Rapport périodique





télécharger 120.73 Kb.
titreRapport périodique
page1/3
date de publication17.05.2017
taille120.73 Kb.
typeRapport
h.20-bal.com > droit > Rapport
  1   2   3

Rapport périodique

Original : anglais

CONVENTION POUR LA SAUVEGARDE
DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL


COMITÉ INTERGOUVERNEMENTAL DE
SAUVEGARDE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL


Septième session
Paris


décembre 2012

Rapport périodique n° 00782/Seychelles

Rapport sur la mise en œuvre de la Convention et sur l’état des éléments qui ont été inscrits sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

A.

Page de couverture

A.1.

État auteur du présent rapport

Dans le cas d’un rapport au sujet d’un élément inscrit sur la Liste représentative soumis par un État non partie à la Convention, le nom de l’État doit être indiqué, accompagné de la mention « État non partie à la Convention ».

Seychelles

A.2.

Date du dépôt de l’instrument de ratification, d’acceptation, d’approbation ou d’adhésion

Elle peut être consultée en ligne à l’adresse suivante :
www.unesco.org/culture/ich.


15 février 2005

A.3.

Éléments inscrits sur la Liste de sauvegarde urgente, le cas échéant

Veuillez établir une liste de tous les éléments présents sur le territoire de votre pays qui sont inscrits sur la Liste de sauvegarde urgente et indiquer en quelle année ils y ont été inscrits ; pour ce qui est des éléments multinationaux, veuillez indiquer quels autres États sont concernés.

Aucun

A.4.

Éléments inscrits sur la Liste représentative, le cas échéant

Veuillez établir la liste de tous les éléments présents sur le territoire de votre pays qui sont inscrits sur la Liste représentative et indiquer en quelle année ils y ont été inscrits ; pour ce qui est des éléments multinationaux, veuillez indiquer quels autres États sont concernés.

Aucun

A.5.

Programmes, projets ou activités considérés comme les plus conformes aux principes et objectifs de la Convention, le cas échéant

Veuillez établir la liste de tous les programmes, projets ou activités de votre pays que le Comité a décidé de promouvoir en vertu de l’article 18, en indiquant en quelle année ils ont été sélectionnés ; pour ce qui est des éléments multinationaux, veuillez indiquer quels autres États sont concernés.

Aucun

A.6.

Synthèse du rapport

Veuillez fournir une synthèse du rapport, qui permette au grand public de comprendre l’état d’avancement général des mesures prises au niveau national pour mettre en œuvre la Convention.

500 mots au maximum.

La sauvegarde du PCI des Seychelles a été un processus enclenché longtemps avant la déposition de ses instruments de ratification à la Convention UNESCO de 2003 en question, avec des institutions déjà en place afin de sauvegarder notre patrimoine. Le Département de la Culture des Seychelles est l’institution mandatée pour remplir la mission culturelle décrite dans la Constitution des Seychelles comme étant « la sauvegarde du patrimoine culturel et naturel des Seychelles et la promulgation de l’identité créole seychelloise à travers ses valeurs, ses traditions et ses trois langues nationales ».
Aux Seychelles, l’ensemble de la population a bien conscience de l’importance de sauvegarder notre patrimoine culturel immatériel. Cela a pu se réaliser grâce à un effort continu du gouvernement pour mettre en valeur notre culture à travers les moyens de communication locaux, les débats culturels, les publications, l’intégration de certains éléments du patrimoine culturel immatériel dans les programmes scolaires et diverses activités locales, avec des manifestations culturelles telles que le ‘Heritage Bazaar’, la Semaine du patrimoine, le 'Bazar Labrin' et le Festival créole annuel, un événement national qui dure une semaine afin de promouvoir et célébrer les aspects variés de notre patrimoine culturel immatériel (danse, musique, arts, traditions orales...).

