Ufr psychologie – sciences de l’education





télécharger 0.52 Mb.
titreUfr psychologie – sciences de l’education
page3/23
date de publication18.05.2017
taille0.52 Mb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > droit > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   23

1 PREMIERE PARTIE

1.1 INTRODUCTION A LA PROBLEMATIQUE

1.1.1 Approche exploratoire


C'est sur la base d'une rupture épistémologique développée par Gaston Bachelard, que nous allons, dans une posture d’ouverture, recueillir les points de vue d'autres praticiens. Ce premier travail de distanciation de l’expérience antérieure, semble indispensable pour garantir la qualité scientifique du travail. Cette recherche se présente donc comme «  un processus de découverte, une aventure intellectuelle qui se réalise dans un contexte concret et, pour une large part, imprévisible » (Quivy, 2006, p.21).

1.1.2 Entretiens exploratoires


Ces entretiens semi directifs ont été réalisés auprès de six professionnels en décembre 2006. Ils ont été choisis dans les champs sanitaire et social au regard de fonctions exercées différentes, et avec une durée d'expérience suffisante qui permette l'expression d'éléments intéressants. En effet l'ouverture à l'inconnu, à d'autres possibles, amène à rencontrer indifféremment ces professionnels, les douleurs chroniques pouvant être physiques, psychologiques, mais comportant aussi souvent une dimension sociale. C'est une richesse de réaliser ces rencontres, ces contacts humains avec des pairs. Ils sont des témoins privilégiés de par leurs expériences professionnelles, leurs actions, leurs responsabilités. Ces entretiens sont répartis entre 3 hommes et 3 femmes avec 4 représentants du champ sanitaire (1 médecin, 2 infirmières, 1 psychologue) et 2 du champ social avec un formateur dans chaque champ. La moyenne des expériences professionnelles est de 24,5 années, et la durée moyenne des entretiens  de 35 minutes avec un enregistrement numérique pour chacun d’entre eux.

Les personnes rencontrées en entretien sont (dans l’ordre de réalisation)


appellation

sexe

Champ sanitaire ou social (prédominant)

Fonctions exercées

Durée d’expérience totale

Madame I

F

sanitaire

Infirmière en psychiatrie en établissement PSPH5

20 ans

Monsieur E

M

social

Educateur puis

Formateur en centre de formation des apprentis

33 ans

Madame P

F

sanitaire

Psychologue en unité de soins palliatifs

17 ans

Monsieur D

M

social

Retraité, ancien directeur de centres médico-sociaux (jeunes « délinquants »)

40 ans

Monsieur M

M

sanitaire

Médecin hospitalier spécialiste en gastro-entérologie

16 ans

Madame F

F

sanitaire

Infirmière puis cadre de santé d’unité d’hospitalisation et maintenant Formateur en IFSI6

21 ans

Tableau 1 : Entretiens exploratoires

La question inaugurale qui a été posée à ces praticiens :

  1. Au regard de votre expérience professionnelle, pour des patients (ou jeunes, enfants…) qui vivent des évènements de santé et/ou sociaux assez graves, pouvez-vous me parler de leur prise en charge?

Autres questions posées si non abordées spontanément :

  1. Dans une démarche sociale ou de soins (infirmière, médicale ou de prise en charge selon l’interlocuteur), quelle actions sont mises en place ?

  2. Quelle est la place du patient (du jeune…) dans cette prise en charge ?

  3. Quelle est la place pour ses attentes ?

  4. Quelle est la place pour le soignant (l’éducateur…)?

  5. Quelle est la place pour ses attentes ?

  6. Quelle sont les références pratiques et théoriques utilisées ?

  7. Qu’évoque pour vous : l’accompagnement ?, la motivation ?, la résilience ?, l’altérité ?, la relation d’aide ?

  8. Dans cette prise en charge, un référent professionnel a-t-il sa place ?

  9. Et l’humour a-t-il sa place ?

  10. Souhaitez-vous rajouter quelque chose ?


Les éléments identifiés en rapport avec notre questionnement sont donc proposés à l'interrogation lors de ces entretiens, pour confirmer ou non l’intérêt des axes théoriques  (motivation/résilience/coping/auto-évaluation) et laisser des possibilités de découvertes d’autres directions de recherche. Le déroulement des entretiens sur la base de cette grille est resté proche de la méthodologie d'entretien clinique. Toutes les questions n'ont pas été posées, priorité a été laissée à l'expression de la parole singulière des interviewés. Les entretiens ont été réalisés dans un environnement et contexte adéquat (domicile, bureau ,..). Une analyse de contenu de ces six entretiens a été réalisée. Pour cela, ils ont été écoutés, ré écoutés les uns après les autres, des idées ont été notées, les contradictions mises en évidence, les divergences de points de vue réfléchies. Cette « analyse de contenu a donc une fonction essentiellement heuristique, c'est-à-dire qui sert à la découverte d'idées et de pistes de travail » (Quivy, 2006, p.67). Elle est présentée synthétiquement en annexe n°1.1.

