Ce programme est conçu pour être utilisé en parallèle avec des sessions de suivi en coaching





télécharger 222.81 Kb.
titreCe programme est conçu pour être utilisé en parallèle avec des sessions de suivi en coaching
page2/5
date de publication10.05.2017
taille222.81 Kb.
typeProgramme
h.20-bal.com > droit > Programme
1   2   3   4   5

Critères de diagnostic des « Centres pour le Contrôle des Maladies ».
Une fatigue cliniquement évaluée, inexpliquée, persistante ou récurrente, qui est:

  • Nouvelle ou ancienne

  • Non résultante d'un effort continu

  • Non soulagée par le repos

  • Amène une réduction substantielle des niveaux antérieurs d'activité professionnelle, sociale ou personnelle
     
    En plus de cela, avoir quatre ou plus des symptômes suivants, qui persistent ou réapparaissent pendant plus de 6 mois consécutifs, et qui ne sont pas antérieurs à la fatigue:



  • Déficience auto déclarée de la mémoire à court terme ou de la concentration

  • Maux de gorge

  •  Ganglions lymphatiques sensibles

  • Douleur musculaire

  •  Douleurs multiples aux articulations, sans enflure ni rougeur

  • Maux de tête d'une nouvelle sorte, fréquence, ou gravité

  • Sommeil interrompu et / ou non réparateur

  • Malaise après l’effort effort (sentiment d’inconfort ou de trouble généralisé), qui dure plus de 24 heures


Critères d'Oxford:

  • La fatigue est le symptôme principal: elle est sévère, invalidante et affecte le fonctionnement physique et mental pendant un minimum de 6 mois, au cours desquels elle est présente plus de 50% du temps.

  • D'autres symptômes peuvent être présents en particulier : des myalgies, des sautes d'humeur et des troubles du sommeil.

  • Apparition certifiée de symptômes nouveaux dont vous n’avez pas souffert toute votre vie.

  • Exceptions: patients avec des maladies médicales entraînant la fatigue chronique, ainsi que les patients souffrant de schizophrénie, les troubles maniaques dépressifs, la toxicomanie, les troubles de l'alimentation ou maladie organique du cerveau avérées.


Même si vous pensez souffrir de SFC, je vous conseille de consulter votre médecin avant d'utiliser ce programme, si vous ne l'avez pas déjà fait. Il est important que vous fassiez tous les tests recommandés pour écarter tout autre cause de votre état de santé avant de commencer. Tout cela parce que les symptômes du SFC peuvent parfois être causés par une autre maladie. Rappelez-vous qu’officiellement, les symptômes doivent survenir pendant au moins 6 mois avant de pouvoir être appelés SFC. En même temps, il est bon de les traiter rapidement.

Malheureusement, à ce stade, le SFC a tendance à être un diagnostic par défaut lorsque toutes les autres options ont été écartées, de sorte qu'il peut être difficile d'obtenir vraiment un oui ou un non. En outre, il peut y avoir des praticiens traditionnels/complémentaires/alternatifs qui font un diagnostic différent qu’ils mettent en avant comme justifiant l'état. Je vous suggère la prudence ici, car il y a une grande différence entre la cause initiale d'un état, et un symptôme secondaire qui peut apparaître. Ces symptômes secondaires peuvent avoir besoin d'être traités, mais ne reflètent pas nécessairement la cause première. À titre d'exemple, de nombreux praticiens peuvent dire que vous avez une candidose, mais ça ne signifie pas que c’est la cause de votre état, ça peut simplement être un autre symptôme aggravant causé par le SFC.

En ce qui concerne la fibromyalgie, il y a de nombreux recoupements avec le SFC, surtout les douleurs articulaires et musculaires. Je ne peux pas affirmer catégoriquement que c’est la même maladie, mais ce que je peux dire, c'est que mes traitements se sont révélés aussi efficaces pour les personnes atteintes de fibromyalgie que de SFC, donc je pense qu’il se produit exactement le même processus.

