La chanson est utilisée comme moyen pour analyser l’histoire. (du XIX au XX 1950)





télécharger 26.97 Kb.
titreLa chanson est utilisée comme moyen pour analyser l’histoire. (du XIX au XX 1950)
date de publication20.05.2017
taille26.97 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > droit > Documentos
Chanson française  
 



Introduction 
 
La chanson est utilisée comme moyen pour analyser l’histoire. (du XIX au XX 1950)
Photocopie 1 : la chanson est une œuvre d’art.
Importance du parolier à on devait avoir un diplôme avant de la sacem
1095, chant du Comte de Poitier è la chanson est lié au contexte et aux évènements de la société. C’est fait pour informer comme les marionnettes.
Scapes : terme anglais, désigne un fond un paysage englobant, un panorama. Idée de panorama lié à l’ethnie.
1)  Ethnoscapes : immigrés, touristes, travailleurs saisonniers, personne en déplacement constant.
2)  Financescapes : économie, finances envoyé à l’étranger.
3)  Idéoscapes : idéologie, modes genres ♫caux.
4)  Médiascapes : TV, diffusion large de l’info, même info sur toute la planète.
5)  Technoscapes : technologie globale, qui permet la diffusion sur toute la planète, les transports, le téléphone,…
è MONDIALISATION
3)4) et5) on une origine en France qui par la chanson travers les peuples et le temps. Via la chanson on fait passer des Idéaux.

I.     La marseillaise 
 
Toute la chanson française commence à Paris (précisément à Montmartre)
1967 « all we need his love » the Beatles diffusé sur mondovision (emission genre Eurovision). Débute sur la Marseillais è hymne du pays ennemi.
Vision de Casablanca: extrait: des soldats allemands chant l’hymne allemand, les autre entonne la marseillaise plus fort, comme un provocation.
1792 création de la marseillaise. Elle offre un message précis sur les droits de l’homme, les frontières nationales, un idéal. Elle aurait du porter le nom de « chant de guerre pour l’armée du Rhin » pour la mobilisation des troupes contre l’Autriche. Ecrite par Claude Rouget de Lisle. Un bataillon part de Montpelier et passe par Marseille. Ils chantent pendant tout le trajet. Arrivé à paris on ne remarque que les marseillais avec leur grande gueule è les gens du sud sont tous de marseillais è on vas appeler leur chant la Marseillaise.
1879 : devient l’hymne national.
Entre temps on s’est amusé à mettre d’autres paroles sur la Marseillaise
à Gainsbourg à fait une version reggae de la Marseillaise à gros scandale !
La France crée des chansons, et les autres pays les adaptent.

II.     L’international 

 
1920, création de ce chant.
Antoine Gallet : Hôte, tient une auberge, poète boucher. Ouvre une taverne Rue Buci « le caveau » à y est née la société du caveau qui se réunie 2X par moi, on y chant, on y boit, on y mange,…
Aristide Bruant en fait parti. Il est le 1er « chansonnier moderne ». c’est l’inventeur de la chanson d’auteur.
Mais on doit fermer ce lieu. Gallet sort une chanson : la boulangère. Il est l’un de premier chansonnier. Le caveau rouvres et retrouve un peu de sa notoriété dans Paris grâce à une chanson Ah ça ira en 1790 écoute d’une des versions de 19+90 adapté par Edith Piaf.
Pierre Jean de Bérenger : 1er artiste qui injecte dans la chanson l’idée de contestation (il allait au Caveau lui aussi). Ecrite le Roi d’Yvetot. Bérenger est devenu député.
L’international au début était sur ma ♫ de la marseillaise. Ecrit par Eugène Pottier (1816-1887). Il écrit aussi le temps des cerises.
1851 création de la SACEM. 1860 ouverture de l’alcazar à Marseille.
1881 : ouverture du chat noir.
Paris, ville lumière de la belle époque, capitale du XIXème siècle. è Goguettes, cabarets, revus, music-hall, variété, café chantant,…
Edgar Degas est un peintre qui à fait des tableaux qui représentent l’art populairs le café concert aux ambassadeurs(1866-67), l’orchestre(1868-69) à époque de grand changement dans l’art, les mœurs.
Henri Toulouse –Lautrec (1864-1901) peint les scènes du Moulin rouge.
Bruant et Paulu créent le Chat noir. Bruant s’inspire de François Villon à utilisent l’argot.

