Pourquoi l’etat occupe-t-il une place si importante en france ?





télécharger 56.86 Kb.
titrePourquoi l’etat occupe-t-il une place si importante en france ?
date de publication22.10.2016
taille56.86 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > droit > Documentos

L’ECHELLE DE L’ETAT NATION : GOUVERNER LA FRANCE DEPUIS 1946



16 October 2013
VOCABULAIRE ET NOTIONS CLES
L’Etat est un espace délimité dans des frontières et soumit à une autorité.

La nation est une notion historique qui a été mis en place à la Révolution Française. La nation est un groupe de gens qui ont des caractéristiques communes : langues, histoire et références, des symboles nationaux et une volonté de vivre ensemble  c’est la référence française = un consentement (alors que chez les allemands c’est l’appartenance au sang).
Il existe des Etats Multinationaux comme la Chine (tibétains, Uigurs, Manchous), Gabon, Kenya, Russie (avec pleins de gens différents), dans le passé : l’URSS, l’Autriche-Hongrie.

A l’envers, il existe des Nations sans Etats : la Pologne n’existait plus entre le XVIIIème-XXème. Aujourd’hui, les Kurdes qui sont entre la Turquie, l’Irak, la Syrie. Le désir d’une nation sans état c’est d’avoir à Etat. On est minoritaire dans un Etat.
L’Etat-Nation est un concept qui veut qu’un Etat soit la correspondance exacte entre un groupe national et son territoire comme la France.
Gouvernement c’est l’instance démocratiquement élue, à travers des élections, dirigé par le premier ministre, constitué des ministres et secrétaire d’Etat. Gouvernement est responsable devant l’Assemblée Nationale en France.
L’Administration est le corps constitué par les fonctionnaires recrutés sur concours qui ont la mission de la bonne marche de l’Etat. L’administration est divisé en 2 : les fonctionnaires et les hauts fonctionnaires qui ont la charge d’encadrement des fonctionnaires.


  1. POURQUOI L’ETAT OCCUPE-T-IL UNE PLACE SI IMPORTANTE EN FRANCE ?




  1. En France, c’est l’Etat


Il y a eu un Etat avant d’avoir une Nation. L’Etat en France se perd dans la nuit des temps. Est-ce que Vercingétorix est français ? Donc c’est l’état qui a mis en place la nation.


  • L’Etat Monarchique a donné un cadre.


Donner un cadre par la centralisation : le roi prend des décisions à Paris ou à Versailles. A l’échelle du Moyen-Age, c’est un état immense.

La langue française : l’usage c’est mis en place très lentement. Alors que François 1er met en place un traité qui veut que toutes décisions soit en français. Mais un décalage entre le traité et l’application. C’est en 1914 que les gens utilisent exclusivement le français et ca a commencé un peu avec les lois Jules Ferry ou l’enseignement n’est qu’en français.

Une adéquation entre les intérêts du roi et des sujets, l’absolutisme et sacralisation du roi. Mais ca commence avec la guerre des 100ans. Avec Jeanne d’Arc, il y a des prémices de sentiments nationales. Jusqu'à la révolution industrielle, personne de se déplaçaient réellement donc le sentiment d’appartenance se limite aux villages.

L’appartenance nationale se fait au détriment de l’appartenance régionale sauf dans les régions périphériques du centre.

L’Etat est le père de la Nation.



  • l’Etat Républicain (XIX) ajoute du lien social et sentiment d’appartenance


- Mis en place du suffrage universel masculin qui va donner l’idée que toute personnes françaises ont autant le droit de paroles pour tout le monde.

- La politique scolaire, lois Ferry 1880, impose l’Ecole laïque, gratuite et obligatoire  les plus basses classes de l’échelle sociale aura le droit a l’éducation : tout les français auront cette base commune.

- L’Egalité devant l’impôt : élément de justice. Même % du revenu pour tous. Pas de récrimination et la république met en place des lois intègres.