Écouter

Lire phonétiquement

Dictionnaire - Afficher le dictionnaire
COMMENT SAVOIR QUE J’AI VOTRE VERSION DE SFC ?
Dans ma pratique, il m’est apparu qu’une grande majorité de mes patients correspondent à mon explication de SFC. Si je devais faire une estimation, je dirais que 80-90% de ces gens entrent dans cette catégorie.
Il y a une chance que vous n’ayez pas cette version de SFC, donc, pour couvrir cette éventualité, je vous offre une garantie. Si pour une raison ou une autre, ce programme de rétablissement ne vous permet pas d’aller mieux dans les 6 mois, renvoyez-moi simplement à la fin du programme le pack que vous avez reçu, à l’adresse indiquée, accompagné d’un courrier avec toutes vos informations de paiement et vous recevrez un remboursement (conformément aux termes et conditions). Ceci pour vous montrer à quel point je suis convaincu qu’il vous aidera à vous rétablir totalement.
Je suis persuadé que le SFC est « causé » par un certain nombre de facteurs déclenchant initiaux, qui peuvent se traduire par différents symptômes chez chacun, mais avec un processus sous-jacent, identique pour chacun. Encore une fois, tout se passe dans l’Amygdale. Il y a donc de grandes chances pour que votre état corresponde aux explications de ce programme et je vous encourage à aller de l’avant avec cette intention de façon à vraiment vous donner à ce programme.
CRÉER DE SOLIDES FONDATIONS POUR SE RÉTABLIR
Avant d’entrer dans le processus exact du comment se remettre du SFC, je souhaite m’assurer que vous l’approcherez de la bonne manière, afin d’éviter que d’autres choses vous empêchent d’y aller à 100%.
EST-CE MENTAL OU PHYSIQUE ? … ET COMMENT GÉRER L’OPINION DES AUTRES.
Je suis sure qu’on vous pose cette question tout le temps. Le SFC est-il dans la tête ou dans le corps ? Franchement, le problème est dans la question elle-même, car ce n’est pas l’un ou l’autre. En fait, je pense que la majorité des maladies a à la fois une composante physique, et une composante mentale ou émotionnelle. Par exemple, il a été observé que les chances de se remettre d’un cancer peuvent être augmentées par l’apport accru de soins affectueux et du support d’un groupe.

Un autre exemple est l’effet placebo, quand des gens se sentent mieux juste en prenant une pilule de sucre, juste parce qu’ils ont une croyance forte que ça va les aider à aller mieux.

C’est la profession de la médecine allopathique qui est responsable de cette séparation entre le corps et le mental ou l’émotionnel, mais même cela est entrain de changer à présent.
Je suis convaincu que le SFC est un état physique réel avec de réels symptômes physiques… Permettez moi de le dire à nouveau pour ceux d’entre vous qui ne sont pas convaincus de ma position… Je suis convaincu que c’est une réelle condition physique avec de réels symptômes physiques. En plus de ça, je crois qu’il y a un déroulement sous-jacent dans le cerveau, dans l’inconscient et c’est ce déroulement qui poursuit l’apparition des symptômes. C’est centré sur une structure du cerveau qu’on appelle l’amygdale. Ce processus est hors de votre contrôle, il est donc difficile de le qualifier de processus psychologique ou non. Ainsi je dirai que le SFC est une vraie maladie physique dans le CORPS, avec un déroulement sous jacent qui se passe dans le CERVEAU INCONSCIENT. J’espère que ça vous aide !
Beaucoup de mes patients disent que ce qui les rend tristes, c’est que les gens ne comprennent pas leur maladie et ils se demandent même si leur propre famille ne les soupçonne pas de l’inventer. Je compatis totalement avec votre situation, je suis passé par là moi même et je sais que ça peut être difficile.
En vérité, le SFC est un état compliqué et je pense qu’on ne peut le comprendre à moins d’en avoir fait l’expérience soi-même. Par conséquent ce que je vous suggère c’est de cesser de vouloir leur faire comprendre, à part peut être les gens qui vous sont très proches. On peut perdre beaucoup d’énergie à essayer de convaincre les autres que cet état est réel.

Si on vous demande comment vous allez, dites juste la vérité mais de façon positive … Par exemple, « je travaille à me sentir mieux ». Concentrez-vous sur vous à présent, et sur ce que vous pouvez faire pour vous sentir mieux. Clairement, il est bon d’avoir le soutien de votre famille et de vos amis, mais des discussions de chaque instant sur le contenu de ce programme et à quel point vous allez mieux ne sont probablement pas utiles.
Si des gens font des commentaires blessants, je vous encourage à les pardonner car si vous étiez à leur place, vous ne comprendriez probablement pas non plus de quoi il s’agit.

J’ai pu observer quelques fois que certaines personnes dépensent beaucoup d’énergie à essayer de justifier l’existence de leur état. Bien que ce soit une bonne chose parce que le SFC est de plus en plus reconnu comme une maladie, il ne faut pas que ça puisse vous détourner de la conviction que vous pouvez guérir.

