Interview, tryo





télécharger 131.71 Kb.
titreInterview, tryo
page2/3
date de publication12.05.2017
taille131.71 Kb.
typeInterview
h.20-bal.com > droit > Interview
1   2   3

transcription

INTERVIEW, tryo
Sébastien Folin

Aujourd’hui dans Acoustic nous recevons Tryo avec cet album, le quatrième, Ce que l’on sème. Guizmo, Christophe, bonjour !

Guizmo

Bonjour.

Christophe

Bonjour.

Sébastien Folin

Je vous appelle Christophe ou je vous appelle Mali ?

Christophe

Christophe. C’est très bien.

Sébastien Folin

Parce que Mali avec toutes vos idées que vous véhiculez dans vos albums, c’est pas mal en fait de s’appeler Mali.

Christophe

Mali, on pourrait croire que c’est d’origine africaine. Et en fait mon vrai nom est Petit et c’est la traduction en serbo-croate, voilà.

Sébastien Folin

C’est vrai ?

Christophe

Voilà, parce que j’ai travaillé avec une troupe de théâtre de Serbo-croates, c’est là d’où vient le nom.

Sébastien Folin

D’accord ok. Quand vous dites ça je me demande si c’est du lard ou du cochon1.

Christophe

Non non, c’est vrai.

Guizmo

Non non, c’est vrai.

Sébastien Folin

Guizmo confirme.

Guizmo

Je confirme.

Sébastien Folin

OK très bien. Alors parlons de cet album Ce que l’on sème. Est-ce que avant d’attaquer2 l’enregistrement de cet album, 5 ans après le précédent quand même il s’est passé un certain temps, vous aviez chargé vos bagages de plein de thèmes à aborder chacun de votre côté ? Comment ça s’est passé pour faire le tri parce qu’au final il n’y a que 15 chansons ?

Guizmo

Il y a eu un vrai travail d’écriture je pense dans ces 5 années de voyages, pas mal de choses et quand on arrive en studio on en avait plus 25 que 15. Donc on a tout maquetté3 et puis on en a gardé 15 au final.

Sébastien Folin

Le fait que vous ayez des paroles à chaque fois, des textes en tout cas engagés politiquement, socialement… est-ce que ça vous met une forme de pression avant de rentrer en studio par rapport à ce que votre public peut attendre de vous ?

Christophe

Oh non ! On essaie assez peu de se mettre la pression. En fait avec Tryo, quand on rentre en studio…

Sébastien Folin

Est-ce que vous vous sentez obligés d’être sérieux ? Vous me comprenez… d’être engagés ?

Guizmo

Non, je crois que c’est assez naturel. Je crois que ça fait partie de nous avant même que Tryo existe, on était déjà en lien avec des associations, avec la municipalité enfin voilà. Non, je crois que ce qui nous fait le plus peur, c’est de se faire découvrir les chansons entre nous. C’est d’arriver avec ses chansons, voir les autres et que ça plaise ou que ça plaise pas voilà.

Sébastien Folin

Oui parce que sur l’album il y a des chansons de Christophe, de Guizmo, de Manu. Donc chacun arrive avec ses chansons guitare voix faites à la maison ?

Christophe

C’est toujours de manière très artisanale. C’est vraiment on arrive avec son cahier, on ouvre son cahier avec les textes écrits et voilà, et on chante les chansons aux copains…

Sébastien Folin

Ah ouais comme ça, et les autres sont en rond puis vous sortez la guitare et…

Christophe

C’est vraiment ça et puis y a beaucoup d’émotions et beaucoup de rires. Ça dépend des morceaux justement.

Guizmo

Des fois, les autres font la gueule aussi.

Sébastien Folin

L’un des thèmes, c’est l’environnement qui se dégage en filigrane4 parce que c’est pas que ça, c’est pas un album uniquement qui parle que d’environnement… C’est l’un de vous 4 qui arrive avec ce thème ou chacun qui est arrivé avec une chanson autour de ça ?

Christophe

C’est le hasard, enfin c’est le hasard, disons que ça fait déjà, on s’est rencontrés nous Tryo sur la chanson L’hymne de nos campagnes qui était déjà un hymne écolo.

