Ce programme est conçu pour être utilisé en parallèle avec des sessions de suivi en coaching





télécharger 222.81 Kb.
titreCe programme est conçu pour être utilisé en parallèle avec des sessions de suivi en coaching
page4/5
date de publication10.05.2017
taille222.81 Kb.
typeProgramme
h.20-bal.com > droit > Programme
1   2   3   4   5

4. RETABLISSEMENTS TEMPORAIRES GRACE À DE NOUVEAUX TRAITEMENTS

J'ai remarqué que beaucoup de gens améliorent leur état grâce à divers thérapies. Ils se disent que cette thérapie est leur voie pour guérir. Lorsqu’ ils font des rechutes ils retentent la même thérapie qui ne semble plus fonctionner. J'ai vu cela maintes et maintes fois. Qu'est-ce qui se passe ? Eh bien, je crois que lorsque quelqu'un tente un nouveau traitement, dans un premier temps, il se peut que ce traitement aide à soulager certains symptômes. Par exemple, changer de régime alimentaire peut, dans certains cas, apporter des changements positifs. La personne se sent vraiment mieux, et elle pense avoir trouvé la réponse au SFC. Elle est si sûre d’aller mieux que neurologiquement, il est probable que les messages provenant de l'amygdale ne parviennent plus jusqu’au cerveau conscient. L'amygdale est progressivement reprogrammée, et cette personne avancera vers un réel rétablissement. Ensuite, il se peut qu’il y ait une récidive pour une raison ou pour une autre: peut-être en faire trop ou trop se stresser. Les gens sont négatifs et déçus du traitement grâce auquel ils se croyaient guéri, et puis les messages de l'amygdale recommencent à passer et le cycle recommence. La thérapie ne semble plus fonctionner.

Nous allons maintenant évoquer comment ces symptômes pénibles sont créés par une hyperactivité du système nerveux sympathique.

COMMENT SE PRODUISENT LES SYMPTOMES DU SFC

La plupart des symptômes du SFC sont causés par une stimulation constante de la réponse au stress (qui, en termes médicaux est connue comme une excitation sympathique hyperactive). Rappelez-vous que la réponse au stress a été initialement conçue pour nous protéger contre les dangers physiques, comme par exemple fuir un animal sauvage et être stimulée pendant de courtes périodes. Si cette réponse est stimulée pendant de longues périodes, elle déclenche toutes sortes de symptômes débilitants dans le corps, dont la fatigue chronique. Elle peut toucher tout le fonctionnement du système immunitaire, le bon fonctionnement des mitochondries, ou le système digestif. Si vous parlez à quelqu'un qui a vécu une crise de panique seulement quelques minutes, il vous dira qu’il s’est senti épuisé pendant des heures après. Cela peut nous aider à comprendre comment la stimulation de la réponse au stress peut produire des symptômes si spectaculaires.

Vous pouvez vous demander, "Comment le SFC diffère t-il des crises d'angoisse ou de panique?" Je dirais que ce sont deux maux très différents, mais que leur facteur commun est une stimulation chronique du système nerveux par l'amygdale. La façon dont l'amygdale s’y prend et la combinaison de symptômes produits sera différente pour chaque personne. En outre, poursuivre la stimulation de l'amygdale peut occasionner des maladies secondaires propres à chaque personne, ce qui aggrave encore le cercle vicieux.

L'amygdale a des connexions directes avec de nombreuses structures cérébrales différentes ainsi qu’avec des systèmes du corps comme montré dans le diagramme, pas seulement avec l'hypothalamus. Cela signifie que l'amygdale peut mettre tout le corps en état d'alerte instantanément. Avant, les chercheurs pensaient que l'hypothalamus était le principal organe du cerveau qui déclenchait une réponse, mais les dernières recherches montrent que c'est l'amygdale. Il y a un schéma dans les notes de cette session, qui se penche sur la façon dont l'amygdale stimule tout le corps. Veuillez vous référer à ce schéma si vous êtes intéressé.