III.     Les premières Diva : 
 
Theresa (1837-1913) : le Yodle, thème « osé », « campagnard », chanson plutôt populaire.
Yvette Guilbert (1867-1944) : très bonne diction, introduit le théâtre dans la chanson, influence Barbara et piaf. 
1927 : « le chanteur de Jazz » début du cinéma parlant. Mistinguett commence le cinéma. Elle est danseuse de music-hall, elle est sur la grande scène du business. C’est elle qui crée le personnage de Maurice chevalier (chapeau, sourire nœud pap,…)

IV.     Maurice Chevalier (1888-1972) 
 
Il est l’ambassadeur de la France dans le cinéma américain car le cinéma véhicule une certaine image. Chevalier est le petit ami de Mistinguett.
Il va à Broadway présente « Dédé » un spectacle. Il rencontre Gershwin.
Il retourne s’installer en France libre mais il doit se cacher car les résistants veulent le zigouiller. Louis Aragon le protège. Il continue ses représentations de chanteurs et comédien. Il importe le modèle américain en France.

V.     Damia (Marie Louise Damia)(1892-1978) 

« la grande Dame de la chanson » « la grande tragédienne de la chanson » elle crée le récital è l’artiste sur scène + orchestre derrière le rideau baissé, jeu de lumière (poursuite sur le visage, en entier,…), les vêtement sobre. On sort complètement de l’ambiance café chantant à optique de spectacle moderne. « j’ai l’cafard » (1930)

VI.     Jacques Canetti (1909-1997) 
 
Un autre de l’invention de la chanson française. Il investi dans un bar pour le relever et en fait le temple de la chanson français. Il à beaucoup voyagé. Il part à Alger s’occuper d’une radio de la France libre. Il y programme P.J Villard, Christian Velbert, Georges Bernardet à 3 chansonniers. Pour rappeler « les 3 ânes », un théâtre local, il ouvre à Paris  « les 3 baudets » dans lequel se produit Henri Salvador, Jean Roger Caussimon Yves Montand. On y chante, fait des sketches, de la poésie. On incluse la poésie dans la chanson.

VII.     Charles Trenet « le fou chantant » 
 
Pour lui-même les chansons les + banal on une métrique très rigoureuse.il suit les influences de Cocteau, Gershwin, Fritzlang, chevalier, Johny Hess. Il intègre le jazz dans ces chansons. Et elles ne sont pas banales. C’est le 1er chansonnier moderne du XIX. Il intègre à ses chansons l’idée de chanson légère, d’optimisme faux, d’hypocrisie. Auteur de 1000 chanson, et + de 10 000 000 de disque vendu.
Edith Piaf (1916-1963)
Fille du peuple. On distingue difficilement l’artiste de l’œuvre. « Mon légionnair » Marie Dubas : une des 1ères à utiliser le micro.
La fin des années 30’ : passe du statut de chanteur/danseur à chanteur/acteur.
Yves Montand  est un acteur qui q du succès au USA « les feuilles mortes » (1946) cette chanson est reprise de nombreuse fois et on la retrouve dans le filme les portes de la nuit par Carné. Filme qui a eu peu de succès. La chanson doit atteindre les masses. 600 interprétations ≠.
« la chanson de Prévert » de Gainsbourg (1961) qui parle d’une chanson.
Boris Vian (1920-1959) « le déserteur ». En + de sa carrière d’auteur, c’est un homme de jazz (trompettiste) et un grand artiste du langage.

VIII.     Sur la rive gauche : 
 
·         Mélancolique : texte raffiné et recherché
·         Anticonformiste : influence jazz et des chansons du XIX
·         Existentialistes : chanson de la rue et poésie
·         La scène est essentielle
·         Présence des caves de la rive gauche de la seine St germain des prés.
·         Juliette gréco (1927) est existentialiste joue le rôle médiateur des 3 chansonniers
La chanson d’auteur (1939-1958)



  • Fin du trinôme auteur-compositeur-interprète. Une seule personne le chansonnier.

  • La ♫ est essentielle (piano guitare accompagne)

  • Retour à des petits lieux comme les caves de st germain des près.


Mouloudji (1922-1994)
Il incarne le côté existentialiste de la rive gauche chante contre la guerre.


