C bulletin de vote





télécharger 125.11 Kb.
titreC bulletin de vote
page1/2
date de publication16.10.2016
taille125.11 Kb.
typeBulletin
h.20-bal.com > droit > Bulletin
  1   2
Les femmes de la Belle Epoque à nos jours

Évolution de la condition féminine en France au 21ème siècle : de la dépendance à l’émancipation.
Séance 1 : la conquête des droits civils et politiques (1914-1945)

1 - Les revendications féministes (les suffragettes françaises)


  • Marguerite DURAND

Marguerite DURAND, fonde le journal exclusivement féminin, la Fronde (le journal sera diffusé jusqu’en 1905).



marguerite durand.jpg




eventail je desire voter 1914.jpg
Eventail féministe 1910




 Marguerite Durand, fondatrice et rédactrice en 1897, du journal féministe La Fronde, premier journal féministe composé et dirigé par des femmes, s’interroge, parlant d’elle-même : « Le féminisme saura – t – il jamais ce qu’il doit à ces cheveux blonds. ». Robe de dentelle et décolleté avantageux, elle casse en effet l’image antérieure. Les féministes cessent de cacher leurs corps, mais ce n’est pas lui l’objet de leur combat : à la veille de la Première Guerre mondiale, toutes leurs associations sont devenues suffragistes. L’égalité est dans le bulletin de vote ; de la sexualité, il n’est dit mot.  L’Histoire, n°277 juin 2003, page 53



  • Marie DENIZARD : une suffragette à AMIENS


Candidature de Marie DENIZARD aux élections législatives de 1910 à AMIENS

-elle milite en 1910 contre :

  • les ravages de l’alcoolisme dans le monde ouvrier

  • l’abandon des enfants

- elle milite en 1910 pour :

  • le droit de vote des femmes et leur éligibilité à tous les mandats politiques

- elle se présente aux élections législatives alors qu’elle n’est pas éligible et que ses bulletins seront comptés blancs.

- une femme cultivée, ancienne lycéenne


A) Photographie de la candidate
img157.jpg

TDS n°58




B) Affiche électorale
img155.jpg

TDS n°58
C) Bulletin de vote
bulletin de vote.jpg
TDS n°58

D) La circulaire de Mlle DENIZARD (TDS n°58)
la circulaire de mle denizard.jpg


  • Les actions des suffragettes





propagande suffragettes en voiture 1929.jpg
La propagande des suffragettes en voiture en 1927


propagandes suffragettes en voiture 2 1929.jpg
La propagande des suffragettes en voiture en 1927




  • Le combat d’une féministe : Louise WEISS


Louise WEISS est la fondatrice de La Femme nouvelle, association militant  pour l’égalité des droits civiques entre les français et les françaises.



Louise WEISS (1893 –1983)
louise weiss.jpg

Les opérations menées par Louise WEISS


1935

Les membres de l’association « La Femme nouvelle » lâchent des ballons rouges, lestés de tracts, dans le stade de la finale de la coupe de France de football.

1er juin 1936

Elles distribuent aux députés des myosotis, fleurs qui signifient symboliquement « ne m’oubliez pas ».

2 juin 1936

Elles offrent aux sénateurs des chaussettes avec l’inscription : « même si vous nous donnez le droit de vote, vos chaussettes seront raccommodées ».

28 juin 1936

Elles investissent la piste du champ de course de Longchamp lors du Grand Prix, avec des pancartes portant l’inscription : « La Française doit voter ».

10 juillet 1936

Elles s’enchaînent les unes aux autres et empêchent la circulation, rue Royale, à Paris.







Paris, 3 mai 1935, les suffragettes du mouvement « la femme française », menées par Louise WEISS brûlent des chaînes, devant la presse, convoquée pour l’occasion.




c:\users\assousklein\pictures\louise weiss 3 mai 1935.jpg





2 - La bataille pour le droit de vote
Malgré les réticences des conservateurs et celles tout aussi grandes des radicaux et des socialistes qui craignent que les femmes, sous l’influence de l’Eglise, ne soient réactionnaires, certains hommes politiques, défendent la cause des femmes, comme Ferdinand BUISSON, qui fait en 1902 à la chambre des Députés un rapport favorable au vote des femmes.

Un peu avant la guerre de 1914, l’accession des femmes au droit de vote semble possible rapidement.

La guerre de 1914 accroit la place des femmes dans la vie économique.

Après la guerre, une loi interdit en 1920 toute publicité anticonceptionnelle et toute incitation à l’avortement. La politique nataliste de la France encourage les femmes à rester au foyer et à faire des enfants.



