Université de Toulouse-Le Mirail Département des Sciences du Langage





télécharger 1.51 Mb.
titreUniversité de Toulouse-Le Mirail Département des Sciences du Langage
page23/27
date de publication20.10.2016
taille1.51 Mb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > droit > Documentos
1   ...   19   20   21   22   23   24   25   26   27

E-Extrait de la Coutume de Saint-Sever, 10 mai 1480. (Archives départementales des Landes, E 57)
L'an mil quatre centz quatre vins, et lo detzeme jorn deu mees de may, stantz juratz honorables homes Peyrot de Bazet et Peyran de Marqueiusan de la vile de Sent-Sever en Gasconhe, per volentat deu conselh comun de ladite vile congregat lodiit jorn, fo fey lo present libre et scriut las costumes et priviletges et autes causes jus scriutes per la man de mi Johan de La Sob... [?] scrib... [?] de...
En nom deu Pay et deu Fil et deu Sanct Sperit, Amen, et de Nostre Done Sancte Marie, et de mossenhe sanct Seuee martir, et de tote la cort celestiau de paradies.
Conegude cause sie et manifeste et aus presens et aus uieders, que nos Richart, per la graci de Diu rey d'Angleterre et de France, senhor de Irlande et de Guiayne, et nos B[ernad], per la medisse graci abbat de Sent-Seuer, per so car los foos et las costumes antiques de la medisse viele qui eren contengutz en los registres en los ostaus deusdiitz notaris et a cadeun medis ostaus et registres, en que eren losdiit foos et costumes, sien statz ars et destruitz en la destruction que lo senhor de Lescun, cum a hederent deu rey de France, fe de la mitat de ladite viele, per so que eren en aquere partide que fo arce, feyte uerage information per los juratz et conselh de ladite viele, losquoaus de present ni donen ni deuen esser losdiitz foos et costumes per lor medis de sso qu'en saben en sert ni n'auen en memori, losquoaus an trobat que son autes cum dejus part se enseguen per so que per nos et per los nostres successors auem conformat, laudat, aprobat et autreiat losditz foos et costumes a ladite viele et aus habitans et abitadors de Sent-Seuer perpetualment.
Au comensement volem et donam per costume a ladite viele de Sent-Seuer, quant noerement sera senhor et personalment viere a ladite viele o uolere usar cum a senhor, que hed mandi lo conselh, uniuersitat de ladite viele per dauant si, et deu los fa far segrement, so es assaber, lodiit nostre senhor lo rey per si et per autrey auent speciau mandement de jurar en l'anime de luys. Et per la medisse maneyre se fasse per lo loctenent de l'abat si hed estaua un an absent de legue ladonx. Et quant sera vienent l'abat, que fes sagrament et hom a luys que es bon senhor et leyau lor sera, dret fara a totz et a cadeun et judiament lor gardera e los emparara de tort et de force et de si medis et d'autruy en la viele de Sent-Seuer et defore a sson poder et lors costumes et lors usatges et lors franquesses scriutes e no scriutes los tendra et gardera. Et lodiit segrament feyt aqui medis los juratz et la uniuersitat deuen jurar au senhor que edz los seran bons et fideus et leyaus a sas dreyturis e son profeyt garderan et son dampnatge esquiuaran, ben et leyaumentz a lor sen lo cosselheran, segret lo thieran, sa vita et sons membres et deus sons garderan contre totes persones qui pusquen uiue et morir a lor leyau poder a bone fee. Et quant senescau, stablit en Gasconhe o en las Lanas per lo senhor, deu jurar al comensament de sa senesquauquie al cosselh et juratz de Sent-Seuer en ladite viele per lor et per tote la uniuersitat, e-ls juratz au senesquauc de Gasconhe et au de les Lanes en lo segrement que an feyt au senescaut de Gasconhe per lor et per tote la uniuersitat en la forme desus dite et totz los prebostz et bayles, qui seran mes a Sent-Seuer, au comensament de lor bayle deuen jurar aus juratz cum dessus es diit, e-ls juratz no fen segrament ni non son tengutz de far au prebost ni au bayle.
Annexe 5 : Les limites du gascon671
Dans chaque canton les communes qui sont mentionnées font limite, côté gascon, avec les langues ou dialectes voisins.
Département de la Gironde
Canton de Bourg-sur-Gironde : Villeneuve, Gauriac, Combs, Saint-Trojan, Samonac, Lansac, Tauriac.
Canton de Saint-André-de-Cubzac : Saint-Laurent-d’Arce, Peujard, Aubie-et-Espessas, Salignac.
Canton de Fronsac : Mouillac, Vérac, Villegouge, Saillans.
Canton de Libourne : Libourne, Pomerol, Saint-Émilion.
Canton de Lussac : Saint-Cristophe-des-Bardes, Puisseguin, Monbadon, Tayac, Saint-Cibard.
Canton de Castillon : Saint-Genès-de-Castillon, Les Salles, Gardegan-et-Tourtirac, Belvès-de-Castillon, Castillon-la-Bataille, Saint-Étienne-de-Lisse.
Canton de Pujols : Mouliets-et-Villemartin, Flaujagues, Juillac, Gensac, Pessac-sur-Dordogne.
Canton de Sainte-Foy-la-Grande : Saint-Avit-de-Soulège.
Canton de Pellegrue : Massugas, Landerrouat, Saint-Laurent-de-Servolles (supposé gascon).
Département de la Dordogne
Canton de Vélines : Saint-Michel-de-Montaigne, Lamothe-Montravel, Montcarret, Saint-Seurin-de-Prats e Saint-Antoine-de-Breuilh.
Département du Lot-et-Garonne 
Canton de Duras : Duras, Baleyssagues, Esclottes, Sainte-Colombe, Savignac-de-Duras.
Canton de Seyches : Saint-Pierre-sur-Dropt, Lévignac, Caubon-Saint-Sauveur (supposé gascon), Escassefort.
Canton de Marmande : Mauvesin-sur-Gupie, Marmande, Virazeil, Birac-sur-Trec, Gontaud-de-Nogaret, Hautesvignes.
Canton de Tonneins : Varès, Clairac, Lafitte-sur-Lot.
Canton de Castelmoron-sur-Lot : Gratteloup.
Canton de Port-Sainte-Marie : Bazens, Galapian, Clermont-Dessous.
Canton de Laplume : Sérignac-sur-Garone, Sainte-Colombe-en-Bruilhois, Brax, Moirax.
Canton d’Agen : Le Passage.
Canton d’Astaffort : Layrac, Sauveterre-Saint-Denis, Caudecoste.
Département du Tarn-et-Garonne 
Canton d’Auvillar : Dunes (supposé gascon), Cistels (supposé gascon).
Canton de Lavit-de-Lomagne : Mansonville, Saint-Jean-du-Bouzet, Castéra-Bouzet, Asques.
Canton de Saint-Nicolas-de-la-Grave : Saint-Arroumex, Fajolles, Sérignac, Labourgade, Montaïn.
Canton de Verdun-sur-Garonne : Saint-Sardos (supposé gascon), Bouillac, Savenès (supposé gascon), Aucamville.
Département de Haute-Garonne 
Canton de Grenade : Saint-Cézert, Launac, Larra (supposé gascon), Daux, Aussone, Seilh.

