Les systèmes spécifiques : architecture et équipements des domaines applicatifs





télécharger 202.71 Kb.
titreLes systèmes spécifiques : architecture et équipements des domaines applicatifs
page1/3
date de publication03.11.2017
taille202.71 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > droit > Documentos
  1   2   3

Savoir 0.4

Les systèmes spécifiques : architecture et équipements.

Les systèmes électrodomestiques.


lycée de sorgues logotype vert rvb

f:\mes documents\photo lycee.jpg
Lycée Régional MONTESQUIEU

263 Chemin de Lucette. 84700 Sorgues.

Tel : 04.90.39.74.80





BAC PROFESSIONNEL

Systèmes Electroniques Numériques




SAVOIR S.0

Les systèmes spécifiques : architecture et équipements des domaines applicatifs.

S 0.4

S 0-4.3

Les systèmes électrodomestiques

Les équipements de séchage du linge

Niveau taxonomique 1

Rédacteur

Relecteur

Chargé de cours

REY Ph.

REY Ph.

REY Ph.

Le sèche-linge.

I- Un peu d’histoire :

Il semble que les premiers systèmes d'activation du séchage du linge soient apparus dès le XVIIIe siècle. En France, on lit dans le Moniteur du 3 février 1802 qu'un « citoyen Pochon a fait l'expérience d'un ventilateur, propre à dessécher le linge et toute espèce d'étoffe en moins de deux heures, dans la plus mauvaise saison. ». Ce ventilateur était un fût cylindrique percé de fentes, actionné manuellement au moyen d'une manivelle au-dessus d'un feu.



spiegel catalog_59afficher l\'image d\'origine


Machine à laver avec un "sèche-linge" intégré sous forme de rouleaux qui compresse le linge.

On doit l'invention du sèche-linge moderne à l'américain J. Ross Moore. Celui-ci, originaire du Dakota du Nord, cherchait un moyen de faire sécher le linge lors des hivers rigoureux de cette région. Après plusieurs essais, il finit par mettre au point un sèche-linge électrique automatique en 1935. L'année suivante, à la suite de difficultés financières, il dut céder son invention à la Hamilton Manufacturing Company qui lança la production en série de l'invention dès 1938.

II- Principe du sèche linge automatique :

afficher l\'image d\'origine
Le sèche linge est un appareil qui permet de sécher le linge par un courant d’air chaud

Le principe de fonctionnement est relativement simple. On chauffe l’air avec une résistance, l’air chaud est propulsé dans le tambour pour sécher le linge. L’air humide obtenu est soit évacuer vers l’extérieur (sèche linge à évacuation), soit déshydraté par condensation (sèche linge à condensation).




III- Utilité du séchage en sèche-linge :


L'utilisation d'un sèche-linge présente plusieurs avantages :

  • confort accru (gain de temps, de place, …) ;

  • mode de séchage le moins allergénique (aucun dépôt de pollen ou de poussières) ;

  • facilité de repassage et douceur supérieure.






IV- Les différents types :
Le sèche-linge peut se présenter sous deux formes différentes :

  • doté d'un tambour rotatif avec circulation forcée d'air chaud et évacuation humiderésultat de recherche d\'images pour




  • statique, ressemblant à une armoire dans laquelle le linge est suspendu et ventilé par une circulation d'air pour évacuer l'humidité.

afficher l\'image d\'origine



L'armoire de séchage est un sèche-linge vertical qui permet de sécher des vêtements trop fragiles pour le tambour. Il est notamment utilisé depuis les années 1980 dans les blanchisseries

Certaines machines à laver font également office de sèche-linge : on parle alors de « lavante-séchante ».

V- Types de chargement :afficher l\'image d\'origine



  • On peut distinguer deux types de chargement du linge :


    • Le chargement en façade (ou hublot). L’ouverture est située sur la façade avant de l’appareil. On accède alors directement à la partie intérieure du tambour.