- Tout cela se prolongent par le recrutement des fonctionnaires sont sur concours mais en même temps n’importe qui peut se proposer aux concours.

- Le service militaire obligatoire : élément de Justice  mélange entre riches et pauvres avec égalité de traitement.

- Le transport fait un rapprochement entre les régions : tous territoires sont à moins d’une journée de Paris.


18 October 2013
Les mutations de l’Etat ont des conséquences sur la nation. Faire des modifications sur l’Etat aura une influence sur la Nation.


  1. La Mise en place d’un Etat organisateur et entrepreneur (1946 – 1982)


Apres la guerre, c’est le gouvernement provisoire. En 1946, c’est le retour de l’Etat Républicain avec la Constitution de la IV République. 1982 c’est l’installation des lois Defferre, c’est la décentralisation.


  • La remise en place du réseau des préfets.


Les préfets ont été mis en place sous Napoléon. A cette époque, Napoléon était le consul de l’époque. Il propose l’arrêt de la Révolution qui était le bordel. Il met en place un Etat fort et centralisé. Mais plus l’Empire grandit, Napoléon met en place en 1801 les préfets. Le préfet est la courroie de transmission dans les départements: c’est qu’il permet au gouvernement d’être obéit dans les départements. Ils sont nommés par l’Empereur. Le préfet est à la tête d’un département, il est le représentant du gouvernement dans le département.

Le préfet est le plus haut dégrée de carrière que l’on puisse accéder. Le premier magistrat du département et pas l’homme de la révolution. Le préfet est celui reporte directement à l’état.

Le préfet a un aspect faste et de prestige dans les provinces. Il est important, et il est le symbole de l’Etat et de la centralisation de l’Etat dans les gouvernements successifs. En assassinant Erignac, on s’attaque directement à l’Etat. Le préfet fait appliquer les décisions prises par le gouvernement.

Après la seconde guerre mondiale : épuration drastique des préfets par De Gaulle. Cette initiative montre la volonté De Gaulle de mettre en place une France centralisé. Le préfet est nommé et révocable, et ne doit pas exercer dans le département de ses origines.



  • La mise en place d’une administration fortement hiérarchisée et unifiée au service de l’Etat centralisé.



 La création de l’ENA en 1945.

La reconstruction de la France d’après-guerre se base sur « plus jamais 1940 ». La cause de défaite est une mauvaise gestion du territoire par une mauvaise élite. Pour avoir une élite véritable et que cela soit conforme aux droits républicains, Michel Debré et De Gaulle forme l’Ecole Nationale d’Administration pour « démocratiser » l'accès à la haute fonction publique de l'État en 1945.

L’ENA forme les élites politiques et administratives des hauts fonctionnaires. Cette école est très sélective. Mais on met en place des incitations, des bourses, et des concours de concours + barrage politique : ils veulent des serviteurs de la République. Seuls les meilleurs peuvent atteindre ce niveau. Si les élevés sont en top, les professeurs le doivent l’être aussi : ils sont des prix Nobel, les top des gens dans un sujet dans un domaine particulier. Si les élevés vont être des grandes personnalités, et professeurs le sont aussi. Il y a un lien direct entre les hautes instances de l’Etat et les élèves de l’Ecole. Les élèves qui sortent de ce genre d’Ecole sont employés dans l’administration. La délocalisation à Strasbourg montre une politique de décentralisation et une ouverture vers l’Europe.

Cependant, l’ENA est reproché de « trop conformisme et pas assez de diversité » dans la formation de ces élèves.


  • Nationalisation et planification


Nationalisation : les entreprises privées appartiennent à l’Etat.

A la fin de la guerre, le plus grand parti du pays est le parti communiste (27%), donc gouvernement provisoire est de gauche, sauf De Gaulle. être de droite est vu comme Pétain.