IX.     Georges Brassens (1921-1981) 

 
Il s’inspire de Félix Leclerc, un québécois inconnu qui chante à paris avec juste une guitare. Brassens utilise guitare voix contrebasse et parfois une autre guitare. Forme couplet refrain pas de place pour la ♫ instrumentale. Il défend ceux que la société rejette et critique cette société. Il commence en 1952 et passe en 1954 à l’Olympia. Jamais ou rarement diffusé à la radio. Présence scénique très forte. Il était pianiste au début.

X.     Jacques Brel (1929-1978) 
 
Belge à paris où il commence sa vie d’artiste. Fils d’un bourgeois, ainé, on compte sur lui pour l’usine familiale. Brel commence à travailler dans l’entreprise familiale. A 21ans il se marie à 3 filles. Sa vie familiale et professionnelle ne lui convient pas. 1er exploit à la guitare à Bruxelles. Il se tire à paris pour vivre de sa ♫. Il réalise aussi des filmes. C’est un artiste. Il tenait la scène très physiquement, il maigrissait à chaque concert. Il y avait beaucoup de poésie dans ses paroles. Il divorce de sa femme. De par sa passion et sa poésie, il est très proche de Piaf. Sa vie humaine est indissociable de sa vie d’artiste.
« Amsterdam » même ø ♫ les vers sont rythmé et ♫caux. Brel est un grand observateur de la société et de ses mœurs (« ces gens là », « les bourgeois », « les bonbons », « Vesoul ») en 1953, la presse parisienne rejet Brel mais il insiste. 3 personnes sont importante : « jojo » Georges Pasquier son chauffeur et 2 pianistes François Raubert l’arrangeur, et Gérard Jouanest. Il écrit environs 196 chansons de grand niveau. « ne me quitte pas » est reprise par d’autre Dalida, Sinatra,…. « Le talent ce n’est que l’envie de faire quelque chose, tout le reste n’est que sueur, travail, discipline »  « l’home de la mancha est mis en ♫ avec Brel.
Brel est un boulimique sentimentale. ≠ à Piaf qui l’a comblé avec la drogue, lui n’a pas comblé.


XI.     Serge Gainsbourg (1928-1991) 
 
Juif d’origine russe, son père est concertiste dans un piano bar. Grande velléité artistique, très élégant, maniéré, mais des chansons très sombres. Sa 1ère parution est en 1963 au théâtre des Capucin. C’est un cynique antipathique, passion pour les femmes, la cigarette, l’alcool. Seul chansonnier français à avoir traversé tout les genres ♫caux. Un grand innovateur passionné de Django et de piano.
Gainsbourg à une ↑ notoriété car il est +++ invité à la TV. Il est auteur et écrit aussi pour d’autres surtouts pour les femmes et il les offres France Galle, Petula Clark, Brigitte Bardeau…
Ecoute je t’aime moi non plus.
1958 « du chant à la une », 1959 « serge Gainsbourg n°2 », « l’étonnant serge Gainsbourg », « Percussion » où il fait de la world ♫. « confidentor » ou il se fout de la gueule des yé yé  mutation de gains, basse guitare elect, voix.<== albums.

Chanson Française séance 2
objectif cours : définir. + notions philo + individualités des musiciens. Mouvelent en particulier.
ADORNO" Figures sonores", Ecrits musicaux I
Ecole de philosophie allemande issue de le contrephilosophie anti-extrême droite, réactualisation de KANT, HEGEL. Adorno spécialisé dans la musique. 
Idées sur la Sociologie de la Musique” 
Vision radicale, bonne/vérité v/s fausse, mauvaise mensongère. Vision manichéenne. Grande opposition Schoenberg/Stravinski. “Donner une idée de la sociologie de la musique signifierait par rapport aux pratriques scientifiques répandues, en délimiter le domaine, le diviser en champs, rendre compte des progrès de la recherche, mettre en système, “sociologie de “ parmi tous les autres secteurs à regrouper dans un même ensemble frame of references . La société qui se répète dans chaque individu, chaque groupe social : on ne peut pas avoir une forme de généralisation en partant d'un point singulier. Plus fructueux de présenter des modèles de connaissances plutôt que vue générale du domaine et de ses méthodes. Méthode pas rigide et invariante : doit se modifier par rapport à l'objet. Adapter méthode à l'objet.
Distinction possibles des sphères production/reproduction/diffusion : produit social
double rapport intérieur/extérieur avec lobjet
une sociologie de la musique répondant à cette intention, entretient avec son objet un double rapport
positon et fonction que la mlusique prend sont différentes selon ce pdv. Sphère de production consommation : relation extérizeure avec l'objet. Dimension émotionelle, matérielle qui n'existait pas que le consommateur donne. Hétéronomie. Moment différent, distance qui se crée quand on est devant la musique, moment M , et du coup la signification est différente. Distance entre compositeur auditeurs. Comprendre la distance qui nous sépare CONTEXTUALISER. (ext) Se mettre à la place du compositeur, comprendre ses intentions de l'intérieur, de l'extérieur.
MARICOURT La parole en chantant
« Variété sans variété » distinguer chanson française et variété.
Variété peut endosser mille qualificatifs sauf « contestataire » : idée de l'air du temps, sans conséquence, large public, assentiment, commerce.
Adhésion des auditeurs. Prendre le train en marche pas de progressisme. Renseignement sur la société. OUTIL SOCIOLOGIQUE :p
Conservatisme ! Hé oui !
Absence d'individualité 
Extérieur > intérieur