Canton de Léguevin : Pibrac, Léguevin, Plaisance-du-Touch.
Commune de Toulouse : Dans l’enquête d’Édouard Bourciez, seuls les quartiers de Saint- Martin-du-Touch et de Saint-Simon sont gascons.
Canton de Toulouse-ouest : Beauzelle, Cornebarrieu, Colomiers, Cugnaux, Portet.
Canton de Saint-Lys : Fontenilles.
Canton de Muret : Pinsaguel, Roques, Pins-et-Justaret, Labarthe-sur-Lèze, Lagardelle-sur-Lèze.
Canton d’Auterive : Vernet, Grépiac (supposé gascon), Beaumont-sur-Lèze (supposé gascon), Auribail (supposé gascon), La Grâce-Dieu (supposé gascon), Puydaniel, Mauressac.
Canton de Cintegabelle : Esperce.
Canton de Montesquieu-Volvestre : Castagnac, Canens (supposé gascon), Lapeyrère, Montbrun-Bocage.
Département de l’Ariège 
Canton du Fossat : Lezat-sur-Lèze, Sieuras.
Canton du Mas-d’Azil : Castex, Daumazan-sur-Arize, Montfa.
Canton de Saint-Lizier : Mauvesin-Sainte-Croix, Contrazy, Montesquieu-Avantès.
Canton de Saint-Girons : Lescure, Rimont, Rivèrenert.
Canton de Massat : Biert, Massat, Le Port, Aulus.
Le Val d’Aran 
Situé en Espagne (Catalogne, province de Lérida), le Val d’Aran emploie l’aranais, dialecte gascon de type commingeois.
Département des Pyrénées-Atlantiques 
Canton d’Aramits : Arette, Lanne-en-Barétous, Aramits, Ance, Féas.
Canton de Tardets : Montory.
Canton d’Oloron : Oloron, Moumour, Orin, Géronce, Saint-Goin, Geüs-d’Oloron, Aren.
Canton de Navarrenx : Préchac-Josbaig, Gurs, Sus, Angous, Castelnau-Camblong, Charre, Lichos, Nabas.
Canton de Saint-Palais : Gestas, Osserain-Rivareyte.
Canton de Sauveterre-de-Béarn : Espiute, Sainte-Gladie-Arrivé-Munein, Autevielle-Saint-Martin-Bideren, Abitain.
Canton de Salies-de-Béarn : Labastide-Vilefranche.
Canton de Bidache : Bergouey-Viellenave, Arancou, Came, Bidache.
Canton de Labastide-Clairence : Guiche, Urt, Labastide-Clairence.
Bayonne, Biarritz, Anglet, Saint-Pierre d’Irube et Bassussary.
Annexe 6 : Version de la « Parabole de l’enfant prodigue » :
Traduction en gascon « noir » canonique, d’après les variantes du Sud du pays de Born et du Nord du Marensin recueillies dans l’enquête Bourciez et d’après ce qui ressort du présent travail.
LO MAINATGE ACABAIRE
1. Un òmi n’avè pas sonque dus hilhs. Lo mèi joen que dixó au son pair : « Qu’es tèmps que sii lo mei mèste e qu’agi sòs. Que cau que pusqui me n’anar e que vedi país. Partatjatz lo vòs bien, e balhatz-me çò qui divi aver. – Quiò, lo mei hilh, ce dixó lo pair ; com vulhis. Qu’ès un maixant e que seràs castigat . » Puix aubrint uva tireta, que partatjà lo son bien e que’n hadó duvas parts esgaus.
2. Chic de jorns arrond, lo maixant hilh que se n’anà deu vilatge en hadent deu gloriós, e xetz díser adiu end arrés. Que traucà hòrt de lanas, de bòscs, d’arribèiras, e que vinó dehentz uva grand vila, ond se guastà tots los sòs. Au cap de quauques mes, que’s caló vèner le pelha end uva vielha hemna e se logar pr’estar vailet : que l’enviàn aus camps entà guardar los asos e los bueus.
3. Alavetz, qu’estó hòrt malurós. N’avó pas mèi nat lheit per dromir le nueit, ni mèi nat huec entà se cauhar quand hadè hred. Qu’avè a-bèths-còps tan grand hami que s’averé bien minjat aquiras huelhas de caulet e aquiras hruitas poiridas dond minjan los pòrcs ; mès arrés ne’u balhèva p’arrei.
4. Un desser, lo vènte vueit, que’s dixà càder sus un trubès, espiant capvath l’ahrièsta los auchèths dond volèvan liugèirament. Puix que vedó paréixer le luva e les estelas, e que’s dixó en plorant : Alahòra, l’ostau deu mei pair qu’es plenhat de vailets dond an pan e vin, ueus e hromatge, tant com n’en vòlen. En detant, jo, que’m mòri de hami ací.
5. « E bè, que’m vau lhevar, que me n’anirèi trobar lo pair e que’u dirèi : Que hadoi un pecat, quand ves voloi dixar. Qu’avoi grand tòrt, e que cau que’m castíguitz, qu’at sèi bien. Ne m’apèritz pas mèi lo vòs hilh, trectatz-me com lo darrèr deus vòs vailets. Qu’estoi copable, mès que’m perivi luenh de vos. »
6. Lo pair qu’èra dehentz lo son casau, qu’acabèva d’arrosar les soas eshlors ; qu’avistèva los pomèrs e los arresims. Quand vedó vir per suu camin lo son hilh tot aprigat de xudor e de povra, arrossegant le cama, desgais s’at podó créder. Qu’es demandà se calè que’u castiguèssi o que’u perdonèssi. A le hèita fin, dab los plors hentz los uelhs, que l’aloncà los braç, e se gitant au son còth que’u balhà un grand potic.
7. Puix que hadó assèder lo son hilh ; qu’aperà les soas gènts e los vesins : « Que’u vui aimar com davant, lo praube còixo, ce’us dixó talèu qu’estón amassats. Qu’es estat pro castigat : que digun adara ne l’arrecasti p’arrei. Vinetz lo véder ; portatz-lo viste uva bròia vesta, hicatz-lo un anèth au dit e solièrs naus aus pèds. Que porratz tabei gahar hasans, guits, e miar un vetèth bon a tuvar ; que vam búver, minjar amassa e har uva grana hèsta. »
8. Los vailets qu’aubedín lo son mèster e que hicàn uva bèra tavalha sus le taula. Au medix moment, lo hilh ainat que se’n tornèva de le caça dab los sons cans : « E çò qu’es aquera gaujòla ? s’escridà en jurant. Que crei que càntatz ací ; n’es pas tròp lèu que torni. Ètz pèc, lo mei pair ? »
9. «  No, lo mei hilh, ne’n sui pas, ç’arresponó lo vielh. Se hèci acò, qu’es pramor que sui tot engalherit. Que càntam e qu’èm urós, pramor que n’am lo de qué. Qu’at vulhis o no, que carrà que cantis tu tabei e que t’arregaudeixis dab nosatis, pramor lo ton hrair dond èra mòrt qu’es arrevitat. Qu’es com se vinè de vàder ; ager qu’èra perdut, uei que l’am tornat trobar. »
Annexe 7 : Enregistrement d’une locutrice naturelle du gascon « noir » (hors texte):
Cet enregistrement sur D.V.D., sous-titré en gascon, présente environ cinq minutes d’une interview réalisée au mois de mai 2000. La personne enregistrée est Madame Pierrette Triscos, née Cantau en 1934 à Gastes (canton de Parentis-en-Born) et vivant à Parentis-en-Born, quartier de Lahitte, depuis près de quarante cinq ans. Son parler est tout à fait représentatif du gascon « noir » de la Grande Lande et du Pays de Born, qui concerne les cantons de Parentis-en-Born, Mimizan, Pissos et Sabres (département des Landes).