Écouter

Lire phonétiquement

AMYGDALE



AMYGDALE



Source : Adapté de « Le Cerveau Emotionnel », du Professeur Joseph Ledoux

Le SFC peut être tellement déroutant, avec tous ces différents symptômes qui vont et viennent. Cependant, grâce à cette explication, vous pourrez comprendre comment les symptômes se développent et se perpétuent. La plupart des gens voient leur réaction de stress occasionnellement stimulée pendant la journée en réponse à des situations stressantes. Les patients souffrant de SFC, eux, subissent leurs symptômes de stress tout au long de la journée, et cette stimulation chronique du corps conduit à une tension musculaire sévère, des troubles du sommeil conduisant à un manque de sommeil, et la libération d'hormones de stress. C’est de notoriété publique qu’en elle même, la réponse au stress est toxique pour le corps, il n’est donc pas surprenant, que des symptômes sévères résultent de cette réaction de stress/peur. En fait, la réponse au stress peut être si sévère qu’elle produise de nombreux effets secondaires dans le corps, et conduit les chercheurs à penser que ces maladies secondaires sont la cause du SFC. Lorsque j'ai commencé à étudier la littérature écrite sur le SFC, j'ai été étonné du nombre des différentes observations cliniques faites sur les patients souffrant du SFC, et à quel point ces observations variaient d'un patient à l’autre. La réaction de stress sympathique affecte tous les organes et tous les systèmes du corps, il n'est donc pas étonnant qu'il y ait autant de symptômes de grande envergure.

La bonne nouvelle, c’est que je ne crois pas qu'il y ait de dommages permanents irréversibles dans votre corps. C’est tout simplement un système du corps qui s’est habitué à réagir excessivement à lui-même. Les symptômes dont vous souffrez sont des symptômes temporaires – peu importe la gravité des symptômes, il est peu probable que des dommages graves et permanents aient été causés, et l'état dans lequel vous vous trouvez est, selon moi, définitivement réversible. J'espère que le savoir va libérer une partie de votre crainte associée au SFC. Il est également facile de voir comment les patients peuvent être atteint de la maladie pendant des années avec peu de changement. Une fois que le traumatisme s'est produit dans l'amygdale, rien ne changera tant que l'amygdale ne sera pas reprogrammée.

Si vous souhaitez de plus amples renseignements sur la façon dont les symptômes sont provoqués, vous pouvez aller jeter un oeil sur les notes qui accompagnent cette session. C’est intitulé, "Comment les symptômes du SFC sont provoqués." J'ai écrit en détail sur la façon dont chaque symptôme est provoqué par la réaction du système nerveux sympathique. J’analyse les symptômes physiques, mentaux et émotionnels.

 «LA FATIGUE SPIRITUELLE »

C'est parfois la fatigue la plus difficile à traiter -
"Comment vais-je faire face à la vie, étant donné que j'ai cette terrible maladie?"
«Pourrai-je jamais me sentir mieux?"
"J'abandonne !"

Certains patients atteints de SFC constatent que chaque pensée et chaque action est un effort, et que la vie est devenue une lutte. Ils se sentent comme s'ils avaient été précipités dans la vieillesse, sans avoir même la force d'affronter le lendemain. La situation dans son ensemble les déprime, dépression également liée au stress durable. Les patients décrivent parfois ces sentiments comme le pire aspect de la maladie. Avoir une maladie déprimante depuis si longtemps est propre à provoquer affection et désespoir, mais ça peut être guéri par la compréhension.

Je souhaite vous apporter courage et espoir si vous ressentez ces états. Je suis passé par les mêmes pensées et sentiments de ne pouvoir faire face à la vie elle-même. Heureusement, ces sentiments sont éphémères, bien que prévisibles. Tout d'abord, la confusion due à ce que vous ressentez et l’absence d’explication médicale convaincante vous font douter de trouver une lumière au bout du tunnel. Deuxièmement, les hormones du stress et les neurotransmetteurs provoquent des sentiments d'insécurité affective et de désespoir qui, en eux-mêmes, prolongent la maladie. Donc, même si on se sent très mal, c'est tout simplement l'esprit et le corps qui sont coincés dans une réaction qui peuvent faire passer les choses pour bien pire qu’elles ne le sont réellement.

Vous êtes essentiellement à la merci d'une réaction inconsciente que vous ne contrôlez pas pour le moment. Mais nous sommes maintenant armés de la bonne nouvelle : ces symptômes sont réversibles, et ils sont tout simplement le fait d’une programmation de l'amygdale subconsciente. On peut donc la reprogrammer à cesser de mettre le corps dans cet état de déséquilibre, et c'est ce que nous allons faire dans les séances à venir.

Voilà donc l'explication complète du SFC. Si vous n'êtes pas sûr du processus, vous pouvez re-regarder cette session. Permettez-moi de résumer les principaux points de la séance d'aujourd'hui:


  • Au début du SFC, vous pouvez avoir été soumis à beaucoup de stress mental, émotionnel et physique

  • Cela signifie que l'amygdale est en état d'alerte face à des dangers, et stimule beaucoup la réponse au stress, devenant sensible, causant de légers symptômes de stress dans le corps.