    • Le chargement par le dessus. L’ouverture est localisée sur le plan supérieur de l’appareil. Il faut alors relever une trappe pour accéder à l’intérieur du tambour.




afficher l\'image d\'origine




VI- Types d’évacuation :



  • Les sèche-linge se distinguent aussi par la méthode d’évacuation de l’eau.


    • Le sèche-linge à évacuation : la vapeur d’eau extraite du linge est évacuée par une gaine vers l’extérieur, dans la pièce si est elle suffisamment ventilée ou dans un Kit condenseur..Temps de séchage court.



    • Le sèche-linge à condensation : l’air ambiant aspiré par une turbine est chauffé puis ventilé dans le tambour. L’humidité du linge se transforme en vapeur et traverse un condenseur où elle se liquéfie. L’eau de condensation est alors récupérée dans un bac ou évacuée par un tuyau de vidange.



afficher l\'image d\'origine


sèche linge à condensation - sortie et gaine d\'évacuation

afficher l\'image d\'origine

VII- Types de programmation :


  • Deux types de programmation :


    • Programmation mécanique : Réglage manuel du temps de séchage par une minuterie en fonction de la charge et du type de textile.




    • Programmation électronique : l’appareil adapte le temps de séchage selon la nature, la quantité d’humidité du linge grâce à des sondes électronique.


afficher l\'image d\'origine


afficher l\'image d\'origine


VIII- Capacité de chargement et consommation d’énergie :


De l’ensemble des appareils ménagers, les sèche-linge sont les plus énergivores. Un sèche-linge consomme en moyen 400 à 500 kWh par an. Il représente à lui seul environ 15% de la consommation électrique annuelle moyenne d’un ménage (hors chauffage).



8-1 La charge de linge.

afficher l\'image d\'origine
La capacité de chargement représente le poids total de linge humide que le sèche-linge peut accepter.

Elle peut atteindre 5 kg pour un sèche-linge top, et 12 kg pour un sèche-linge frontal.

Les sèche-linge à chargement frontal ont une capacité moyenne de 6 à 8 kg pour du coton, et de 3 à 4 kg pour du synthétique.
En cas de surcharge, le séchage n’est pas homogène (certaines zones restent humides) et le linge ressort froissé. Pour une personne seule, un sèche-linge d’une capacité de 3 ou 4 kg est suffisant.

Pour deux personnes, il faut viser au moins 5 kg, et encore plus pour une famille (compter 6 à 9 kg).La plupart des sèche-linge récents ont un tambour à rotation alternée, ce qui évite d’emmêler le linge et facilite le repassage.
Le volume du tambour a aussi son importance, puisque plus le linge a de la place lors du séchage, et moins il ressort froissé !





Plus la vitesse d’essorage en fin de lavage est élevée, et plus le séchage sera rapide. Il faut compter environ 2 heures pour sécher 5 kg de linge en coton à 500 tr/min,  contre seulement 1 heure à 1000 tr/min. Attention cependant, certains vêtements ne supportent pas les vitesses trop élevées.
Des paniers de séchage sont parfois fournis : ils permettent de protéger les vêtements délicats ou les baskets en évitant les frottements avec les parois du tambour.



afficher l\'image d\'origine


8-2 L'étiquette « Label énergie ».


Afin de valoriser les progrès techniques et les performances environnementales réalisés, des indicateurs figurent sur cette nouvelle étiquette :
- la performance de condensation sur une échelle de A à G (pour les appareils de ce type) ;

- la durée du "programme standard coton" à pleine charge en minutes ;

- le niveau sonore à pleine charge. 



etiquette energie seche linge





Certains sèche-linge disposent en plus d’une fonction de départ différé, qui permet de lancer le cycle de séchage en heures creuses et donc de faire des économies supplémentaires



IX- Le sèche-linge dans son environnement :

9-1 Schéma fonctionnel.


