La réunion des trois ordres et le vote par tête





télécharger 40.19 Kb.
titreLa réunion des trois ordres et le vote par tête
date de publication14.10.2016
taille40.19 Kb.
typeRéunion
h.20-bal.com > droit > Réunion
INTRODUCTION >vignette 5

1 / fiche d’identité >vignette 6


  • Le serment du Jeu de paume

  • 1791

  • Esquisse : un dessin préparatoire à un tableau

  • Plume et encre brune avec reprises à certains endroits à la plume et encre noire et craie blanche

  • Hauteur 0,66 cm - Largeur 101 cm

  • Musée du Château de Versailles






    • Titre

    • Date de réalisation

    • Nature



    • Technique



    • Dimensions

    • Lieu de conservation



2/ biographie >vignette 7

Jacques-Louis David est un peintre français né à Paris en 1748 et mort à Bruxelles en 1825.

Il fut le peintre européen le plus important durant 30 ans, entre 1785 et 1815. Il est un des principaux peintres du courant néoclassique.

Ses thèmes de peinture portent sur des changements politiques fondamentaux : Révolution française, conquêtes napoléoniennes…

Il fut un artiste politiquement très engagé.

En 1789, il est un partisan de la Révolution. Il est élu député de la Convention en 1792.

Il met en scène d’autres événements révolutionnaires comme la mort de Marat. >vignette 8

En 1799 il se rallie à Napoléon. Il devint le peintre officiel de Napoléon Bonaparte. Il réalise d’immenses toiles commémoratives représentants la magnificence de la cour impériale, ainsi que le culte de l’héroïsme militaire. >vignette 9

Mais une fois Napoléon défait et en exil, David doit quitter la France : il s’installe à Bruxelles où il continuera à peindre jusqu’à sa mort en 1825.

3. Contexte historique >vignette 10

David a fait ce dessin durant la Révolution Française qui met fin à l’Ancien Régime et qui crée une société nouvelle.

>A l’ouverture des Etats Généraux, le 5 mai 1789, à Versailles, les députés du Tiers états réclament la réunion des trois ordres et le vote par tête, plutôt que le vote par ordre, qui donnait obligatoirement la majorité au clergé et à la noblesse.

>Devant le refus du Roi, le 17 juin, les députés du Tiers se proclament « Assemblée nationale ». Ils appellent les autres ordres à les rejoindre. Le roi fait fermer la salle de réunion des députés. Ils se rendent dans la salle du jeu de Paume

Le 20 juin 1789, ils prêtèrent serment de ne jamais se séparer avant d’avoir rédigé une Constitution. >vignette 11

4.Contexte artistique : cette œuvre est caractéristique du mouvement de cette période de la fin du XVIIIème siècle : le néoclassicisme. >vignette 12

Le néoclassicisme : mouvement artistique qui se développe du milieu du XVIIIe au milieu du XIXe siècle. Il se caractérise par un retour à la simplicité de l'antiquité.

Les principales caractéristiques :
- réalisme du détail
- Thème moralisateur souvent propagandiste (particulièrement sous Napoléon), peinture d’histoire privilégiée
- Thèmes inspirés par l'antiquité grecque et romaine
- Pas de liberté de la couleur, le dessin prime sur la couleur
- Pas de superflu

5. Le thème de l’œuvre >vignette 13

Le tableau est la représentation d’un temps fort de la Révolution, le serment du Jeu de paume à Versailles le 20 juin 1789.

Et nous allons nous demander en quoi cette esquisse est-elle une œuvre de propagande ?

1ère PARTIE >vignette 14


    • Décrire ce qui est représenté (plan par plan)

    • Technique(s)

    • Composition

    • Couleurs

    • Lumière


LES PERSONNAGES

Les députés

>vignette 15

Le député au centre de l’œuvre est Bailly, le président de l’Assemblée. Il a été le premier à prêter serment.

Il lit le texte du Serment en levant le bras.

Personnage central. Tous les regards sont tournés vers lui. Il nous fait face (dans la réalité, il est tourné vers les députés, choix de David pour théâtraliser l’événement). >vignette 16

Tout est fait pour attirer le regard vers le député Bailly.

DAVID montre l’unanimité des représentants qui prêtent tous serment sauf un : le député Martin, en bas à droite : assis, tête baissée, s’oppose à l’enthousiasme général mais pas menacé c’est la liberté d’expression. >vignette 17

Les autres députés jurent de respecter le serment (les bras sont dirigés vers Bailly). Le peintre montre leur joie (ils brandissent leurs chapeaux) : théâtralisation.

David prend soin aussi de dessiner les visages pour que chaque protagoniste puisse être reconnu individuellement.

>Ex : Robespierre exalté, tête en arrière, mains sur la poitrine

>Au premier plan, un moine, un curé et un pasteur protestant se donnent l’accolade, ce qui évoque le respect de toutes les religions et la liberté de culte.

>vignette 18

>La liberté de la presse est évoquée par Barère rédigeant son journal. >vignette 15

Toute la France est représenté même les vieillards >vignette 19

Le peuple spectateur >vignette 20

Il se trouve en dessous d’une ligne >Le soutien du peuple aux fenêtres larges et en hauteur, le lien aussi entre les députés et le peuple ( un député lance un appel au peuple à se joindre à l’Assemblée).

DECORS >vignette 21

Les rideaux sont soulevés par des bourrasques de vent.

le vent de liberté qui souffle symbolise la révolution en cours, qui balaie l’Ancien régime.
LUMIERE >vignette 22
Elle descend sur les spectateurs.
TECHNIQUE >vignette 23


  • David dessine ses personnages nus avant de les habiller pour être le proche de la perfection, il a demandé au députés de venir dans son atelier pour poser.