TABLE DES CARTES
Page
Carte n° 1 : Le groupe occitanoroman 8
Carte n° 2 : La Gascogne linguistique 14
Carte n° 3 : Les isoglosses des traits spécifiques du gascon 17
Carte n° 4 : Les finales atones 23
Carte n° 5 : Carte cumulative gascon occidental/gascon oriental 26
Carte n° 6 : Les points d’enquête de Millardet 31
Carte n° 7 : Le gascon « noir » 32
Carte n° 8 : Mutation  >  45
Carte n° 9 : Réduction des triphtongues ou des diphtongues 57
Carte n° 10 : Mutation  >  après la réduction de la triphtongue ou de la diphtongue 58
Carte n° 11 : Réduction des triphtongues et des diphtongues : l’influence girondine 59
Carte n° 12 : Carte cumulative des produits de –ĀRĬUM et –ŌRĬUM 62
Carte n° 13 : Aréologie du  prétonique 77
Carte n° 14 : Produits de  96
Carte n° 15 : L’Aquitaine préromaine 99
Carte n° 16 : La Novempopulanie 101
Carte n° 17 : Les toponymes en –ac(q) et –an 103
Carte n° 18 : Les toponymes en –os 104
Carte n° 19 : Les innovations de type « occitan classique » en gascon girondin 118

