Parler de démarche qualité par rapport au test Ma rco





télécharger 0.57 Mb.
titreParler de démarche qualité par rapport au test Ma rco
page1/17
date de publication23.10.2016
taille0.57 Mb.
typeRapport
h.20-bal.com > droit > Rapport
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   17

Parler de démarche qualité par rapport au test Ma rco



6

De : Motsvoir@aol.com
Date : Mardi 9, Novembre 1999 17:18
Objet : [ecriordi] alire 11 : c'est parti

Pour info (à ne-pas-hésiter-à communiquer)

L'appel à contribution pour alire 11 est lancé. Les oeuvres programmées,
animées, webées z'ou webables mais pas papiéralisables, les articles
papiéralisables ou non doivent arriver par terre, mer, mail, zip ou CDROM à
MOTS-VOIR, avant fin décembre.

Le numéro sortira, pour faire sérieux-non-mais-alors, au Salon du Livre de
Paris mi mars.

Si vous envoyer l'oeuvre sous forme de fichier attaché à un mail, merci de
préciser s'il s'agit d'un fichier mac ou d'un fichier PC. Ma préférence va
aux fichiers PC. Merci de ne pas envoyer par mail de fichier de taille
supérieure à 1 MO. La poste marche encore très bien pour les gros fichiers.

E-mail : Motsvoir@aol.com
snail-mail : Mots-Voir, 27 allée des Coquelicots, F-59650 Villeneuve d'Ascq.

Comme d'habitude, il n'y a aucune restriction pour les envois. On aimerait,
dans la mesure du possible, à ce que les oeuvres soient disponibles sur les
deux plateformes MAC et PC. Si le format de la votre n'entre pas dans le
cadre d'un format commun, merci de prévoir deux exécutables (un pour MAC,
l'autre pour PC), ou de fournir également les sources (le plus tot possible
dans ce cas) pour nous permettre de tenter une transcription dont le résultat
vous sera proposé avant édition. Si vous fournissez les sources, ceux-ci
resteront strictement confidentiels et ne seront communiqués à personne.

Philippe Bootz

You can send works or papers by zip, CDROM or mail (if attached file size is
< 1 MO) for alire 11 before december 31.

If possible, make files for PC and MAC, or send sources files for us to try
to make a translation from a plateform to another.

Alire 11 will come out at the " Salon du Livre " in paris in march.

8

De : Annie Abrahams <anniea@bigfoot.com>
Date : Jeudi 11, Novembre 1999 14:10
Objet : [ecriordi] Re: lit&ratique

Eris, c'est un très bon projet

n'étant pas écrivaine au départ, je ne pense pas y participer.

mais

mais

est-ce que je comprends bien, que tu prendra aussi des images comme point
de départ?
uniquement fixe ou aussi animé?


Avec l'ecm à grasse on va faire un petit projet qui ressemble de loin le tien

8 decembre l'atelier poesie de la biblio aura une rencontre écriture
traditionnel, on va mettre ces textes bruts sur le web et lancer un appel
aux autres ecm's et aux artistes poètes htmlers de mettre ces textes en
formehtml.
deux semaines plus tard on aura, on espère, des réactions, des
réinterpretations, on les mettra sur le web, après deuxième soirée avec le
groupe pour discuter, faire et visiter d'autres poesies web

(biensur le but pour l'ecm est de sensibiliser cette club poetique à
l'internet et ces possibilités)

tout ca pour fêter l'ouverture de leur site
http://perso.wandoo.fr/ecm.grasse

j'espère que tu participeras le moment venu

salus
amit
annie
At 09:34 11/11/99 +0100, you wrote:
>appel à contribution. lit&ratique : autre revue, autre concept.
>lit&ratique est une revue de poésie informatique à l'état de projet.
>elle envisage l'écran comme une surface de rencontre entre des oeuvres
>traditionnelles non programmées proposées par des poètes ou artistes
>(vous ?) et un programmeur (moi). les travaux envoyés pourront être
>soumis à rude épreuve et ne seront pas tous utilisés. en devenant
>"ingénieur" de mes propres lectures, je souhaite contribuer au
>renversement de la notion d'auteur par celle de lecteur averti.
>
>date de sortie prévue pour lit&ratique # 1.0 : aucune, même si je me
>suis fixé comme date butoir le printemps 2000. vos envois pourront
>prendre les formes suivantes :
>- textes (papier ou Word 97)
>- images fixes (papier ou .BMP, .GIF, .JPG)
>- sons (.WAV)





14

De : Motsvoir@aol.com
Date : Vendredi 12, Novembre 1999 17:57
Objet : [ecriordi] Re: lit&ratique

Dans un courrier daté du 11/11/1999 09:00:45 GMT, eric.serandour@wanadoo.fr a
écrit :

> et un programmeur (moi).

sacrée dose de courage !