Au fur et à mesure du programme, vous comprendrez d’avantage de choses à propos du SFC et de ses désordres associés. Vous réaliserez que le SFC fait partie d’une nouvelle catégorie d’états qui ne sont pas encore bien définis par la médecine traditionnelle.
COMMENT GÉRER LE CORPS MEDICAL 
Certains médecins commencent à comprendre et à être conscients du SFC, d’autres croient que c’est une dépression. Encore une fois, ne gâchez pas votre énergie à persuader un médecin de votre cas s’il n’est pas compatissant. Votre docteur ne peut pas faire grand chose de toute façon, à moins que vous n’ayez d’autres symptômes secondaires qui requièrent un traitement médical. Je vous conseille cependant avec insistance de garder contact avec votre médecin de façon à ce qu’il ou elle puisse suivre votre cas.
En ce qui concerne la prise d’antidépresseurs, c’est un choix que vous êtes le seul à pouvoir prendre en accord avec votre médecin. Quelques uns de mes patients en ont tiré des bénéfices et d’autres aucuns. Dans tous les cas, je n’ai jamais connu personne qui ait été, même de loin, guéri par des antidépresseurs. Certains praticiens suggèrent de les prendre seulement si vous vous percevez comme modérément ou gravement dépressif.
Encore une fois, si le médecin qui vous suit n’est pas compatissant, je vous encourage à le pardonner … et si vous devez le faire, changez de médecin. Vous risquez de gaspiller beaucoup d’énergie en étant en colère contre eux et en vous sentant incompris. Le personnel médical est fantastique dans le traitement de nombreuses maladies, mais un état comme le SFC est différent des types de maux qu’ils sont formés à soigner.
Gardez comme vision positive qu’il existe de nombreuses personnes qui comprennent comment le SFC peut affecter une vie entière, et qui sont en empathie avec ce que vous traversez. Vous n’êtes pas seul.
COMMENT GÉRER LES AUTRES THEORIES SUR LE SFC
Il existe tant d’informations sur le SFC sur Internet, cures miracles, théories, expériences de patients etc... Je vous conseille vivement de ne plus faire de recherches pendant que vous suivez ce programme de rétablissement. Si vous continuez à chercher, ça ne fera que vous distraire de votre processus de rétablissement. Essayez simplement ce programme, et attachez-vous y à 100%. Après 6 mois, jugez pour vous-même.
Ce programme de rétablissement n’est rien de ce qui suit: Thérapie Cognitivo-Comportementale (TCC), Rétrothérapie, Thérapie Michel, Lighntning Process, ou tout autre thérapie. Encore une fois, il peut y avoir des recoupements avec ces approches, mais je vous suggère de ne pas aller voir ce qui se passe ailleurs tant que vous êtes engagé à 100% dans ce programme.
Gardez aussi à l’esprit que sur Internet et dans des groupes de patients, statistiquement vous êtes plus disposés à rencontrer des gens qui sont gravement atteints depuis longtemps et qui n’ont pas trouvé les traitements qui marchent pour eux… Cela peut présenter le SFC sous un jour plutôt sombre. On guérit du SFC. Les gens qui guérissent sortent souvent du radar et ne font pas état du fait qu’ils sont guérit, souvent parce qu’ils ne sont pas certains de la façon dont ils l’ont fait. Ils sont justes contents d’en être sorti.
Selon des recherches récentes sur le SFC, il y aura toujours un certain nombre d’anormalités physiques chez des gens atteints de SFC, mais cela ne prouve pas que ces anormalités soient la cause, elles n’en sont probablement que des symptômes. Si quelqu’un trouvait soudainement, une pilule magique pour guérir le SFC (ce qui à mon sens n’arrivera d’ailleurs jamais), alors vous le saurez. Pour le moment, concentrez vous sur ce programme et engagez vous à 100%.
QUEL EST MON TAUX DE REUSSITE ?
Quel est mon taux de succès ? Et bien, selon une étude d’observation de 33 patients que je suis en train de suivre avec mes techniques, plus de 85% des gens se sont considérablement améliorés à la suite du programme, avec 60% vers un rétablissement total au moment où nous produisons ce DVD. Ce que je décris comme un rétablissement total correspond à une amélioration de 85-100%. Les 10-15% d’amélioration restants sont souvent dus à une réadaptation à une vie normale et à la réhabilitation des muscles. Je suis persuadé que le reste des patients de cette étude obtiendront un rétablissement complet, et d’après mon expérience, le pourcentage de plein rétablissement sera autour de 70-80% après 1 an. Pour ceux qui n’ont pas montré d’amélioration, il y avait souvent d’autres facteurs compliquant qui entravaient le succès. Quelques personnes ont arrêté le programme, ce qui est normal pour ce genre d’étude. Je publierai bientôt ces résultats sur le site web.
Merci de noter qu’il ne s’agissait pas d’une étude contrôlée indépendamment, en double aveugle avec placebo, et je suis en train de mettre en place ce genre de contrôle avec une organisation médicale. Parce que vous avez acheté ce programme, vous serez régulièrement tenu au courant des dernières recherches sur mes techniques et j’espère un contrôle totalement médical dans un futur proche.
Ce qui compte c’est le pourcentage de réussite que vous obtiendrez, et il sera de 0 ou 100%.

