Transcription Pour la transcription, consultez la page 13





télécharger 80.57 Kb.
titreTranscription Pour la transcription, consultez la page 13
date de publication18.05.2017
taille80.57 Kb.
typeTranscription
h.20-bal.com > droit > Transcription





Fiche enseignant – Niveau intermédiaire
Ça bouge au Canada : Churchill

Reportage de 4 minutes – Niveau intermédiaire
Thèmes

Francophonie, langue française
Concept

TV5 Québec Canada vous propose de découvrir des régions du Canada. Richesses culturelles, paysages, activités sportives, festivals… Autant de pistes pour organiser un séjour en fonction de ses goûts.
Contenu

Pour visionner le reportage « Ça bouge au Canada… La région de Churchill », allez sur le site http://cabouge.tv5monde.com et choisissez Churchill sur la carte du Canada
Durée du reportage : 4 minutes

Synopsis : reportage sur la région de Churchill. La ville et ses environs y sont présentés. On y voit les images d’un ours polaire, du port, du fleuve Churchill, du Fort Prince-de-Galles, de la carcasse d’un avion, de la toundra, de la taïga, de la flore, de chiens de traîneau et de bélugas.
Découpage en séquences :
Les séquences s’organisent autour de six lieux.

1. Churchill.

  • 1ère séquence : Commentaire du journaliste sur Churchill et ses caractéristiques


2. Le Fort Prince-de-Galles

  • 2e séquence : Commentaire sur le Fort Prince-de-Galles et les fouilles archéologiques

Témoignage d’un gardien de Parcs Canada
3. La carcasse de l’avion Miss Piggy

  • 3e séquence : Commentaire sur la carcasse de l’avion Miss Piggy, qui s’est écrasé à Churchill.

4. L’épave du bateau MV ITHACA

  • 4e séquence : Commentaire sur l’épave du bateau MV ITHACA échoué à Churchill


5. Churchill et ses courses de chiens de traîneau

  • 5e séquence : Commentaire sur les caractéristiques de ce type de balade


6. Rivière Churchill

  • 6e séquence : Commentaire sur les bélugas qu’on peut y observer

Témoignage d’une jeune guide sur un Zodiac au sujet des bélugas
Transcription

Pour la transcription, consultez la page 13.
Niveau intermédiaire

Objectifs


  • Objectifs pragmatiques

  • comprendre des informations touristiques sur une région et ses sites touristiques ;

  • parler des activités ;

  • découvrir les quatre saisons canadiennes ;

  • écrire un blogue ;

  • parler de changements climatiques ;

  • parler des jouets de son enfance ;

  • apprendre à faire du troc.




  • Objectif linguistique

  • réviser l’imparfait.




  • Objectifs socioculturels

  • en savoir plus sur les ours qu’on trouve au Canada ;

  • connaître Winnie the Pooh ;

  • connaître l’incroyable histoire de Kyle MacDonald ;

  • en savoir plus sur les Inuits.


Activité 1

a. Faites prendre connaissance aux apprenants des éléments à trouver, puis visionnez le reportage sans le son. Laissez du temps pour écrire les réponses. Mise en commun en grand groupe.
Pistes de correction / Corrigés :
1. Trois mammifères : l’ours polaire, le chien et le béluga

2. Une arme : un canon

3. Deux véhicules de transport devenus vestiges : un avion et un bateau

4. Deux activités en lien avec des animaux : le traîneau à chien et l’observation des bélugas
b. En binômes, les apprenants remplissent le tableau d’après les indices donnés afin de découvrir la meilleure saison où les touristes peuvent pratiquer leur activité favorite à Churchill parmi celles décrites dans le film. Retour en grand groupe. Mise en commun.
Note : Au Canada, une année se divise en quatre saisons dont voici les dates approximatives (elles varient de quelques jours selon les années) :

- le printemps, du 21 mars au 20 juin

- l’été, du 21 juin au 20 septembre

- l’automne, du 21 septembre au 20 décembre

- l’hiver, du 21 décembre au 20 mars
Pistes de correction / Corrigés :


  • Benjamin déteste le traîneau à chiens et adore voyager en novembre.

