Expositions vendôme, sur rendez-vous jusqu’au 18 février. Tours, lundi 21 février de 10 à 12 heures. Conference





télécharger 331.23 Kb.
titreExpositions vendôme, sur rendez-vous jusqu’au 18 février. Tours, lundi 21 février de 10 à 12 heures. Conference
page1/8
date de publication11.05.2017
taille331.23 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > droit > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8

ROUILLAC

AUTOGRAPHES

T O U R S


LUNDI 21 FÉVRIER 2011

ROUILLAC

Commissaires-Priseurs

Expert près la Cour d’Appel

Hôtel de l’Univers

5, boulevard Heurteloup 37000 Tours
Lundi 21 Février 2011 à 14 h 00

AUTOGRAPHES
ARCHIVES de CHÂTEAUX

« les secrets de la monarchie »


ordre de vente

Numéros

Succession Robert, Marquis de GOULAINE 1 - 72

Famille JOURDAN 80 - 84

Succession Jean-Marie PAUPERT 90

VARIA 100 - 133


EXPOSITIONS


Vendôme, sur rendez-vous jusqu’au 18 février.

Tours, lundi 21 février de 10 à 12 heures.


CONFERENCE


« Papiers de famille et grande histoire »

Tours, lundi 21 février à 11 heures.


PAIEMENT COMPTANT

FRAIS 20% TTC




Expert

Thierry BODIN

45, rue de l’Abbé Grégoire 75006 Paris - Tél. 01 45 48 25 31



www.rouillac.com

Tours (37000)

22, boulevard Béranger

02 47 61 22 22
rouillac@rouillac.com

Vendôme (41100)

Route de Blois

02 54 80 24 24
SVV n°2002-189

Paris (75006)

41, bd du Montparnasse

01 45 44 34 34

Fax : 02 54 77 61 10

Robert de Goulaine, l'enchanteur (1933 – 2010)

Comme - dit-on - les chats, dont il avait la démarche souple et le regard mystérieux, Robert de Goulaine a certainement vécu sept vies. Il était la vitalité même. Ancien élève de l'École normale supérieure, il avait quitté Paris pour ce qui fut la grande aventure de sa vie.
À force d'énergie et de travaux, il releva une très vieille bâtisse bretonne au seul prétexte qu'elle portait son nom et transforma le château de Goulaine, au sud de Nantes, en un lieu culturel et touristique réputé. Il faisait volontiers les honneurs des lieux, racontant les exploits de ses ancêtres (qui lui valaient de porter sur son blason les armes de France et d'Angleterre), précisant avec humour : «J'en parle d'autant plus volontiers que je n'y suis pour rien.»
De ses voyages, il ramena l'idée d'installer dans son vieux château médiéval une serre aux papillons, la première de son genre en France. Ses lépidoptères eurent tant de succès qu'il se promena partout en leur compagnie, campant sous le pont d'Iéna ou sous la verrière d'un grand magasin parisien. Goulaine avait le goût de l'insolite, il savourait des détails qui échappaient au commun.
La vie telle qu'il la voyait était un enchantement.
Avec sa maison, ses papillons, le vin était une autre de ses fiertés. Ses vignes produisaient un excellent muscadet. Elles lui avaient permis également de voyager et d'acquérir une solide culture œnologique qu'il faisait partager. Sa géographie intime empruntait beaucoup à sa connaissance des vins.
À Paris, il fréquentait des endroits très quelconques au seul prétexte que le patron y servait un beaujolais ou un chinon inoubliables. Goulaine avait vendu son vin jusqu'aux États-Unis et se rendait une fois par an outre-Atlantique pour faire aux clients de Disneyland des conférences sur les grands crus. Celles-ci avaient lieu, assurait-il, sur des bateaux à aube. Son Livre des vins rares et disparus, recueil de nouvelles dont les héros sont le vin de Constance, le Vega sicilia, l'Essenzcia hongrois, est un chef-d'œuvre. L'histoire, le soleil et l'amitié sont convoqués pour le plus grand bonheur du lecteur.
Ses chers papillons 
Car, parmi des dons hors du commun, Goulaine avait par surcroît celui de la littérature. Les dieux n'avaient pas été ingrats pour ce petit homme spirituel et courtois. S'il n'avait publié son premier roman qu'aux abords de la soixantaine grâce à son ami, l'éditeur Pierre Guillaume de Roux, il était un écrivain né. Son roman Le Dernier Ange avait reçu le soutien de Julien Gracq qui appréciait sa compagnie. Ensemble les deux hommes jouaient aux échecs et commentaient les saisons du FC Nantes. Durant leurs promenades, Goulaine initiait Louis Poirier à l'ornithologie, lui apprenant à reconnaître par leurs chants les différents oiseaux du pays nantais.
D'autres livres lui valurent de fervents lecteurs, au premier rang desquels Bernard Frank et François Nourissier : Angles de chasse, Du côté de Zanzibar, Paris 60.
Une soirée à Goulaine était une promesse de dépaysement. Une nuit durant, Robert pouvait raconter ses voyages en Mongolie, ses séjours à Port Cros, ses chasses en Espagne, ses déplacements en Amérique latine (où il allait chercher ses chers papillons). Il assurait avoir passé plusieurs semaines à Solesmes à réviser le latin et le grec (était-ce pour le bac ?) sous la houlette d'un moine vétilleux dont la seule activité consistait à casser des noix en surveillant son élève.
Ses lectures aussi étaient uniques, Madame Solario ou César Capéran, le chef-d'œuvre de Louis Codet. Il évoquait le temps où il faisait commerce d'objets d'art.