BIBLIOGRAPHIE
ALIBERT, Louis 1993 Dictionnaire occitan-français selon les parlers languedociens. l’Union : Institut d’Études Occitanes, 5° édition, 708 pages.

ALLIÈRES, Jacques 1971 Le verbe. Vol. V, fasc. 1 et 2 de l’Atlas Linguistique de la Gascogne. Paris : C.N.R.S, cartes 1609-2065 & 305 pages.

ALLIÈRES, Jacques 1976 Ö pour Ü sur les marches gallo-romanes. Mélanges offerts à Carl Théodor Gossen. Berne-Liège, pages 67-76.

ALLIÈRES, Jacques 1976¹ Les interférences phonologico-morphologiques en gascon occidental. La linguistique 12-1, pages 51-62.

ALLIÈRES, Jacques 1979 Manuel pratique de basque. Paris : Picard, 262 pages.

ALLIÈRES, Jacques 1987 Gascón y euskera : afinidades e interrelaciones lingüísticas. Pirineo navarro-aragonés gascón y euskera. Bilbao : (Rd. R. Ciérvide), p 182-198.

ALLIÈRES, Jacques 1988 Eth gascon. Es gascons e era musica. Barcelona : Generalitat de Catalunya, Departament de Cultura, p. 13-17.

ALLIÈRES, Jacques 1993 Basque et gascon. La langue basque parmi les autres, influences et comparaisons. Actes du colloque international de l’URA 1055 du C.N.R.S. réunis par Jean-Baptiste Orpustan. Baigorri : Izpegi, p. 17-23.

ALLIÈRES, Jacques 1993¹ De l’aquitain au basque. La langue basque parmi les autres, influences et comparaisons. Actes du colloque international de l’URA 1055 du C.N.R.S. réunis par Jean-Baptiste Orpustan. Baigorri : Izpegi, p. 59-70.

ALLIÈRES, Jacques 1995 Les scriptae occitanes V. Gascogne, Béarn. Lexikon des Romanistischen Linguistik. in Holtus, Metzetin, Schmidt. Tübingen : Max Niemeyer verlag, p. 450-466.

ALLIÈRES, Jacques 2001 Manuel de linguistique romane. Paris : Honoré Champion, 323 pages.

ANGLADE, Joseph 1921 Grammaire de l’ancien provençal ou ancienne langue d’oc. Paris : Klincksieck, 448 pages.

ARNAUDIN, Félix 1994 Contes populaires de la Grande-Lande. Bordeaux : éditions Confluences, Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne, 645 pages.

ARNAUDIN, Félix 1995 Chants populaires de la Grande-Lande 1. Bègles : éditions Confluences, Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne, 452 pages.

ARNAUDIN, Félix 2001-2003 Dictionnaire de la Grande-Lande, 2 volumes. Bègles : éditions Confluences, Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne, 524 et 714 pages.

ARNAUDIN, Félix 2003 Journal et Choses de l’ancienne Lande. Bègles : éditions Confluences, Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne, 907 pages.