Sébastien Folin

On vous a rencontré sur cette chanson aussi.

Christophe

Donc on avait cette fibre-là5 dès le début. Et puis là quand on a commencé à voir les morceaux s’accumuler les uns à côté des autres, on a vu qu’en effet c’était un thème assez important dans l’album. Je pense à Mal tombé qui parle de la déforestation, L’air du plastique qui parle du tout plastique et aussi Mrs Roy qui parle d’Arundhati Roy qui est aussi militante écologie.

Guizmo

Abdallâh qui parle d’Areva*, la présence d’Areva au Niger. Enfin pas mal de… chansons.

Christophe

D’où l’envie de recentrer aussi et puis donner un coup d’éclairage à cette association avec laquelle nous on travaille depuis 10 ans qui est Greenpeace* et du coup de mettre un petit bulletin d’adhésion dans l’album et puis aussi de proposer alors un produit qui a été fait en papier durablement enfin papier issu de forêts gérées durablement.

Sébastien Folin

Oui c’est FSC, sources mixtes groupe de produits issus de forêts gérées et d'autres sources contrôlées.

Christophe

Voilà exactement.

Sébastien Folin

Précisément.

Christophe

Et puis donc le bulletin d’adhésion et puis essayer d’avoir un regard comme ça sur l’environnement et sur l’impact écologique qu’on peut avoir.

Sébastien Folin

Et c’est vrai que, quand on a votre impact, que ce soit sur scène ou par les ventes d’albums, c’est important et c’est plutôt louable donc merci pour ça puisque votre album et quand même dès sa sortie, a été propulsé en tête des ventes d’albums en France donc je pense que si là-dessus y a même 10 % qui se sont abonnés, qui ont adhéré à Greenpeace …

Guizmo

Surtout Greenpeace tient vraiment à sa liberté d’action par ses adhérents puisqu’elle refuse toute collaboration avec des partis politiques ou des entreprises privées.

Sébastien Folin

Y’a pas mal d’inspiration du monde au-delà du reggae sur cet album. C’est ça c’est les voyages de chacun qu’on retrouve sur cet album musicalement.

Guizmo

Y avait déjà cette envie d’aller vers la musique brésilienne, africaine, mais je crois que le fait d’être allé là-bas pour moi le Niger ou Mali je sais qu’il est parti en Afrique, en Inde. Ça a mis l’envie dans les actes.

Sébastien Folin

Vous faites partie de ces groupes et il n’y en a pas tant que ça ou alors de plus en plus ces groupes qui construisent leur carrière sur la scène, sur un public en dehors des médias. Les médias sont arrivés assez tard pour vous. L’hymne de nos campagnes a été révélé 10 ans après la sortie du single à peu près.

Christophe

C’est marrant.

Sébastien Folin

Oui, mais alors… est-ce que quelque part vous n’aviez pas 10 ans d’avance ou 12 ans d’avance parce qu’aujourd’hui c’est comme ça que ça se passe. C’est-à-dire que c’est la scène qui construit les artistes avant même les médias.

Christophe

Non je pense pas qu’on avait 12 ans d’avance mais voilà en effet nous c’est la scène qui nous importait parce que c’est là où on se sent bien. Aujourd’hui on est content d’être en studio mais c’est vrai que sur les premiers albums studio de Tryo, on ramait6 un petit peu plus, maintenant on est plus…

Sébastien Folin

C’est les albums vendus au cul du camion7

Christophe

Voilà, c’est exactement ça.

Guizmo

Et puis le disque pour nous c’était l’envie d’aller jouer. Un disque, c’était un prétexte à pouvoir démarcher, à devenir intermittent8 du spectacle… pourvu que ça dure.

Christophe

Peut-être que 10 ans après. Voilà, vu qu’on a un public qui nous suit, que sur scène les gens sont là, il se passe quelque chose, peut-être qu’on est devenus pas « incontournables » entre guillemets, que tout d’un coup les médias se sont dits « bon allez on se les prend avec nous quoi ».

Sébastien Folin

On est obligés.

Christophe

Peut-être qu’y a ce côté-là, en tout cas nous, on n’a pas forcé le destin à ce niveau-là.