2ème PARTIE : significations et intentions >vignette 24

Histoire de l’œuvre >vignette 25

Peu après le serment du Jeu de paume, le club des Jacobins commande un tableau célébrant cet épisode au peintre David. Le peintre réalise d’abord une esquisse en s’appuyant sur des témoignages mais en prenant des libertés avec la vérité. Le tableau, qui devait être beaucoup plus grand (7 m de haut sur 10 m de large et couleurs vives), n’a jamais été achevé (en raison des bouleversements politiques liés à la Révolution ; il n’y a plus d’unité dès 1791 et certains députés du tableau sont considérés comme des traitres ; des difficultés de financement)
Signification du serment >vignette 26

Au XVIIIe siècle, le serment a une valeur sacrée. Il apporte une garantie de fidélité à la parole donnée.

. Les serments collectifs sont considérés pendant la Révolution française comme facteur d’unité nationale.

Ceci explique pourquoi les révolutionnaires ont voulu mettre en avant cet épisode.

>Il y a une ferveur des députés dans cette esquisse.

C’est une œuvre de propagande >vignette 27

L’intention de l’artiste est de montrer l’union des députés. Dans la réalité le serment a d’abord été prêté par le président et les secrétaires puis par les députés. Certains ne l’ont fait que le lendemain. Le peuple de Paris n’était pas présent. C’est une œuvre de propagande car l’auteur veut à travers elle glorifier cet événement et nous en laisser une certaine vision, celle de la ferveur et de l’union entre les députés du Tiers état.
3ème PARTIE : filiations et correspondances >vignette 28

Cette image du 20 juin est devenue une icône de la République.
En 1846, le peintre Couder, élève de David, représente la journée du 20 juin, qui diffère un peu de celle de David. >vignette 29
Sous la III° République, plusieurs copies sont commandées par le ministère de l’instruction public et envoyées dans les mairies

>Léopold Morice a réalisé le serment du jeu de paume, un haut relief en bronze en 1883 sur la colonne place de la République. >vignette 30
Pour le bicentenaire de la Révolution en 1989, un timbre de la Poste a émis un timbre reproduisant l’esquisse. >vignette 31
Le réalisateur du film Les Années Lumières a reproduit aussi fidèlement l’œuvre de David (cadrage de la scène, répartition des personnages, lumière, rideaux qui se lèvent…) >vignette 32


Conclusion



  • Répondre à la problématique

  • Donner son ressenti, ses impressions / pourquoi avoir choisi cette œuvre?


>Pour conclure, on peut dire que l’œuvre de David, réalisée à partir de témoignages, est cependant une interprétation. David veut montrer l’enthousiasme national que suscitent le serment et le soutien de toute la population à la révolution et au changement de régime. L’œuvre de David est devenu l’image officielle de la journée du 20 juin 1789. L’art est ici au service de la propagande, David a réussi à faire admettre une idée, modifier la perception de cet événement : l’œuvre de David, de nombreuses fois copiée et réinterprétée est devenu une image mythique: c’est elle qui s’impose comme représentation de la réalité.

> Personnellement, j’ai choisi cette œuvre car elle permet de s’interroger sur les relations entre l’art et la politique. Elle est devenue un véritable mythe faisant partie de notre histoire.

Par ailleurs, cette œuvre est intéressante aussi aujourd’hui car elle fait écho à notre actualité. Elle rappelle que durant la RF la France a acquis la liberté d’expression, de presse, de culte. Des terroristes ont essayé de remettre en cause cette liberté en tuant 17 personnes il y a 15 jours, mais le pays des droits de l’homme a montré qu’il ne fallait pas toucher à ces valeurs qui sont exprimés dans ce tableau.

similaire:

La réunion des trois ordres et le vote par tête iconSociologie dynamique et histoire à partir de faits africains
«princesse pitoyable» qu'évoquait,autrefois Léopold Sédar Senghor. L'entreprise scientifique, que veut conduire l'africaniste, ne...

La réunion des trois ordres et le vote par tête iconRéunion annuelle des parlements
«relique du passé»; ce Saint Empire n’existe concrètement que par la diet (réunion annuelle des parlements)

La réunion des trois ordres et le vote par tête iconCours sur le droit de vote des étrangers
«suffrage universel». Le 5 mars 1848… Et IL y a un certain nb d’initiatives militantes cette semaine, qui font le lien entre 1848...

La réunion des trois ordres et le vote par tête iconInformation de presse
«apprentis» ont intégré l’école des mines d’Alès à la rentrée 2015 dans les trois cursus, qui leur permettront de devenir ingénieurs...

La réunion des trois ordres et le vote par tête iconSynthèse de la charte documentaire de la Bibliothèque de documentation...
«Relations internationales et monde contemporain», mission patrimoniale de conservation, mise à disposition rapide des collections...

La réunion des trois ordres et le vote par tête iconLa coiffure féminine à travers l’histoire
«Toute femme qui prie sans avoir la tête voilée déshonore sa tête» Saint Paul, Première Épître aux Corinthiens, XI, 5

La réunion des trois ordres et le vote par tête iconAbsents ayant voté par procuration en application de l'article L...

La réunion des trois ordres et le vote par tête iconAbsents ayant voté par procuration en application de l'article L...

La réunion des trois ordres et le vote par tête iconLes ordres d’achat par fax ou internet devront impérativement être...

La réunion des trois ordres et le vote par tête iconSécurité et liberté, le débat escamoté
«choqué» par la facilité avec laquelle le texte a été voté, IL ne se montre pourtant guère surpris par cette quasi-unanimité






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com