BALDINGER, Kurt 1958 La position du gascon entre la Galloromania et l’Ibéroromania. Revue de linguistique romane n° 22, pages 241-292.

BALDINGER, Kurt 1962 La langue des documents en ancien gascon. Revue de Linguistique Romane n° 26, pages 331-347.

BANNIARD, Michel 1997 Du latin aux langues romanes. Paris : Nathan université, 127 pages.

BEC, Pierre 1970-71 Manuel pratique de philologie romane T 1 et 2. Paris : Picard, 558 et 643 pages + 11 et 14 cartes.

BEC, Pierre 1973 Manuel pratique d’occitan moderne. Paris : Picard, 219 pages.

BEC, Pierre 1983 La langue gasconne et son histoire. Les dossiers d’A nòste qu’èm n° 1, Les Gascons, p. 12 à 18.

BEC, Pierre 1986 La langue occitane. Paris : Presses Universitaires de France, « Que sais-je ? » n° 1059, 5° mise à jour, 127 pages.

BERRY, André 1997. L’œuvre de Pey de Garros, poète gascon du XVIe siècle. Bordeaux : presses universitaires, 263 pages.

BIANCHI, André et VIAUT, Alain 1995 Fiches de grammaire d’occitan gascon normé (volume 1). Bordeaux : Presses Universitaires de Bordeaux, 156 pages.

BOURCIEZ, Édouard 1897 Contribution à l’étude du son œ landais. Communications faites au congrès international des langues romanes. Bordeaux : Féret et fils, p. 93-104. BOURCIEZ, Édouard 1922 La langue gasconne. Pau : Princi Néguer Editor, 2000, 48 pages.

BOURCIEZ, Édouard 1936 Le domaine gascon. Revue de Linguistique RomaneXII, pages1-9.

BOURCIEZ, Édouard 1895 Recueil des idiomes de la région gasconne. Manuscrit Bibliothèque Universitaire des Lettres de Bordeaux.

BOURCIEZ, Édouard 1956 Éléments de linguistique romane. Paris : Klincksieck, 783 pages.

BOURCIEZ, Jean 1927 Recherches historiques et géographiques sur le parfait en Gascogne. Bordeaux : Féret et Fils, 241 pages.

BOURCIEZ, Jean 1937-39 Observations sur l’origine de l’imparfait gascon dans les verbes en ĕre, ēre et ĭre. Revue de Linguistique Romane 68, p. 162-178.

CAMPROUX, Charles 1974 Les langues romanes. Paris : Presses Universitaires de France, « Que sais-je ? » n° 1562, 126 pages.

CHAMBON, Jean-Piarre et GREUB, Yann 2002 Note sur l’âge du (proto)gascon. Revue de linguistique romane 263-264, p. 473-495.

CÒSTAS, Joan-Francés  1992 Entre lengadocian e gascon en Arièja un parlar interferencial : le parlar de Massat. Estudis Occitans 11, p. 3-20.

COURTEAULT, Paul 1938 Histoire de Gascogne et de Béarn. Paris : Boivin, 360 pages.

DAUZAT, Albert 1906 Géographie phonétique d’une région de la Basse-Auvergne. Paris : Libraire Honoré Champion, 94 pages et 8 cartes hors texte.

DELL, François 1985 Les règles et les sons. Paris: Herman, 297 pages.

Dictionnaire de linguistique et des sciences du langage. Paris: Larousse.

DINGUIRARD, Jean-Claude 1977 Aux origines du gascon. Travaux de linguistique et de philologie 15, p. 243 et 244.

DUBOS, Jean-Pierre 1984 Vocabulaire patois en usage à Sanguinet (entre Born et Buch) : notions de grammaire, vocabulaire français-patois. Sanguinet : chez l’auteur, 337 pages.

DUCHET, Jean-Louis 1986 La phonologie. Paris : Presses Universitaires de France, « Que sais-je ? » n° 1875, 127 pages.

FÉNIÉ, Bénédicte et Jean-Jacques 2000 Dictionnaire des pays et provinces de France. Luçon : éditions Sud-Ouest, 349 pages.

FÉRAUT, Pierre 1964 La frontière linguistique entre le gascon et le languedocien à l’est de la Lomagne. Toulouse, mémoire inédit,

GAFFIOT, Félix 2000 Le Grand Gaffiot ; Dictionnaire Latin-Français. Paris : Hachette, nouvelle édition revue et augmentée sous la direction de Pierre Flobert, 1748 pages.

GAVEL, Henri 1936 Remarques sur les substrats ibériques, réels ou supposés, dans la phonétique du gascon et de l’espagnol. Revue de Linguistique Romane XII, p. 36-43 .

GOUIRAN, Gérard 1999-2000 Cours de linguistique romane du Moyen-Âge. Montpellier : Université Paul Valéry, S.E.S.A.M, 4 fascicules, 96 pages.

