Bibliographie de la langue saintongeaise (Aunis, Saintonge, Angoumois, Pays Gabaye et Gavacheries) par Jean-Michel hermans mise à jour (darnière buffée) : 6 mars 2007 «A tous thiellés là qu’avant l’goût de nout’ boune veille parloère saintongheaise.»





titreBibliographie de la langue saintongeaise (Aunis, Saintonge, Angoumois, Pays Gabaye et Gavacheries) par Jean-Michel hermans mise à jour (darnière buffée) : 6 mars 2007 «A tous thiellés là qu’avant l’goût de nout’ boune veille parloère saintongheaise.»
page9/40
date de publication21.05.2017
taille2.3 Mb.
typeBibliographie
h.20-bal.com > droit > Bibliographie
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   40

primaire et même la maternelle. » James ANGIBAUD

Bonjour, Saintonge
Au vent des souvenirs, un soir j’ai fait un rêve

Et j’ai vu refleurir, sortant d’un vieux coffret,

En une heure charmante, autant qu’elle fut brève

Le rappel d’un passé que mon pays m’offrait.

Et j’ai vu défiler, ainsi que dans un songe,

Les yeux à demi-clos pour voir avec le cœur

Ce pays merveilleux qu’on nomme la SAINTONGE

Gâté par la nature et combien séducteur !

C’est le pays joyeux où la grive d’automne

Se grise de fruits d’or parmi les pampres roux,

A l’appel des « coupeurs » qui boivent le vin doux.

C’est la « SEUGNE » dolente au long cours qui serpente

Et c’est aussi, là-bas, le doux fleuve CHARENTE

Cette écharpe d’argent du beau pays santon !

Puis les murs écroulés d’où l’on voyait des stalles,

Les gladiateurs casqués dans le cirque romain

Où le vaincu tombé attendait des vestales

La grâce ou bien la mort d’un signe de leur main !

C’est l’île d’OLERON, c’est l’île lumineuse

Où le mimosa d’or fleurit malgré l’hiver

Auprès des maisons blanches… c’est la grande charmeuse

Où LOTI, éternel voyageur de la mer

Oubliant pour toujours « Madame Chrysantème »

Chantre de « Ramuntcho » et chantre du soleil,

Dans l’enclos des aïeux est revenu quand même

Reposer sous un myrte en un dernier sommeil !

C’est ROYAN qu’une fée surnommait « la coquette »

Un écrin entr’ouvert sur le vaste Océan

Une vague à VALLIERES… le vol d’une mouette…

Un coucher de soleil sur le vieux CORDOUAN !

Et c’est aussi la terre à la liqueur divine

Où croît la sainte vigne au pays du cognac

Et les hauts sapins verts d’où saigne la résine

Des gars au grand béret des landes de JONZAC !

C’est un soir embaumé au bord de la BOUTONNE

Qui passe, langoureuse entre les peupliers

Et la forêt d’AULNAY où quelque piqueur sonne

Du cor pour appeler ses chiens dans les halliers !

C’est le cadre enchanteur des rives de l’ANTENNE :

MATHA et ses lavoirs, auprès d’un vieux château

Où l’on mangeait, grillée, à la mode ancienne

L’anguille des graviers « buffée » par un chapeau !

C’est un conte de fée à l’abri des poternes

D’un manoir de légende, austère mais charmant :

Stalactites d’argent suspendues aux cavernes

LA ROCHECOURBON de la belle au bois dormant !

C’est BROUAGE-la-morte qui vit une princesse

Pleurer sur ses remparts son amour infini,

Dont les machicoulis ont connu la détresse

D’un cœur qui fut celui de Marie MANCINI

C’est FOURAS… l’Ile d’AIX… la fin des épopées…

La chute d’un empire et les ailes brisées,

Un conquérant trahi par le sort des épées

Méditant sur la gloire et les lauriers passés !

C’est le pays sacré des mangeurs de « chaudrée »,

Des mangeurs de « cagouilles », de « mongettes » aussi,

Des mangeurs de « graton » et de la « tantouillée »

Que les gourmets fervents appellent « gigouri » !

C’est le pays béni où l’on sert les saucisses

Avec l’huître de « Claire » arrosée de vin blanc.

MARENNES réputées qui faites nos délices,

Huître de la TREMBLADE ou bien de BOURCEFRANC !

……………………………………………………………..

Les femmes de chez nous, en coiffes de dentelles,

Immenses cathédrales tissées en plus d’un soir,

Plus fines que ne sont de fines « arentelles »

Pendant quelques instants sont revenues vous voir.