Si ce programme ne fait aucune différence pour vous, alors le pourcentage sera de 0, et s’il vous aide à aller mieux, alors ce sera 100%. Je crois profondément qu’il vous aidera à aller mieux et vous aidera, avec le temps, vers le total rétablissement. C’est garanti… Voyez ma confiance en le fait que cela va vous aider. Tout ce que je vous demande maintenant, c’est de me faire confiance pendant les 6 prochains mois et ensuite de juger des résultats.
Les patients qui croient vraiment en un certain traitement ont tendance à avoir un meilleur rétablissement, et vous pouvez vous demander pourquoi. C’est parce que la capacité du corps à se soigner est fortement basée sur l’état d’esprit pendant la cure. Les gens qui ont une attitude positive et aussi une croyance profonde en leur guérison s’en sortent mieux et guérissent plus vite, c’est cliniquement prouvé. Il est donc logique que vous fassiez juste cela : oublier tout ce que vous avez toujours cru à propos du SFC et commencer à zéro.

Je sais que ça nécessite de la bravoure de remettre en cause vos vieilles croyances à propos du SFC.

Oubliez même de croire que vous irez mieux. Avec le temps, atteignez cet espace de croyance absolue, qu’en suivant ce programme vous irez mieux. Et si vous n’avez pas encore ce sentiment tout de suite, faites confiance que ça va venir et que vous le ressentirez. La chose logique à faire est de vous assurer de penser comme cela car vous savez que cela augmentera vos chances de vous sentir mieux. Et bien sûr, ce sentiment sera plus facile une fois que vous serez passé par les explications, et une fois que vous sentirez les puissants bénéfices sur votre corps.
SE DONNER LE TEMPS ET L’ESPACE POUR ALLER MIEUX
Voilà une chose très importante dont je voudrais parler avec vous avant d’entrer dans les explications du SFC. En gros, vous voulez probablement vous sentir mieux aussi vite que possible afin de continuer votre vie, n’est-ce pas ? C’est super, mais je voudrais vous suggérer d’y aller depuis un espace de calme plutôt que depuis un espace de stress. Acceptez d’être dans cet état et soyez paisible sur le thème du déroulement de votre guérison plutôt que de vouloir que cela arrive hier! Donnez-vous le temps, soyez patient.

Aussi ne soyez pas trop avide de vite aller mieux afin de retourner à un rythme de vie trépidant ! On abordera ce sujet d’avantage par la suite mais ce que je voudrais vous dire c’est que des patients sont souvent tellement impatients d’être en forme qu’ils se mettent une énorme pression pour y arriver. Mais plus vous vous mettez la pression plus, inconsciemment, vous stimulez votre système nerveux, créant du stress. Il vaut mieux que vous vous donniez du temps et de l’espace pour guérir. Détendez-vous et prenez le temps, même si cela paraît improbable. Votre santé et aller mieux sont la chose la plus importante.
Souvent, les patients se mettent la pression pour aller mieux parce qu’ils se sentent coupables de ne pas travailler, de ne rien accomplir, ou peut être sentent-ils qu’ils ne contribuent pas à la société. Ils veulent retourner dans la course et aller de l’avant. Je vous suggère, afin d’enlever la pression, de vous donner au moins entre 6 mois et 1 an sans vous presser ni avoir d’attentes sur votre rétablissement ou votre retour dans l’activité professionnel ou les études. Vous avez donc toute une année pour juste apprécier d’aller mieux et de vous détendre, et seulement alors penser au travail. Ça va recharger vos batteries. Cependant, il est important que des choses se passent dans votre vie afin d’engager votre esprit.



