H-ch7 : Effondrement et refondation républicaine (1940-1946)





télécharger 21.66 Kb.
titreH-ch7 : Effondrement et refondation républicaine (1940-1946)
date de publication21.05.2017
taille21.66 Kb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > droit > Documentos
H-Ch7 : Effondrement et refondation républicaine (1940-1946)
Compétences

Avoir des connaissances et des repères

-appel du général de Gaulle : 18 juin 1940

-régime de Vichy : 1940-1944

-fondation du Conseil National de la Résistance par J. Moulin : 1943

-libération de la France , rétablissement de la République (la Ive), droit de vote des femmes , Sécurité sociale : 1944-1945

Raconter la défaite et expliquer ses conséquences , l'armistice et la fin de la IIIe République.

Décrire

-Quelques aspects de la politique du régime de Vichy révélateurs de son idéologie

-Les principales mesures prises à la Libération (dont le droit de vote des femmes)

Raconter la vie d'un maquis en montrant les valeurs dont se réclament les hommes et les femmes de la Résistance
Comment la République est-elle remise en cause en 1940 et rétablie en 1946 ?

La France est en guerre depuis le 3 septembre 1939. Jusqu'en mai 1940 les armées ne combattent pas. On appelle cette période la « drôle de guerre ».
cadre chronologique voir H-Ch3 (partie France dans la guerre)



  1. L'effondrement de la République


A. La défaite (1940) et ses conséquences
Carte
Le Maréchal Pétain devient Président du Conseil après la débâcle de l’armée française en mai-juin 1940. Il signe l’armistice le 22 juin 1940 (à Rethondes). Les conséquences sont lourdes (voir q.1 p.162). La France est coupée en deux. Le Maréchal Pétain dirige la zone « Sud » [qui est non occupée jusqu’en novembre 1942]. Le 14 juillet 1940, le maréchal Pétain se fait accorder par le Parlement les pleins pouvoirs (509 voix sur 589). Il suspend ensuite la République et proclame la création de l' « État français ».

B. La régime de Vichy


      1. Un « Etat français » antirépublicaine, nationaliste et antisémite qui collabore avec le régime nazi


a. Les caractéristiques de l'Etat français
Le Maréchal Pétain veut « la Révolution nationale », avec une nouvelle devise. Il remplace la République par un régime autoritaire, antirépublicain, nationaliste : l’État français (1940-1944) qui :

  • Suspend les libertés fondamentales comme la liberté d’expression (suppression du droit syndical, du droit de vote..

  • Utilise la propagande, la censure et la répression : la Milice est en place en 1943

  • encadre dans les « chantiers de Jeunesse » les adolescents

  • Brime les Juifs : le régime est antisémite.


Révolution nationale : programme conservateur nationaliste et antirépublicain mis en place par le gouvernement de Vichy
Milice : déf p.170
b. La collaboration entre le régime de Vichy et le régime nazi
Pétain rencontre Hitler à Montoire. Il engage l’État français dans la collaboration, ainsi le gouvernement de Vichy :

  • fournit de la Main d’œuvre à Allemagne : le STO

  • pourchasse les opposants au régime et à l’occupation allemande, dont les résistants, considérés comme des terroristes

  • livre des Juifs à l’Allemagne, donc collabore au Génocide


Génocide : voir H-Ch2 (extermination volontaire et systématique de tout un peuple)
Collaboration : déf p.168



  1. Comment la Résistance a-t-elle refondé la République ?


Après la défaite de la France, le Général de Gaulle rejoint Londres d’où il prononce le premier appel à la Résistance, le 18 juin 1940. Il créé les FFL (Forces Françaises Libres) pour poursuivre la lutte aux côtés des Alliés.