Au fil des années, plusieurs mesures ont été prises dans le but de sauvegarder notre PCI. Cela comprend l’introduction de la Loi sur le droit d’auteur (1991), du Protocole de recherche (2008), de la Loi sur les archives (1964) et de la Politique culturelle (2004) qui régissent l’accès et l’usage de l’information relative au PCI dans nos institutions culturelles. Les textes de la Politique culturelle de 2004 et du Protocole de recherche de 2008 sont actuellement révisés de façon à correspondre aux nouvelles évolutions. En tant qu’Etat membre de la SACD, la République des Seychelles est aussi en train de planifier l’instauration d’une politique de systèmes de savoirs autochtones nationaux avant de mettre en place la politique régionale.

Le processus de recherche et de documentation est permanent. Avec la formation du personnel de documentation du CDS/ISIS (Winisis), les programmes de Greenstone et l’introduction de nouveaux équipements, notre processus de documentation est modernisé et constamment mis à jour. Le système de saisie et de mise à jour des données est maintenant plus efficace, ce qui permet une plus grande facilité et rapidité d’accès à l’information pour les chercheurs. La numérisation des documents existants, comme le transfert d’informations audiovisuelles des bobines de film aux DVD et le scannage de photos dans des centres culturels/de documentation comme la Section nationale de recherche sur le patrimoine/National Heritage Research Section(SNRP/NHRS) et les Archives nationales sont systémiques et garantissent le maintien des documents dans les meilleures conditions.

La Section nationale de recherche sur le patrimoine des Seychelles s’occupe actuellement de dresser l’inventaire national du PCI avec l’aide financière de l’UNESCO. C’est l’une des mesures fondamentales qui va dans le sens d’une meilleure gestion de notre PCI, en nous permettant d’établir des programmes spécifiques quant à la viabilité des éléments identifiés.

Le plan stratégique quinquennal (2011-2015) du Département de la Culture et les plans d’action d’accompagnement définissant le programme de travail des institutions culturelles aux Seychelles prévoient des dispositions pour l’application des structures, programmes et politiques en cours et l’introduction de nouveaux programmes et politiques en vue d’une gestion plus efficace de notre PCI, que ce soit au niveau de la recherche, de l’éducation, de la diffusion, de la préservation et de la documentation.

B.

Mesures prises en application de la Convention

Dans toute la partie B, ci-dessous, on entend par « mesures » les mesures juridiques, techniques, administratives et financières appropriées prises par l’État ou par la société civile – communautés, groupes, voire, lorsque c’est approprié, individus – sous l’impulsion de l’État. L’État doit décrire, chaque fois que c’est pertinent, les efforts qu’il déploie pour assurer la plus large participation possible des communautés, des groupes et, le cas échéant, des individus qui créent, entretiennent et transmettent des éléments de patrimoine culturel immatériel et pour les impliquer de près dans leur gestion (article 15 de la Convention).

B.1.

Capacités institutionnelles de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel

Rapport sur les mesures visant à renforcer les capacités institutionnelles de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, comme indiqué à l’article 13 de la Convention et au paragraphe 99 des Directives opérationnelles.

B.1a

Organismes compétents pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel

Chaque État doit « désigner ou établir un ou plusieurs organismes compétents pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel présent sur son territoire » (article 13). Veuillez indiquer à quelle(s) entité(s) cette responsabilité a été confiée et en communiquer les coordonnées complètes.

Le Département de la Culture du ministère seychellois du Développement social et de la Culture est la principale entité ayant pour mandat de sauvegarder notre PCI à l’échelon national. C’est dans le cadre du Département de la Culture qu’ont été établies des institutions visant à assurer la sauvegarde, la documentation et le développement ultérieurs du PCI (voir ci-dessous).
1. SECTION NATIONALE DE RECHERCHE SUR LE PATRIMOINE/ NATIONAL HERITAGE RESEARCH SECTION
La Section nationale de recherche sur le patrimoine (SNRP), anciennement dénommée ‘Section de la Tradition orale’, a été créée en 1980. Elle relève du ministère du Développement communautaire, de la Jeunesse, des Sports et de la Culture des Seychelles.
La Section se concentrait à l’origine sur la collecte et la documentation de la tradition orale et du folklore des Seychelles. Elle a maintenant évolué en trois grandes sous-unités : la sous-unité de la tradition orale, la sous-unité de la gestion des sites culturels et la sous-unité des droits d’auteur.