Editorial de la Chronique Picarde, 30 mai 1919
(coupure de presse relative aux débats

sur le droit de vote des femmes)


editorial chronique picarde 1919.jpg

Pendant l’entre-deux guerres, de multiples propositions des députés en faveur de la loi pour le droit de vote des femmes et un Sénat réfractaire à toute avancée de la Loi.


Dates




20 mai 1919

La chambre des Députés adopte pour la 1ère fois à une large majorité (329/95), une proposition de loi instaurant le droit de vote pour les femmes.

21 novembre 1922

Le sénat refuse d’examiner la proposition de loi sur le vote des femmes par 156 voix contre 134.

Avril 1925

Les députés adoptent une proposition de loi instaurant le vote des femmes lors des Municipales et des Cantonales.

Mai 1925

Le parti communiste place des femmes sur ses listes pour les Municipales. Les élues siègent jusqu’à l’annulation de leur élection par les tribunaux.

12 juillet 1927

Les députés adoptent une résolution « invitant le gouvernement à hâter, devant le Sénat, la discussion du projet de loi, voté par la chambre des députés concernant le suffrage des femmes aux élections municipales ».

Résolution renouvelée le 31 mars 1932.

1935

La chambre des députés accordent des droits politiques aux femmes, en vain le sénat refusant de nouveau de débattre du projet.

Juin 1936

Léon Blum nomme trois femmes à des sous-secrétariats dans son gouvernement : Cécile BRUNSCHVICG, Suzanne LACORE, Irène JOLIOT-CURIE. Les députés adoptent le droit de vote des femmes, de nouveau enterré par le Sénat.

30 juillet 1936

Les députés se prononcent pour le droit de vote des femmes. Le gouvernement s’abstient. Le Sénat n’inscrira jamais ce texte à son ordre du jour.

21 avril 1944

Une ordonnance reconnait le droit de vote et d’éligibilité des femmes après le vote de l’amendement du communiste Fernand GRENIER, le 24 mars à l’Assemblée consultative provisoire à Alger.

29 avril 1945

Elections municipales : premier vote des françaises.

23 et 30 septembre 1945

Elections cantonales (39 conseillères générales élues)

21 octobre 1945

Premier vote des françaises dans un scrutin nationale (les Législatives). 33 femmes sont élues à l’Assemblé nationale constituante.







Le rapport Buisson présente un historique du suffrage féminin en France et à l'étranger et reconnaît le principe du droit de vote des femmes : « La démocratie se reconnaît à ce signe qu'elle considère le droit de suffrage comme un droit naturel dépendant de la personne humaine et indépendant des circonstances matérielles et morales, économiques et sociales où celle-ci peut se trouver. » Le rapport tout en appelant les femmes à bénéficier du suffrage et à leur accordant l'éligibilité préconise une solution progressive séparant le vote municipal du vote politique. L'article 14, alinéa 2 de la loi municipale du 5 avril 1884 est modifié : « Sont électeurs tous les Français de deux sexes, âgés de vingt et un ans accomplis et n'étant dans aucun cas d'incapacité prévu par la loi. » Dans l'immédiat le rapport propose l'électorat et l'éligibilité des femmes aux conseils municipaux d’arrondissement et général ainsi que la possibilité d'être déléguées sénatoriales.



« Les mains des femmes sont-elles bien faites pour le pugilat de l’arène publique ? plus que pour manier le bulletin de vote, les mains des femmes sont faites pour être baisées, baisées dévotement quand ce sont celles des mères, amoureusement quand ce sont celles des femmes et des fiancées… séduire et être mère, c’est pour cela qu’est faite la mère ». Alexandre Bérard, séance du Sénat du 3 octobre 1919


Avec la mentalité catholique de la grande majorité des femmes de notre pays, donner le droit de vote aux femmes, ce serait aller à un grave péril. La chaire publiquement et le confessionnal dans son étroite limite ont été hier et seront encore demain, avec l’électorat féminin des moyens de propagande politique. »

Alexandre Bérard, séance du Sénat du 3 octobre 1919


« La moyenne des hommes et des femmes sont également incapables de juger actuellement des choses politiques. Elles dépassent infiniment leurs capacités d'attention et de compréhension... Les femmes étant encore plus livrées que les hommes aux forces émotives seront emportées plus massivement encore par ces vastes ondes... La masse électorale nouvelle en s'ajoutant à l'ancienne ne fera qu'amplifier les vibrations de l'opinion régnante ».

Romain Rolland, « Le nouveau monde » - 1925.