Pour le gouvernement provisoire, on ne peut pas faire confiance au domaine privée, et particulièrement Louis Renault : trahison par la vente de voiture aux Nazis  contribution a l’effort de guerre du Reich et s’est enrichit. Cet exemple fait que le privé doit prive que pour

De Gaulle et le gouvernement prennent le contrôle de la plupart des domaines stratégiques comme l’électricité (besoin impératif d’énergie et on ne peut pas faire confiance au privé). Les Transports (Air France, SNCF, la compagnie Maritime), l’énergie (EDF, GDF), la sidérurgie, les mines (le charbon est une énergie très importante), l’automobile (Renault), les banques (prêter pour le bien du pays sans profits comme la Banque de Paris).

Le gouvernement fait de l’Etat le premier entrepreneur de France et est propriétaire de beaucoup d’entreprise jusque dans les années 1980  on ne peut pas faire confiance au privé.

Les patrons ont reçu des indemnisations (minimes) et sont exproprié.
Mais à coté du public, le privé existe toujours.

Création d’une économie mixte : capitalisation a la Française, qui fait cohabiter un secteur publique important et un secteur privé parallèle.

Dans le secteur public, les agents ont pratiquement fonctionnaires.

Les entreprises publiques ont une productivité moyenne mais un investissement colossale grâce a l’Etat. Les crédits des recherches et développement viennent de l’Etat, ce qui a permis a la France de réaliser des progrès techniques  bombe atomique.

Décision de De Gaulle avec des planifications sur 5ans (par exemple) pris des Rouges, comme par exemple le commissariat qui décide de se fixer des objectifs. Il est obligatoire dans le publique et indicatif dans le privé.

Une nationalisation arrange les communistes et les gens de gauches.
Récapitulation : état centralisé, avec gouvernement bien formé, avec une nationalisation massive des domaines stratégiques.


  • Mise en place par l’Etat de lien sociale


Dans la foulée du mythe résistancialiste, on va mettre en place des plans qui seront en corrélation avec les pro-nationalistes et les communistes :

  • la sécurité sociale : Le gouvernement provisoire met en place un système d’assurance santé qui sont nationalisées, et tout le monde cotise. Mise en place des caisses retraites, avec obligation de tous les fonctionnaires de cotiser pour pouvoir en bénéficier. Revenu  Retraite.
    Ça créer un lien de solidarité : générationnelle, entre les uns et les autres surtout dans un contexte de crise démographique. La sécurité sociale formera de beaux français biens portant, pour améliorer la « race française ».

  • l’éducation : De Gaulle va pousser l’éducation nationale jusqu'à 16ans et augmentation des cours et réduction des vacances. Par contre, mixité des cours  c’est pour augmenter la culture des français, considérés comme des beaufs. Les cours étaient finis vers 5h et les études du soir à l’école se finissaient vers 6h30 pour permettre aux parents de profiter des enfants après le travail.

  • Les grands travaux : Keynes, économiste entre le marxisme et le capitalisme, qui accepte les acteurs libéraux et sera le conseiller de Roosevelt  augmentation des salaires, faire des grands travaux pour employer des gens. Comme ils sont employés il y a pas de violence, consommation, et relance de l’économie. Mais avec quel argent ? la DETTE. L’Etat devrait produire sur la dette. L’état en 1940 est sous l’influence de Keynes.

Donc dans le contexte d’une France ruinée et bombardée. En 1945, il n’y a plus de ports. On fait des ports artificiels pour les faire du commerce. Refaire des routes, des ports, des villes (le Havre reconstruit totalement), des chemins de fers.


  • regagner du prestige : faire de la France une vitrine. Le France, paquebot le plus prestigieux, à une époque où les avions transatlantiques se mettent en place. Le but est de ne pas être rentable mais de montrer que la France est glorieuse.
    le Concorde, en collaboration avec les Anglais, lancent un projet d’avion civil super sonique copier par l’URSS. Cependant, le Concorde est critiqué par les Américains car ils n’arrivent pas à l’imité : son très désagréable et polluant. Le Concorde est crée avant l’électronique alors qu’il est contemporain de la DS.