A. La Résistance lutte contre le nazisme et le régime de Vichy


      1. La résistance spontanée


Les ralliements à la France Libre sont nombreux (opposants à Pétain/ français des colonies,…). Les effectifs des FFL (Forces Françaises Libres), rejoignant le Général de Gaulle gonflent rapidement. En France, la Résistance de l’intérieur (FFI : Forces Françaises de l’Intérieur) s’organise en réseaux qui :

  • assurent l’évasion des Français qui veulent gagner Londres et rejoindre les FFL

  • fournissent des renseignements au bureau de renseignement de la France Libre ou aux services britanniques

  • combattent les troupes allemandes

La résistance s'organise en réseaux et mouvements comme Liération Sud qui mènent des actions militaires et politiques contre l'occupant et le régime de Vichy.
Les valeurs des hommes et femmes de la Résistance sont le refus de l’armistice, de l’occupation allemande et du régime de Vichy qui collabore avec l’Allemagne, le retour de la République et de la démocratie, aider les victimes de la collaboration.



      1. Une résistance unifiée


Le CNR (Conseil National de la Résistance) est créé en 1943 sous la direction de Jean Moulin pour unifier la Résistance. Il prévoit le rétablissement de la démocratie, la reconstruction économique et des mesures sociales. En 1945, la Sécurité sociale est créée : elle assure à tous les Français une protection sociale pour la santé, la retraite et la famille.

Voir docs 3 à 5 p. 174-175 pour approfondir

B. La Résistance refonde la République en 1944
La Libération de la France commence avec le débarquement du 6 juin 1944. Les troupes alliées libèrent progressivement le territoire : du 19 au 25 août 1944. Le Gouvernement provisoire de la République Française (GPRF) est créé, dirigé par le général De Gaulle. L’objectif, après la Libération, est de mettre en place une nouvelle République. En octobre 1946, les Français adoptent la nouvelle Constitution mettant en place la IVe République.

Le Préambule de la Constitution de 1946 (IVe République) :

  • Rappelle les droits fondamentaux des hommes définis dans la DDHC

  • Affirme l’égalité des femmes (droit de vote accordé dès 1944, exercé pour la première fois en 1945)

  • Affirme de nouveaux droits économiques et sociaux

  • Annonce des nationalisations

similaire:

H-ch7 : Effondrement et refondation républicaine (1940-1946) iconSéquence 7 : Effondrement et refondation républicaine (1940-1946)

H-ch7 : Effondrement et refondation républicaine (1940-1946) iconI – 1946-1958 : la refondation de l’etat republicain

H-ch7 : Effondrement et refondation républicaine (1940-1946) iconLe camp d'internement de Jargeau entre histoire et mémoire
«nomades» et considérés comme «indésirables» (environ 6 000 personnes, de 1940 à 1946)

H-ch7 : Effondrement et refondation républicaine (1940-1946) iconSujet 4 : De l’Etat français à la ive République (1940-1946)
Bousquet a toujours très fermement insisté pour que toutes les mesures exécutives concernant les Juifs soient exclusivement laissées...

H-ch7 : Effondrement et refondation républicaine (1940-1946) iconLorsque Yves Lacoste écrit que «La géographie, ça sert d’abord à...
«gouverner la France depuis 1946» : l’organisation de la défense et de la sécurité en France depuis 1946 (ordonnances de 1946 et...

H-ch7 : Effondrement et refondation républicaine (1940-1946) iconHistoire dossier : La 2ème Guerre Mondiale 1939 1940 : la «guerre...
«drôle de guerre», Hitler attaque où on ne l’attend pas : en Belgique et aux Pays-Bas

H-ch7 : Effondrement et refondation républicaine (1940-1946) iconDébat Edgar Morin et Élie Barnavi : la judéité est de nos jours en pleine mutation
«la France souffre de l’effondrement de son mythe fondateur : son modèle républicain intégrateur»

H-ch7 : Effondrement et refondation républicaine (1940-1946) iconLeçon 1 : L’enracinement de la culture républicaine dans les décennies 1880-1890

H-ch7 : Effondrement et refondation républicaine (1940-1946) icon1940 né à Goeppingen (Allemagne)

H-ch7 : Effondrement et refondation républicaine (1940-1946) iconHistoire des Arts : Arts, Etats et pouvoir
«Travail, famille, patrie» remplace la devise républicaine «Liberté, égalité, fraternité»






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com