« Nous sommes disposés à accorder aux femmes tout ce que leur sexe a le droit de demander, mais en dehors de la politique (...). Donner le droit de vote aux femmes, c'est l'aventure, le saut dans l'inconnu, et nous avons le devoir de ne pas nous précipiter dans cette aventure. Ayons le courage de rester nous-mêmes. Nous avons remonté d'autres courants que le féminisme. Nous avons remonté le courant du boulangisme, le courant du nationalisme et toutes les fois que la République a été en péril c'est le Sénat qui l'a sauvée ».

Armand Calmel. Sénat, séance du 5 juillet 1932, p. 1104-1105.


3 - Infériorité politique et juridique des femmes
Le code napoléon (21 mars 1804) restaure la famille sur l’autorité du mari, au dépend de la liberté de la femme : 


Article 24 du Code Napoléon (code civil).

Les personnes privées de droits juridiques sont les mineurs, les femmes mariées, les criminels et les débiles mentaux… 

Article 213 

Le mari doit protection à sa femme, la femme doit obéissance à son mari.

Article 1421

Le mari administre seul les biens de la communauté. Il peut les vendre, aliéner, hypothéquer, sans le concours de sa femme.




Affiche de la ligue d’action féminine pour l’obtention immédiate du suffrage, 1927

Les féministes demandent la révision du Code Napoléon


code-napoleon.jpg


.

4 - L’indifférence populaire aux discours des élites
Pendant l’entre-deux guerres, la femme est à la fois épouse, mère et ménagère. On parle de « reine du foyer ».

Le code civil impose une loi patriarcale dans les classes dominantes, mais largement contournée et ignorée par la masse des femmes. Elles travaillent sans leur autorisation, qui sont très rarement demandés par les employeurs. Elles jouissent de leurs revenus et gèrent les biens de la communauté.

On peur parler d’indifférence populaire au discours des élites (les suffragettes), notamment dans les milieux qui connaissent la misère.

Les violences quotidiennes (brutalités conjugales) créent finalement une domination plus grave que les contraintes du Code Civil. La soumission féminine, dictée par la peur et le manque de recours, est plus fréquente.

Selon Christine Bard, les femmes dans la société française au 20ème siècle, les épouses qui « portent la culotte » sont les exceptions qui confirment la règle.


Séance 2 : Des femmes citoyennes, mais peu présentes dans la vie politique (1945-1970)
5 - Des femmes peu présentes à l’Assemblée nationale

Ex : tableau des pourcentages de la présence féminine à l’Assemblée.
Liste des 33 femmes élues députés
le 21 octobre 1945 - Première Assemblée nationale constituante


Nom, prénom

Groupe Politique

Profession

BASTIDE Denise, Eva, Marie

Communiste

infirmière

BRAUN (NÉE WEIL) Madeleine

Communiste

journaliste

DEGROND Céline, Victorine dite Germaine

Socialiste

journaliste

DIENESCH Marie-Madeleine

Mouvement républicain populaire

professeur agrégée

ÉBOUÉ-TELL Eugénie

Socialiste

institutrice

FRANÇOIS Germaine

Communiste

employée

GABRIEL-PÉRI Mathilde

Communiste

joumaliste

GALICIER Emilienne

Communiste

ouvrière de l'alimentation

GINOLLIN Denise

Communiste

sténodactylo

GUÉRIN Lucie

Communiste

institutrice

GUÉRIN Rose

Communiste

sténodactylo

LAMBLIN Solange

Mouvement républicain populaire

professeur

LAURE Irène

Socialiste

infirmière

LEFAUCHEUX Marie-Hélène

Mouvement républicain populaire

 

LEFEBVRE Francine

Mouvement républicain populaire

ouvrière en chocolaterie-confiserie

LEMPEREUR (Née MUEZ) Rachel, Odile

Socialiste

institutrice

LÉO-LAGRANGE (Née WEILLER) Madeleine

Socialiste

avocate

LÉVEILLÉ Jeanne

Communiste

institutrice

MÉTY Mathilde

Communiste

institutrice

NÉDELEC Raymonde

Communiste

employée

OYON Marie

Socialiste

agente d'assurances

PEYROLES Germaine

Mouvement républicain populaire

avocate

POINSO-CHAPUIS Germaine

Mouvement républicain populaire

avocate

PRÉVERT Renée

Mouvement républicain populaire

employée de bureau

ROCA Gilberte

Communiste

employée de bureau

ROLLIN Simone

Mouvement républicain populaire

 

RUMEAU Marcelle

Communiste

institutrice

SOLOMON-LANGEVIN Hélène

Communiste

 