Caractéristique inhérente : engagement politique : idée du rendre compte, 

NOUGARO Paris Mai
Séance 3
Importance de l'accent dans l' écriture « Toulouseuh », une syllabe en plus. 
Poursuivre la réflexion avec André MINVIELLE
Analyser chanson, rapport texte/musique, musicalité propre des mots.
Singularités de la langue française. 
CALVET Chanson et société, Gallimard, 1981
« Les mots et les notes »
Une expression toute faite ; poète chante joies et peines . Alors qu'il les écrits... mais mots portés portés à l'origine chant. Poésie lyrique :chant.
Séparation des deux genres apparaît au fil du temps. 
XVI Ronsard publie supplément musical
Tendance à juger la chanson en terme de poésie, à voir d'abord en elle le texte.
Soit chanson n'a pas d'intérêt mais on sauve le texte car poétique. Soit chanson mérite attention mais se réduit à son texte. Spécificité pluralité rencontre voix instruments orchestre, rythmes , mélodie... Sens commun ramène trop souvent la chanson à un simple texte.
Rappel linguistique : toutes les langues du monde : forme consiste en une succession de sons que l'on doit différencier : faits articulatoires. Trois procédés : opposition : longueur/accents/tons.
Hypothèses : rencontre musique langue : musique ne va pas contre la langue, conflits potentiels musique texte rares. Absence de conflits pour ce qui concerne accents toniques /musique : ex : slogans des manifs. Musique inféodée aux accents, don cela reste compréhensible
Locuteur trouve un moyen terme entre sa compétence linguistique et rythmique
2 . effet de sens le + courant est la mise en valeur de la rime
les rythmes modifient néanmoins la langue, des « e » muets peuvent devenir toniques (ex « toulouseuh » accent, singularité du territoire)



  1. rencontre musique langue, caractéristiques duratives rythmiques te mélodiques de la musique jouent parfois un rôle sémantique : figuralisme, (madrigal?) faire figurer« la langue chantée pas la langue parlée, effets de la mélodie sur le message linguistique sont divers, ne concernant que la forme ou jouant un rôle sémantique, mais ils sont déterminants » aspect linguistique du texte, interaction linguistique de la musique. « Linguissiser ». Rencontre véritable entre texte et musique, comprendre comment cette rencontre s'effectue analogie de composition par rapport au message (sémantique) mais aussi par rapport à un accent, construction rythmique, prosodie. Double rencontre.