GOYHENETCHE, Manex 1998 Histoire générale du pays basque : Préhistoire-Époque Romaine-Moyen Âge. Donostia : Elkarlanea, 492 pages.

GUITER, Henri 1978 Lignes de force de l’implantation gauloise en Gascogne, Languedoc et Provence. Hommage à Jean Séguy II, Via Domitia tome XIV, p. 177-191.

HAGÈGE, Claude et HAUDRICOURT, André 1978 La phonologie panchronique. Paris : P.U.F., 223 pages.

HAUDRICOURT, André 1978 Les strats aquitains et occitans en gascon. Hommage à Jean Séguy II, Via Domitia tome XIV, p. 193-194.

HOURCADE, André 1986 Grammaire béarnaise. Pau : Los caminaires, 360 pages.

I.E.O., (anonyme) 1952 L’application de la réforme linguistique occitane au gascon. Toulouse : I.E.O, 8 pages.

JUNGEMANN, Frederick H 1955 La teoria del sustrato y los dialectos hispano romances y gascones. Madrid : Biblioteca Romanica Hispanica, Gredos, 458 pages.

LAFITTE, Jean Ligam-DiGaM : cadèrn de lingüistica e lexicografia gasconas. Fontenay-aux-Roses : chez l’auteur, 7-9 rue Jean-Jaurès 92260 FONTENAY-AUX-ROSES.

LALANNE, Théobald 1951 La limite nord du gascon. Le Français moderne, XIX 2, p. 135-152.

LALANNE, Théobald 1949 L’indépendance des aires linguistiques en Gascogne maritime (2 volumes). Saint-Vincent-de-Paul : chez l’auteur, 176 pages.

LARTIGA, Halip 1998 Les racines de la langue gasconne. Belin-Beliet : Princi Néguer Editor, 54 pages.

LARTIGUE, Philippe 1992 Petit atlas linguistique de la Grande-Lande. Biscarrosse : inédit, 168 pages + minutes de l’enquête orale 257 pages.

LARTIGUE, Philippe 1998 Carta de Gasconha, hitas lingüisticas. Paris, Belin-Beliet : Média cartes, Princi Néguer.

LAUX, Christian 1999 Dictionnaire français-occitan, languedocien central. Albi : I.E.O du Tarn, 2nde édition, 588 pages.

LÉON, Monique et LÉON, Pierre La prononciation du français. Paris : Nathan Université, 128 pages.

LESPY, Vastin et RAYMOND 1998 , Paul Dictionnaire béarnais ancien et moderne. Pau : Princi Negre Editor. Édition revue et corrigée par Jean Lafitte, 611 pages.

LUCHAIRE, Achille 1877 Les origines linguistiques de l’Aquitaine. Pau : Imprimerie et lithographie Véronèse, 72 pages.

LUCHAIRE, Achille 1879 Études sur les idiomes pyrénéens de la région française. Paris : Maisonneuve, 373 pages.

LUCHAIRE, Achille 1881 Recueil de textes et glossaire de l’ancien dialecte gascon. Paris: Maisonneuve, 204 pages.

MALMBERG, Bertil 1991 La phonétique. Paris : Presses Universitaires de France, « Que sais-je ? » n° 637, 127 pages.

MARTINET, André 1938 La phonologie. Le français moderne, 6, 1938, p. 131-146.

MAURIN, Louis, BOST, Jean-Pierre et RODDEZ Jean-Marc 1992 Les racines de l’Aquitaine : Vingt siècles d’Histoire d’une région. Bordeaux : Université Michel de Montaine-Bordeaux III, Centre Charles Higounet, Centre Pierre Paris, 427 pages.

MÉAULE, Pierre († 1992) Dictionnaire. Escource : inédit, 437 pages.

MEYER-LÜBKE, Wilhelm 1890 Grammaire des langues romanes I. Paris : Welter, 606 pages.

MILLARDET, Georges 1907 Petit atlas linguistique d’une région des Landes, contribution à la dialectologie du gascon. Actes de l’académie de Bordeaux 1908, concours 1907 de la fondation de Lagrange, version entièrement manuscrite de la main de l’auteur, 2 volumes et environ 800 cartes.

MILLARDET, Georges 1909 Le domaine gascon. Revue de dialectologie romane I, p. 122-156.

MILLARDET, Georges 1910 Recueil de textes des anciens dialectes landais. Paris : Honoré Champion, 338 pages.

MILLARDET, Georges 1910¹ Etudes de dialectologie landaise : le développement des phonèmes additionnels. Toulouse : Privat. Paris : Picard, 224 pages.

MILLARDET, Georges 1918-19 Le parler de Labouheyre et les ‘lois phonétiques’. Revue des langues romanes 60-61, p. 73-96.

MISTRAL, Frédéric 1983 Lou Tresor dóu Felibrige. Aix-en-Provence : Édisud, 2 volumes, 1196 et 1165 pages.