Le TGV va par contre être plus rentable par contre. Il y a aussi les fusées : Rubis, Emeraude, sont lancées par de Gaulle pour développer un système de vecteur français pour la bombe atomique.


  • L’aménagement du territoire.


L’aménagement du territoire va être mis en place par la DATAR (délégation de l’aménagement du Territoire et de l Action Régionale) qui a pour objectif de développer les régions fondées pour créer un dynamisme régional.

Les maisons de la culture sont mise en place par Malraux, subventionner par l’Etat pour faire des espaces culturels qui sont généralement à Paris.


  1. DEPUIS 1946, DEUX CONSTITUTIONS OPPOSEES ONT ENCADRE LE ROLE DE L’ETAT.




  1. la Quatrième République : une constitution parlementaire et instable


Constitution est la loi fondamentale de l’Etat qui régit des rapports des grands pouvoirs entre eux : pouvoirs législatifs qui fait les lois, pouvoirs exécutifs et judiciaire. En France, la constitution peut changer alors que les Américains n’ont pas changé de constitution depuis 1776.

René Raymond dit que la IV République a un handicap qui la conjonction Nord/Sud et Est-Ouest.

Nord/Sud avec les guerres coloniales qui se soldent par défaite et l’abandon de la plupart des colonies.

Est/Ouest avec la guerre froide : les français se mettent du coté des Américains. C’est pour ca que la France utilise la démocratie par opposition aux communistes du bloc de l’Ouest.

Mais la France est à 27% communiste, mais ils n’auront pas de pouvoirs. Il rend cette part de l’électorat inutile.…

La IV République se résume a un succès et deux échecs : miracle économique française avec une croissance économique à 7%. Mais échec colonial : c’est l’acceptation par la défaite de la perte d’influence de la France dans les colonies avec l’utilisation de la torture ; les français chassé de l’Indochine et défaite morale majeur en Algérie. Le deuxième est la guerre d’Algérie : l’armée de la France n’est plus contrôlé par le gouvernement (limite ils prennent le pouvoir) qui est au bord de la guerre civile et qui marque très fort les esprits. Les uns pensent que la France ne défend pas les libertés et les autres qui pensent que l’Algérie fait la grandeur de la France.

De Gaulle utilise la guerre d’Algérie pour revenir au pouvoir.
IVème République : Pourquoi la IV est un régime puissant et instable ?


Le pouvoir exécutif était incarné par le président du conseil. Mais il y a une succession de ministres : instabilité ministériel, valse des ministères.

Pendant la IV République, le président du conseil à le pouvoir mais le parlement est l’institution la plus forte. L’Assemblée Nationale est l’institution clé, déséquilibre des pouvoirs aux profits du pouvoir législatif.

On a un contrôle du premier ministre par l’Assemblée Nationale. Tous les mercredis, l’Assemblée Nationale se réunit pour voir si le gouvernement plait au législatif. Si non, il tombe.

Léon Blum est le premier supporter de ce système est complètement démocratique mais qui est profondément instable.

« Je suis président car j’ai le cancer de la prostate » -René Coty car il a été épargné lors de la question du vote de la CED qui a divisé les français.

Mitterrand, dans la IVème République, était le ministre des affaires étrangères sous Guy Mollet (président du conseil sous Coty) et était le plus grand défenseur de la IV République, et lui aussi critiquait le système gouvernemental.
Dans les institutions, les députés sont les seuls à être élu par le peuple  puissance et légitimité. Ils peuvent changer le gouvernement ce qui débouche sur une instabilité ministériel et un ralentissement des pouvoirs.


  1. la Vème République (depuis 1958) une constitution qui renforce considérablement le pouvoir exécutif.