> en devenant
> "ingénieur" de mes propres lectures, je souhaite contribuer au
> renversement de la notion d'auteur par celle de lecteur averti.

En est-il autrement dans la conception d'une interface ? (et je pense là tout
particulièrement à l'interface subtile de Machines à Ecrire d'Antoine Denize,
qui nous masque les cent mille milliards de poèmes de Queneau derrière une
lecture idéologique oulipienne [normal pour du queneau mais quand même] de la
lecture par Denize de l'oeuvre de Queneau. A tel point que Gallimard pourrait
se vanter là d'avoir conçu le premier catalogue d'un musée virtuel
littéraire, et non l'édition informatique de l'oeuvre de Queneau). L'acte
éditorial classique ne joue-t-il pas déjà ce jeu ? et je pense notamment aux
perturbations profondes qu'il apporte sur les manuscrits considérés comme
"matériau". Cf la remarque cinglante de Mitsou Ronat lorsqu'elle démontre que
l'édition du coup de dé de mallarmé par Gallimard (encore lui !), version
encore commercialisée, n'est pas une édition conforme au texte écrit par
l'auteur. Et puis l'intertextualité et l'architextualité (Genette) ne
participent-elles pas déjà à cette destruction ? Sans parler des cut-up. Et
des mises à jours réalisées par exemple dans alire, qui sont toujours venues
d'une initiative éditoriale, même si, bien, sûr, les auteurs ont été consulté
et ont donné leur accord.

Bon, c'est vrai, je te taquine un peu. N'empèche, il serait dommage d'appuyer
un projet sur une conception naïve et idéalisée de l'auteur comme "seul
maître à bord" que j'ai senti pointer dans ta très courte description. La
description étant justement très courte, je n'ai pas réussi à déterminer si
c'était un effet d'interprétation de ma part ou une réalité de l'état actuel
de ta perception. Si j'insiste sur ce point, c'est que je me rends compte
depuis quelques temps que les inconditionnels de la "chose dûment écrite"
nous accusent de naïveté et soupçonnent que nos démarches reposent en fait
sur une méconnaissance des faits textuels. Ce qui est erroné. Il est donc
utile de confronter nos projets à ceux de nos "plagiaires par anticipation"
pour reprendre une expression de l'OULIPO.

Que cela ne t'arrètes pas dans ton projet évidemment. Ce sont juste quelques
réflexions sur le baratin (utile toutefois) qu'on peut construire autour,
qu'on construira autour.

Amicalement.
Ph. bootz

33

De : "Patrick" <burgaud@burgaud.demon.nl>
Date : Lundi 15, Novembre 1999 10:51
Objet : [ecriordi] Re: lit&ratique

Je suis tres heureux de constater que, de ce cote de l'Atlantique aussi, des
qu'on est sorti de France, nos reactions deviennent communes. Il n'etait pas
besoin de commencer ainsi notre 'tour de e-mails'. Je vais essayer d'envoyer
a Eric ce que je peux.
amicalement
drs. Patrick-Henri Burgaud
Zypendaalseweg 75
6814 CE Arnhem
the Netherlands
tel / fax: 00 31 26 4438902
e-mail: burgaud@burgaud.demon.nl
site: http://www.burgaud.demon.nl
-----Oorspronkelijk bericht-----
Van: NEOGEJO@aol.com <NEOGEJO@aol.com>
Aan: ecriordi@egroups.com <ecriordi@egroups.com>
Datum: maandag 15 november 1999 1:40
Onderwerp: [ecriordi] Re: lit&ratique


>Cher Eric,
>
>Ci-joint quelques images pour votre projet. Faites en ce que vous voulez,
>c'est le propre des choses.
>J'ai recu des emails suite a votre appel a contribution et suis tres
surpris
>des reactions. Celles-ci, pour certaines, me paraissent peu courtoises.
>D'ici, de l'autre cote de l'Atlantique, les querelles de chapelles, me
>semblent manquer d' apropos et sont tellement francaises.
>J' attendrais de voir le resultat de votre travail pour vous exprimez mes
>reactions.
>Bonne chance.
>Bien a vous. Gerard Dalmon
>
>
34

De : DuteyJ@aol.com
Date : Lundi 15, Novembre 1999 12:39
Objet : [ecriordi] Re: lit&ratique

Contre : Tu aurais proposé qu'après une lecture, la question se pose
d'une réécriture conjointe pour arriver à un couplage, nouveau texte/nouvelle
technologie, alors là oui. Mais confondre lecture/point de vue subjectif d'un
lecteur/adapatation sauvage, c'est autre chose. Mais sans doute anticipé-je
sur des précisions qui auraient suivi...

Note : A mon avis, le débat auteur/lecteur est clos. Il y a belle lurette
que la participation du lecteur est requise pour que le texte existe
pleinement. Mais un corollaire est, qu'à mon avis, AUCUNE lecture ne s'impose
de manière univoque.

