annonçait que la salle pouvait accueillir 600 visiteurs et qu’elle possédait un grand orgue. Cet orgue existe...

Zut, on a encore oublié les Ultramarins de l’Hexagone iconLa dynastie franque ou la conception royale
«elego», littéralement «élevé» et car IL n’oublie pas de leur offrir la part du butin qui leur revient après chaque campagne






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com