  • Le corps est soumis à un stress tant que l'efficacité du système immunitaire est réduite



  • Vous attrapez un virus qui dure longtemps, avec une longue période de fatigue post-virale ou FPV. Vous avez maintenant des symptômes de la réponse au stress et de la FPV

  • Vous commencez à vous inquiéter consciemment et inconsciemment sur la raison de votre malaise, ce qui programme l'amygdale

  • L'amygdale est sensible à de nouvelles menaces, et devient traumatisée par les symptômes



  • Une fois traumatisée, l'amygdale continue à réagir aux symptômes et embarque l’esprit conscient dedans

  • L'esprit conscient peut parfois être bombardé par l'amygdale avec des pensées négatives sur le corps, et le cercle vicieux du Schéma 8 continue

  • L'amygdale devient sensible à tout type d'activité qui pourrait augmenter les symptômes


COMMENT LES SYMPTOMES DU SFC SONT CRÉÉS

Symptômes physiques:

Fatigue Musculaire et Articulations Douloureuses: La réaction de stress est parfois connue comme la réponse “fight, flight or freeze”, « combattre, fuir ou se figer ». La réponse « se figer » maintient les muscles tendus. Les muscles détendus sont dans un état (appelé tonus), qui est un état d'équilibre entre la relaxation et la contraction. La tension prolongée des muscles bouleverse le tonus et permet aux molécules chimiques de la fatigue de s'accumuler temporairement et de se disperser. La tension prolongée est initiée et entretenue par la réponse au stress, alors que les muscles se préparent à réagir aux stimuli dangereux. Voilà comment on peut souffrir de douleurs des membres qui semblent lourds et pesants, bien qu’il n'y ait physiquement aucun problème avec les muscles. La crainte de douleur des membres signifie également que vous êtes "tendus contre le ressenti", ce qui décuple les sensations.

Quelques patients ont constaté qu’un supplément de magnésium aide les tensions musculaires. C'est parce que le magnésium agit comme un relaxant musculaire, il peut aussi être trouvé dans les légumes à feuilles vertes. Malaises et douleurs dans les membres peuvent être causés par l’accumulation temporaire d'acide lactique qui se disperse ensuite.

La fatigue due aux troubles du sommeil: Plusieurs études ont montré que les insomniaques ne peuvent trouver le sommeil principalement parce qu'ils sont soucieux de quelque chose, même alors qu’ils sont vraiment fatigués. Les patients souffrant de SFC ont le même problème: leur mental est constamment bombardé par des pensées l’avertissant d'un danger persistant et irrésolu et ils éprouvent des difficultés à s’endormir ou à rester endormi.

Quand l’esprit et le corps sont tendus, le sommeil est interrompu et fragmenté au cours de la nuit. Des études ont démontré que le sommeil interrompu entraine d’avantage de douleurs et de fatigues le lendemain. Dans l'ensemble, une réaction de stress prolongée responsable d’un sommeil interrompu a des effets défavorables sur l'horloge biologique, et certaines études ont même montré un décalage entre les rythmes de température et de sécrétion de mélatonine chez les patients de SFC. Les maux des patients souffrant du SFC se sont révélés très similaires à ceux des patients souffrant de stress et de privation de sommeil. En outre, c’est l'hypothalamus qui régule les rythmes du sommeil, et c'est précisément cette structure du cerveau qui est bombardée par des signaux provenant de l'amygdale.

S’endormir peut être difficile en soi, car un esprit et un corps tendus doivent être relaxés avant qu’un profond sommeil puisse s’installer.

Réaction défavorable à l'exercice: Certaines études ont également montré que les patients souffrant du SFC ne répondent pas correctement à l’exercice, en terme de libération d'une hormone de stress appelée cortisol. C'est parce qu’une réponse continue à un stress sévère entraine un affaiblissement des glandes du stress ou l’adaptation à un stress chronique. Cependant, les signaux de libération de cortisol sont toujours présents même si la réponse ne se produit plus. En outre, le système peut avoir réduit l’apport de cortisol parce qu'il aura été sur-stimulé dans le passé. Épuisés par la tension quotidienne constante, les muscles répondent difficilement aux exercices.

Les problèmes digestifs, comme le Syndrome de l’Intestin Irritable (SII) : Le système digestif a son propre système nerveux, parfois appelé le "petit cerveau". En cas de stress, il est stimulé par le cerveau via le système nerveux autonome, ce qui pose des problèmes au niveau intestinal, et peut tendre les muscles et plus généralement sur-stimuler l'intestin.