Sébastien Folin

Ouais vous êtes entrés par la fenêtre en fait.

Christophe

Y a un petit peu de ça en fait. Ça nous plaît. C’est un chemin de traverse9 quoi.

Sébastien Folin

Oui oui, c’est pas une entrée par effraction mais vous êtes entrés par la petite porte mais c’est très bien. Juste un petit mot sur le livret qu’il y a avec l’album. L’album, donc on a dedans le livret classique avec les paroles et là, vous avez mis dans ce livret-là toutes les tablatures pour les guitares. Y a tous les accords.

Christophe

C’est comme un carnet de chant en fait, alors on trouve aussi les paroles et puis voilà les tablatures10 dans leur forme la plus épurée. Quand on parlait tout à l’heure, voilà on arrive et on chante nos morceaux aux copains, c’est avec ces accords, c’est aussi simple que ça. Et les arrangements arrivent après donc comme ça, ce sont les vrais accords, les bons accords, donc si ça peut donner envie à certains de se mettre à la guitare et de chanter du Tryo sur la plage, eh bien il faut y aller.

Sébastien Folin

Très bien.
Vocabulaire

1. Se demander si c’est du lard ou du cochon (familier) : ici, se demander si c’est la vérité ou une blague.

2. Attaquer (familier) : ici, commencer.

3. Maquetter : opérer les arrangements musicaux en vue d’une édition.

4. En filigrane : en toile de fond, comme fil conducteur.

5. La fibre : ici, la volonté, la sensibilité.

6. Ramer (familier) : ici, faire quelque chose avec difficulté.

7. Vendre au cul du camion (familier) : cette expression évoque la vente de CD dans le cadre de concert, en dehors du circuit commercial traditionnel.

8. Intermittent du spectacle : une personne qui travaille par intermittence pour des entreprises du spectacle. C’est également le statut professionnel de la majorité des artistes en France.

9. Un chemin de traverse : un chemin détourné, qui ne correspond pas à la voie directe pour atteindre un objectif.

10. Tablature : figuration graphique de la musique dont le principe repose sur l’utilisation de chiffres et de lettres indiquant l’emplacement des doigts sur l’instrument.
*Notes

Areva est un groupe industriel français spécialisé dans les métiers de l’énergie, principalement l’énergie nucléaire.

Greenpeace est une organisation non gouvernementale de protection de l’environnement.


fiche enseignant

Niveaux B1, B2
El dulce de leche, tryo


Objectifs communicatifs :

- Comprendre une chanson dans son ensemble.

- Interpréter le regard du chanteur.

- S’exprimer sur le thème de l’enfance et de l’exil.

- Participer à un forum et donner son appréciation.
Objectifs (socio-) linguistiques :

- Formuler des questions.

- Utiliser l’expression « coûte que coûte ».
Objectif (inter-) culturel :

- Définir sa perception de l’intégration dans un autre pays.
Éducation aux médias :

- Parler du rôle des instruments dans les émotions exprimées dans une chanson.

- Introduire dans le scénario d’un clip les différents plans de caméra.



Mise en route

En petits groupes.

Par quoi évoqueriez-vous les souvenirs de votre enfance (par des personnes, des couleurs, des odeurs, un objet, des paysages…) ?
1 – Souvenirs d’enfance

Diffuser la chanson en entier.

De quelle personne s’agit-il dans la chanson ? Quels sont les deux pays évoqués ?

Par quoi sont symbolisés les souvenirs d’enfance ?
Pistes de correction / Corrigés :

Les souvenirs de l’enfance au Chili sont symbolisés par la cordillère des Andes, les cocottes en papier, le fumet de la viande, la confiture de lait (el dulce de leche) et l’odeur de l’orchidée.
Décrivez les regards du chanteur lorsqu’il cite les souvenirs d’enfance du personnage de la chanson. Qu’évoquent selon vous ces regards ?
Pistes de correction / Corrigés :

Regard vers le haut, mais aussi yeux baissés ou encore regard au loin, évoquant la nostalgie et la mélancolie…
Diffuser une nouvelle fois la chanson.

Quels sentiments et émotions sont exprimés dans la chanson ? Citez des paroles.

