Compétences devant être acquises en fin de séquence





télécharger 53.03 Kb.
titreCompétences devant être acquises en fin de séquence
date de publication23.10.2016
taille53.03 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > droit > Documentos



FICHE DE PREPARATION DE SEANCE

Date :

- Champ disciplinaire : Histoire - Niveau : Cycle 3
- Titre de la séquence : H31 La révolution française

- Compétences devant être acquises en fin de séquence :

  • Se repérer dans le temps.

  • Avoir compris et retenu le rôle des personnages et des groupes qui apparaissent dans les divers points forts, ainsi que les faits les plus significatifs, et pouvoir les situer dans la période.


- Nombre de séances : -  : 1
- Titre de la séance : De la convention au consulat
- Consigne de départ : Voir déroulement.
- Objectifs spécifiques :

  • Permet de prendre des informations historiques dans un texte complexe.

  • Permet de prendre des repères de temps.

  • Permet de resituer des événements et des personnages sur une frise.


- Durée : 60 minutes
- Matériel :

  • Une fiche par enfant.


- Mode de travail : - Individuel

- Collectif

- En groupe
- Place dans la progression : - Découverte

- Structuration

- Réinvestissement

- Evaluation

- Trace écrite : De la convention au consulat.

- Déroulement :

1/ Exercice sur la frise chronologique.
Pour commencer exercice rappel sur les évènements de la révolution sur le TBI. Replacer les images sur la frise chronologique.


2/ Lecture De la convention au consulat : Lecture collective avec explication des documents.
Réponses attendues :

Journées du 31 mai, 1er et 2 juin 1793 :

Les deux groupes de députés les plus importants qui siègent à la Convention sont les Montagnards et les Girondins.
Les acteurs de la Convention :

http://home.nordnet.fr/~blatouche/sculotte.jpg

1/ Le journal dans lequel écrivait Marat est « L’ami du peuple ».

2/ Le métier de Robespierre avant la révolution est avocat.

3/ Le surnom de Robespierre est l’incorruptible car on ne peut pas le faire changer d’idée.

4/ Marat est assassiné dans sa baignoire par Charlotte Corday le 13 juillet 1793.

5/ Robespierre met en place le système de la terreur car il veut sauver la révolution en éliminant tous les dangers.
Du Directoire au Consulat : Bonaparte :
1/ Le général Bonaparte se fait remarquer en réprimant un soulèvement royaliste.

2/ On lui confie l’armée d’Italie.

3/ Bonaparte et ses hommes n’ont pas franchi le pont d’Arcole. Ils sont passés par une autre route.

4/ Le colonel Muiron est l’aide de camp de Bonaparte. Il mort à Arcole en voulant sauver Bonaparte.

5/ Le traité de Campoformio a été signé entre la France et l’Autriche pour mettre provisoirement fin à la guerre.
3/ Trace écrite :
La Convention (qui s’installe le 21 septembre 1792) veut entreprendre une guerre de libération des peuples opprimés et donner à la France ses frontières naturelles. Après les premières victoires des armées étrangères, la Révolution est mise en péril.
Afin de traquer les ennemis de la Révolution, la Convention déclare la Terreur le 5 septembre 1793 qui s’achève dans un bain de sang le 28 juillet 1794, la mort de 1400 personnes (guillotinées), dont les députés patriotes Danton et Robespierre.
Le Directoire remplace la Convention et confie à Napoléon Bonaparte la direction de la campagne d’Italie où il se fait remarquer par son courage (Arcole 1796).
En 1799 (9-10 novembre) Bonaparte fait un coup d’état qui met fin au Directoire. C’est le Consulat.