  • Christophe ne voyage ni en hiver ni au printemps et il a peur des ours.

  • Quelqu’un observe des bélugas.

  • Frédérique adore la sensation de glissade sur la neige.

  • Celui qui observe les ours ne voyage ni au printemps ni en été.




Les touristes

Les activités

Les saisons

Benjamin

l’observation des ours

l’automne

Christophe

l’observation des bélugas

l’été

Frédérique

le traîneau à chiens

l’hiver

Activité 2

a. Visionnez le film avec le son. Les apprenants doivent choisir le mot approprié pour chacune des cinq définitions. Prenez note que les mots vestigéologie et fortier ont été inventés pour l’exercice. Mise en commun en grand groupe.
Pistes de correction / Corrigés :
Liste de mots : pavillon – vestigéologie – fort – porc – forêt mixte – épave – fortier – port – archéologie – toundra
1. Endroit servant à l’embarquement et au débarquement des navires : port

2. Lieu protégé pour résister aux attaques d’un ennemi : fort

3. Science qui étudie les civilisations par l’analyse des vestiges : archéologie

4. Bateau abandonné en mer et rejeté sur le rivage : épave

5. Végétation des régions froides : toundra
b. Invitez les apprenants à imaginer ce qu’ils écriraient sur leur blogue pendant un voyage à Churchill à partir de l’une des trois photos proposées.



Crédit photo : Rapself

Observation d'ours polaires à bord du « Toundra Buggy »



Crédit photo : Mike Macri

Bélugas dans les eaux de la baie d'Hudson



Crédit photo : Alexander Glenn

Expédition en traîneau à chiens

Demandez-leur de s’exprimer librement en répondant aux questions :

  • Quelles sensations cette activité leur a-t-elle procurées ?

  • Qu’ont-ils découvert à travers elle ?

  • Quelle autre activité ont-ils l’intention de faire ?


Exigez un minimum et un maximum de mots.
Pistes de correction / Corrigés :

Réponses personnelles

Activité 3

a.

Invitez les apprenants à tester leurs connaissances sur les ours polaires en choisissant la bonne réponse. Retour en grand groupe et discussion.
Pistes de correction / Corrigés :
1. Quel est le poids moyen d’un ours polaire mâle ?

a. 300 kg

b. 500 kg

c. 700 kg
2. Lorsqu’il se dresse sur ses pattes de derrière, l’ours mesure plus de…

a. 2 mètres

b. 3 mètres

c. 4 mètres
3. Comment se nomme le petit de l’ours ?

a. l’oursinet

b. l’ourson

c. l’oursin
4. Combien le bébé mesure-t-il à la naissance ?

a. 25 cm

b. 40 cm

c. 60 cm

5. À quel âge le petit quitte-t-il sa mère ?

a. 1 an

b. 2 ans

c. 3 ans
6. Lequel de ces sens est le plus développé chez l’ours polaire ?

a. son odorat

b. son ouïe

c. sa vue
Note : Sa vue et son ouïe sont très bien développées, mais son odorat reste le plus remarquable. Il peut flairer ses proies à quelques dizaines de kilomètres de distance ou localiser des phoques cachés dans leur tanière jusqu’à un mètre sous la glace.
7. Combien d’heures par jour l’ours blanc passe-t-il en quête de nourriture ?

a. environ 4 heures

b. environ 8 heures

c. environ 12 heures
8. Il se nourrit principalement de…

a. poissons.

b. jeunes phoques.

c. jeunes bélugas.
Note : Les phoques constituent 90 % de son alimentation. L’ours se nourrit aussi de poissons, mais plus rarement de bélugas, de narvals et de morses puisque ces proies sont plus difficiles à attaquer.
9. Quel est le cri de l’ours ?

a. le ronflement

b. le rugissement

c. le grognement
10. L’ours polaire est principalement menacé d’extinction à cause…

a. du réchauffement climatique.

b. de la chasse.

c. du loup arctique.