  • le rôle de De Gaulle


Contexte : la guerre d’Algérie allait limite devenir guerre civile ; c’est une situation de pourrissement du pouvoir. Cependant, le petit General De Gaulle, 77ans, 100kg et limite aveugle et depuis le discours de Bayeux, disgrâce la IVème République. Pourtant, il incarne le double gauche-droite. D’ailleurs, il va cyniquement utiliser l’ambiguïté pour reprendre le pouvoir. Dans son analyse, le réel problème de la France est la mauvaise gestion des institutions. Il contribue au pourrissement de la situation et fera genre qu’on l’appel pour changer ces institutions.

Lors de son discours de « je vous ai compris », il apparait sur son balcon d’Alger en temps que dernier président du conseil de la IVème République. Il y dit un discours si ambigu.
Les institutions de la Ve met en place un exécutif fort au lieu d’un législatif fort avec un président qui omniprésent, qui « laisse le gouvernement le temps de gouverner ». La constitution est largement ratifiée. Mais les gens de gauches disent que le pouvoir est trop aux mains du législatif et n’est pas assez démocratique.
Le président est la clé de voute des institutions. Il incarne l’unité des français, puisqu’il a été élu par le peuple entier depuis 1962 et représente la France a l’étranger. Mais il est aussi le chef des armées et détient le code nucléaire. il nomme le premier ministre et les membres du gouvernement. Il peut aussi dissoudre l’Assemblée Nationale mais n’est pas responsable devant elle. Il est le seul a demander l’avis du peuple par referendum. + Article 16. Sinon, en cas de cohabitation, le président garde le « domaine réservé » c’est a dire la diplomatie et l’armée ET toutes les questions fondamental sur les français. Et depuis le referendum de 2000, cohabitation fort improbable.

Schéma de la Constitution de la Ve Républiqueintern:users:victorialebegue:downloads:organigramme_v_me_r_publique.png


  1. L’EROSION DU ROLE DE L’ETAT-ENTREPRENEUR.




  • LE PRINCIPE DE RENTABILITÉ



Le principe de rentabilité des services publiques est l’investissement doit au minimum valoir le cout de l’investissement (au minimum ne pas perdre d’argent). Ce principe n’était considéré avant 1974 car c’était l’époque des 30 glorieuses avec la génération du baby-boom. Apres les chocs pétroliers, la France connaît des croissances faibles qui ne permettent pas des taux d’activités élevées. L’état aura donc une charge bien plus grande : du chômages a indemniser, un vieillissement de la population ⇒ le financement de la sécurité sociale et le chômage devient un problème. Il faut bien qu’un jour il y ait un financement.

La solution est de fermer des entreprises qui sont par principes déficitaires comme les entreprises de mineurs, maintenu par allocations car elles créaient des liens sociaux. Une autre source de cout : le prestige français. Sera vendu le France paquebot, sera fermés réseaux ferroviaires des petits bourgs et les gares seront vendues.


  • « TOURNANT DE LA RIGUEUR » DE 1983


A partir de 1983, c’est un gouvernement socialiste qui lance la rigueur en ne dépensant pas plus que ce que l’Etat gagne sous la forme de libéralisme.


  • LA PRIVATISATION DES GRANDES ENTREPRISES PUBLIQUES


En 1986, Jacques Chirac, premier ministre de cohabitation, décide de privatiser les grandes entreprises publiques. Commence alors un long processus de vente des grandes entreprises comme Renault où l’Etat est encore actionnaire. Ceci devrait combler les trous car on vend des actifs pour continuer de vivre en déficit. Cet argent devrait payer les fonctionnaires et l’armée mais ne comble pas la dette.

Ce phénomène continue jusqu'à aujourd’hui ou même les entreprises comme EDF ou GDF devient de plus en plus privé. Le premier ministre qui à le plus privatisé est Jospin, premier ministre de gauche. Ce phénomène se remarque chez les gouvernements de gauches comme de droite.


  1. L’EROSION DE LA CENTRALISATION DE L’ETAT.




  • LES LOIS DEFERRE EN 1982.

p. 312-313

Depuis le début du Moyen Age, tout est centralisé à Paris ou à Versailles. C’est le grand principe de Napoléon appliqué par les Préfets. C’est bien car ça met toutes les provinces sur un pied d’Egalité mais les décisions qui sont prises mettent du temps à être appliqués.