Evoquant devant vous quelques joies éphémères

Habillées comme il sied, à la mode d’antan,

En les voyant « tourner » les danses des grand’mères

Vous sourirez à ce rappel du bon vieux temps !

……………………………………………………………..

Sourire… c’est déjà signe de bonne humeur…

Qu’importe si la muse en un méchant poème

Pour chanter la Saintonge a trahi son auteur,

Ce soir mon cœur m’a dit de la chanter quand même !

Goulebenéze Saintes juin 1942

Poème dédié aux prisonniers de guerre de Saintonge, et pour servir de prologue à la présentation

des chants et danses du Folklore Charentais, dit par Alex-Henry du Tréteau Charentais

Œuvres et documents de 1800 à nos jours par ordre alphabétique :

809 auteurs 3 755 titres


« O vaut meu-t-avoère la meuladie d’Parquinsson putou qu’thieulle la d’Azémère.

O vaut meu parde in p’tit d’soun pineau putou qu’d’oubiyer d’zou boère »

Veil adaghe saintonghoué

ANONYME

Au guillanneu (chanson traditionnelle en patois)

Le roman de Jacques Bonhomme. Emile BODIN. pp 93-94. 1915
ANONYME

La jacacerie d’ein conscrit saintongeais, qu’aimait meux bourer son pezot que non pas son fusille.

6 pages in 12°. 1816
ANONYME

Complainte en patois saintongeais d’un jeune homme qui a perdu sa marraine.

Almanach de Saint-Jean d’Angély. 1847 (Bibl Saint-Jean d’Angély)

Le Double Almanach du bon cultivateur pour 1861. Niort. Bonneau
ANONYME (TICHARD ?)

Epître en saintongeais qu’at été adeursé à M.B, à propos de son conte de l’enfant prodigue

par M.T, 1853
ANONYME

Lettre écrite par M.T… à M.BURGAUD des MARETS, épître en vers. 1 feuillet slnd
ANONYME
Sur les fables patoises et la Parabole de l’enfant prodigue de M.BURGAUD des MARETS

Le Charentais  22 juin 1855
ANONYME

La coccinelle de Victor Hugo, traduite en patois saintongeais. Tablette des deux Charentes. 1857
ANONYME

Les poésies patoises de M. BURGAUD des MARETS. Le Courrier du Dimanche 20 mars 1859
ANONYME

Lettre adressée par le vicaire de Jarnac à M.BURGAUD des MARETS, pour le remercier du

p’tit pilot d’achets, le 6 janvier 1860. 1 feuillet

ANONYME

Lettre en patois saintongeais que M.T… at envoéyé à M.B… au sujet de la coumédie de « Molichon

et garçounière ». 6 pages slnd imprimé à Londres
ANONYME

Comptes-rendus de la représentation de la « Maleisi à Pierre Bounichon », comédie patoise

Tablette des deux Charentes 1861-1862

ANONYME

Le peisan amoureux, épître en patois saintongeais. 1 feuille slnd

ANONYME (S.T.S)

Aller à « Versailles ». Bulletin Société Archives Historiques tome VIII. 1888. p 267

ANONYME (R)

Charade en patois saintongeais. Bull Société Arch Historiques tome XI. 1891. p 276
ANONYME

Dictionnaire des mots les plus usités du patois charentais. Annuaire historique Cognac 1892. pp 127-132
ANONYME (recueilli en 1895)

La conversion de la Madeleine. Chanson gavache. Ecrivajhes. Geste éditions. 1985
ANONYME (X)

Ine procession peur fère mouiller. Bull Société Arch Historiques. Tome XVII. 1897. pp 132-133
ANONYME

La tradition en Poitou et Charente. Art populaire, ethnographie, folklore, hagiographie. Grand in 8°. 1897
ANONYME

Une vieille chanson en coq-à-l’âne en patois saintongeais.