Tendance à croire que la langue française n'a pas d'accents chantants type espagnol italien etc..
Vivier du sud ouest : accent !
Texte écrit en fonction du parlé. 
FLEISCHER L'accent, une langue fantôme. Seuil, 2005
*à propos de la langue parlé
Deux syllabes suffisent, même une et la prononciation d 'un seul mot : révéler présence d'une autre langue, spectre d'une langue, superposée à celle que l'on entend au premier.
Accent pas trait caractéristique d'un individu mais d'une communauté, localité.
Accent écart à majorité, proximité d'une minorité. 
Accent : dépôt, hors champ qui reste ouvert dans les coulisses de la parole. 
ECOUTE Roc arolo (la mère d'un de ses amis rock et coca : « roc arolo »)
allitérations 
répétitions de syllabes « papa papous pépé ronronne flonflon tonton pompon... » sonorité de langue. Travail sur l'accent tonique.Sons déformés par l'accent. « On », « en », « e » silencieux.
Presque du scat. (improvisation vocale). Rapport avec Nougaro, mise en français du jazz ! Incorporer jazz dans langue française. Ici MINVIELLE va plus loin, va chercher scat pour écrire texte français dessus. NOUGARO faire de la musique USA comme si elle venait de la France, importe. MINVIELLE rencontre Bernard LUBAT jazzman mais a aussi accompagné NOUGARO, tous deux, rapport avec région (occitanie). MINVIELLE part déjà d'une base (matériel musical) posé(e) par NOUGARO. Comment ce concept s'est transmis d'un artiste à un autre. Musique de mesclun, amalgame ou alors, faire le même trajet à l'envers, jazz scat déjà ramenés par NOUGARO, du coupo lui, au lieu de s'éloigner de la France, ramène cet univers au terroir. Ne cite pas le jazz mais revient aux racines. Musette.
/!\ -Caf'-conc' (Parisien) n'est pas la Musette. 
- Bal Musette : idée de la danse. De plus, répertoire national, pas seulement parisien, mais, chaque région a sa spécificité. 
MINVIELLE retourne vers le bal musette, se penche sur la façon dont les différents accents ont pu influencer la musique populaire.
ECOUTE C'est non (collaboration NOUGARO/MINVIELLE)
rythme presque funk (pas jazz!!!), prosodie funk aussi, mais accordéon Lionel SUAREZ derrière (figuratif uppercut) (citation du free jazz) et harmonie jazz, clarinette ! Oui/ou/non/ou/oui ; effet d'improvisation. 
Même plus de syntaxe, fiction qui se crée.. André MINVIELLE parle de la langue + fiction du combat de boxes : strates. 
Décliner l'art oratoire avec pléthore de styles musicaux. 
Mise en abîme, parle du mot pour dire comment il s'écrit « prenons non deux consonnes pareilles » 
Album « Canto »
« Conversation improvisac'tion » 7temps
« La valse à hum »

similaire:

La chanson est utilisée comme moyen pour analyser l’histoire. (du XIX au XX 1950) iconIi les seigneurs de l’Uzège
«Charroi de Nimes» inspiré d'une chanson de geste, cette Chanson dont l'héroïne est la cité de Nîmes. Au Moyen Age, elle était aussi...

La chanson est utilisée comme moyen pour analyser l’histoire. (du XIX au XX 1950) iconOu une chanson peut-elle changer le cours de l’histoire ?
«Ces chansons qui font l’histoire» pour construire collectivement une présentation type «prezi» autour de la chanson de Country Joe...

La chanson est utilisée comme moyen pour analyser l’histoire. (du XIX au XX 1950) iconExploitation pédagogique d’une chanson
«chanson» au tableau. Pour vous, c’est quoi une chanson ? (de la musique, des instruments, une mélodie, etc.) Quels sont les instruments...

La chanson est utilisée comme moyen pour analyser l’histoire. (du XIX au XX 1950) iconLe calendrier universitaire pour 2006-2007 est consultable en ligne
«devoir absolu de réussite». Paris-Sorbonne – Abu Dhabi est sur le point d’ouvrir, et les conditions sont réunies pour que la nouvelle...

La chanson est utilisée comme moyen pour analyser l’histoire. (du XIX au XX 1950) iconNé en 1950 est professeur d’histoire économique contemporaine à l’Institut...

La chanson est utilisée comme moyen pour analyser l’histoire. (du XIX au XX 1950) iconLes dates clés de l’histoire de la securite sociale
«pauvres invalides», dont le sort en revanche est considéré comme une volonté divine et à qui, en conséquence, la société doit fournir...

La chanson est utilisée comme moyen pour analyser l’histoire. (du XIX au XX 1950) iconTu dois aimer la France car la nature l’a fait belle et l’histoire l’a fait grande
«tout prend la forme de l’histoire : le théâtre, le roman, la poésie» ex. A. Dumas qui n’agit pas comme un scientifique, Delacroix...

La chanson est utilisée comme moyen pour analyser l’histoire. (du XIX au XX 1950) iconRésumé de la technique utilisée, avantages et inconvénients pour...

La chanson est utilisée comme moyen pour analyser l’histoire. (du XIX au XX 1950) iconOn prend souvent le moyen âge pour une époque obscure, lointaine,...

La chanson est utilisée comme moyen pour analyser l’histoire. (du XIX au XX 1950) iconDans l’histoire déjà riche des conférences chantées du Hall de la...
«medley», deux chansons enchaînées qui sont Quand tu t’y mets et Le claqueur de doigts. Elles datent respectivement de 1962 et de...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com