H31 De la Convention au Consulat
Rappel des principaux événements de la Révolution

1788 1789 1790 1791 1792 1793



La Convention girondine : les débuts de la république
Jusqu'en 1794, les sans-culottes, vainqueurs du 10 août vont jouer un rôle politique majeur. Ce sont des gens du peuple, modestes artisans et travailleurs des villes, quelquefois des paysans pauvres. Ils réclament l'égalité matérielle et des mesures révolutionnaires radicales. Ils sont armés et organisés en clubs populaires. Ce sont les forces vives de la révolution. Leurs pressions sur les responsables politiques sont constantes.
La bourgeoisie républicaine a maintenant le pouvoir. Mais elle se divise en trois groupes à la Convention : 

  1. Les Girondins (composé de plusieurs députés issus de la région de Bordeaux), politiquement conservateurs. Ils défendent les intérêts de la bourgeoisie et refusent toute atteinte au droit de propriété. 

  2. Les Montagnards (ces députés siègent à gauche sur les bancs les plus élevés de cette assemblée, d’où la référence à la « Montagne ») sont plus proches du mouvement populaire. Ils sont prêts à accepter une partie des revendications populaires pour avoir le soutien des sans-culottes.

  3. Entre ces deux groupes : la plus grande partie des députés constituent la "plaine". Hésitants, ils soutiendront d'abord les Girondins puis les Montagnards. 



Le club des Jacobins (c’est une association qui réunit des députés et des citoyens patriotes)

Dans ce club, les affaires qui doivent être portées devant l’Assemblée nationale sont discutées régulièrement ; on lit les motions qu’on se propose d’y faire. Quand on s’est mis d’accord sur elles, tous les membres sont tenus de les soutenir. C’est là que sont fixés les plans de conduite ; on y élit les personnes qui doivent faire partie des comités ; on y nomme aussi les présidents de l’Assemblée nationale. Les membres du club ont à l’Assemblée une telle majorité que quiconque est élu par lui est presque sûr de passer à l’Assemblée.

Arthur Young, Journal de voyage (fin du XVIIIe siècle)


Cette assemblée abolit la royauté et la première république est proclamée.


Elle juge Louis XVI qui est condamné et exécuté le 21 janvier 1793. Marie-Antoinette est exécutée le 16 octobre 1793.


Journées du 31 mai, 1er et 2 juin 1793
A la suite de ces exécutions les Girondins se retrouvent face à de nombreux problèmes :

  • Toute l'Europe monarchique se coalise contre la France : l'Angleterre, la Prusse, les états allemands...

  • Des soulèvements éclatent en Vendée c'est « La grande armée catholique et royale ». Aux vendéens se joignent les Chouans de Bretagne et de Mayenne. Ils seront finalement écrasés.

  • Les Girondins au nom du libéralisme économique refusent toute mesure de réglementation économique alors que le stockage des denrées et la hausse des prix rend la misère populaire dramatique. Le mécontentement populaire monte contre eux.

  • La Plaine consciente des dangers se rapproche des Montagnards.

Finalement, les sans-culottes parisiens se soulèvent le 2 juin 1793 et ils imposent à la Convention l'arrestation des Girondins.

http://mapage.noos.fr/moulinhg3/revolution.frse/chute%20girondins.jpg

http://1.bp.blogspot.com/-b2kjasrjng8/tv3x-d26rfi/aaaaaaaaaka/7grvhgtzieo/s1600/riotsmay31-june2_1793.jpg

Depuis le début de la Convention (assemblée constituante française de la Révolution qui succéda à l’assemblée législative et qui gouverna la France du 21 septembre 1792 au 26 octobre 1795), la politique de la France est dirigée par un groupe de députés qu’on appelle les « Girondins »

Les « Montagnards » leur reprochent de ne pas conduire la guerre avec assez d’énergie et de ne pas prendre de mesures rigoureuses contre les ennemis de la Révolution.