La SNRP fait des recherches approfondies dans la plupart des domaines du patrimoine culturel seychellois. Cela comprend l’habitat, la médecine traditionnelle, la pêche et les industries traditionnelles, le folklore local (chants, danses, folklore, devinettes, légendes, mythes), les sites culturels et le patrimoine bâti des Seychelles, l’art culinaire traditionnel des Seychelles, les instruments de musique traditionnels des Seychelles, ainsi que le patrimoine maritime des Seychelles.
La SNRP organise plusieurs types d’activités, à savoir des conférences publiques, des programmes de gestion des sites culturels, des programmes médiatiques et des publications, y compris des programmes de recherche en collaboration avec des agences internationales aux États-Unis, en France, au Royaume-Uni, à Maurice, en Allemagne, en Italie, au Kenya et à Madagascar.
La SNRP fait également office de comité consultatif pour les questions culturelles dont traite la Commission nationale des monuments, la médecine traditionnelle seychelloise ou encore la langue créole.
Elle fournit une somme d’informations considérable au public (national et international) concernant les affaires culturelles. Enfin, le patrimoine national est le bras exécutif de la Commission nationale des monuments des Seychelles, de même qu’elle enregistre les droits d’auteur au nom de et en affiliation avec le Bureau du registraire général.
Mission
La SNRP a pour mission de collecter, rechercher, documenter, diffuser et promouvoir le patrimoine matériel et immatériel des Seychelles. Le programme est destiné au public local et international, afin de perpétuer les connaissances traditionnelles du peuple seychellois.
Coordonnées :
National Heritage Research Section

P.O. Box 573

La Bastille

Mahé

Seychelles
Tél : (+248) 4321333/4322531

Fax : (+248) 4322531

Email : heritage@seychelles.net
2. ARCHIVES NATIONALES DES SEYCHELLES
Les Archives nationales des Seychelles sont à la fois un centre de recherche universitaire et la ‘mémoire’ de notre peuple. L’instance a été officiellement établie suite à la promulgation de la Loi de 1964 sur les archives. Le mandat qui lui a été confié porte sur la collecte et la préservation de tous les dossiers gouvernementaux qu’elle doit rendre accessibles au grand public. La mission des Archives nationales des Seychelles est de collecter, préserver et donner libre accès au public et aux dépositaires aux documents archivés sous leur garde.

Le centre possède une riche collection de documents/dossiers historiques.

Coordonnées:

National Archives

P.O. Box 720

National Cultural Centre

Francis Rachel Street

Victoria

Mahé

Seychelles

Tél. : (+248) 4321333

Fax : (+248) 4322481

Email : archives@seychelles.net

Site Web : www.sna.gov.sc

3. INSTITUT CRÉOLE DES SEYCHELLES / ‘KREOL’ INSTITUTE

Créé en 1981, l’Institut créole des Seychelles sert à promouvoir le créole, langue maternelle des Seychelles, comme langue nationale orale et écrite, comme langue d’instruction dans l’éducation, mais aussi comme un moyen d’encourager le développement d’une littérature créole seychelloise. La mission de l’Institut créole est de mener des recherches et de promouvoir le créole seychellois, en particulier, et le monde créole, en général, en vue de développer le créole comme langue maternelle et langue nationale à travers l’éducation, la littérature, les manifestations culturelles et les technologies de l’information et de la communication (TIC). Au fil des années, l’Institut créole a constitué une vaste collection de littérature seychelloise (récits, poèmes, proverbes, devinettes, légendes…) dont quelques œuvres ont été publiées.

Coordonnées:

Lenstiti Kreol

St-Joseph House

Aux Cap

Mahé

Seychelles

Tél.: (+248) 4376351

Fax: (+248) 4376286

Email: kreol@intelvision.net

director@intelvision.net

Site Web: www.creoleinstitute.sc
4. CONSEIL NATIONAL DES ARTS DES SEYCHELLES

Le Conseil national des arts des Seychelles qui a été fondé en 1991, est l’organe suprême chargé de la coordination des arts à tous les niveaux et pour toute la population des Seychelles. Son objectif prioritaire est d’organiser, développer et mettre en valeur notre production artistique locale, mais aussi de favoriser la participation continue et d’encourager un esprit d’entreprise et l’application de normes élevées dans le domaine des arts.