Note : La chasse représente aussi une menace, mais dans une moindre mesure.
b. En grand groupe, discutez du réchauffement climatique à partir de questions précises.
Pour la question 3, demandez aux apprenants d’utiliser des verbes au conditionnel présent et révisez ce temps au besoin.
Pistes de correction / Corrigés :
1. Qu’est-ce que le réchauffement climatique ? La température moyenne de la planète ne cesse de s’accroître à cause du volume des gaz à effet de serre en trop forte augmentation.
2. Quelles sont les conséquences de ce changement ? La fonte des glaces, la montée des océans, l’augmentation des catastrophes naturelles comme les tsunamis et les inondations, la disparition de certaines espèces, etc.
3. Quels gestes individuels pourriez-vous faire au quotidien afin de lutter contre le réchauffement de la planète ? Réponses personnelles au conditionnel présent. Par exemple : chacun tirerait avantage à utiliser les transports en commun ou à faire du covoiturage. Nous pourrions nous déplacer à pied ou à vélo lorsque c’est possible. Je pourrais baisser le chauffage la nuit. Il serait approprié d’acheter des produits qui respectent l’environnement. Chacun pourrait éteindre les lumières dans les pièces inutilisées, etc.

Activité 4

a. En grand groupe, invitez les apprenants à discuter des poupées ou des animaux en peluche de leur enfance à partir de questions précises. Pour les questions 1, 2 et 3, demandez aux apprenants d’utiliser l’imparfait et révisez-le au besoin.



  1. Lorsque vous étiez jeune, aviez-vous une poupée ou un animal en peluche préféré dont vous ne pouviez vous séparer ? Réponses personnelles à l’imparfait

  2. À quoi ressemblait-il ? Réponses personnelles à l’imparfait

  3. Comment s’appelait-il ? Réponses personnelles à l’imparfait

  4. L’avez-vous encore ? Réponses personnelles


b. Avant de visionner le film complémentaire sur Winnie the Pooh, demandez aux apprenants ce qu’ils connaissent de ce personnage. Puis, les apprenants regardent et écoutent attentivement le reportage afin de remplir le texte troué. Correction en grand groupe en visionnant séquence par séquence si nécessaire.
Note : Inventé par l’auteur Alan Alexander Milne, Winnie l'ourson est un personnage de livres d’histoires qui enchante les enfants depuis plusieurs générations. Disney rachète les droits sur ce personnage en 1961, et Winnie l’ourson devient un dessin animé avec le succès que l’on sait. Le petit ours jaune, qui aime passionnément le miel, s'anime en compagnie de ses amis Jean-Christophe le petit garçon, Tigrou le tigre, Porcinet le cochon, Bourriquet le petit âne, Maître Hibou, Coco Lapin ainsi que les kangourous Grand Gourou et Petit Gourou.
Pistes de correction / Corrigés :
Un chirurgien de l’armée canadienne, pendant la Première Guerre mondiale, acheta un ourson orphelin d’un trappeur ontarien. L’ourson a été baptisé Winnipeg en l’honneur de la ville natale du chirurgien et est devenu la mascotte du régiment. Winnipeg, l’ourson, accompagna le régiment en Angleterre en 1915 et fut prêté au zoo de Londres lorsque le régiment dut partir pour la France. C’est là qu’un petit garçon du nom de Christopher s’est pris d’affection pour l’ourson. Cette amitié a inspiré le père de Christopher, Alan Alexander Milne, qui a par la suite rédigé une série de livres sur Winnie the Pooh.
c. Les apprenants doivent trouver dans le texte le mot qui correspond à la définition. Retour en grand groupe.
Pistes de correction / Corrigés :


  • sans parent : orphelin

  • chasseur d’animaux : trappeur

  • relatif à la naissance : natal

  • porte-bonheur : mascotte

  • unité militaire : régiment


Pour aller plus loin

Activité 5
a. En grand groupe, discutez du troc à partir de questions précises.
Pistes de correction / Corrigés :

1. Qu’est-ce que le troc ? Le troc consiste en l’échange direct d’un bien contre un autre sans utilisation d’argent.

2. Selon vous, à l’époque de la traite des fourrures, que désiraient recevoir les Amérindiens en échange des peaux qu’ils procuraient aux Européens ? Ils désiraient divers biens manufacturés en Europe, tels des armes à feu, des outils en métal, de l'alcool et des vêtements.

