Une héritière convoitéE : marie de bourgogne





télécharger 10.19 Kb.
titreUne héritière convoitéE : marie de bourgogne
date de publication19.05.2017
taille10.19 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > droit > Documentos
UNE HÉRITIÈRE CONVOITÉE : MARIE DE BOURGOGNE.

La nature a horreur du vide selon un dicton populaire. Et la jeune Marie de Bourgogne, elle atteint ses vingt ans peu de temps après la mort de Charles le Téméraire, son père, allait durement pouvoir vérifier cet adage. En janvier 1477, à la mort de son père devant les murailles de Nancy, Louis XI, roi de France, incorpore le duché de Bourgogne à son royaume. Il envahit également la Franche Comté, territoire d’Empire et s’apprête à s’emparer du Hainaut , du Namurois et de la Flandre.

Simultanément Marie a du faire face à des révoltes populaires aux Pays-Bas. La révolution éclatait à Gand ou des États Généraux se sont réunis, tenant en otage la jeune duchesse jusqu’à ce qu’elle accepte de signer une Charte démocratique applicable à l’ensemble de ses territoires. Cette Charte appelée « Grand privilèges des Pays-Bas».

Ce texte, qui est en fait le premier document dans l’Histoire des Pays-Bas à encadrer le droit du souverain, était basé sur les moyens suivants :

  • La suppression de toutes les institutions centralisatrices mises sur pieds par les ducs de Bourgogne;

  • La remise en vigueur de tous les anciens droits, privilèges, coutumes et usages des provinces, des villes et des métiers;

  • L’octroi aux États provinciaux du droit de réunion spontanée;

  • La soumission, par le pouvoir ducal aux États Généraux des déclarations de guerre et des autres actes importants;

  • La création d’un collège supérieur de surveillance, le Grand Conseil, composé de représentants de tous les États de la Maison de Bourgogne.

  • L’emploi de la langue flamande comme langue officielle sur tous les territoires de la duchesse.

Cette Charte constitue le document le plus libéral jamais adopté dans l’ensemble du monde de l’époque. L’on peut aujourd’hui dire que le Grand Privilège accordé par Marie de Bourgogne est un des actes fondateurs des premières libertés qui sont codifiées dans un texte signé par un souverain. Seul la Magna Carta de 1215, signée par le roi d’Angleterre Jean sans Terres, avait aussi établis les droits, amis uniquement ceux de la noblesse alors que le Grand Privilège touchait surtout la bourgeoisie nouvelle qui s’était bâtie autour du commerce dans les Flandres et les Pays-Bas.

On retrouve dans le Grand Privilège des principes généraux comme le droit des Parlements contre le monarque ainsi que le droit à la résistance passive de tout citoyen contre les abus du pouvoir.

L’ÉCONOMIE ET LA CULTURE À L’ÉPOQUE DE MARIE DE BOURGOGNE.

L’adoption de cette Charte à Gand, traduit bien la puissance de cette ville au niveau économique.

 La Bourgogne rayonne intellectuellement, artistiquement et économiquement. La protection des ducs a permis la construction de nombreux monastères. Les moines de Cluny, ceux de Cîteaux avec son charismatique abbé Bernard de Clairvaux Bernard font, par leurs actions spirituelles, politiques et ecclésiastiques, entendre leurs voix à travers toute l’Europe. Le développement de la vigne prend de plus en plus d’ampleur et les grandes foires de villes comme Autun, Dijon ou Troyes sont devenues de grands centres d’échange de produits. Au nord, dans les Pays-Bas, la puissance de cités comme Gand, pour tout ce qui touche aux draps et draperies, Anvers pour son port et sa joaillerie ou Bruxelles pour sa vie artistique, s’inscrit dans la vitalité économique de ce duché rassemblé comme un patchwork de cultures et d’États. A vrai dire, et selon tous les écrits de cette époque, le couloir entre Amsterdam, l’actuelle Belgique et la Bourgogne est un des plus riches d’Europe.