MUSSOT-GOULARD, Renée 1996 Histoire de la Gascogne. Paris : Presses Universitaires de France, « Que sais-je ? » n°462, 127 pages.

PALAY, Simin 1980 Dictionnaire du Béarnais et du Gascon modernes. Paris : C.N.R.S., 1053 pages.

PASSY, Jean 1894 Observations sur la phonétique landaise, parler de Labouheyre. Bulletin de la société des parlers de France 4-5, p. 109-125.

PERROT, Jean 1989 La linguistique. Paris : Presses Universitaires de France, « Que sais-je ? » n° 570, 127 pages.

PIERRET, Jean-Marie 1994 Phonétique historique du français et Notions de phonétique générale. Louvain-la-Neuve : Peeters, 247 pages.

RECTORAN, Pierre 1996 Le Gascon maritime de Bayonne et du val d’Adour. Hélette : éditions Harriet, 336 pages.

ROBERT, Paul 1991 Le petit Robert Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française. Paris : Dictionnaires LE ROBERT, rédaction dirigée par Rey Alain et Rey-Debove J., 2172 pages.

ROHLFS, Gerhard 1977 Le gascon: études de philologie pyrénéenne. Tübingen, Pau : Max Niemeyer Verlag, Marrimpouey, 252 pages.

RONJAT, Jules 1930 Grammaire istorique des parlers provençaux modernes vol. 1. Genève/Marseille : Slatkine reprint/Lafitte, 1980, reprint, 423 pages.

RONJAT, Jules 1916-1917 Emprunts et faits de phonétique sintactique dans le parler de Labouheire (Landes). Revue de Linguistique Romane 59, p. 68-43.

SAUZET, Patrick 1990 Les systèmes vocaliques de l'occitan : évolution et marque. Contacts de langues, de civilisations et intertextualité. Actes du Troisième Congrès International de l'Association Internationale d'Etudes Occitanes vol.1. Montpellier : G. Gouiran, UPV-Montpellier 3, p101-129.

SAUZET Patrick 1991 Diasystèmes et paramètres : A propos d’une contrainte phonologique de l’occitan. in Robert Favreau, Mélanges de langue et de littérature occitanes médiévales et modernes offerts à Pierre BEC. Poitiers : C.E.S.C.M.

SAUZET, Patrick et UBAUD, Josianne 1995 Le Verbe occitan. Aix-en-Provence : Édisud, 231 pages.

SAUZET, Patrick 2002 Assimilations vocaliques en occitan. Hommage à Jacques Allières (2 volumes). Anglet: Atlantica. Sous la direction de Michel Aurnague et Michel Roche, p. 573-592.

SCHMIDT, C 1978 Quelques particularités du vocabulaire roman de la Gascogne. Hommage à Jean Séguy II, Via Domitia tome XIV, p. 319-326.

SEGUY, Jean 1965 Essai de cartographie phonologique appliquée à l’Atlas Linguistique de la Gascogne. Linguistique et philologie romanes, X° congrès de linguistique et philologie romanes. Paris : Librairie C. Klincksieck. Actes publiés par Georges Straka (Tome III), p. 1029-1050.

SÉGUY, Jean 1954-1973 Atlas linguistique et ethnographique de la Gascogne (6 tomes). Paris : C.N.R.S. Tome I, cartes 1-219 ; tome II, cartes 220-562 ; tome III, cartes 563-1092 ; tome IV, cartes 1093-1608 ; tome V (verbe) fasc. I, cartes 1609-2063 ; fasc. II, commentaires, 305 pages ; tome VI cartes 2066-2531 + notice explicative 32 pages + chemise des matrices dialectométriques.

TROUBETZKOY, Nicolas Sergueevitch 1939 Principes de phonologie. Traduction de Jean Cantineau 1947. Paris : Kliencksieck 1986, 396 pages.

VERNET, Florian 1999-2000 Cours de linguistique synchronique. Montpellier : Université Paul Valéry, S.E.S.A.M, 41 pages.

VIAUT, Alain 1998 Écrire pour parler ; Los Tradinaires, présentation d’une expérience d’écriture en occitan en Médoc. Talence : Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 327 pages.

VIAUT, Alain 1992 Flor de vinha ; en Médoc paroles d’oc du vignoble à Saint-Estèphe. Talence : Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 265 pages.

VIDAL, Yolande 1999 Dictionnaire gascon-français : le parler du Bassin d’Arcachon et de ses environs. Bordeaux : Les dossiers d’Aquitaine, 285 pages.

WARTBURG, Walther von 1967 La fragmentation linguistique de la Romania. Paris : Klincksieck, 148 pages + 17 cartes.


