DÉcouverte des champs de batailles craonne – plateau de californie





télécharger 110.95 Kb.
titreDÉcouverte des champs de batailles craonne – plateau de californie
page4/6
date de publication20.05.2017
taille110.95 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > droit > Documentos
1   2   3   4   5   6

I VISITE DU SITE DE L’ANCIEN VILLAGE



1. Décrivez et expliquez le paysage autour de vous en remplissant le tableau suivant :




Description du paysage

Explications


Éléments

naturels

Les éléments qui figurent sous cette rubrique sont, au départ, naturels mais ont été très largement façonnés par l’Homme et en conservent l’empreinte, en traduisent les volontés. On trouve donc les éléments naturels suivants :
- Arbres d’essences diverses dont quelques-unes ne poussent pas naturellement dans la région.
- Relief tourmenté du sol

La Nature revient malgré les destructions humaines. Elle reprend ses droits.

Néanmoins ces arbres, tels qu’ils existent aujourd’hui, sont le résultat d'une volonté humaine : ce site est un arboretum. Il est géré par l’administration des Eaux et Forêts depuis 1931 (puis ONF).

Le choix d’un tel aménagement peut s’expliquer par plusieurs raisons :

a) Le terrain est classé en zone rouge1. Sa remise en culture traditionnelle n’est pas rentable d'un point de vue économique.

b) Ce lieu est aussi un lieu de recueillement, un lieu de mémoire. Les arbres ont été plantés pour montrer que, même si ces lieux ont été meurtris, une nouvelle forme de vie reste possible. La vie végétale prend le relais de la vie humaine et l’arbre peut, d’une certaine manière, être considéré, ici, comme l’image de l’Homme.

Enfin, un tel aménagement rend le lieu agréable pour la promenade (bancs, escaliers aménagés, panneaux avec les noms des arbres, etc.…).

Traces du village, traces humaines

- Entrées de caves dont l’accès a été interdit pour des raisons de sécurité (grilles)

- Débris de matériaux de construction (pierres de taille, briques, tuiles…)

- Tracé des fondations de l’église toujours visible : en fonction de la vivacité de la végétation, on peut distinguer la nef, le transept, l’abside…

- Restes de pierres tombales attestant de la présence d’un cimetière à proximité de l’église

- Combats très durs et violents, en 1914, 1917, 1918…

- Bombardements d’artillerie conséquents : il s’agit de détruire au maximum les défenses ennemies avec les canons pour que les fantassins puissent, ensuite, s’emparer de ces tranchées avec des pertes que l’on espère minimales.

- Pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois, le front évolue peu : ce sont les mêmes terres que l’on se dispute et qui sont sans cesse retournées par les duels d’artillerie.

Conclusions

Ce site de l’ancien village de Craonne constitue donc un témoignage de l’âpreté des combats par les traces nombreuses qui en restent et l’étendue des destructions encore perceptible aujourd’hui. C’est aussi un lieu de recueillement où est perpétuée la mémoire de ceux qui y ont combattu, qui y ont souffert, qui y sont morts. Enfin, c’est aussi, tout simplement, un lieu de promenade, un lieu de vie.


2. Pourquoi n’a-t-on pas reconstruit le nouveau village sur le site de l’ancien ?

Le traitement de cette question peut, éventuellement, être réalisé depuis le Plateau de Californie à partir duquel on voit, conjointement, le site de l’ancien village et celui du nouveau.
L’ancien village de Craonne était situé à flanc de coteau. Relativement prospère avant guerre avec près de 800 habitants et une activité agricole maraîchère, il est reconstruit en fond de vallée, dans une zone humide comme en témoigne la peupleraie au sud de l’église.

Quoi qu’il en soit, on peut avancer au moins deux types d’hypothèses pour expliquer le fait que le village n’ait pas été reconstruit sur son site originel :

a) Des raisons économiques, matérielles. Une partie du terroir du village a fait l’objet d’un classement en zone rouge. Le terrain de l’ancien village a été tellement bouleversé que le montant de la remise en état des terres (désobusage, aplanissement, etc.…) aurait été supérieur à la valeur vénale des terres.

b) Des raisons politiques. Tout d’abord, un certain nombre de notables et d’hommes politiques locaux ont, du fait de l’évacuation de la commune pendant les combats, émigré de façon plus ou moins permanente vers d’autres régions de France. Une fois l’armistice signé, tous ne sont pas revenus dans l’Aisne et n’ont donc pas pu mettre leurs compétences au service de la reconstruction de leur village sur son site originel. Ensuite, au niveau national, le nom de Craonne a pu être associé aux mutineries qui s’y déroulèrent en mai-juin 1917. Même si de telles révoltes ont aussi eu lieu ailleurs, le nom de Craonne pourrait être connoté négativement. Reconstruire au même endroit aurait alors pu être perçu comme une perpétuation du souvenir des mouvements qui se sont déroulés en ces lieux. Dans cette logique, reconstruire sur un autre site peut être été considéré comme un moyen de cacher, au moins partiellement, des traces de l’échec de l’offensive Nivelle.
On peut aussi noter que d’autres villages du Chemin des Dames n’ont pas été reconstruits, à l’issue de la guerre sur leur site originel. C’est, par exemple, le cas de Cerny-en-Laonnois situé, avant-guerre, à flanc de coteau et, désormais, localisé sur le plateau. Dans d’autres cas, il n’y a pas eu de reconstruction et la mémoire du village détruit subsiste par un monument et par le nom qui a été accolé à celui d’une autre commune, elle, reconstruite (commune d’Ailles « fusionnée » avec Chermizy-Ailles)

1   2   3   4   5   6

similaire:

DÉcouverte des champs de batailles craonne – plateau de californie iconDÉcouverte des champs de batailles craonne – plateau de californie
«Quelques dizaines, quelques centaines de mètres disputés pendant des semaines, des mois…»

DÉcouverte des champs de batailles craonne – plateau de californie iconAdresse : Code postal : Ville : categorie choisie  La Découverte...

DÉcouverte des champs de batailles craonne – plateau de californie iconRue89 : Ce document représente-t-il une découverte historique importante ?
C'est une découverte très importante, une découverte qui change le regard sur cette période

DÉcouverte des champs de batailles craonne – plateau de californie iconHuitième calque : batailles et opérations militaires

DÉcouverte des champs de batailles craonne – plateau de californie iconProfesseur émérite à l’Université de Bretagne Occidentale
«subductions chaudes» : genèse des adakites, diversité des ensembles volcaniques liés aux fenêtres asthénosphériques (Basse Californie,...

DÉcouverte des champs de batailles craonne – plateau de californie iconHistoire des pratiques corporelles L1
«Après avoir lu trois ou quatre mille descriptions de batailles et la teneur de quelques centaines de traités, j’ai trouvé que je...

DÉcouverte des champs de batailles craonne – plateau de californie iconNotes Programme des Cours Magistraux
«Après avoir lu trois ou quatre mille descriptions de batailles et la teneur de quelques centaines de traités, j’ai trouvé que je...

DÉcouverte des champs de batailles craonne – plateau de californie iconLes résistances sur le plateau Vivarais Lignon

DÉcouverte des champs de batailles craonne – plateau de californie iconLa bibliothèque médiévale de Saint-Martin-des-Champs à Paris

DÉcouverte des champs de batailles craonne – plateau de californie iconLe programme de Clémenceau
«guerre totale» ? (0,5pt) Par leur travail, en étant des poilus des champs et usines






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com