LA FIN DE LA BOURGOGNE ET DES PAYS-BAS UNIS.

Sous les attaques de Louis XI, ce roi de France qui va rester dans l’Histoire pour avoir élargi les frontières de son royaume vers l’est, Marie de Bourgogne doit absolument lier une alliance avec le Saint Empire Romain Germanique afin de protéger les états qu’il lui reste. Son mariage avec un Habsbourg a calmé les ardeurs guerrières du roi Louis XI. Il renonçait à l’Artois et n’établissait sa suzeraineté – lointaine d’ailleurs – sur la Bourgogne et reconnaissait l’appartenance de la Franche-Comté au Saint Empire Romain Germanique.

Celle qui était qualifiée d’être « la plus grande héritière de la chrétienté» doit absolument trouver un époux afin de protéger les territoires qui lui restent. Elle épouse donc le 18 août 1477 Maximilien d’Autriche qui sera bientôt couronné empereur sous le nom de Maximilien Ier de Habsbourg, grand père du futur Charles Quint qui ne cessera de réclamer le retour du duché de Bourgogne au sein de l’Empire..

Marie mourut d’une chute de cheval lors d’une chasse, le 27 mars 1482. Elle laissait pour sa descendance trois enfants, dont deux survécurent : Philippe , qui au nom de son épouse prendrait le titre de Roi de Castille, et Margaret qui devint Régente des Pays-Bas.



NB : la ligne en pointillés rouges divise les provinces entre celles qui, à l’Est, font partie du Saint Empire romain Germanique et, à l’Ouest celles qui relèvent de la suzeraineté de la couronne française.

similaire:

Une héritière convoitéE : marie de bourgogne iconBibliographie sélective
«Les dons patriotiques en Bourgogne et en Franche-Comté (octobre 1789-juin1791)» in Études de finances publiques : mélanges en l'honneur...

Une héritière convoitéE : marie de bourgogne iconLa guerre des deux Bourgogne et l’intervention de Saint Bernard provoquent...
«Sancti Jorii Dugnensis», soit Saint-Jorioz du (mandement) de Duingt, le suggèrent, et les suivants paraissent semblables : «Sancte...

Une héritière convoitéE : marie de bourgogne iconLa conquête française de la bourgogne et la naissance des provinces unies

Une héritière convoitéE : marie de bourgogne iconManuel de Simone Deléani et Jean-Marie Vermander
«fragment» d’une totalité absente. Une forme littéraire nouvelle s’invente, – critique, en ce qu’elle met en crise l’idée romantique...

Une héritière convoitéE : marie de bourgogne iconAdresse e-mail
«L’habit fait-il le moine?», La cour où l’on «s’harnachoit d’orfaverie» : les commandes de Philippe le Bon, duc de Bourgogne. (à...

Une héritière convoitéE : marie de bourgogne iconAu coeur de la Bourgogne du Sud, sur la Route des vins et des vacances,...

Une héritière convoitéE : marie de bourgogne iconMémoires de Joinville au XIX
«manuscrit de Bruxelles», passée dans la collection des ducs de Bourgogne après la dispersion de la librairie royale française durant...

Une héritière convoitéE : marie de bourgogne iconAdresser directement à Marie-Françoise marein marein marie
«La vie n'est pas un songe. Théorie et pratique chez Guillaume de Lorris», Contemporary Readings of Medieval Literature, éd. Guy...

Une héritière convoitéE : marie de bourgogne iconHistoire des arts
«jardin secret» ? les secrets sont lourds à porter, effroyables par leurs conséquences (voir : le secret de Félix et Marie par rapport...

Une héritière convoitéE : marie de bourgogne iconMa mère m'épuise/ Hubert Ben Kemoun. Hachette, 2002. 121 p. (Le Livre de Poche Jeunesse)
«bénéfique». Arriver pendant les vacances de la Toussaint dans un petit village normand, ce n'est pas facile, surtout pour Marie,...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com