De plus, lorsque la réponse « combattre ou fuir » est initiée par le système nerveux sympathique, l’adrénaline et la noradrénaline envoient l’énergie corporelle et les ressources vers les organes impliqués dans la lutte ou la fuite. Ce sont les muscles, pour qu'ils puissent réagir rapidement, et le cerveau, pour que l'esprit puisse penser rapidement et se concentrer sur la source du danger. Par conséquent, toutes les autres fonctions non vitales sont « éteintes », comme le système digestif. Cela signifie que la nourriture passe normalement par l'intestin mais n'est pas digérée correctement, ce qui donne les symptômes de l’Intestin Irritable . En outre, tous les muscles du corps sont tendus, y compris parfois les muscles du petit et gros intestin. L’intestin déplace normalement la nourriture, modérée par des contractions ou des spasmes. La tension musculaire perturbe ces rythmes en créant trop ou trop peu de contractions, ce qui conduit à la diarrhée ou la constipation, voir les deux. Des allergies peuvent être causées lorsque l'intestin devient très sensible à des éléments toxiques dans l'alimentation, ou à des aliments qui peuvent être perçus comme toxiques. Rappelez-vous, le corps est maintenant dans un état très sensible, et va donc avoir tendance à se surprotéger pour survivre.

Certains patients trouvent que la modification de leur régime alimentaire semble aider, et c'est parce qu'il y a certains types d'aliments qui sont plus faciles à digérer. Manger des aliments qui sont difficiles à digérer alors que le système digestif est dans un état de SFC pourrait, en théorie, aggraver les symptômes.

Les patients peuvent alors ajouter une autre peur secondaire programmée par l’amygdale. Les neurones sensoriels détectent les symptômes de l'intestin irritable, et transmettent ces messages à l'amygdale en un instant. L'amygdale déclenche la réponse au stress si «la peur des symptômes du côlon irritable » a été programmée, et ainsi un cercle vicieux est créé.

Les symptômes du système immunitaire: Le système immunitaire est toujours dans un état d'équilibre délicat, prêt à répondre de manière appropriée à une menace. Toutefois, si la perception de cette menace est exagérée, certains aspects d'une réactivé immunitaire peuvent être constamment en alerte. Je ne vais pas m’étendre sur la neurobiologie de ce mécanisme ici (il est commenté dans le journal médical). Simplement, étant donné que le traumatisme initial se produit souvent en présence d'un virus grave, il n’est pas incohérent que le corps relance une défense immunitaire comme moyen de garder le corps en vie, même si aucune menace virale n’existe. Cela peut souvent se manifester comme une grippe ou une légère fièvre, ainsi que des ganglions et un mal de gorge, et peuvent être les effets de substances chimiques appelées cytokines.

Chez certains patients, cela peut entraîner une faiblesse face aux infections virales, et ça a été vrai chez beaucoup de mes patients. D'autres, cependant, constatent qu'ils n'ont pas eu plus de rhumes ou de grippes que d’habitude.
1   2   3   4   5

similaire:

Ce programme est conçu pour être utilisé en parallèle avec des sessions de suivi en coaching iconEn histoire, comme en géographie, le programme a été conçu pour être...

Ce programme est conçu pour être utilisé en parallèle avec des sessions de suivi en coaching iconProgramme des sessions 30 mn
«Par ces sessions 30 mn, nous apportons aux professionnels du végétal – producteurs, jardineries, fleuristes, collectivités et paysagistes...

Ce programme est conçu pour être utilisé en parallèle avec des sessions de suivi en coaching iconA la decouverte des bebes animaux spécialement conçu pour les tout-petits,...

Ce programme est conçu pour être utilisé en parallèle avec des sessions de suivi en coaching iconQU’est-ce que c’est qu’Être camerounais ?
«Qu’est-ce qu’être Camerounais», et par la suite la proposition d’en faire un sujet de réflexion de fond qui devra aboutir à des...

Ce programme est conçu pour être utilisé en parallèle avec des sessions de suivi en coaching iconProgramme conçu et réalisé par : Laetitia Merli

Ce programme est conçu pour être utilisé en parallèle avec des sessions de suivi en coaching iconFiche de lecture critique
«le Grec a répondu avant de s’être interrogé» (p. 23). Avec le Christianisme, l’harmonie est brisée : le péché est une faille qui...

Ce programme est conçu pour être utilisé en parallèle avec des sessions de suivi en coaching iconProgramme d’Économie classe préparatoire à l’ens cachan, D1
«à leur compte». Dans le cas d’un entrepreneur individuel qui a utilisé ses propres capitaux pour l’achat d’un local et de matériel...

Ce programme est conçu pour être utilisé en parallèle avec des sessions de suivi en coaching iconCe scénario est originellement conçu pour une chronique ayant lieu en 1990

Ce programme est conçu pour être utilisé en parallèle avec des sessions de suivi en coaching iconLe programme de ce colloque a été conçu à partir de projets financés par l'anr en 2010 et 2011

Ce programme est conçu pour être utilisé en parallèle avec des sessions de suivi en coaching iconHomme de Cro-Magnon est un nom utilisé pour appeler les
«homme», «humain», ou encore «être humain», l’homo sapiens[ est le dernier représentant du genre Homo.] Les autres espèces comme...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com