Quels instruments renforcent ces sentiments, ces émotions ?
Le personnage de la chanson se sent-il français ? Justifiez votre réponse.
2 – Coûter

Diffuser à nouveau la chanson.

Comment comprenez-vous la phrase : « À quel point lui coûtait d’être bloqué en France » ?

Reformulez la phrase en changeant le verbe « coûter ».

Comment comprenez-vous la phrase : « Il faudra reprendre la route, devenir français coûte que coûte » ?

Utilisez dans d’autres phrases le verbe « coûter » et l’expression « coûte que coûte » en gardant le sens qu’ils ont dans la chanson.
3 – Interview et commentaires

Vous êtes journaliste et vous préparez l’interview d’un écrivain célèbre qui a quitté son pays il y a plusieurs années.

Formulez les questions que vous souhaitez lui poser.
Rédigez en tant que téléspectateur votre commentaire sur la chanson et sur la prestation scénique du groupe sous la forme d’une contribution à un forum.
Vous êtes membre du groupe et vous répondez au commentaire suivant déposé sur le forum du site.

« Quelle super chanson ! J’en ai la chair de poule ! Les paroles sont bouleversantes et la musique tellement touchante… qu’ajouter à part dire que c’est tout simplement magnifique ?! »
4 – De la scène au clip

En petits groupes de trois. Expliquer les principaux plans de caméra.

Listez les éléments nécessaires à l’élaboration du clip de la chanson (personnages, lieu…). Rédigez ensuite en quelques lignes le déroulement du scénario et précisez les plans de caméra principaux (plans rapprochés, plans d’ensemble). Dessinez le clip ou bien présentez-le devant la classe : l’un raconte le scénario tandis qu’un second le joue et le troisième explique le cadrage des plans de scène.
Allez sur le site officiel www.tryo.com et cliquez sur « Le groupe » à droite de la page puis sur « Les vidéos et clips » au milieu de la page. Regardez le clip de la chanson et comparez-le à votre version.
Pour aller plus loin

Lire le commentaire suivant rédigé par une internaute.

« Je suis chilienne, installée en France depuis de nombreuses années. Votre chanson m’a profondément touchée, car elle raconte aussi mon histoire, mon départ et les parfums de mon enfance. Je me sens désormais française, mais mon intégration n’est pas allée de soi. J’avais au début besoin de retrouver mes compatriotes installés à Paris, de partager la cuisine chilienne, de savourer el dulce de leche, puis ma volonté de m’intégrer m’a éloignée d’eux. Cependant, mon pays reste double, ici et là-bas ».
Pensez-vous que le besoin de s’intégrer nécessite de se détacher des liens de ses origines ?
Y a-t-il une chanson qui vous touche personnellement, vous aussi ? Si oui, de quelle chanson s’agit-il ? Qu’évoque-t-elle pour vous ?
En petits groupes de trois. Dites les événements qui pourraient vous forcer à quitter votre pays.

Mettre en commun et échanger.
Selon vous, votre pays est-il une terre d’accueil ? Qu’offre-t-il d’attractif à une personne extérieure qui souhaite s’y installer ?
Comment percevez-vous la France dans ce domaine ?
Une fiche pédagogique portant sur le clip de la chanson est disponible à partir de l’adresse suivante : www.enseigner.tv puis cliquer sur « Paroles de clip » et taper « Dulce de leche » dans l’onglet de recherches « Une chanson ».
1   2   3

similaire:

Interview, tryo iconInterview interview de Guy le gaufey

Interview, tryo iconTryo : El dulce de leche Paroles et musique : Christophe Mali © Columbia/Sony Music
«génocides, terrorisme et tortures» mais est libéré pour raisons de santé et meurt en décembre 2006 sans avoir été jugé

Interview, tryo iconInterview croiséE

Interview, tryo iconInterview exclusive

Interview, tryo iconL'interview express du mois…

Interview, tryo iconL'interview express du mois…

Interview, tryo iconInterview leos carax

Interview, tryo iconL’interview de l’artiste(niveaux B1 et B2)

Interview, tryo iconInterview «Je vote Sarkozy»

Interview, tryo iconL'interview express du mois…






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com