APPLIQUER CES CONNAISSANCES À VOS CIRCONSTANCES PERSONNELLES
Normalement j’adapte mes sessions une à une en fonction de chaque patient et de son niveau de rétablissement. Clairement sur ce programme, je n’ai pas ce luxe et ce sera en fait votre responsabilité d’adapter ce que je dis à vos circonstances propres.

Certains d’entre vous sont alités, par exemple, d’autres travaillent à mi-temps ou même à temps complet. Soyez donc attentifs à ce que vous mettez en pratique et ce que vous n’êtes pas encore prêt à faire. Je vous aiderai avec ça tout au long du chemin.

Souvenez vous également que ceci est un programme de rééducation, pas une thérapie. Il y a une grande différence. Cela signifie que fondamentalement vous pouvez sentir que vous êtes responsable de votre rétablissement et votre entraînement. Personne ne peut le faire pour vous, cela peut à présent devenir votre responsabilité. Le mot responsabilité vient de « habileté à répondre ». Aller mieux n’est donc pas un poids, c’est plutôt une liberté de guérir avec vos propres compétences. Vous êtes aux commandes et responsable de votre rétablissement et je vous offrirai un accompagnement solide pour que vous puissiez le faire. Personne d’autre ne peut vous aider à vous sentir mieux à part vous-même. Vous êtes en charge, et vous avez toutes les ressources nécessaires à l’intérieur pour aller mieux. Vous pouvez vraiment le faire !
Afin de vous aider à appliquer tout cela à vos circonstances personnelles, il y aura des fiches pratiques que je vous demanderais de remplir et d’accrocher au mur de votre chambre. Il est évident que je ne peux pas être avec vous pour m’assurer que vous le faites, donc s’il vous plaît, engagez vous dans tous les exercices.
RESTER POSITIF MALGRÉ LES HAUTS ET LES BAS
Parfois, des gens se sentent mieux avec mon traitement mais lorsque pour une raison ou une autre, certains symptômes reviennent, ils semblent oublier quoi faire ou perdent espoir.

Rappelez-vous que votre rétablissement ne sera probablement pas linéaire, il y aura des hauts et des bas le long du chemin. C’est normal, il s’agit de rester positif et concentré avec tous les outils, que vous vous sentiez bien ou non. Si vous vous êtes senti mieux en utilisant ce traitement, ça reviendra, vous pourrez être bien à nouveau. Et vous pouvez toujours re-regarder, reprendre certains DVD pour vous rappeler quoi faire.