Sa collection de vieilles voitures, Hispano, Cadillac, lui avaient valu d'apparaître dans Paris Match comme l'homme qui a vendu une Rolls à Johnny Hallyday (ce qu'il démentait avec la plus grande vigueur).
C'était un être inclassable, qui avait fait le vœu avec quelques-uns d'« entretenir l'univers en état de noblesse et de drôlerie ». Sa disparition risque de rendre plus apparentes nombre de vulgarités de notre temps.
Etienne de Montety

Le Figaro du 11 février 2010


Succession Robert de GOULAINE n°1 à 72

Archives diverses n°1 à 27
Archives de la famille d’Argenson, famille noble française, dont la terre située près de Chinon fut érigée en marquisat par Louis XIV et qui donna Ministres et Diplomates à Louis XV. n°28 à 43
Archives de Charles de Barentin (1738-1819), Garde des Sceaux de Louis XVI, et de Charles-Henri Dambray (1760-1829), Chancelier de Louis XVIII. n°44 à 61
Archives du comte Antoine d’Argout (1782-1858), ministre et gouverneur de la Banque de France de Charles X à Napoléon III. n° 62 à 72

1. adélaïde d’Orléans (1777-1847) Madame, sœur de Louis-Philippe. 3 L.A. et 1 L.A.S., Saint-Cloud juin 1831, [à son frère Louis-Philippe, et une au général de Lafayette] ; 13 pages in-8. 250/300

16 juin, [à Lafayette], le remerciant pour les précieux détails « sur le voyage de notre bien-aimé Roi, sur l’heureux effet, et le succès de son séjour à Metz, que sa loyauté, que sa franchise, et ses sentiments, si fort en harmonie avec ceux de notre chère, et grande nation, et le vœu de la généralité du pays, doit lui assurer partout »...

22 juin, [à Louis-Philippe]. Ils ont reçu les bonnes nouvelles de la grande revue ; elle a auprès d’elle Dupin, Bérard, le général Pajol, etc. 23 juin : « je suis enchantée de ton discours à la garde Nationale de Strasbourg et ce cri de vive la liberté a été un incident heureux, par le bon, et beau mouvement qu’il t’a donné. Qui peut résister à un élan de ce genre qui part si bien du fond du cœur » ; il faut prendre garde à l’Autriche... –Le Président du Conseil « dit qu’il a de bonnes nouvelles de Mr de Talleyrand [...], que l’affaire de la Belgique va s’arranger [...]. Je suis étonnée que le Roi d’Angleterre dans un discours au parlement, n’ait pas dit un mot plus particulièrement pour la France »... Périer l’assure que l’Angleterre gardera les meilleures dispositions pour la France tant que ce ministère durera ; il confirme aussi que de bonnes nouvelles des affaires des « pauvres Polonais »... On joint un rapport relatif aux bagages de la Reine [des Belges, Louise d’Orléans] arrêtés à la frontière par la douane, et une L.A. du prince de Salerne.

2. album. Plus de 50 dessins ou croquis, Lumigny et Grosbois 1873-1874 et s.d. ; obl. in-4, couv. cart. (qqs dessins rapportés). 200/250

Album d’amateur (qqs dessins sont signés « Sissy »), comportant des portraits d’après nature, des sujets de fantaisie et des copies de gravures, à la mine de plomb, à la plume, au lavis et à l’aquarelle. On joint divers documents, dont 2 catalogues de La Belle Jardinière (1879-1880).