1 « Il y a en France non pas seulement deux langues romanes (D’oc et d’oïl), mais trois. Le gascon est la troisième, quoi qu’on en fasse plus souvent de nos jours un simple dialecte de la langue d’oc ». « C’est bien réellement une langue à part comme l’indiquent a priori ses origines, et qui, à toutes les époques de son histoire, ne se distingue pas moins du provençal que du français. Nos anciens grammairiens, d’ailleurs, non plus que nos troubadours, ne s’y trompaient pas ». Cf. Couture, Léonce 1879 Revue de Gascogne, tome 20, p. 242.

Nous ne partageons pas totalement l’opinion de Chabaneau qui semble placer le gascon en dehors du domaine d’oc, alors qu’il s’agit bel et bien d’une langue d’oc, liée linguistiquement depuis le Moyen-Âge aux autres régions de l’aire occitanoromane. (NOTE DE L’AUTEUR)

2 Ci-après A.L.G.

3 Bec 1963, p. 6, Bec 1970-1971 I, carte n° 1, Wartburg 1967, Allières 2001 p. 16-18.

4 Bourciez 1956, p. 144.

5 Wartburg 1967.

6 Wartburg 1967, cartes n° 9 et 10.

7 Gaffiot 2000, Allières 2001, p. 21, Jungemann 1955, p. 295, Meyer-Lübke 1890, p. 52-56.

8 Anglade 1921, p. 34-35.

9 Ronjat 1930 I, p. 114.

10 Allières 2001, p. 5, Banniard 1997, p. 10.

11 Banniard 1997.

12 Bourciez 1956, p. 32.

13 Pour la présentation des systèmes vocaliques, nous nous sommes inspirés du tableau de Léon 1997, p. 21.

14 Allières 2001, p. 21.

15 Sauzet 1990, p.101 et 102.

16 Troubetzkoy 1939, p. 101 et 106.

17 Sauzet 1990.

18 Jungemann 1955, p. 295, Allières 2001, p. 323.

19 Bourciez 1956, p. 152-153 et 286. Voir aussi Meyer-Lübke 1890, p. 211, Wartburg 1967, ou Pierret 1994, p. 132.

20 Bec 1973, p. 154.

21 Allières 2001, p. 238-240,

22 Bec 1970-1971 I, p. 20-21, Allières 2001, p. 21 et 26. Bourciez 1956, p. 159 parle d’un affaiblissement A > - dès le VIII° siècle. Pierret 1994, p. 30.

23 Meyer-Lübke 1890, p. 16.

24 Gramatica p.XIX, 2° éd.

25 Cf. infra
1   ...   19   20   21   22   23   24   25   26   27

similaire:

Université de Toulouse-Le Mirail Département des Sciences du Langage iconUniversité de Toulouse II – Le Mirail
«notre vie [est] si peu chronologique, interférant tant d’anachronismes dans la suite des jours», constatait-il dans une parenthèse...

Université de Toulouse-Le Mirail Département des Sciences du Langage iconJacques krynen liste des travaux et publications ouvrages
«Regiment de princeps e de comunitats», dans Annales de l’Université des sciences sociales de Toulouse, XXVII, 1979, p. 339-366

Université de Toulouse-Le Mirail Département des Sciences du Langage iconMuriel Plana (Toulouse II le Mirail)
«Puissance et fragilité de la danse dans la relation théâtre-musique : de Meyerhold à la Needcompany» dans

Université de Toulouse-Le Mirail Département des Sciences du Langage iconRésumé : L’université de Toulouse, reconstituée en 1896, était la...
«Toulouse universitaire» et inclut l’institut catholique dans sa présentation des différents établissements d’enseignement supérieur...

Université de Toulouse-Le Mirail Département des Sciences du Langage iconTemps de la nature, nature du temps
«Institut d’Histoire et de Philosophie des Sciences et des Techniques» (ihpst, umr 8590, cnrs université de Paris-i panthéon Sorbonne);...

Université de Toulouse-Le Mirail Département des Sciences du Langage iconDépartement Pluridisciplinaire de Lettres et de Sciences Humaines...
«probatoire» qui permet aux étudiants ayant choisi les sciences humaines et sociales de vérifier si leur choix a été le bon et de...

Université de Toulouse-Le Mirail Département des Sciences du Langage iconRésumé Identification
«De l’usage des correspondances en histoire de la sociologie», aislf, cr 11, Université Toulouse II, juin 2014

Université de Toulouse-Le Mirail Département des Sciences du Langage iconManuel durand-barthez, Université de Toulouse 2, “ Judéité galicienne...

Université de Toulouse-Le Mirail Département des Sciences du Langage iconDépartement Pluridisciplinaire de Lettres et de Sciences Humaines (dplsh)
«probatoire» qui permet aux étudiants ayant choisi les sciences humaines et sociales de vérifier si leur choix a été le bon et de...

Université de Toulouse-Le Mirail Département des Sciences du Langage iconThèse en vue de l’obtention du grade de Docteur en Sciences du langage






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com