Le peuple est toujours prêt à intervenir dès que la Révolution ou la République semblent menacées, comme lors de ces journées de mai et juin 1793.
Quels sont les deux groupes de députés les plus importants qui siègent à la Convention ?
………………………………………………………………………………………………………………….
La « Terreur »
Face à ces menaces, le pouvoir répond par « la Terreur » qui prétend éliminer tous les contre-révolutionnaires. Elle a lieu du 5 septembre 1793 au 28 juillet 1794. Elle est mise en œuvre par le tribunal révolutionnaire qui envoie à la guillotine tous les suspects dénoncés par Robespierre et le comité de Salut Public qu'il dirige (1400 personnes sont envoyées à l’échafaud).
Principales mesures : 

 Levée en masse pour renforcer l'armée, 

 Loi des suspects pour paralyser la contre-révolution,

 Loi du maximum des prix et des salaires pour lutter contre les spéculateurs. 
Toutes ces mesures sont énergiquement propagées par les filiales du club des Jacobins  et les représentants en mission. Dès décembre 1793, la situation est rétablie. 
Les excès de cette terreur inquiètent l'assemblée elle-même, provoquant une réaction et, le 27 juillet 1794 au 9 thermidor, Robespierre et vingt et un de ses partisans sont exécutés sans jugement.


La convention reste encore au pouvoir durant une année dans des conditions très difficiles (guerre, difficultés économiques et financières, contre-révolution).

Les acteurs de la Convention
Les sans-culottes

Le sans-culotte est d'abord reconnaissable à sa tenue : il porte un pantalon long, généralement rayée, il est chaussé de sabots. Coiffé du bonnet phrygien rouge (rappelant l'affranchissement des esclaves) avec cocarde tricolore, il tient en main, dans les occasions importantes, la fameuse pique, emblème du militant. Les sans-culottes répandent les usages démocratiques : ils se tutoient et s'appellent "citoyens". La sans-culotterie parisienne est composée d'éléments hétérogènes - petits commerçants, employés, ouvriers, artisans - mais un même idéal anime les militants. Ils poussent la passion politique jusqu'au fanatisme et voudraient imposer leurs vues à la Convention.
En t’aidant du texte dessine un sans culotte dans le cadre.

robespierre (anonyme)


http://membres.lycos.fr/stromhg2/cours/seconde/hist/revolution/personn_eleves/images/marat1.jpghttp://membres.lycos.fr/stromhg2/cours/seconde/hist/revolution/personn_eleves/images/danton.jpg


Danton

C’est l’un des plus grands orateurs de la révolution.

Il est avocat puis devient membre de la convention, c’est un Montagnard.

Il devient ensuite un des membres les plus important du gouvernement durant les années 1792 – 1794 (il devient ministre de la justice).

Il est guillotiné le 5 avril 1794 avec C. Desmoulin.

Sa phrase célèbre : devant la guillotine, il dit au bourreau, « Tu montreras ma tête au peuple, elle en vaut la peine ». 

Marat


Marat est journaliste et écrivain de formation.

C’est grâce à son journal « L’ami du peuple » qu’il se fait connaître durant la révolution.

Il apparaît comme un extrémiste.

Il devient ensuite député à la convention en tant que Montagnard et dirigeant des Jacobins de Paris.

Il reste également connu pour sa mort.

Il est en effet assassiné dans sa baignoire par Charlotte Corday le 13 juillet 1793 (célèbre tableau de David).


Robespierre

Surnom : « l’incorruptible ».

Etudiant brillant, il devient avocat à Arras, il sera ensuite député du tiers-état aux Etats Généraux.

Très vite il est impliqué dans la révolution et prend des responsabilités. Il est le personnage majeur des années 1792-1794.

Voulant sauver la révolution en éliminant tous les dangers, il installe la terreur.

Il sera lui-même guillotiné le 28 juillet 1794.

Il reste comme un des personnages le plus contesté de cette époque.



1/ Comment se nomme le journal dans lequel écrivait Marat ?

……………………………………………………………………..……………………………………

2/ Quel est le métier de Robespierre avant la révolution ?

………………………………………………………………………………………………………….

3/ Quel est le surnom de Robespierre ? Pourquoi ?

………………………………………………………………………………………………………….

………………………………………………………………………………………………………….

4/ Par qui Marat est-il assassiné ? Comment cela se passe-t-il ?

………………………………………………………………………………………………………….

………………………………………………………………………………………………………….

5/ Pourquoi Robespierre met-il en place le système de la terreur ?