3. angers. 23 lettres ou pièces adressées à des membres de la famille Brillet de Villemorge, ou à elle relatives, XVIIIe siècle. 200/300

Ordres et certificat militaires, lettres de chef de bataillon, correspondance politique, testament (de J.P. Brillet chevalier de Villemorge), quittances fiscales, extrait de baptême. Documents signés par M.P. de Voyer d’Argenson (4), Berryer fils, le maréchal de Belle-Isle, Chauvelin, maréchal de Contades, de Crémilles, le chevalier de Mailly (2), Monteynard, le maréchal de Soubise (à son en-tête et ses armes), R. de Voyer (2), etc.

4. assignats. 14 pièces. 50/60

Assignats ayant valeur de 10, 15, 25, 50 sols, 50, 60, 90, 100 ou 125 livres, dont 4 sur les Domaines nationaux. Plus un reçu pour une vente de bestiaux à Chantonay (ventose IV).

5. Henri d’Orléans, duc d’aumale (1822-1897). L.A.S., avec post-scriptum autogr. de son précepteur Alfred-Auguste Cuvillier-Fleury, château d’Eu 22 août [1838 ?], à sa mère la Reine Marie-Amélie ; 3 pages in-8 à son chiffre. 150/200

« Nous avons reçu hier, ma chère Maman, la visite de Nemours, qui quoique bien courte, nous a été très agréable. Nous avons été d’abord au-devant de lui jusqu’à Gamaches, puis au bain. Après le déjeuner on a visité le château, [...] nous l’avons mené sur la Bresle jusqu’au Tréport, d’où nous sommes revenus à cheval. Enfin après la réception des autorités et le dîner, nous lui avons fait la conduite jusqu’à mi chemin de Valines ». Il demande à sa mère de faire venir à Eu son camarade Pellat : « Mr Fleury serait en outre très content qu’il vienne, parce que, comme il est très fort, il nous ferait composer ensemble »... Son précepteur prend la plume pour dire sa confusion de s’être mal exprimé à propos de leurs sentiments « par rapport à la distribution des prix du grand concours », et pour démentir la nouvelle d’une promenade à Dieppe sous escorte de la gendarmerie à cheval...

6. bretagne. 9 pièces manuscrites ou imprimées, XVe-XVIIIe siècle (3 sur vélin). 200/250

Contrat de la dîme, et aveux des vassaux du fief de Bresihan (1466, 1468, 1719). Acte de foi et hommage au Roi (1662). Mandements des États de Bretagne, lettre instructive de commissaires des États (1768). Arrêté du Comité de Salut public (affiche). Arbre généalogique manuscrit de la famille du .

7. François-René de chateaubriand (1768-1848). 2 L.A.S., 1830-1832, au comte Donatien de Sesmaisons ; 2 pages in-8 et 1 page in-4 avec adresse. 300/400

Lundi 18 [pour 19] avril 1830. « Volontiers pour vous et pour Madame de Sesmaisons mon noble collègue, bien que je jure de ne plus accepter aucun dîner. Mde de Ch. est si souffrante qu’elle est obligée de rester chez elle ; elle vous offre tous ses regrets »... 4 juillet 1832. « J’ai reçu trop tard votre billet, mon noble ami, pour aller signer au contrat : d’ailleurs je ne suis plus de ce monde, et les gens qui se marient me semblent un peu fous »...

On joint une copie d’époque du discours de réception de Chateaubriand à l’Institut (12 pages in-4).

8. Famille clairet. Plus de 160 lettres, pièces, manuscrits ou imprimés provenant des archives familiales des Clairet, début XVIIIe-début XIXe siècle. 400/500

« Remèdes pour toute sorte de tempéraments » (1761), « Élixir de longue vie » et divers autres remèdes, etc. Traduction d’une lettre d’Hippocrate à Damagette (1721). Manuscrits de « remarques » sur des auteurs latins, nombreux manuscrits de poèmes (satires, chansons, épopée, odes) et de scènes dramatiques dont Le Patriote merveilleux, 1809, et Confession d’une pénitente inquiette sur l’éternité. Correspondance familiale et confraternelle de Louis-André Clairet, notaire honoraire, sous le Consulat et l’Empire. Minutes de lettres de L.A. Clairet, notamment pour réclamer des extraits d’actes d’état civil. « Précis » juridique, exposés généalogiques, notices biographiques et mémoires sur une longue querelle de famille. Nombreux manuscrits consacrés aux institutions civiques et affaires morales : la noblesse, la royauté, la révolution, le papier-monnaie, l’amitié, la reconnaissance, le fondement de la religion chrétienne, la dévotion etc. Affiches de conscription (1813) et d’appel à Louis XVIII [1814] ; Sénatus-Consulte (1813) et Cri d’alarme contre le tyran [1814]. Documents relatifs à la restauration de la monarchie, au gouvernement provisoire, à la paix (1814-1815).