Les lois Deferre sont appliquées pour décentraliser Paris et laisser plus de responsabilités aux provinces.

Cependant, durant la passation de cette loi, plusieurs partis d’affrontent.

Michel Debré est complètement contre : il craint qu’en décentralisant la France, une importance sera donner aux régions et remets en cause la Nation et amènerait a terme a la disparition. Elle est inégalitaire car certaines régions sont riches et d’autres sont pauvres donc disparité.

Ce à quoi Gaston Deferre répond que la décentralisation n’est pas aussi poussé qu’en Allemagne. A partir du moment que les ministères régaliens restent nationaux, pas de problème. Les décisions locales doivent être décidées localement. Des décisions locales prises localement mais il y a un risque d’inégalité des territoires qui doivent être compensé par péréquation financière (redistribution verticale pour que les régions soient plus égales.



  • L’ESSORT DU REGIONALISME DEPUIS LES 1980


L’Exaltation de certaines régions périphériques comme la Corse, l’Alsace, la Bretagne et le Pays Basque qui ont un sentiment de régionalisme (des basques qui se sentent plus basques que Français). Ce régionalisme contribuent a l’érosion de la décentralisation de l’Etat. Les régions concernées sont souvent loin du centre.

Il y a une libre



  • L’APPROFONDISSEMENT DE LA DECENTRALISATION SOUS CHIRAC ET SARKOZY


En 2003, l’Article 1 de la Constitution est modifié montre que l’organisation de la France est décentralisée.

L’intercommunalité est poussé par Chirac et Sarkozy pour donner de l’autonomie aux communes.

Participation des citoyens aux décisions locales avec des droits de pétitions (depuis 2003).

Un certains nombre de collectivités locales obtiennent des statuts particuliers : le principe de l’unité de la République est va a l’encontre car il y a des instances particulières pour certaines régions de France. Et il y a une libre gouvernance aux collectivité territoriales  réduction du pouvoir du préfet et donc c’est une diminution du rôle de l’Etat. Les citoyens s’autogèrent.


  • L’EROSION DU ROLE DE L’ETAT DU AUX INSITUTIONS EUROPEENNE


Disparition du Franc Français, lors du traité de Maastricht, mais c’est une décision volontaire de l’Etat. Par nature, l’Europe veut cette érosion. Tous pays qui font partie de cette institution sont dans le même cas. Le premier élément de perte de l’Independence de la souveraineté que la perte de sa monnaie. En 2002, on passe du franc à l’Euro. L’émission monétaire et les taux d’intérêt échappent à l’état au profit de la banque Européenne. Les français ont leur mot a dire, mais au même titre que les autres Etats.
Document 2 p320 : abandon de souveraineté, discours à l’Assemblée Nationale 5.05.1992

Philippe Seguin, député gaulliste était le chef de file de l’opposition du traité de Maastricht.

L’Europe empêche l’Independence économique.
Eurogroupe et le Conseil Européen sont les réunions des chefs d’Etat ou gouvernements des membres de l’Union Européenne. C’est une diminution des rôles de chacun des membres de l’Union. Les décisions sont prises en commun. Les décisions ne sont plus prises l’unanimité mais à la majorité qualifiée. Il n’y a plus de droit de veto.
L’Union Européenne essaye de faire une convergence des économies. Le but est de réduire le déficit budgétaire. Donc ca bloque un certain nombre de projets comme les constructions d’autoroutes ou autre. En France, la loi principale est la Constitution de la République. La constitution a été de nombreuses fois modifiées. Aujourd’hui le droit français est un droit a 50% décidé par le parlement français et 50% par des lois européennes. En contradiction avec le coté indépendant de la constitution à l’origine.

En contrepartie, l’Europe présente beaucoup d’avantages.