Il faut presque s’attendre à des hauts et des bas et alors, ils ne seront pas un vrai problème, parce que vous aurez décidé à l’avance que vous serez détendus, relax à leur propos. Donc oui, il y aura des « nids de poule », mais ils font partie du voyage vers le rétablissement. Restez centré et calme si cela vous arrive, et vous vous rétablirez vraiment. Nous passerons toute une session sur le thème des hauts et des bas.
ENGAGEZ VOUS, MAINTENANT, À VOUS DONNER À 100% PENDANT 6 MOIS.
Si quelqu’un vous disait là, maintenant que vous vous sentirez beaucoup mieux dans 6 mois, ou encore que vous serez totalement rétabli dans 6 mois, mais que pour cela il vous fallait faire 1 chose, je suis sûr que la plupart d’entre vous feraient tout ce qu’il faut pour se sentir mieux, n’est-ce pas ? Et bien je souhaite vous donner cette garantie, et croyez-moi je ne le fais pas à la légère. J’espère que vous me donnerez votre confiance et utiliserez tous les outils de ce programme avec constance et continuité pendant 6 mois, quoi qu’il arrive. Cela va vous demander de lâcher votre doute par rapport à ce programme. Ainsi, ne débutez ce programme que si vous êtes prêt à lâcher ce doute. Permettez moi de répéter … Une partie de vous pensera « ça ne peux pas marcher ! C’EST TROP SIMPLE ! » ou, «  J’ai essayé tellement de choses, rien n’a marché, à quoi ça sert ? » Je comprends cela parfaitement… Je l’ai ressenti aussi lorsque j’étais malade. Le cynisme naturel et un esprit rationnel sont des outils très utiles à posséder dans la vie, mais quand il s’agit de vos propres émotions, elles peuvent compromettre votre capacité à avancer.
Je voudrais à présent que vous vous engagiez envers vous-même, avant de débuter ce programme, à abandonner cette part de vous même qui doute, pendant les 6 prochains mois, et à ne juger ce programme que dans 6 mois. Que quoi qu’il arrive, vous vous donnerez à 100% pendant 6 mois, et ensuite seulement vous jugerez si ça a marché ou pas. Vous continuerez simplement le programme peu importe ce qu’il advient en restant ouvert et prêt à vous investir personnellement. Et comme je vous l’ai dit, je suis tellement convaincu que ça vous aidera que si ça n’était pas le cas, vous pourriez être remboursé.
Donc, à présent vous pouvez continuer à regarder ce DVD si vous avez auparavant, pris cet engagement envers vous-même.
Je vous propose un petit exercice. Fermez les yeux et inspirez profondément… et expirez. Encore une fois, inspirez profondément et expirez. À présent, laissez vos soucis s’en aller, les pensées négatives à propos de votre état. Inspirez, expirez vos négativités pendant un moment et souriez en expirant. Maintenant imaginez vous sur un chemin et ce chemin est situé devant vous. C’est un magnifique et lumineux chemin. Et dans le futur proche, sur le chemin, vous pouvez voir une vision de vous complètement remis du SFC. Imaginez que vous puissiez être remis dans 6 mois. Imaginez-vous en photo ou dans un film juste devant vous, le « vous » futur, totalement remis du SFC. Une fois cette image formée, agrandissez-la, rendez la plus lumineuse en face de vous… augmentez la définition des couleurs, augmentez le son. Voyez toute cette santé et ce bonheur dans la vie de cette personne, votre vie en face de vous. Imaginez ce que vous ferez lorsque vous serez rétabli, combien et comment votre vie va changer. Soyez ouvert à cette possibilité de récupérer votre santé.
Pensez à tout ce que vous ferez de votre vie quand vous irez mieux. Mais ne pensez pas aux pressions, aux attentes ou aux accomplissements, concentrez-vous seulement sur les bonnes choses, les choses agréables. Que ferez-vous qui vous fera plaisir lorsque vous irez mieux ? Vraiment, voyez-vous en image en train de jouir de la vie plein de santé et de vitalité. Et réalisez que tout cela vient vers vous, sentez votre gratitude pour toutes ces bonnes choses qui viennent à vous… Souriez d’un grand sourire, ou si vous ne pouvez pas, un faux sourire fera l’affaire. Prenez un moment à présent pour ne penser qu’à ça… Et dans un moment je vous demanderai d’ouvrir vos yeux et à ce moment prenez un papier et un crayon et vous pourrez écrire toute votre expérience. Doucement ramenez votre attention dans le présent, inspirez doucement et profondément … et expirez. Encore, inspirez, inspirez doucement profondément … et expirez. Doucement ouvrez les yeux. Certains d’entre vous peuvent avoir trouvé l’exercice délicat, d’autres l’auront trouvé facile. Répétez cet exercice régulièrement afin de vous aider à visualiser le futur. Pensez-y, si vous ne vous fixez pas un objectif, comment avancerez-vous ?
Maintenant mettez le DVD sur pause, prenez un papier et un crayon et écrivez ce que vous vous êtes vu faire. Écrivez-le sous la forme de phrases positives et au temps présent. Je joue au tennis, je me régale de mes vacances, je sors dîner avec des amis, etc. Adressez-vous un sourire, tout cela est réalisable. Ne vous inquiétez pas si vous ne le croyez pas à 100% encore, ayez simplement confiance qu’au fur et à mesure des changements positifs, vous serez encouragé dans votre engagement.

À présent, pensez à une date dans exactement 6 mois à partir d’aujourd’hui. Écrivez cette date sur un grand morceau de papier et placez le sur le mur. Maintenant engagez-vous pour vous-même à continuer quoi qu’il arrive à utiliser les techniques de ce programme jusqu’à cette date. Et dans 6 mois vous serez heureux de vous y être investi à 100%. Si ça ne marchait pas, vous pourrez renvoyer le programme et être remboursé, mais si ça fonctionnait vous serez remis et vous pourrez en profiter le reste de votre vie !
UN JOURNAL DE PENSÉES
À partir de maintenant, je voudrais que vous conserviez par écrit toutes vos pensées négatives, jusqu’aux principales sessions de rééducation. Choisissez un journal normal avec peut être une page pour chaque jour et sortez tout de votre esprit en l’inscrivant sur le papier. En général, les pensées négatives sont divisées en deux catégories : la première contient toute pensée négative ayant à voir avec le fait d’être atteint du SFC, la seconde les pensées qui n’ont rien à voir avec le SFC. Ça peut être particulièrement libératoire d’écrire tout ce bruit, car en l’écrivant vous dites à votre mental que vous êtes conscient(e) de son inquiétude, qu’elle a été documentée. Ça vous aidera aussi dans la session de rétablissement, vous serez plus conscient des pensées négatives liées à votre état.
Je tiens à souligner que ce programme est très différent du TCC, ou Thérapie Cognitive Comportementale. Le « schéma  » utilisé par la TCC est très différent du mien, et les techniques utilisées sont également très différentes. Il est clair dans mon « schéma  » que le SFC a une cause biologique distincte avec de réels symptômes physiques, causés par une mauvaise programmation de l’amygdale.