Bulletin de la Société des Archives Historiques de l’Aunis et de la Saintonge tome XXI.1901.pp 114-115
ANONYME (L.A)

Réponse à Meite GRANDGORGHE. Bull Société Arch Histor tome XXI. 1901. pp 168-169
ANONYME (Un vieux Saintais)

La chèvre, vieille chanson saintongeaise en patois. Bull Sté Arch Hist tome XXI. 1901. pp 346-347
ANONYME

Sonnet en patois sur les muses saintongeaises. Bull Sté Arch Hist Aunis Saintonge XXII. 1902. p190
ANONYME (In paure sot)

A propos du mot “cimois”. Bull Société Archives Hist tome XXII. 1902. p 312
ANONYME (De Saint-Saud)

Le mot « queunaille ». Bull Société Archives Hist Aunis Saintonge tome XXII. 1902. p 312
ANONYME

Une chanson saintongeaise : l’amant d’Isabeau. Bull Sté Arch Hist XXII. 1902 Voir PELLISSON
ANONYME

Chansons en patois saintongeais. Bull Société Arch Hist tome XXIII. 1903. p 287
ANONYME

La ganipote. Le Subiet 1906 ; 15.9.1954 ; n° 5. 1976. Xaintonge n° 14. juin 2004. p 34
ANONYME

Recueil de chansons en patois saintongeais, par un collaborateur de La Croix. brochure 45 pages. 1903
ANONYME

Prix décernés aux meilleures œuvres en patois saintongeais. Bull Arch Hist. Tome XXXII. 1912

ANONYME

Chanson pour la ronde de la Saint-Jean à Montpellier de Médiran. Bull Sté Arch XXXII. 1912 pp 259-260

ANONYME

Le mot « coffineau ». Bull Société Arch Hist Aunis Saintonge tome XXXVI. 1916. p 381

ANONYME

Chanson en patois : la Saint-Eutrope. Etudes locales. n° 51. mai 1925. pp 150-155

ANONYME

Queue drôle. (chanson) voir UDRY Albert dans la 1ère partie

ANONYME

L’amoureux de La Rochelle. (chanson) voir UDRY Albert dans la 1ère partie
ANONYME

Une comptine en patois entendue à La Rochette. Aguiaine sept-oct 1991. p 395
ANONYME

La brad’ri de Saint-J’hean d’Engheli. Imp Brisson. Saint-Jean d’Angély. sd 1 feuillet recto verso
ANONYME

La chanson de J’hean cothiu
ANONYME

Chanson patoise, par M. X…à l’occasion de sa réforme. 1 feuillet g.in 8°. slnd
ANONYME (supposé La Mérine à Pascalounette)

Ine feye bin polie Journal de Cognac n°18. 18 septembre 1965
ANONYME

L’aut’ jhor la drôlesse de Birole. chanson traditionnelle

enregistrée par Jean-Louis NEVEU à La Roche-Chalais en 1979
ANONYME

La beurghère de Pons. chanson traditionnelle

enregistrée par Yany AUGIRON en 1885 en Saintonge
ANONYME

La mère Toinette. chanson traditionnelle

recueillie par Yany AUGIRON
ANONYME
Gavaches et gavacheries. Bulletin du GRAHC n° 17. 1995. Coutras.
ANONYME

Saint-Paul en pays Gabaye. Journal d’information Saint-Paul de Blaye janv 2007. p 15
ABRAN Daniel (Gaston BRABALANT), d’Annezay

La boune chieusine de cheû nous. éd Les Echardrits. Tonnay-Charente
ADHÉMAR, voir ESMEIN Jean
ADHÉRIEN DE COUGNAT Collaborateur au Ventre Roughe. Bordeaux 1899-1904

ADHIUSE Piârre d’

L’aropiane, sounet saintongeoès. Le pays d’ouest. 1913. p 366

AGRAPI LA PEUTOUÈRE, voir MARTIN Joseph
AILE Jean de l’

Le patois. Le Piron 1922
ALBERTILUS Collaborateur au Ventre Roughe. (auteur et dessinateur) Bordeaux 1899-1904
ANGIBAUD James (L’JHAMES), de Ruffec, créateur du Subiochon

