A ce titre, en 2016, le calendrier des vaccinations intègre une nouvelle recommandation de vaccination contre le zona chez les adultes âgés de 65 à 74 ans





télécharger 15.36 Kb.
titreA ce titre, en 2016, le calendrier des vaccinations intègre une nouvelle recommandation de vaccination contre le zona chez les adultes âgés de 65 à 74 ans
date de publication06.11.2017
taille15.36 Kb.
typeCalendrier
h.20-bal.com > droit > Calendrier
mac os x:users:clotilde.deangelis:desktop:inpes:inpes_(logo).gifimage (métafichier)d:\utilisateurs\ldanand\appdata\local\microsoft\windows\temporary internet files\olk382a\logo affaires_sociales_sante_150dpi.jpg

Communiqué de presse

Saint-Denis, le xx 2016
SEMAINE EUROPÉENNE DE LA VACCINATION

Du 25 au 30 avril 2016
« Se faire vacciner, c’est se protéger et protéger les autres »
La Semaine européenne de la vaccination (SEV), créée à l’initiative de l’OMS, mobilise chaque année plus de 200 pays. En France, l’événement est coordonné au niveau national par le ministère des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des Femmes et l’Institut national de la prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), puis piloté en région par les agences de santé (ARS). Cette semaine a pour objectif d’accroître la protection vaccinale en rappelant à tous les publics les bénéfices de la vaccination. C’est un geste de prévention simple qui permet d’éviter pour soi et les autres des maladies infectieuses graves. A ce titre, en 2016, le calendrier des vaccinations intègre une nouvelle recommandation de vaccination contre le zona chez les adultes âgés de 65 à 74 ans.
La vaccination : un geste réflexe pour se protéger et protéger les autres

Le thème de l’édition 2016 de la Semaine européenne de la vaccination souligne l’impact positif non seulement personnel, mais aussi collectif et altruiste de la vaccination : en se vaccinant on protège aussi les plus petits et les plus fragiles de son entourage. Plus la couverture vaccinale1 est élevée, plus on réduit le risque d’épidémie en évitant la propagation de la maladie.
A partir des données épidémiologiques disponibles2, l’InVS a pu estimer le nombre de cas, de décès ou d’hospitalisations qui auraient pu être évités grâce à la vaccination. A titre d’exemple, entre 2008 et 2014, la rougeole a ainsi connu une flambée épidémique, causant 34 complications neurologiques et 10 décès. Dans le cas des infections invasives à méningocoques C, les données montrent que parmi les 569 cas déclarés par à l’InVS entre 2011 et 2015, 255 sont survenus chez des sujets non vaccinés âgés entre 1 à 24 ans, population chez qui la vaccination est recommandée. 25 décès, potentiellement évitables grâce à la vaccination, ont été constatés. Si la couverture vaccinale méningococcique C avait été plus importante notamment chez les adolescents, une partie des 306 cas survenus dans les groupes d’âge non ciblés par la vaccination aurait certainement pu être également évitée.3 Or, tous ces cas et ces complications auraient pu être évités par une meilleure couverture vaccinale, y compris ceux survenus chez des sujets qui ne peuvent être vaccinés.

Couverture vaccinale 2015 rassurante chez les nourrissons

Les estimations de couverture vaccinale effectuées par l’Institut de veille sanitaire au 31 décembre 2015 à partir des bases de l’assurance maladie, montrent, pour les vaccins du nourrisson, des résultats rassurants : la diminution d’environ 5 % de la couverture vaccinale observée au premier semestre 2015 a été compensée par une augmentation des activités de vaccination au second semestre. Au total, il s’est donc agi d’un retard à la vaccination d’une faible proportion d’enfants, dans un contexte de tension d’approvisionnement de certains vaccins combinés, plutôt que d’une diminution de la couverture vaccinale.

Lancement de la première version du site de référence sur la vaccination

La vaccination est considérée comme l’un des plus important progrès de l’histoire de la médecine. Pourtant, ses bénéfices ne sont plus toujours clairement perçus. Bénéficier d’informations fiables est essentiel pour comprendre, en toute connaissance de cause, pourquoi il est indispensable de se faire vacciner. C’est pourquoi, en complément des outils d’information déjà existants, l’Inpes met en ligne la première étape du site d’information www.vaccination-info-service.fr à l’occasion de la semaine de la vaccination. Dans cette première version, l’internaute trouvera des explications simples sur la vaccination et des réponses aux questions les plus courantes : à quoi servent les vaccins ? Comment fonctionnent-ils ? A quel âge faut-il les faire ? Comportent-ils des risques ? Quelle est la différence entre les vaccins obligatoires et les vaccins recommandés ?...rpca_users:cellule grise:inpes:2016:outils presse :dp sev:infos:maquettes_vaccination_sitev1_v4_170317:inpes_vaccination_v4_desktop_hp_menu_off.jpg

Cet espace numérique donne aussi des conseils pratiques sur le calendrier des vaccinations, le carnet de vaccination, la conservation des vaccins, les lieux et les personnes habilités à vacciner.