Note : Du XVIIe siècle au XIXe siècle, la traite des fourrures est l’une des principales activités économiques entre les colons européens d'Amérique du Nord et les autochtones des Premières Nations. Le fort Prince-de-Galles, aussi appelé « fort Churchil »l, est un endroit où l'on pratiquait autrefois la traite des fourrures.

3. Croyez-vous qu’il soit possible de faire du troc aujourd’hui ? Si oui, donnez des exemples. Réponses personnelles

4. Connaissez-vous l’histoire de Kyle MacDonald, surnommé « le roi du troc » ? Kyle MacDonald est un Canadien qui s’est rendu célèbre pour avoir réussi à troquer sur Internet un trombone rouge, sans valeur, contre une maison. Il ne lui aura fallu qu’un an et une succession d’échanges pour tenir ce pari, lancé en 2005.
Pour plus d’informations, visitez : http://fr.wikipedia.org/wiki/Kyle_MacDonald

5. Seriez-vous prêt à échanger certains de vos biens ? Lesquels ? Contre quoi ? Réponses personnelles
b. Invitez les apprenants à apporter un objet de peu de valeur dont ils ne se servent plus, mais qui est en bon état et pourrait intéresser quelqu’un d’autre. Faites une activité de troc en classe… pour le plaisir !
Pour aller plus loin

Activité 6


Crédit photo : Erin Erkun
a. En groupes de quatre, demandez aux apprenants d’observer la photo et invitez-les à discuter de ce qu’ils connaissent de l’art inuit traditionnel et du mode de vie inuit. Par ailleurs, qu’aimeraient-ils rapporter en souvenir de Churchill s’ils visitaient le Musée esquimau ?
Pistes de correction / Corrigés :


  • la chasse

  • la pêche

  • la confection de vêtements en peaux d’animaux (principalement le caribou et le phoque, occasionnellement le loup, le renard arctique et l’ours polaire)

  • la fabrication et l’utilisation du kajaq (kayak traditionnel construit à partir de bois, d’os, de lanières en peau de phoque et de peaux) servant à la chasse

  • la sculpture en pierre de savon, en ivoire ou en os divers

  • la peinture

  • Plus récemment, la joaillerie


Note : Pour plus d’informations, visitez…

http://espace.inuit.free.fr/inuit10.htm (art inuit)

http://www.museevirtuel.ca/Francais/Teacher/inuit_history.html

(histoire des Inuits, art et traditions inuites)
b. En binôme, invitez les apprenants à tester leurs connaissances en matière d’Esquimaux en répondant par vrai ou faux. Retour en grand groupe.
Pistes de correction / Corrigés :
1. Esquimau veut dire « qui mange de la viande crue ». Faux. Selon certains linguistes, il pourrait signifier « parlant une langue étrangère » et non « mangeur de viande crue » ainsi qu'il a été souvent répété.

2. Un baiser esquimau consiste en un frottement réciproque de l’extrémité du nez. Vrai. L'habitude viendrait du risque d'avoir le nez gelé par les températures extrêmes, l'échange des frottements permettant de vérifier que la sensation tactile est toujours présente.

3. Les Inuits vivent dans des iglous. Faux. Les iglous (ou igloos) étaient utilisés comme abris temporaires par les chasseurs durant l'hiver et ont aujourd'hui un usage récréatif plus qu'utilitaire.

4. On peut manger des esquimaux. Vrai. Un esquimau est un bâton recouvert de glace enrobée de chocolat qui se mange comme une sucette. Il a été inventé par Christian K. Nelson aux États-Unis, en 1922.

5. Le terme « inuit » a remplacé le mot « esquimau » au Canada. Vrai.

6. Un malamute est un chien inuit originaire de l’Alaska. Vrai.

7. L’esquimautage est l’action de chasser le phoque. Faux. L'esquimautage désigne l'opération de redresser un kayak chaviré.
Transcription

Au plus profond de la baie d'Hudson, à 1 000 km au nord de Winnipeg, se cache Churchill, « la capitale de l’ours polaire ». Érigée sur la route de migration du gros mammifère blanc, cette petite ville de 1 100 habitants se trouve au cœur d'une nature indomptée. On ne peut y accéder que par train, par avion ou par voie maritime. C’est à Churchill que se trouve le seul port canadien en eau profonde de l’Arctique.