  1. L’EROSION DE L’ETAT A CAUSE DE LA MONDIALISATION


« L’Etat ne peut pas tout » Lionel Jospin, premier Ministre de Cohabitation en 2000. Il est le chef du gouvernement et a beaucoup de pouvoir. Contexte : l’entreprise Michelin décide de fermer des usines et de licencier du personnel alors qu’il fait des bénéfices. Comme Michelin est une entreprise Française, les salaries se tournent vers l’Etat avec l’impression que Jospin peut faire plier une entreprise privée. Jospin dit que l’Etat ne peut pas tout, puisque la France est un Etat de droits envers Michelin et Michelin n’est pas une entreprise publique, donc plus de rôle de l’Etat dedans.



  • L’ETAT FRANÇAIS DANS LA MONDIALISATION



L’Etat et le gouvernement doivent décider en fonction des acteurs étrangers. Le patriotisme économique n’existe pas. Le processus de mondialisation est tellement avancé que tout les produits sont interdépendants : multiplicité des acteurs avec les actionnaires de marques française qui sont e
L’Etat n’est plus considéré comme échelon administratif peu suffisant pour influencer le marché. L’Etat français est un marché économique tout petit. L’Europe est une multiplicité d’état tout petit mais ensemble ils sont bien plus lourds. Les capitaux étrangers sont tellement encrés dans l’économie, qu’il est pratiquement impossible de faire.
Donc qui détient réellement le pouvoir en France ?

Le président ? L’Etat ? Les individus ? Les entreprises ?


  • L’EROSION DU ROLE DE L’ETAT DOIT CEPENDANT ETRE RELATIVITÉ


 Rôle de l’Impôt

L’Etat est le seul a pouvoir taxer et recevoir des impôts. L’Etat peut utiliser jusqu'à 93% des impôts collectés. C’est pour cela les investisseurs ont confiance en la France.

45% de la richesse nationale est prélevée par l’Etat dans le cadre des prélèvements indirects ou directs. L’impôt sur le revenu n’est pas payé par la moitié des gens (trop pauvres) et le reste suffit à rembourser l’intérêt de la dette. Les impôts servent à avoir l’éducation nationale gratuite, la sécurité sociale, et le troisième budget de l’Etat qui est la défense.

50% des prélèvements sont des taxes indirects qui est la TVA, payé par tout le monde.

L’Etat décide de la répartition, il a donc du pouvoir.
 Rôle incitation fort

Avec les zones franches : il n’y a pas assez d’entreprises dans le 93 mais depuis Chirac, il y a des niches fiscales dans le département et il n’y a plus d’impôts dans cette régions. Ca incite a investir.

Même choses pour certains domaines : variations des taxes sur certains domaines ce qui incitent les entreprises dans leurs agissements.
 Etat cadre de la loi + monopole de la violence légitime

L’Etat met en place des lois et a le monopole de la violence si quelque chose ne respecte pas les lois.
 Les avantages de l’éducation gratuite et de la sécurité sociale.

La majorité des élèves de l’éducation nationale savent lire et compter et peut donc se débrouiller dans la mondialisation. La motivation est qu’il n’y a pas de métiers sans éducation. Avec l’éducation, il y a plus de talents, c’est ce qu’il faut pour l’économie française.

La sécurité sociale a aussi des avantages : les français sont en bonne santé permet un taux d’activité fort et une capacité de travail parmi les meilleure du monde. Cependant, ca fait une vieille génération.

CORRECTION DE LA COMPOSITION
plan :
I- LA MISE EN PLACE D’UN ETAT CENTRALISÉ ET INTERVENTIONISTE 1946/1981


La mise en place du cadre


• Remise en route du réseau des préfets.

Ex : montrer un exemple qui montre que les préfets représentent l’Etat.

• La mise en place d’une administration d’excellence formée par l’ENA

Ex : la promotion Voltaire / élitisme républicain.
La mise en place d’une politique de lien social entre les français.