Chaleur humide

Assouplissant






Air ambiant


LINGE ESSORÉ ET HUMIDE

LINGE SEC



SECHE-LINGE


Peluches

Consignes

X- Fonctionnement du sèche-linge
10.1 - Principe de l’évaporation et de la condensation :


Le tambour contenant le linge tourne dans un courant d'air chaud et sec, qui se charge d'humidité au contact du linge par évaporation. L'évaporation est le passage de l'état liquide à l'état gazeux. Elle est obtenue par augmentation de la température. La condensation est le mécanisme inverse.







10-2 Principe de fonctionnement du sèche-linge à condensation :


Le cycle suivit par l’air pour réaliser le séchage du linge se compose de 4 étapes différentes :


  • Chauffage de l’air:

Une résistance d’une puissance moyenne de 2 kW ( en général deux puissances de chauffage 1 ou 2 kW) chauffe l’air par convection. Un thermostat permet de réguler la température de chauffage en fonction de la nature du linge.

  • Ventilation de l’air:

Une turbine ou ventilateur permet la circulation de l’air dans le circuit de séchage.

  • Séchage du linge:

L’air chaud est propulsée par la turbine dans le tambour au contact du linge humide, il en ressort refroidi mais surtout très humide.

  • Déshydratation de l’air:

Un condenseur permet de récupérer l’humidité contenue dans l’air en le refroidissant. Cela se fait soit avec un échangeur du type air / air (refroidissement par air froid), soit par un échangeur air / eau (refroidissement par eau froide). L’air sec ainsi obtenue est envoyée de nouveau vers la résistance pour un nouveau cycle.


  1   2   3

similaire:

Les systèmes spécifiques : architecture et équipements des domaines applicatifs iconBibliographie conseillée «Virtualisation des systèmes d'information avec vmware Architecture»
«Virtualisation des systèmes d'information avec vmware Architecture», Philippe gillet, Edition eni,2010

Les systèmes spécifiques : architecture et équipements des domaines applicatifs iconLibourne place bancaire aux xixe-xxe siècles
«l’architecture bancaire» du Libournais, déterminer le rôle de certains banquiers locaux, les confronter à la percée des grandes...

Les systèmes spécifiques : architecture et équipements des domaines applicatifs iconCours des années 20 5 Architecture 8 Mobilier Architecture intérieure Décoration
«L’Exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes. Les arts graphiques. Les arts de la rue et des jardins»,...

Les systèmes spécifiques : architecture et équipements des domaines applicatifs iconL’architecture religieuse en Belgique aux 17ème et 18ème siècles
«Journées du Patrimoine», organisées par les différentes régions qui composent notre Etat fédéral, seront consacrées à l’architecture...

Les systèmes spécifiques : architecture et équipements des domaines applicatifs iconPériphéries et recentrements en histoire de l’architecture
«Nouvelles approches en architecture», où de jeunes chercheurs de toutes périodes avaient exposé des recherches novatrices pour la...

Les systèmes spécifiques : architecture et équipements des domaines applicatifs iconPatrice Salini La dynamique des systèmes, un essor modéré en France...
«solvables», même si depuis quelque temps, certains fabricants de logiciels2 de dynamique des systèmes tentent une percée en implantant...

Les systèmes spécifiques : architecture et équipements des domaines applicatifs icon1. Tout élève a besoin d'être considéré dans sa différence et regroupé...
«Différencier la pédagogie», c'est donner à chacun les moyens de s'approprier les savoirs en respectant ses besoins spécifiques et...

Les systèmes spécifiques : architecture et équipements des domaines applicatifs iconDe la fin du xixè au premier choc pétrolier, la France est un pays d’immigration
«La France multiculturelle» est l’image donnée par les équipes sportives. Citez d’autres domaines dans lesquels cette image reste...

Les systèmes spécifiques : architecture et équipements des domaines applicatifs icon1Contexte et objectifs
«besoins bioclimatiques», amélioration de l’étanchéité, réduction des ponts thermiques pour optimiser le bilan global intégrant les...

Les systèmes spécifiques : architecture et équipements des domaines applicatifs iconComparaison des systèmes éducatifs dans les pays de la Communauté européenne






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com