Ou, pour continuer dans la même veine : Proposer un texte électronique
revient à ÉLARGIR les lectures possibles, pas à les restreindre à celle d'un
lecteur doué. Mais bon, ce n'est qu'un avis.

53

De : Tapinbox@aol.com
Date : Mercredi 17, Novembre 1999 0:11
Objet : [ecriordi] Présentation

Présentation donc :

Julien d'Abrigeon, 1973, élevé au grain et en plein air.

Après Bac C, Etudes de Lettres Modernes à Lyon
Découverte de la poésie contemporaine par la lecture de Denis Roche donc
Prigent par Bobillot donc Poésie sonore (Heidsieck puis Chopin,...) et puis
Blaine, Bory etc etc etc
1994 : Mémoire de maîtrise de Lettres sur Jean-Luc Godard sous la direction
de JP Bobillot.(devenu un site web depuis 99)
Participe à quelques lectures, et réfléchis à la poésie avec mon vieux
complice Dumoulin.
Publications ds CQNC etc.
Rencontre G. Cabut et JL Michel : 1997 Formation du collectif BoXoN et de sa
revue. Le collectif comprend désormais 6 membres : Cabut, Bret, Dumoulin,
Hugonnaud, Michel et moi. Et 5 Numéros en 2 ans. et 2 Publications de recueil
(Cabut&Dumoulin)

1997-98 Création du site T.A.P.I.N. comprenant désormais ou bientôt :
Heidsieck, Prigent, Pennequin, Padin, Tarkos, Quintane, Métail, Noon, Blaine,
Aguiar etc etc etc (tous les poèmes ayant fait l'objet d'une autorisation) :
Soit : du texte, de la sonore, de la visuelle, de la concrete etc.
Essais de création par ordinateur (animations pour la plupart) Je débute dans
le domaine.

Depuis : nombreuses lectures dont soirée à Public< (Paris)
dernière publication : 2 textes ds CD Hors série 4/5+CQNC

Désormais, j'enseigne le français ds l'Aisne.
Bon ça suffira comme ça !!!!!
Bye
http://www.multimania.com/tapin
http://members.aol.com/jdabrigeon/godard.html
56

De : DuteyJ@aol.com
Date : Mercredi 17, Novembre 1999 22:02
Objet : [ecriordi] Re: Présentation

En ce qui me concerne, je m'appelle Jean-Marie DUTEY, je suis né un 6/6
dans le 6ème arrondissement de Lyon. J'ai rencontré Philippe BOOTZ dans le
"catalogue des ressourses" du Nord Pas de Calais, à la rubrique "Poésie
visuelle" et comme je composais déjà des trucs et des machins, genre
poêmes-affiche, on s'est rencontré. C'était dans les années, houlàlà. Bon,
disons vers 1983.

On a fait des tas de truc ensemble depuis, en particulier fonderla revue
alire, vous savez, cette revue sur disquette, puis sur CDrom, qui présente
des oeuvres électroniques, enfin, surtout. Mon truc à moi, c'est de dessiner
de jolies lettres avec lesquelles je compose de beaux textes, parfois ça
bouge, souvent c'est intéractif, bref, on s'amuse.

Le hic, c'est que j'ai déménagé à Mâcon en 1992, bien avant internet
donc. Mais bon, j'en ai profité pour écrire un roman avec Jane Sautière, oui,
personne ne la connaît, mais elle aime bien que je la cite. = Zones d'ombre.
N° 2512 dans la Série Noire, chez Gallimard. (et hop, rien que la j'en ai
déjà vendu deux de plus...)

Là ? Ben dans le genre qui nous préoccupe, j'ai pas grand-chose sur le
gaz. Mais ça va pas tarder, vu que le N°11 de la revue alire s'annonce.

Mon conseil : faites simple !


58

De : Motsvoir@aol.com
Date : Samedi 20, Novembre 1999 14:21
Objet : [ecriordi] Re: lit&ratique

Philippe Bootz pose le problème du prix des revues de littérature électronique et de l’influence de ce prix sur leur diffusion chez les jeunes.

Ayant pitie des copains "mal equipes", c'est-a-dire non equipes d'alphabets
accentues, je retire les accents (sauf oubli).

Dans un courrier date du 15/11/1999 13:21:33 GMT, eric.serandour@wanadoo.fr a
écrit :

> alire est la SEULE
> revue de litterature programmee a ma connaissance (10 ans), ce qui
> malgre son dynamisme ne donne pas l'image d'un milieu bouillonnant ;

tout a fait d'accord. Alire est certainement utile mais insuffisant.

> qu'elle est chere et donc ne favorise pas sa diffusion aupres d'une
> generation plus jeune qui a grandit avec les ordinateurs.