Présentation . Le Subiochon nov-déc 2000. p 2

Noute petit gllossaire. Le Subiochon nov-déc 2000. p 18

Noute petit lexique. Le Subiochon nov-déc 2000. p 19

Les espressions. Le Subiochon nov-déc 2000. p 20

Présentation. Le Subiochon mai-juin 2001. p 2

Les abeuilles de Bréville. Le Subiochon mai-juin 2001. p 8

Les voués d’Aulnay. Le Subiochon mai-juin 2001. p 9

Jheu : les espressions en drigail. Le Subiochon mai-juin 2001. p 10

Çheu Subiochon avit deus ans. Le Subiochon jan-fév 2002. p 2

Thème : la santé. Le Subiochon jan-fév 2002. p 11

Noute petit gllossaire. Le Subiochon jan-fév 2002. p 18

Noute petit lexique. Le Subiochon jan-fév 2002. p 19

Les espressions. Le Subiochon jan-fév 2002. p 20

Présentation. Le Subiochon mars-av 2002. p 2

Champbllanc de Charves-Richemont , le grand cimentière marin daus dinosaures

Le Subiochon mars-avr 2002. pp 5-9

Noute petit gllossaire. Le Subiochon mars-avr 2002. p 18

Noute petit lexique. Le Subiochon mars-avr 2002. p 19

Les espressions. Le Subiochon mars-avr 2002. p 20

In bouçhet de flleurs. Le Subiochon juil-août 2002. p 2

Les orçhidées de Louzac. Le Subiochon juil-août 2002. pp 12-15

La belle istouère d’ine rose. Le Subiochon juil-août 2002. p 16

Noute petit gllossaire. Le Subiochon juil-août 2002. p 18

Noute petit lexique. Le Subiochon juil-août 2002. p 19

Les espressions. Le Subiochon juil-août 2002. p 20

La libarté, les libartés. Le Subiochon sept-oct 2002. p 2

L’avant ousé ! Le Subiochon sept-oct 2004

Tsunami. Le Subiochon n° 31. 2005

Le Subiochon. Le pilot des douze premiers. La SEFCO. 2006
« Ce festival a été la démonstration de la vitalité et de l’unité du poitevin- saintongeais,

qui constitue une authentique langue régionale et que les adultes qui le détiennent

vont transmettre désormais aux plus jeunes comme un élément précieux de notre

patrimoine,grâce en partie au Subiochon et à la créativité qu’il suscite. » James ANGIBAUD

ANNE ET MONE, de Saujon

Ine femme contente. Le Subiet 20 avril 1902
ARCHIMBAULT. A

La grenouille varte. Le jhabrail des Chérentes. 4ème prix Sud-Ouest. 1947

ARGOL A.B Simon d’ ou Lubin, voir abbé MONGIS

ARNESSE, voir FORESTIER Paul

ARNESSE . G
AUDIAT Pierre, de Pranzac

A Raymond Doussinet. Conservateur du parler de Saintonge.

Les cahiers de l’Ouest n°23. mai-juin 1958. pp 9-10
« Il semble que la puissance comique du saintongeais tienne moins à la langue

qu’à ceux qui la parlent. Le Saintongeais a sa personnalité propre… Personne ne

rabat son caquet à l’insolent ou à l’orgueilleux avec plus d’esprit qu’une vieille

paysanne saintongeaise – si ce n’est un vieux paysan saintongeais. » Pierre AUDIAT
AUDOUIN Mme (CHARLOTTE), de La Chapelle des pots, institutrice

L’actricité à Saint-Jhean d’Angélique. Le Subiet n°182. mai-juin 1994
AUGER . J

Le parler de la région de Surgères. Mémoire dactylographié. 1947 (Bib Fac Lettres de Poitiers)
AUGEREAU Jean, d’Angoulême, aumonier du lycée d’Angoulême

Glossaire du patois angoumoisin.
AUGIER André, de Chateauneuf sur Charente

Belote aus champs. Le Subiochon mai-juin 2001. pp 12-15
AUGIRON Yanny (Célestin BEURDASSOU), de Sainte-Sévère

Les neux d’été

O m’a été dit… pas tout à fait d’même !

Mangheaille

Routins chérentais

Fabye d’au peu’rot

L’héritaghe

Le r’membrement

Les jhaux

Ecoute me don

Le creux d’gueurlets

Histoère à faire dégoubiller les ghens

La vouéture sans peurmis

Le lait d’vache

L’lapin d’icite

Poéls d’arégne

La neu d’noce en pien jhor

Thiés les fumelles modarnes

Arnestine et le stérilet

La baronne d’épeurdu

Le sarcueil

Zeux caillebottes

Jheanterelle (légende)

Bout’ Jheacques (le voéyaghe au mitan des couleurs) (légende)

La vérité vraie sus l’cop d’Jharnâ (légende)

Les fornigheas (légende)

La chanson à Célestine (chanson)

Tant qu’o l’aura d’aux cagouilles (chanson)

« Por thiés les qui voudriant rajhouter ine S a in endret ou à l’ôte, rempyasser in mot

peur in ôte, qu’o seye dit ine foé por toutes qu’avant d’z’ou marquer, jh’ai d’mandé à moun âne et qui z’ou aurait fait coume moé li otout. Si o s’en trouve des moins bêtes

que moun âne et la mère des portes piumes se trouve teurjhou d’thieu monde, y z’avant
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   40

similaire:

Bibliographie de la langue saintongeaise (Aunis, Saintonge, Angoumois, Pays Gabaye et Gavacheries) par Jean-Michel hermans mise à jour (darnière buffée) : 6 mars 2007 «A tous thiellés là qu’avant l’goût de nout’ boune veille parloère saintongheaise.» iconBibliographie de la langue saintongeaise (Aunis, Saintonge, Angoumois,...
«A tous thiellés là qu’avant l’goût de nout’ boune veille parloère saintongheaise.»