Les éléments principaux à retenir sont :

-La dimension globale de l'être humain: avec la place de son histoire, de sa souffrance.

-L’altérité : c'est le patient qui donne une dimension importante à sa maladie. La dimension singulière de celle-ci doit être intégrée à la prise en charge institutionnelle avec une démarche plurielle. Le patient est acteur principal, notamment dans l'échange avec le soignant. Le patient douloureux est unique, différent, singulier, c'est l'autre. « On n'est pas propriétaire de l'autre ».

-Distance soignant-soigné : « être très près de l'autre et en même temps en distance ».

-Liens avec les références théoriques : La notion de motivation est imagée avec les mots « énergie », « guerrier ». Mais se pose cette question : le patient qui n’est pas motivé, qui veut « se laisser aller », notamment dans des cas de cancer, est-il libre de son choix ? ou bien son entourage familial et soignant ne l’incite-t-il pas à « se battre et à consommer beaucoup d’énergie » ? Peu d’éléments retrouvés sont à relier aux autres modèles.

-Dimension psychologique : Monsieur M. insiste sur la notion d'espoir, il faut toujours laisser un échappatoire, il ne faut jamais présenter la situation comme un cauchemar.

L'interprétation qui peut être fait de ces 6 entretiens place le sujet comme un être singulier, au parcours, à l'histoire unique. C'est cela le message principal que renvoient ses six professionnels, « nous intéresser à l’altérité de l’autre ». Dans la suite de la recherche, cela guidera le choix d’une méthode et d’un dispositif.

Quelle est la place de cette singularité du patient douloureux chronique ?

1.1.3 Evolution du questionnement


Il semble donc que chaque individu ait une réserve de potentialités pour faire face aux événements de la vie. Certains y puisent de l'énergie et d'autres,  non.

Dans son travail auprès de patients douloureux chroniques, le soignant peut-il connaître cette réserve ? Peut-il la mobiliser ? Peut-il accompagner la personne soignée pour cette connaissance et cette mobilisation ?

Dans cette approche notre questionnement évolue :

Dans une prise en charge d’un sujet « douloureux chronique », comment un soignant peut-il l’aider à mobiliser ses potentialités individuelles ?

Comment évaluer la motivation, les potentialités et les stratégies que peut mettre en œuvre ce patient dans sa participation à la prise en charge de sa douleur ?

Pour nourrir ce questionnement, voici l’apport de plusieurs modèles conceptuels.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   23

similaire:

Ufr psychologie – sciences de l’education iconCalendrier universitaire 77 Services utiles 79 Informations pratiques...

Ufr psychologie – sciences de l’education iconCalendrier universitaire 75 Services utiles 77 Informations pratiques...

Ufr psychologie – sciences de l’education iconCalendrier universitaire 80 Services utiles 82 Informations pratiques...

Ufr psychologie – sciences de l’education iconThèse de sciences de l’éducation

Ufr psychologie – sciences de l’education iconThèse de doctorat (N. R) en Sciences de l’Education

Ufr psychologie – sciences de l’education iconHistoire Géographie Education civique Sciences et technologie

Ufr psychologie – sciences de l’education iconDes modalités d’admission différentes selon les types de licence
«sensibles» Ex : droit, économie-gestion, staps, sciences de la vie, psychologie, sociologie, aes, lea anglais-espagnol; arts du...

Ufr psychologie – sciences de l’education iconCours : Introduction à la psychologie clinique
«Psychologie clinique» évoque autant une méthode qu'un domaine qui se confond pour une part avec celui de la psychopathologie (=...

Ufr psychologie – sciences de l’education iconCours du 24/01/2012
«grand papa». Elle avait beaucoup changé sous l’influence de Max Weber. Elle intègre les autres domaines de l’histoire, la psychologie,...

Ufr psychologie – sciences de l’education iconCréation et essor de l’Institut Havrais de Sociologie économique...
...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com