Contexte de croissance +++

Babyboom ; principe de solidarité.
• La SECU

• Mise en place des retraites

• Indemnisation du chômage
la mise en place d’une économie mixte

• importance du secteur public

ex : nationalisation de Renault

• programme investissement public +++

ex : Le France, le Concorde

• un soucis d’aménagement du territoire.

Ex : la DATAR


II- L’EROSION DU ROLE DE L’ETAT DEPUIS LES ANNÉES 1980.
la fin du rôle d’entrepreneurs de l’Etat

• Les raisons :
- rentabilité
- cout +++ politique de lien social dans un contexte de crise.
• Les privatisations initiés dès 1986 (Chirac)

Ex : BNP.
L’entrée progressive de la France dans une économie mondialisée et interdépendante

« L’Etat ne peut pas tout » L. Jospin.
L’Erosion institutionnelle de l’Etat (volontaire)

• La décentralisation _ loi Deferre (maire de Marseille)

Ex : érosion du rôle du préfet ;
légitimité du conseil régionale  élu au suffrage universel.
+ risque d’inégalité entre les territoires (péréquation financière)

• l’intégration volontaire de la France dans l’UE.  Perte de souveraineté.

Ex : Euro

Décision de plus en plus prises à la majorité.

L’Erosion de l’Etat doit cependant être relativisée.

  • rôle de l’impôt  Etat : cadre de la loi

  • rôle incitatif fort  Etat : monopole de la violence légitime

 choix de grandeur du lien social  45% du PIB.

similaire:

Pourquoi l’etat occupe-t-il une place si importante en france ? iconÉtat, gouvernement et administration de la France de 1946 aux lois...
«gouverner autrement» émerge avec l’avènement de la Ve République. A compter de 1981, le pouvoir en place réaffirme le rôle de l’Etat...

Pourquoi l’etat occupe-t-il une place si importante en france ? iconEt qui occupe une place particulière dans la mémoire collective française....

Pourquoi l’etat occupe-t-il une place si importante en france ? icon1. 1 Présentation du groupe Danone France
«petit-suisse», c’est pourquoi en 1852 IL met en place une entreprise de fromagerie Ferrières-en-Bray en Normandie dans laquelle...

Pourquoi l’etat occupe-t-il une place si importante en france ? iconRue89 : Ce document représente-t-il une découverte historique importante ?
C'est une découverte très importante, une découverte qui change le regard sur cette période

Pourquoi l’etat occupe-t-il une place si importante en france ? iconIntervention à la Conférence à Niort le 8 octobre 2016
«La France créa et maintint un clergé musulman officiel rétribué par l'État et chargé de célébrer le culte dans les mosquées. C'est...

Pourquoi l’etat occupe-t-il une place si importante en france ? iconPourquoi une place François-Mitterrand à Gaspé ?

Pourquoi l’etat occupe-t-il une place si importante en france ? icon«Quelle place occupe la piraterie dans la constitution de l’empire colonial français ?»
«Corsaires et Flibustiers ont-ils été des acteurs au service de l’Etat dans la constitution de l’Empire colonial Français entre le...

Pourquoi l’etat occupe-t-il une place si importante en france ? iconPourquoi la restauration était une monarchie impossible ?
«ceux qui n’ont rien appris rien oublié» et pourquoi la conciliation que souhaite établir la monarchie qui se met en place à la Restauration...

Pourquoi l’etat occupe-t-il une place si importante en france ? iconCours 2 La République, les religions et la laïcité en France depuis les années 1880
«raison» et l’ «obscurantisme» religieux. L’expérience de la Ière République (1792), qui instaure une «liberté de conscience» et...

Pourquoi l’etat occupe-t-il une place si importante en france ? iconPrésenter un événement historique qui tient une place importante dans les
«soulèvement», de «sédition», d'«attentat», d'«insurrection», de «journées insurrectionnelles», de «conspiration». Le spectre est...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com