Bibliographie de la langue saintongeaise (Aunis, Saintonge, Angoumois, Pays Gabaye et Gavacheries) par Jean-Michel hermans mise à jour (darnière buffée) : 6 mars 2007 «A tous thiellés là qu’avant l’goût de nout’ boune veille parloère saintongheaise.» icon1S’inscire dans une démarche de veille mise à jour avril2013

Bibliographie de la langue saintongeaise (Aunis, Saintonge, Angoumois, Pays Gabaye et Gavacheries) par Jean-Michel hermans mise à jour (darnière buffée) : 6 mars 2007 «A tous thiellés là qu’avant l’goût de nout’ boune veille parloère saintongheaise.» iconVigilance clonage international, 19 mars 2007, l'appel de Rougemont par le Père Patrick
«Seigneur d’accord, mais je veux savoir quand, à quel moment ?». Alors le vingt et unième jour, l’ange Gabriel est apparu au prophète...

Bibliographie de la langue saintongeaise (Aunis, Saintonge, Angoumois, Pays Gabaye et Gavacheries) par Jean-Michel hermans mise à jour (darnière buffée) : 6 mars 2007 «A tous thiellés là qu’avant l’goût de nout’ boune veille parloère saintongheaise.» iconIl y a un an, jour pour jour, Barack Obama est investi 44ème Président des États-Unis
«l’identité nationale» s’impose au pays. Notre mécanique se heurte à un défi majeur : comment ouvrir la République à tous les citoyens...

Bibliographie de la langue saintongeaise (Aunis, Saintonge, Angoumois, Pays Gabaye et Gavacheries) par Jean-Michel hermans mise à jour (darnière buffée) : 6 mars 2007 «A tous thiellés là qu’avant l’goût de nout’ boune veille parloère saintongheaise.» iconBibliographie F. Hatchuel Mise à jour avril 2006
«plus célèbre anthropologue française vivante», titulaire de la chaire au Collège de France

Bibliographie de la langue saintongeaise (Aunis, Saintonge, Angoumois, Pays Gabaye et Gavacheries) par Jean-Michel hermans mise à jour (darnière buffée) : 6 mars 2007 «A tous thiellés là qu’avant l’goût de nout’ boune veille parloère saintongheaise.» iconEn France comme en Allemagne, l’apprentissage précoce d’une langue...
«Amitié» propose un assortiment thématique de 23 livres, dont 14 en langue allemande et 9 en langue française. Ils sont destinés...

Bibliographie de la langue saintongeaise (Aunis, Saintonge, Angoumois, Pays Gabaye et Gavacheries) par Jean-Michel hermans mise à jour (darnière buffée) : 6 mars 2007 «A tous thiellés là qu’avant l’goût de nout’ boune veille parloère saintongheaise.» iconVersion mise a jour jean Boutier Le «Grand Tour» des élites britanniques...

Bibliographie de la langue saintongeaise (Aunis, Saintonge, Angoumois, Pays Gabaye et Gavacheries) par Jean-Michel hermans mise à jour (darnière buffée) : 6 mars 2007 «A tous thiellés là qu’avant l’goût de nout’ boune veille parloère saintongheaise.» iconProjet 2008-2009 : rep 19 : liaison cm2-6ème
«le goût des mots», points (6€) X 6 : 1 par classe : expressions empruntées à la mythologie passée dans la langue française. Travail...

Bibliographie de la langue saintongeaise (Aunis, Saintonge, Angoumois, Pays Gabaye et Gavacheries) par Jean-Michel hermans mise à jour (darnière buffée) : 6 mars 2007 «A tous thiellés là qu’avant l’goût de nout’ boune veille parloère saintongheaise.» iconMise en page par Jean leDuc

Bibliographie de la langue saintongeaise (Aunis, Saintonge, Angoumois, Pays Gabaye et Gavacheries) par Jean-Michel hermans mise à jour (darnière buffée) : 6 mars 2007 «A tous thiellés là qu’avant l’goût de nout’ boune veille parloère saintongheaise.» iconLes Haïtiens se sont rassemblés dans le recueillement mercredi pour...
«actualité» et du corpus de photos proposées. Les dessins de presse réalisés par les élèves aussi






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com