J'en prends note. La question editoriale est loin d'etre facile car la
tension est importante entre diffuser et survivre. Jusqu'a tres recemment le
public n'existait tout simplement pas, en dehors de quelques pationnes et
d'institutions. d'ou les prix qui restent quand meme dans l'ordre de grandeur
normal des CDROM culturels.
Mais je suis conscient que c'est un frein reel à une diffusion aupres d'un
public autre.
D'ou la question que je pose a titre de pure consultation : quel serait
d'apres vous un prix "raisonnable" pour un CDROM de revue informatique ?

60

De : Tapinbox@aol.com
Date : Samedi 20, Novembre 1999 15:09
Objet : [ecriordi] questions

Salut,
A propos des présentations :
Il est vraiment étonnant de constater le lien entre formation scientifique et
poésie par ordinateur. A l'exception de PH Burgaud et moi, tous ceux qui se
sont présentés sont des "scientifiques" !
Il semblerait donc, que, pour vous, la passion pour l'outil informatique soit
à l'origine de vos oeuvres. Partir de l'informatique pour créer, faire d'un
outil, un instrument de création artistique ou littéraire.
Et non, confronter la poésie à un média neuf et inconnu comme je m'y tente.
Il est intéressant de voir également que dans l'ensemble, vous êtes des
programmeurs, vous créez ainsi tout de A à Z, alors que PHB et moi
n'utilisons que des logiciels de créations existants.
Je n'ai pas d'idées sur ce point (mais puisque c'est une liste de discussion
: discutons) mais croyez vous qu'il y ait une différence dans la création
poétique par rapport à nos "formations" differentes.
Pensez-vous qu'un néophite non programmeur puisse vraiment faire de la poésie
informatique ?
Pensez vous que votre langage poetique est votre langage de programmation
(par lequel vous travaillez), ou bien votre langue maternelle (sur laquelle
vous travaillez) ?
La poésie a toujours ete un travail sur le language (quel qu'il soit) et sur
son expression (espace, voix, texte, informatique..). Concevez-vous la poésie
informatique comme un moyen de travailler le langage (langues, langage
informatique) ou comme une utilisation artistique "poétique" de
l'informatique ?

Il y a toujours eu une relation tres etroite entre la poesie et les autres
arts, si etroite qu'il est parfois difficile de trouver la frontière entre
poesie sonore et musique, poesie visuelle et arts plastiques, performance
poetique et artistique... En quoi la poesie par ordinateur se distingue t
elle de l'art informatique et du web-art ?

Et enfin, question à la con : Comment appelez vous cette poésie ?
Cyber-poésie ? poésie par ordinateur ? Poésie informatique ?
Personnellement, j'aime le terme de poésie cinétique : cela implique une idée
de mouvement (animation) et d'inertie (interactivité, le lecteur met en
"mouvement" le texte)

Bref beaucoup de questions qui m'interessent.
Je dois co-écrire un article pour BT2 avec Tardy sur la poésie et
l'ordinateur et j'amerais avoir les avis de ceux qui se servent de
l'informatique depuis plus longtemps que moi. ( Apres tout je connais plus
l'ordinateur comme media de diffusion poetique que comme "outil"de creation)
En esperant de fructueux echanges
Julien d'Abrigeon
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   17

similaire:

Parler de démarche qualité par rapport au test Ma rco iconHistoire des arts
«jardin secret» ? les secrets sont lourds à porter, effroyables par leurs conséquences (voir : le secret de Félix et Marie par rapport...

Parler de démarche qualité par rapport au test Ma rco icon«Nos territoires recèlent des trésors cachés qui méritent d’être...
«Nos territoires recèlent des trésors cachés qui méritent d’être mis en lumière, d’être portés haut et loin. Avec les contrats spôTT,...

Parler de démarche qualité par rapport au test Ma rco iconLe rapport a été confié à Jacques Attali par le président de la République...
«Pour une économie positive» : téléchargez le rapport du groupe de réflexion présidé par

Parler de démarche qualité par rapport au test Ma rco iconBibliographie Test-flash

Parler de démarche qualité par rapport au test Ma rco iconTd : le clivage gauche/droite
...

Parler de démarche qualité par rapport au test Ma rco iconTest de compétence en chinois – 2017

Parler de démarche qualité par rapport au test Ma rco iconLogo qui indique que le film est spécialement recommandé par sa qualité...

Parler de démarche qualité par rapport au test Ma rco iconCitations : la critique
«Je ne crois pas à la critique des écrivains. Ils n’ont lieu de parler que de peu de livres; s’ils le font c’est donc par amour ou...

Parler de démarche qualité par rapport au test Ma rco iconTest retrouve le verbe conjugué de chaque phrase et écris son infinitif

Parler de démarche qualité par rapport au test Ma rco iconTest retrouve le verbe conjugué de chaque phrase et écris son infinitif






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com