…………………………………………………………………………………………………………

Du Directoire au Consulat : Bonaparte

Après la chute de Robespierre, le général Bonaparte réprime un soulèvement royaliste en octobre 1795 et on lui confie le commandement de l’armée d’Italie.http://media.tipsimages.it/medianews/thumbnails/rda00086773.jpg

En 1796 et 1797 à lieu la « campagne d’Italie » qui va révéler les qualités militaires et diplomatiques de Bonaparte.

En France, le Directoire a succédé à la Convention le 31 octobre 1795. Il est dirigé par Barras.

http://www.histoire-image.org/photo/zoom/vers13_gros_011f.jpg


Le 15 novembre 1796, les Français accrochent les Autrichiens devant la ville d’Arcole. Le terrain est difficile, les soldats ne veulent pas avancer. La situation s’aggrave. Alors, Bonaparte harangue ses hommes, descend de cheval, tire son sabre, s’empare d’un drapeau et s’élance sur le pont. A côté de lui son aide de camp, le colonel Muiron se jette sur Bonaparte pour le protéger des tirs autrichiens. Muiron est tué à la place de Bonaparte et celui-ci trouve son salut dans un canal voisin d’où il ressort trempé mais sain et sauf. Le pont d’Arcole ne sera pas franchi. C’est par un autre chemin que les Français atteignent Arcole et triomphent des Autrichiens.



Napoléon Bonaparte accumule les victoires en Italie : Montenotte, Millesimo, Dego, Ceva, Mondovi, Cherasco, Alba : sept victoires en 15 jours !
http://le-lutin-savant.com/g-napoleon-premier-empire-geographie.img/campo-formio-napoleon-bonaparte-traite-de-campo-formio-18-octobre-1797-paix-avec-l-autriche.jpg

Le traité de Campoformio en octobre 1797 entre la France et l’Autriche met fin provisoirement à la guerre.
Revenu en France, Bonaparte fait un coup d’état le 9 et 10 novembre 1799 qui met fin au Directoire. C’est le début du Consulat.


1/ Comment le général Bonaparte se fait-il remarqué ?……………………………………………………….
2/ Que lui confie-t-on ?.......................................................................................................................................
3/ Bonaparte et ses hommes ont-ils franchi le pont d’Arcole ? Explique ?
………………………………………………………………………………………………………………….
4/ Qui est le colonel Muiron ? Que lui est-il arrivé ?
………………………………………………………………………………………………………………….
5/ Le traité de Campoformio a été signé entre quels pays ? Pourquoi ?
………………………………………………………………………………………………………………….

similaire:

Compétences devant être acquises en fin de séquence iconCompétences devant être acquises en fin de séquence

Compétences devant être acquises en fin de séquence iconCompétences devant être acquises en fin de séquence

Compétences devant être acquises en fin de séquence iconD) Atelier de lecture historique (L2-L3)
«qu’être grec» et vivre en cité, mais aussi aux caractéristiques propres des divers régimes politiques, à leur coexistence et/ou...

Compétences devant être acquises en fin de séquence iconEssai devant la classe puis spectacle devant les autres classes de...

Compétences devant être acquises en fin de séquence iconSequence : etre ouvrier en france du xixème au xxième siecle

Compétences devant être acquises en fin de séquence iconLes inégalités devant la santé
«état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité» et affirme...

Compétences devant être acquises en fin de séquence iconProgramme du ce2, du cm1 et du cm2 deuxieme palier pour la maîtrise...

Compétences devant être acquises en fin de séquence icon2. Place et rôle de l’histoire des sciences dans les programmes d’enseignement
«colorées». Cette séquence pourrait être initiée en classe de quatrième, être reprise en classe de première littéraire et trouver...

Compétences devant être acquises en fin de séquence iconFiche de présentation de la séquence : L’évolution politique en France 1815 1914
«raconter» et «expliquer» ont déjà été travaillées en amont de cette séquence

Compétences devant être acquises en fin de séquence iconV ersailles, le 1 novembre 2008
«profs», mais de vrais spécialistes mettant leurs compétences au service des élèves pour leur permettre d’être un peu plus les acteurs...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com