9. Famille clairet. Important ensemble de 14 cartons d’archives. 1.000/1.500

Archives des notaires parisiens Clairet père et fils : Louis-André (1748-1819) et son fils Jean-Baptiste-André (1786-1867), dont les filles Augustine Eliza a épousé le vicomte d’Argout, et Marie-Caroline le marquis de Belâbre puis le comte de Pully. Les archives renferment aussi les papiers de la famille Dubec. « Livre pour la dépense de bouche » des Dubec (1786-1837), et livre de comptes (1802-1805). Actes d’état civil (et lettres de naturalité en 1730 pour Alexis Clairet originaire de Savoie), contrats de mariages, généalogies, faire-parts et affiches mortuaires, ventes, partages, comptes de succession, rentes, testaments, baux et loyers, ventes de maisons, mémoires de travaux, lettres d’affaires, procédures, créances diverses, conseils de famille, etc., concernant notamment la vente d’une maison à Poissy (1778), la terre et le château de Beauvoir (Loiret), des affaires avec Alexandre Guyot de Villeneuve et le général Desfourneaux pour des achats de terres en Amérique dans l’état de New York, et des comptes avec le duc de Caumont La Force et son héritière la marquise de Lagrange pour des emprunts hypothécaires sur sa terre de Chandai (Orne) et son hôtel rue de Grenelle Saint-Germain, etc.


10. compagnie des indes. Manuscrit, Memoires, [1745-1754] ; 3 cahiers in-fol. cousus, 196 pages plus titres.
  1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

Expositions vendôme, sur rendez-vous jusqu’au 18 février. Tours, lundi 21 février de 10 à 12 heures. Conference iconProgramme Angleterre Du lundi 01 février au 05 février 2016

Expositions vendôme, sur rendez-vous jusqu’au 18 février. Tours, lundi 21 février de 10 à 12 heures. Conference iconConférence-débat de Daniel Lacotte, journaliste et écrivain, sur...

Expositions vendôme, sur rendez-vous jusqu’au 18 février. Tours, lundi 21 février de 10 à 12 heures. Conference iconBulletin hebdomadaire n° 1074 du lundi 20 février 2006

Expositions vendôme, sur rendez-vous jusqu’au 18 février. Tours, lundi 21 février de 10 à 12 heures. Conference iconCompte-rendu Chantier "Travail et syndicalisme", lundi 2 février 2015

Expositions vendôme, sur rendez-vous jusqu’au 18 février. Tours, lundi 21 février de 10 à 12 heures. Conference iconLundi 29 février 2012
«La Poste» a changé de statut. Elle est maintenant une Société Anonyme 1 à capitaux publics

Expositions vendôme, sur rendez-vous jusqu’au 18 février. Tours, lundi 21 février de 10 à 12 heures. Conference iconRéunion de bureau 24 janvier Réunion «histoire européenne de la modération...
«histoire européenne de la modération du trafic 19 janvier fevrier national : rencontre du cerema à Lyon (AF) 3 février Collectif...

Expositions vendôme, sur rendez-vous jusqu’au 18 février. Tours, lundi 21 février de 10 à 12 heures. Conference iconRéunion de bureau 24 janvier Réunion «histoire européenne de la modération...
«histoire européenne de la modération du trafic 19 janvier fevrier national : rencontre du cerema à Lyon (AF) 3 février Collectif...

Expositions vendôme, sur rendez-vous jusqu’au 18 février. Tours, lundi 21 février de 10 à 12 heures. Conference iconRouillac tours vendôme paris commissaires-Priseurs Expert près la Cour d'Appel
«Les folles journées de juin 1940 en Touraine, le général de Gaulle à Beauvais»

Expositions vendôme, sur rendez-vous jusqu’au 18 février. Tours, lundi 21 février de 10 à 12 heures. Conference iconConférence-Débat de Daniel Lacotte, journaliste et écrivain sur la...
«fondamentaux» de la liberté d’expression et les listes des œuvres censurées dans le passé. En dernière page, des livres publiés...

Expositions vendôme, sur rendez-vous jusqu’au 18 février. Tours, lundi 21 février de 10 à 12 heures. Conference iconActions scolaires de la 9èmeedition des rendez-vous de l’histoire
«L’Argent, en avoir ou pas» propose aux classes de différents niveaux scolaires, de l’école primaire au lycée, une série d’actions...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com