Ufr psychologie – sciences de l’education





télécharger 0.52 Mb.
titreUfr psychologie – sciences de l’education
page16/23
date de publication18.05.2017
taille0.52 Mb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > droit > Documentos
1   ...   12   13   14   15   16   17   18   19   ...   23

3.5 ANALYSE DES ENTRETIENS

3.5.1 Présentation


L’ensemble des entretiens a été retranscrit par écrit dans leur intégralité et est présenté en annexe 3.22. Une numérotation des lignes permet au lecteur de retrouver rapidement l’emplacement d’une unité de signification. La parole de l'intervieweur est retranscrite après la lettre « I ». Pour chaque sujet, il est réalisé, un travail de décryptage, d'analyse de la rencontre, avec des éléments du discours, de la communication non verbale, des expressions, des silences... Ce travail d'interprétation des données issues des rencontres est très important, il a cette « fonction heuristique qui enrichit le tâtonnement exploratoire, accroît la propension à la découverte » (Bardin, 2003, p.33). C’est lui qui va permettre de valider ou non l’intérêt des modèles conceptuels présentés pour ce travail de recherche, d’apporter de nouveaux éléments non prévisibles à l’avance, et ainsi permettre d’avancer dans ce travail de problématisation. Après une lecture « flottante » initiale, permettant l’émergence d’impressions, d’orientations, le travail a porté sur une analyse thématique de l’énonciation et des relations par opposition. Revillot (2006, p.157) cite Raymond (1968) qui « souligne que la structuration du récit en opposition est une constante de la production langagière ». La démarche consiste donc à mettre en lumière cette « relation d’opposition entre des signifiants appartenant au système des espaces et de leur pratique et des signifiés symbolisant ces espaces » (Blanchet, 1995, p.247). C’est un véritable travail de découpage répondant à quelques règles méthodologiques. « Celles-ci doivent être : homogènes, exhaustives, exclusives, objectives, adéquates ou pertinentes » (Bardin, 2003, p.40). « L’unité de découpage est l’énoncé, segment de texte comprenant une relation de signification entre un signifiant et un signifié, comme deux entités bifaciales du signe » (Blanchet, 1985, p.248). Dans cette analyse des relations par opposition (Bardin, 2003, p.245), apparaît un troisième terme ou proposition qui permet le passage du signifiant au signifié : « le signifié médiateur explique, justifie, illustre la relation et y tient le rôle d’argument » (Blanchet, 1985, p.249). Chaque énoncé, traité comme relation de signification entre signifiant et signifié, sera ensuite réduit par une sélection de mots clefs «  en vue de la systématisation du corpus des énoncés » (Blanchet, 1985, p.261). Ce type d’analyse, comme méthode des catégories, démarche de type structuraliste, « permet la classification des éléments de significations constitutifs du message. C’est donc une méthode taxinomique » (Bardin, 2003, p.41). Nous nous sommes aussi intéressés à « l’inférence, comme procédure intermédiaire qui permet le passage contrôlé de la description à l’interprétation » (Bardin, 2003, p.43), comme recherche de traces, d’indices, manifestations du phénomène. Des éléments apparaissent et dépassent alors les théories dans une analyse qui se balance « entre les deux pôles de la rigueur de l’objectivité et de la fécondité de la subjectivité » (Bardin, 2003, p.13). Si le choix d’une méthode clinique exploite la dimension qualitative de l’analyse, une certaine forme de quantification d’indices n’est pas exclus, avec un intérêt porté à la fréquence d’occurrences comme éléments pluriels retrouvés chez plusieurs sujets, et peut ainsi servir de « la singularité individuelle pour atteindre le social » (Michelat cité par Bardin, 2003, p.95).

3.5.2 Méthodologie


Il a été choisi de travailler l’analyse de contenu des entretiens en 4 étapes. Celles-ci vont nous permettre d’apporter des éclairages différents de l’objet de recherche.