SPORTISSE (GOMEZ-NADAL) Alice

Communiste

secrétaire

SUZANNET (DE) Hélène

Parti républicain de la liberté

 

TEXIER-LAHOULLE Marie

Mouvement républicain populaire

 

VAILLANT-COUTURIER Marie-Claude

Communiste

photographe

VERMEERSCH-THOREZ Jeannette

Communiste

tisserande

Les députées depuis 1945

 Législatures Dates des élections Femmes députés Nombre total de députés élus

Gouvernement provisoire de la République française

Première Assemblée constituante octobre 1945 (a) 33 586   

Deuxième Assemblée constituante juin 1946 (a) 30 586

IVe République

Première législature novembre 1946 (a) 42 619   

Deuxième législature juin 1951 (a) 22 627   

Troisième législature janvier 1956 (a) 19 627

Ve République

Première législature novembre 1958 8 579   

Deuxième législature novembre 1962 8 482   

Troisième législature mars 1967 11 487   

Quatrième législature juin 1968 8 487   

Cinquième législature mars 1973 8 490   

Sixième législature mars 1978 20 491   

Septième législature 14 et 21 juin 1981 26 491   

Huitième législature 16 mars 1986 (a) 34 577   

Neuvième législature 5 et 12 juin 1988 33 577   

Dixième législature 21 et 28 mars 1993 35 577   

Onzième législature 25 mai et 1er juin 1997 63 577   

Douzième législature 9 et 16 juin 2002 71 577   

Treizième législature 10 et 17 juin 2007 107 577
6 - Une scolarisation des filles qui progresse (à opposer à la présence à l’Assemblée nationale).

==des femmes qui défendent des droits hétéroclites et dispersés.


L’enseignement secondaire féminin à la fin du 19ème siècle

Depuis 1880, les filles peuvent poursuivre leurs études après l’école primaire. Toutefois, l’enseignement secondaire féminin ne conduit pas au baccalauréat et s’appuie sur des programmes spécifiques.

« Chapitre II – devoirs de famille

1. La famille en général. Épreuves et difficultés de la famille.

2. Devoirs des enfants envers les parents. Affection, respect, obéissance.

3. Rôle de la mère dans l’éducation. Les rôles sont partagés entre le père et la mère : l’autorité et la douceur, mais en tempérant toujours l’un des principes par l’autre. La mère doit s’habituer à l’autorité pour le cas toujours possible où elle resterait seule pour l’éducation des enfants.

4. Le ménage, la maitresse de maison. Ne pas dédaigner le ménage : nécessité d’une administration domestique. »







Notions de morale pratique, extraits du sommaire, 1883


Evolution du nombre des filles dans les écoles d’ingénieurs (en % du nombre total d’élèves)


Année

1965

1970

1975

1985

1990

2000

2005

Nombre

5%

5.2%

8%

17%

19%

21%

22%




Années

1930

1960

1990

2008

pourcentage

26%

47%

57%

58%

La part des filles dans les bacheliers


  1   2

similaire:

C bulletin de vote icon1892 : La grève de Carmaux et Jean Jaurès
«La Compagnie, en faisant du bulletin de vote une dérision, a criminellement provoqué la violence des ouvriers.»

C bulletin de vote iconBulletin de reinformation du jeudi 13 septembre 2012
«Mécanisme de stabilité européen» (mes). D’autre part, le Pacte de stabilité, qui impose une politique d'austérité. Elle a cependant...

C bulletin de vote iconBulletin de liaison a la mémoire du réseau Alliance
Bulletin de l’association…) sont classés au nom de l’organisme (Association…, etc)

C bulletin de vote iconLe vote n'a pas toujours été libre et démocratique au Canada. Par...
«club de discussion» qui se penche sur les problèmes sociaux. Le groupe devient la Women's Suffrage Society (wss) en 1883. La Wss...

C bulletin de vote iconInterview «Je vote Sarkozy»

C bulletin de vote iconBulletin-officiel html >Bulletin officiel
«d'histoire-géographie-éducation civique» sont remplacés par les mots : «d'histoire-géographie»

C bulletin de vote iconDroit de vote en France, bon à savoir

C bulletin de vote iconLa loi intitulée «Transition énergétique et croissance verte» sera...
«Transition énergétique et croissance verte» sera examinée par le Sénat et soumise à votre vote

C bulletin de vote iconIii comment le droit de vote permet-il au citoyen d'exercer sa souveraineté ?

C bulletin de vote iconBulletin des armées de la République
«"Poilu" et "Boche"», Bulletin des armées de la République, 88, 11 au 14 avril 1915






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com