C'est par le fleuve Churchill que les explorateurs anglais sont arrivés au Manitoba. Vestige de cette époque, le Fort Prince-de-Galles est classé lieu historique national du Canada.


1ère intervention – Un gardien de Parcs Canada

« Le fort d’un côté protège contre une attaque, protège la baie d’Hudson contre une attaque française. À partir de Cap Merry, on interdit à un bateau français de venir dans le fleuve et d’attaquer le fort par en arrière. »

Construit par la Compagnie de la Baie d'Hudson au début du XVIIIe siècle, le Fort est aussi l'endroit où l'on pratiquait la traite des fourrures. Après plus d’une dizaine d’années de fouilles archéologiques, le fort révèle les secrets de son passé.

Le fort n'est pas le seul à braver les années à Churchill. Avions et bateau échoué attirent désormais les touristes. C'est le cas du C-46 Miss Piggy, une carcasse d'avion s'étant écrasé en novembre 1979. Aussi, sur la côte, l’épave du MV ITHACA se révèle entièrement une fois la marée redescendue.

À la jonction entre la toundra, la taïga et la forêt de conifères, Churchill, avec son climat subarctique et sa végétation unique, présente des paysages impressionnants. C'est pourquoi de nombreuses expéditions y sont offertes. Les promenades en traîneaux à chiens font partie intégrante de la culture des Premières Nations, présentes sur le territoire depuis plus de 12 000 ans ! Bien qu'on les associe à l’hiver, ces balades se font aussi en été grâce à des traîneaux sur roues tirés par de fougueux chiens nordiques.

Churchill vous invite également à voir la plus imposante population de bélugas accessible au monde ! L'été, ils sont des milliers à venir y migrer. Ainsi, les curieux peuvent s'offrir une escapade en Zodiac où l’on peut voir de près... de très très près même, celui qui, grâce à son chant unique, est aussi surnommé « canari des mers ».


2e intervention – Une jeune femme sur un Zodiac

« Les bélugas aiment la rivière Churchill parce que c’est plus chaud que la baie d’Hudson et c’est mieux pour des bébés et pour manger des poissons. »
Aucun doute, la ville de Churchill est fascinante. Ses paysages, ses reliques, ses habitants, sa faune et son histoire en font un joyau à découvrir pour les visiteurs qui n'ont pas froid aux yeux ! Adeptes de dépaysement, Churchill vous attend !

Fiche réalisée par Sophie Préville

Tous droits réservés – © 2012 TV5 Québec Canada Churchill / Niveau intermédiaire

/14

similaire:

Transcription Pour la transcription, consultez la page 13 iconTranscription Pour la transcription, consultez la page 12

Transcription Pour la transcription, consultez la page 13 iconTranscription Pour la transcription, consultez la page 10

Transcription Pour la transcription, consultez la page 13 iconTranscription Cliquez ici pour accéder à la transcription

Transcription Pour la transcription, consultez la page 13 iconTranscription Cliquez ici pour accéder à la transcription

Transcription Pour la transcription, consultez la page 13 iconTranscription littérale du fichier son
«Écrits», ce qu’apparemment on ne tient pas pour nécessaire à obtenir de m’entendre

Transcription Pour la transcription, consultez la page 13 iconFiches pédagogiques, mode d’emploi
«interview» composée d’activités pour la classe et de la transcription de l’entretien entre l’animateur de l’émission Sébastien Folin...

Transcription Pour la transcription, consultez la page 13 icon8. Transcription de l’entretien p. 16 à 19

Transcription Pour la transcription, consultez la page 13 icon8. Transcription de l’entretien p. 18 à 20

Transcription Pour la transcription, consultez la page 13 icon8. Transcription de l’entretien p. 21 à 24

Transcription Pour la transcription, consultez la page 13 icon8. Transcription de l’entretien p. 14 à 17






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com