Etape 1

Catégorisation à partir des modèles

Etape 2

Catégorisation à partir des paroles singulières










Etape 3

Catégorisation à partir des 3 composantes identifiées

Etape 4

Interprétation globale et construction des cas cliniques



Figure 4 : Schéma des 4 étapes de l’analyse de contenu

Chaque étape apportera des éléments de points de vue distincts avec des éléments communs et des éléments spécifiques. Cela peut donner une apparence de redondance à l’ensemble du travail pour ce qui concerne les éléments communs, mais le fait de les retrouver dans des éclairages différenciés renforcera leur importance.

Etape n°1 : Analyse des entretiens, sujet par sujet : la parole d’un sujet vient nourrir les 4 modèles retenus et permet d’identifier des éléments singuliers hors modèles convoqués

Travail de catégorisation de la parole singulière par classement des unités de signification avec les critères et indicateurs des différents modèles et hors modèles

SUJET X



















Motivation

Résilience

Coping

Auto-évaluation

Singularités hors modèles convoqués

Figure 5 : Schéma conceptuel de catégorisation de chaque parole singulière en lien avec les modèles conceptuels et hors modèles

Etape n°2 : Analyse des entretiens à partir de chaque modèle conceptuel : les paroles des 11 sujets viennent nourrir un modèle

Travail de catégorisation de la parole singulière des 11 interviewés par classement des unités de signification avec les critères et indicateurs de chaque modèle

Exemple : Modèle conceptuel de la motivation


































Sujet 1

Sujet 2

Sujet 3

Sujet 4

Sujet 5

Sujet 6

Sujet 7

Sujet 8

Sujet 9

Sujet 10

Sujet 11

Figure 6 : Schéma conceptuel de catégorisation de toutes les paroles singulières en lien avec chaque modèle conceptuel
Etape n°3 : Analyse à partir du tressage des différents modèles conceptuels (chapitre 2.6) et mise en lien des unités de significations individuelles. Soit la :

        • Composante individuelle

        • Composante sociale

        • Composante comportementale dynamique

Chacune de ces 3 composantes est construite d’un côté par les 4 modèles conceptuels et de l’autre côté par l’apport des discours singuliers des 11 interviewés.

Motivation

Résilience

Coping

Auto-évaluation






































Composante individuelle


Composante sociale

Composante comportementale dynamique





































Sujets 1 à 11

Figure 7 : Schéma conceptuel de catégorisation des paroles singulières en liens avec les trois composantes issues du tressage des différents modèles conceptuels.
Etape n°4 : Interprétation globale de l’ensemble des 3ères étapes et construction de « cas cliniques »

Une interprétation globale des trois premières étapes est présentée ici. C’est un essai de tissage des liens entre les résultats des différents éclairages proposés. Cela permettra ensuite d'élaborer la construction de cas clinique à partir des indices, signes, repérés dans l'ensemble de la démarche d'analyse de contenu des entretiens.
1   ...   12   13   14   15   16   17   18   19   ...   23

similaire:

Ufr psychologie – sciences de l’education iconCalendrier universitaire 77 Services utiles 79 Informations pratiques...

Ufr psychologie – sciences de l’education iconCalendrier universitaire 75 Services utiles 77 Informations pratiques...

Ufr psychologie – sciences de l’education iconCalendrier universitaire 80 Services utiles 82 Informations pratiques...

Ufr psychologie – sciences de l’education iconThèse de sciences de l’éducation

Ufr psychologie – sciences de l’education iconThèse de doctorat (N. R) en Sciences de l’Education

Ufr psychologie – sciences de l’education iconHistoire Géographie Education civique Sciences et technologie

Ufr psychologie – sciences de l’education iconDes modalités d’admission différentes selon les types de licence
«sensibles» Ex : droit, économie-gestion, staps, sciences de la vie, psychologie, sociologie, aes, lea anglais-espagnol; arts du...

Ufr psychologie – sciences de l’education iconCours : Introduction à la psychologie clinique
«Psychologie clinique» évoque autant une méthode qu'un domaine qui se confond pour une part avec celui de la psychopathologie (=...

Ufr psychologie – sciences de l’education iconCours du 24/01/2012
«grand papa». Elle avait beaucoup changé sous l’influence de Max Weber. Elle intègre les autres domaines de l’histoire, la psychologie,...

Ufr psychologie – sciences de l’education iconCréation et essor de l’Institut Havrais de Sociologie économique...
...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com