Clin d’œil à Marcel duchamp (1887-1968)





télécharger 13.54 Kb.
titreClin d’œil à Marcel duchamp (1887-1968)
date de publication18.05.2017
taille13.54 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > droit > Documentos
Clin d’œil à Marcel DUCHAMP (1887-1968)

Lewis CARROLL, Premier des surréalistes ?
Marcel DUCHAMP, peintre et sculpteur franco-américain, fut un excellent joueur d'échecs. Champion de Haute-Normandie en 1924, il participa plusieurs fois au championnat de France et fit partie de l'équipe de France à l'Olympiade d'échecs de la Haye (1928), Hambourg (1930), Prague (1932) et Folkestone (1933).

Dans le livre  Alice et le Maître d’échecs un clin d’œil lui est rendu. En effet tous les diagrammes des échiquiers sont rouges et blancs comme ceux de son livre Opposition et cases conjuguées sont réconciliées par Marcel DUCHAMP et V. HALBERSTADT (1932).
Marcel DUCHAMP et V. HALBERSTADT (1932) – Extrait




« Avec les échecs, écrit Marcel DUCHAMP, on crée de beaux problèmes et cette beauté est faite avec la tête et les mains. »
Une partie d'échecs

« La peinture ne doit pas être exclusivement visuelle ou rétinienne. Elle doit intéresser aussi la matière grise, notre appétit de compréhension. Il en est ainsi de tout ce que j'aime : je n'ai jamais voulu me limiter à un cercle étroit et j'ai toujours essayé d'être aussi universel que possible. C'est pourquoi par exemple, je me suis mis à jouer aux échecs. En soi, le jeu d'échecs est un passe-temps, un jeu, quoi, auquel tout le monde peut jouer. Mais je l'ai pris très au sérieux et je m'y suis complu parce que j'ai trouvé des points de ressemblance entre la peinture et les échecs. En fait, quand vous faites une partie d'échecs, c'est comme si vous esquissiez quelque chose, ou comme si vous construisiez la mécanique qui vous fera gagner ou perdre. Le côté compétition de l'affaire n'a aucune importance, mais le jeu lui-même est très, très plastique et c'est probablement ce qui m'a attiré. »

Marcel DUCHAMP





Dès son premier film (Paris qui dort, 1923) René CLAIR installe des rescapés du sommeil sur la tour Eiffel. Puis il place Marcel DUCHAMP et MAN RAY sur le toit du théâtre des Champs-Elysées (Entr’acte)... Cette fameuse partie d’échecs, quand PICABIA vient les arroser, reflète leur intérêt pour ce « jeu » – surtout celui de DUCHAMP, qui fera partie de l’équipe de France.


Jeu de poche de Marcel DUCHAMP


Cavalier blanc sculpté par Marcel DUCHAMP
(White Knight from Buenos Aires Chess set" - 1919)



Les joueurs d’échecs – Décembre 1911




Portrait de joueurs d'échecs - 1911, huile sur toile, 108 x 101 cm (Philadelphia Museum of Art)

.


« Utilisant une fois de plus la technique de la démultiplication dans mon interprétation de la théorie cubiste, je peignais les têtes de mes deux frères en train de jouer aux échecs, cette fois non pas dans un jardin, mais dans un espace indéfini. À droite se trouve Jacques Villon et à gauche Raymond Duchamp Villon le sculpteur, chaque tête étant indiquée par plusieurs profils successifs au milieu de la toile, quelques formes simplifiées de pièces d'échecs disposées au hasard. Une des autres caractéristiques de ce tableau est la tonalité grisâtre de l'ensemble. On peut dire que généralement, la première réaction du Cubisme contre le Fauvisme fut l'abandon des couleurs violentes et leur remplacement par des tonalités atténuées. Ce tableau fut peint à la lumière du gaz pour obtenir cet effet d'atténuation lorsqu'on le regarde au jour.»


Marcel DUCHAMP

Partie d'échecs - 1910, huile sur toile, 114 x 146 cm (Philadelphia Museum of Art).
« Exemple de l'influence de Cézanne : ce jeu d'échecs entre mes deux frères. Peint pendant l'été de 1910 dans le jardin de Puteaux où ils habitaient, il fut présenté au Salon d'Automne de la même année. Le jury du Salon d'Automne m'accorda le titre de « Sociétaire » qui me donnait le privilège d'exposer sans passer par le jury. Curieusement, je ne profitai pas de cette distinction et n'exposai plus jamais au Salon d'Automne. Devant mes deux frères jouant aux échecs, on voit mes deux belles-soeurs prenant le thé. »

Marcel DUCHAMP

similaire:

Clin d’œil à Marcel duchamp (1887-1968) iconLe récit est divisé en 5 actes (clin d’œil à la tragédie classique)...

Clin d’œil à Marcel duchamp (1887-1968) iconLa redecouverte du chant gregorien, ou l’enjeu d’une reconquête spirituelle...
«d’ornement perturbateur» (cf. Marcel Pérès, «Les voix de plain chant»). La notation musicale participe à faire disparaître l’ornementation...

Clin d’œil à Marcel duchamp (1887-1968) iconArchitecte : Ferdinant Dutert. Ingénieur : Victor Contamin. 1887-1909

Clin d’œil à Marcel duchamp (1887-1968) iconRefoulements et constitution du mythe résistantialiste (1945-1968)

Clin d’œil à Marcel duchamp (1887-1968) iconCours 10-12 : le syndicalisme du tps present (1968-2007)

Clin d’œil à Marcel duchamp (1887-1968) iconHistoire de l’éducation physique et du sport de 1887 – 1918 I. Pour une réforme de l’éducation

Clin d’œil à Marcel duchamp (1887-1968) iconMarcel Proust, Le temps retrouvé (publié en 1927)

Clin d’œil à Marcel duchamp (1887-1968) iconDiscours de réception à l'Académie française de Marcel Achard

Clin d’œil à Marcel duchamp (1887-1968) iconNote sur le passé, le présent et l'avenir de Casablanca. 1968 (déposé...

Clin d’œil à Marcel duchamp (1887-1968) iconPictogrammes : Poussette, canne, fauteuil, œil barré, deux visages, mains lsf, oreille






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com