Le CNA a aussi comme mission d’encourager et soutenir la participation aux manifestations artistiques de personnes et d’associations des Seychelles à l’étranger, mais aussi d’encourager et de soutenir la participation de personnes et d’associations étrangères à des événements artistiques aux Seychelles.

Toujours dans une perspective d’amélioration, de perfectionnement et de progrès de nos artistes, le CNA, quand et là où c’est nécessaire, entre en contact et entretient des rapports avec des organisations internationales susceptibles d’accorder une assistance technique matérielle ou financière, et coopère avec des instituts et des organismes internationaux spécialisés dans les arts, les activités artistiques ou annexes.

Les autres services qu’offre le Conseil national des arts comprennent l’aide aux activités artistiques grâce à l’octroi d’équipement, une formation, des conseils et des services à tous les vrais artistes résidants, ainsi qu’une assistance aux personnes ou aux associations qui promeuvent ou développent les arts aux Seychelles.

Le CNA propose également des services éducatifs, consultatifs et d’information et accorde des subventions pour la promotion des arts. Tout en faisant office de comité consultatif ou en bénéficiant d’une assistance dans la réalisation de ses objectifs, il vient aussi en aide et coordonne les associations d’art dans l’exécution de leur mission.

Coordonnées:

National Arts Council

P.O. Box

Victoria

Mahé

Seychelles

Tél. : (+248) 429 52 00

Fax : (+248) 422 46 21

Email : nacs@seychelles.net

Site  Web : http://www.artseychelles.org.sc

5. CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS DU SPECTACLE

Le Conservatoire national des arts du spectacle est une institution culturelle qui est mandatée pour dispenser un enseignement en musique, danse et théâtre, mais aussi préserver et promouvoir notre héritage de musique et danse traditionnelle. Il fonctionne plus ou moins comme une école et c’est un établissement où se fait l’apprentissage des arts scéniques. Des cours de musique et de danse sont offerts à toutes les personnes qui le souhaitent dès l’âge de 7 ans à des fins professionnelles ou d’épanouissement personnel.

Coordonnées:

National Conservatory of Performing Arts

P.O. Box 1383

Mont Fleuri

Mahé

Seychelles

Tél.: (+248) 4321333

Fax: (+248) 4321591

Email: ncparts07@gmail.com

  1   2   3

similaire:

Rapport périodique iconManga ! Article de Périodique Je bouquine 238 (12 / 2003) Vivez Manga !

Rapport périodique iconRapport Jeux olympiques 1932 Los Angeles Rapport officiel en anglais ( 580 pages )

Rapport périodique iconRapport de développement durable Analyse Critique du Rapport de «bic»

Rapport périodique iconRapport moral et rapport d’activités
«Le patrimoine du xxème siècle, une histoire d’avenir» ce qui ressemble à un oxymore !

Rapport périodique iconHistoire des arts
«jardin secret» ? les secrets sont lourds à porter, effroyables par leurs conséquences (voir : le secret de Félix et Marie par rapport...

Rapport périodique iconRapport du Congrès de Rome
...

Rapport périodique iconQuelques questions pour un sncs affûté (contribution personnelle) Jean-Marc Douillard
«valise» : le «rapport de forces ogm» découle du «rapport de forces-nucléaire»

Rapport périodique iconLe rapport a été confié à Jacques Attali par le président de la République...
«Pour une économie positive» : téléchargez le rapport du groupe de réflexion présidé par

Rapport périodique iconRapport Moral et Sportif Approbation du rapport moral et sportif
«ouverte la 55ème Assemblée générale du Comité du Rhône de Pétanque et Jeu provençal», et présente l’ordre du jour

Rapport périodique icon1 Rapport à l'épopée
«épopée bourgeoise moderne». Kristeva y voit un «récit post-épique» [(12) p. 16]. Le théoricien de cette idée est lukacs [(2)]. Le...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com