Cette première version sera enrichie et complétée de nouvelles rubriques et de contenus multimédias pour la fin de l’année 2016 conformément au souhait de la ministre de la santé.

Par ailleurs, durant toute la semaine, du 25 au 30 avril, de nombreux acteurs de la vaccination (centres de vaccination, centres de protection maternelle et infantile, pharmaciens, médecins, établissements de santé, organismes d’Assurance maladie etc.) se mobilisent et organisent, à destination du public et des professionnels de santé, des conférences, des débats, ou des séances gratuites de vaccination…



1 Pourcentage de la population vaccinée pour chacune des maladies

2 Déclaration obligatoire de maladie (DO) et données générées par les réseaux de surveillance volontaires sentinelles coordonnés par l’InVS

3 http://www.invs.sante.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Maladies-a-prevention-vaccinale/Infections-invasives-a-meningocoques/Donnees-epidemiologiques

similaire:

A ce titre, en 2016, le calendrier des vaccinations intègre une nouvelle recommandation de vaccination contre le zona chez les adultes âgés de 65 à 74 ans iconCalendrier des vaccinations
«médecine générale et toxicologie». Si le sujet vous intéresse, vous pouvez commander le e-book «Les vaccins», disponible à la boutique...

A ce titre, en 2016, le calendrier des vaccinations intègre une nouvelle recommandation de vaccination contre le zona chez les adultes âgés de 65 à 74 ans iconRésumé thèse amades «Les plus âgés des âgés»
«Les plus âgés des âgés» sont restés jusqu’à très récemment l’apanage des sciences de la vie et de la démographie. Ainsi, ces individus...

A ce titre, en 2016, le calendrier des vaccinations intègre une nouvelle recommandation de vaccination contre le zona chez les adultes âgés de 65 à 74 ans iconQuelles leçons tirer de la vaccination contre la grippe A/H1N1 ?

A ce titre, en 2016, le calendrier des vaccinations intègre une nouvelle recommandation de vaccination contre le zona chez les adultes âgés de 65 à 74 ans iconHistoire du nouvel ordre mondial et de la franc-maçonnerie la fraternité de la mort
«American's Secret Establishment an introduction to the order of Skull and Bones» en 1986. Une nouvelle édition de son "oeuvre majeure"...

A ce titre, en 2016, le calendrier des vaccinations intègre une nouvelle recommandation de vaccination contre le zona chez les adultes âgés de 65 à 74 ans iconIl était une fois, une jeune fille qui se nommait Amura, elle avait...

A ce titre, en 2016, le calendrier des vaccinations intègre une nouvelle recommandation de vaccination contre le zona chez les adultes âgés de 65 à 74 ans iconFurcy, fils d’une esclave indienne ayant mis le pied sur le sol français,...
«blanchiment» s’étaient essentiellement tournés vers des alliances avec le monde des maîtres Blancs ou de leurs descendants

A ce titre, en 2016, le calendrier des vaccinations intègre une nouvelle recommandation de vaccination contre le zona chez les adultes âgés de 65 à 74 ans icon2/ Dès 8 ans : les romans illustrés (nouvelle tendance)

A ce titre, en 2016, le calendrier des vaccinations intègre une nouvelle recommandation de vaccination contre le zona chez les adultes âgés de 65 à 74 ans iconProgramme Le calendrier de la troisième saison du séminaire 2015-2016...

A ce titre, en 2016, le calendrier des vaccinations intègre une nouvelle recommandation de vaccination contre le zona chez les adultes âgés de 65 à 74 ans iconCalendrier examens 2016

A ce titre, en 2016, le calendrier des vaccinations intègre une nouvelle recommandation de vaccination contre le zona chez les adultes âgés de 65 à 74 ans iconConseil Municipal du 7 avril 2016
«Je me dois d’évoquer une tragédie qui a particulièrement endeuillé votre région. Je veux parler des massacres du 8 mai 1945, IL...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com