QUELQUES CONSEILS DIÉTÉTIQUES DE BASE
La plupart de mes patients ont tendance à consulter un nutritionniste avant de venir me voir et peut-être avez-vous également consulté un nutritionniste. C’est une bonne chose et cela peut aider avec des facteurs secondaires qui pourraient apparaître, comme le Candida Albicans. Cela pourrait aussi vous rendre très conscient de devoir avoir une alimentation correcte à 100% et donc de façon ironique, augmenter votre niveau de stress ! Donc, si vous suivez un certain régime, je vous suggère de le continuer pendant un temps mais en même temps de vous détendre à son propos. Je vous suggère simplement les lignes directrices suivantes pour information :


  • Assurez-vous de boire au moins 2 ½ litres à 3l d’eau pure par jour, idéalement en dehors des repas.

  • Augmentez votre consommation de fruits et légumes, salades et poisson gras (en accord avec vos circonstances personnelles et l’avis d’un professionnel)

  • Éliminez la caféine, les aliments sucrés, les aliments frits, l’alcool, la viande rouge et les aliments très salés de votre alimentation pendant ce programme (vous pourrez les réintroduire quand vous serez mieux)

  • Diminuez radicalement les apports de produits laitiers de votre alimentation, encore une fois en fonction de l’avis reçu par un professionnel.


Souvenez-vous que mettre en place ces changements ne va pas nécessairement faire une énorme différence, mais vous aidera à mettre votre corps et votre mental à la bonne place afin que la guérison advienne. Aussi, s’il-vous-plaît, sortez de chez vous autant que possible. Je réalise que si vos capacités physiques ne sont pas fantastiques ce que je vous demande peut être difficile, mais voyez ce que vous pouvez faire. L’idéal serait d’être dans la nature autant que possible, marcher dans la campagne, ou s’asseoir dehors. Prenez l’air et la lumière du dehors autant que possible. Ça aide le programme de rééducation, mais encore une fois, ce n’est pas vital.

Encore une chose sur laquelle je voudrais insister est l’importance du rire. Rire aide le corps à beaucoup de niveaux, et a été prouvé comme participant activement au taux de rétablissement de toutes sortes de maladies. Parfois lorsque l’on a un SFC on peut ne pas sentir l’envie de rire, mais si c’est le cas vous pouvez prendre la décision délibérée de rire plus même quand vous n’en sentez pas l’envie… ça aura un effet notable sur votre corps. Achetez quelques unes de vos comédies préférées en DVD, ou regardez des comédies à la télévision. Le rire est la meilleure des médecines !
Maintenant nous allons commencer notre programme de rétablissement. La meilleure façon de l’utiliser est de regarder toutes les sessions les une après les autres. Vous pourriez peut être en regarder une par jour, ou peut être voudriez-vous en regarder une tous les deux jours. La chose importante c’est de ne pas regarder 2 sessions en une seule journée parce que vous aurez besoin de temps pour assimiler ce que vous voyez. Une fois que vous aurez regardé toutes les sessions, vous pouvez en regarder une à nouveau. En fait je vous suggère de re-regarder au moins 2 sessions par semaine dans les 6 mois suivants en fonction de ce que vous avez besoin de « rafraîchir » pour vous même. Vous pouvez également avoir besoin de motivation au fur et à mesure et regarder les sessions de façon répétée peut vraiment aider.
POINTS CLÉS DE LA SESSION 1


  • Continuez à consulter votre médecin et à éliminer d’autres causes éventuelles de votre fatigue par des analyses de sang avant de débuter ce programme de rétablissement.

  • Je suis sûr que le SFC est une réelle condition physique avec de réels symptômes physiques

  • Ne perdez pas votre énergie à essayer de convaincre vos proches ou les médecins que votre état est réel, maintenant concentrez-vous juste sur votre propre rétablissement.

  • Essayez de ne pas regarder d’autres programmes de rétablissement de SFC pendant que vous suivez ce programme. Allez-y à 100% de votre attention et concentration.

  • Les hauts et les bas pendant le processus de rétablissement sont normaux, concentrez-vous sur une amélioration des résultats à moyen et long terme.

  • Développez graduellement un sens de croyance et confiance en votre rétablissement. Je vous aiderai avec ça tout au long du processus.

  • Commencez à tenir un journal de vos pensées négatives quand elles se présentent durant votre journée, qu’elles soient liées à votre état ou non.

  • Essayez de maintenir une bonne alimentation avec beaucoup d’eau et de nourriture fraîche.

  • Riez à gorge déployée autant que possible, même quand ça ne vous dit rien !


SESSION 2 – EXPLICATION DES CAUSES DU SFC/EM

Haut du formulaire

Saisissez du texte, l'adresse d'un site Web ou importez un document à traduire.

Annuler

Écouter

Bas du formulaire

Bonjour, et bienvenue à la séance d'aujourd'hui. Dans cette session, nous allons envisager une explication complète des causes médicales du SFC. J'ai passé les 10 dernières années à rechercher et à affiner cette explication, et je pense vraiment que c'est ce qui se passe chez la grande majorité des patients souffrant du SFC.

Pour être honnête, il y a mille et une théories sur les causes du SFC, et de nombreux praticiens affirment avoir trouvé la solution. Cela rend le rétablissement du SFC encore plus déroutant, d'autant que de nombreux patients se rétablissent grâce à différentes thérapies. Je vais vous demander de suspendre votre incrédulité à propos d’une énième explication, alors que nous attaquons la séance d'aujourd'hui. Abordez la avec un esprit ouvert. Rappelez-vous votre engagement à le faire à 100% pendant 6 mois, et seulement ensuite de juger les résultats.

D’ailleurs, on me pose cette question «Comment se fait-il que je connaisse des gens qui se sont rétablis à l’aide d'une thérapie, mais quand je l'ai essayé ça n'a pas fonctionné?!" C'est une question légitime, et j'espère que cette explication fournira non seulement un compte rendu détaillé et logique des causes du SFC, mais aussi une explication aux nombreuses observations sur le monde réel ... par exemple, pourquoi certains traitements semblent aider certains patients.

Haut du formulaire



Saisissez du texte, l'adresse d'un site Web ou importez un document à traduire.

Annuler


1   2   3   4   5

similaire:

Ce programme est conçu pour être utilisé en parallèle avec des sessions de suivi en coaching iconEn histoire, comme en géographie, le programme a été conçu pour être...

Ce programme est conçu pour être utilisé en parallèle avec des sessions de suivi en coaching iconProgramme des sessions 30 mn
«Par ces sessions 30 mn, nous apportons aux professionnels du végétal – producteurs, jardineries, fleuristes, collectivités et paysagistes...

Ce programme est conçu pour être utilisé en parallèle avec des sessions de suivi en coaching iconA la decouverte des bebes animaux spécialement conçu pour les tout-petits,...

Ce programme est conçu pour être utilisé en parallèle avec des sessions de suivi en coaching iconQU’est-ce que c’est qu’Être camerounais ?
«Qu’est-ce qu’être Camerounais», et par la suite la proposition d’en faire un sujet de réflexion de fond qui devra aboutir à des...

Ce programme est conçu pour être utilisé en parallèle avec des sessions de suivi en coaching iconProgramme conçu et réalisé par : Laetitia Merli

Ce programme est conçu pour être utilisé en parallèle avec des sessions de suivi en coaching iconFiche de lecture critique
«le Grec a répondu avant de s’être interrogé» (p. 23). Avec le Christianisme, l’harmonie est brisée : le péché est une faille qui...

Ce programme est conçu pour être utilisé en parallèle avec des sessions de suivi en coaching iconProgramme d’Économie classe préparatoire à l’ens cachan, D1
«à leur compte». Dans le cas d’un entrepreneur individuel qui a utilisé ses propres capitaux pour l’achat d’un local et de matériel...

Ce programme est conçu pour être utilisé en parallèle avec des sessions de suivi en coaching iconCe scénario est originellement conçu pour une chronique ayant lieu en 1990

Ce programme est conçu pour être utilisé en parallèle avec des sessions de suivi en coaching iconLe programme de ce colloque a été conçu à partir de projets financés par l'anr en 2010 et 2011

Ce programme est conçu pour être utilisé en parallèle avec des sessions de suivi en coaching iconHomme de Cro-Magnon est un nom utilisé pour appeler les
«homme», «humain», ou encore «être humain», l’homo sapiens[ est le dernier représentant du genre Homo.] Les autres espèces comme...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com