L’existence et le temps peut-on echapper au temps ? Introduction





télécharger 0.97 Mb.
titreL’existence et le temps peut-on echapper au temps ? Introduction
page1/40
date de publication08.11.2017
taille0.97 Mb.
typeDocumentos
h.20-bal.com > droit > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   40

L’EXISTENCE ET LE TEMPS



PEUT-ON ECHAPPER AU TEMPS ?



INTRODUCTION


Deux questions se posent :

1) Est-il possible d’échapper au temps ?


Nous avons une date de naissance et en suspens il y a une date de décès. La mort semble indiquer qu’il est impossible d’échapper au temps.

Toutefois s’il y a de l’éternité, alors le salut consisterait à trouver cette sortie. L’éternité ici à deux sens :

  • la perpétuité ou la sempiternité ;

  • l’atemporalité.

Il y a des choses intemporelles qui valent pour tous les temps.

Il existe des expériences où l’atemporalité est en jeu.

+ Une première concerne l’expérience du sommeil. On s’endort, on ferme les yeux, on les ouvre et nous voici le lendemain. Nous n’avons alors eu aucune notion de temps intérieur. La philosophie indienne du vedanta affirme que cette l’atemporalité du sommeil profond met en jeu la dimension de l’esprit la plus profonde et qu’il est possible d’en être continument conscient. Les philosophes du vedanta distingue trois états : l’état d’éveil, l’état de rêve et l’état de sommeil. Si l’atemporalité propre au sommeil profond est maintenue lors de l’éveil et du rêve, alors on estime qu’est réalisée la conscience absolue, éternelle source de tout être et de la personne où elle s’est réalisée.

+ Une seconde expérience concerne l’écart entre un sentiment de soi-même où en première personne à l’innocence de l’enfant que nous étions et ce visage là-bas sur ce miroir qui est plus mûr, qui prend de l’âge et qui portera bientôt les traces inéluctables du temps.

+ Une troisième expérience est celle des réminiscences comme l’épisode de la Madeleine dans A la recherche du temps perdu de Marcel Proust.

2) Est-il permis d’échapper au temps ?


a) La vie vaut-elle d’être vécue ?

De nos jours la chirurgie esthétique consiste souvent à effacer les traces du temps comme les rides, les poches sous les yeux, etc. Est-ce une fuite illusoire ?

Bien entendu entre notre naissance et notre mort, il y a une vie à vivre. Encore faut-il se demander si elle vaut le coup d'être vécue. Dans Le mythe de Sisyphe, Albert Camus commence par poser la question du suicide. Faut-il par la bonne mort, l'euthanasie, échapper au plus vite à une vie absurde et tragique ? Ou tant que nous en avons la force, faut-il le courage d'affronter cette dimension absurde comme Sisyphe qui tente de monter son rocher au sommet et qui le voit sans cesse décaler la pente ?

Au sens le plus profond vouloir échapper au temps n’est-ce pas vouloir échapper à notre responsabilité créatrice ?

b) Il semble que le temps nous amène à des illusions psychologiques malheureuses dont nous devons nous défaire pour notre bien-être et libérer notre énergie créatrice.

La nostalgie n’est-elle pas le désir d’échapper à l’irréversibilité du temps ? N’y a-t-il pas là une illusion psychologique ?

Une sagesse de l’acceptation de ce qui est, a été et de ce qui advient n’est-elle pas nécessaire pour libérer notre énergie créatrice ?

3) Il se pourrait que le temps soit une bénédiction, qu’il soit la condition même de salut de notre liberté humaine seule dotée d’une réversibilité dans ses tendances. Vouloir échapper au temps reviendrait alors à risquer de refuser l’essence libératrice de la Vie, se condamner au malheur du refus.

Origène avec l’apocatastase envisage que nous sommes des âmes prédestinées dans un premier mouvement à refuser la lumière spirituelle du bien et que cette chute de notre âme n’est pas perpétuelle par le biais du temps qui permet de rejouer ce choix originaire qui dans le temps ne saurait être absolu. Il conjugue alors une métaphysique réincarnationiste platonisante avec une métaphysique chrétienne où la création cosmique loin d'être une perte d'être par sa diffusion en dehors du divin est une oeuvre libératrice du refus du bien. Si Dieu est amour, il ne peut créer aucun être en sachant par son savoir tout puissant que l'usage de sa liberté le conduira inéluctablement à vivre un enfer éternel. Supposons un ange qui dans la lumière éternelle refuse le bien, il serait perpétuellement enfermé dans le refus. Le temps permet une réversibilité morale et spirituelle. La réversibilité morale offerte par le temps est le pardon qui comprend la réhabilitation par le rachat de la dette morale. Plus profondément, le temps permettant de perdre la lumière éternelle de vue permet paradoxalement de la vouloir et de se préparer à la reconnaître. L’enjeu est de retrouver une dimension éternelle en laquelle s’abandonner. Pour Origène même les anges déchus pourraient donc être sauvés de l'enfer éternel.

Cette théologie même si on n'adhère pas à la foi en un Dieu d'amour pur permet de penser que le temps n'est pas seulement une punition. L'existentialisme qu'il soit chrétien ou athée voir dans le temps le lieu par excellence de la liberté humaine capable de réversibilité phénoménologique. Échapper au temps ne serait-il pas prendre le risque de perdre l'exercice de notre liberté existentielle ? Fuir le temps ne serait-ce pas une démarche malhonnête pour fuir nos responsabilités morales ?
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   40

similaire:

L’existence et le temps peut-on echapper au temps ? Introduction icon1° Pourquoi une «introduction générale» à l’histoire des Temps Modernes ?

L’existence et le temps peut-on echapper au temps ? Introduction iconL’Europe au temps de la Renaissance – conférence d’introduction par Sophie Martin

L’existence et le temps peut-on echapper au temps ? Introduction iconEn examinant ce que veut dire perdre son temps, l'auteur s'interroge sur la notion même du temps

L’existence et le temps peut-on echapper au temps ? Introduction iconAborder la notion de temps en maternelle
«C’est un temps mort qui ne reviendra pas mais auquel on redonne les couleurs du présent.»

L’existence et le temps peut-on echapper au temps ? Introduction iconIntroduction Situer dans le temps Rappeler les connaissances passées...

L’existence et le temps peut-on echapper au temps ? Introduction iconJ’essaierai, d’ailleurs, de sortir de ce rôle de temps en temps
«sujet supposé savoir» selon la terminologie de J. Lacan et qui désigne dans son «jargon» le psychanalyste

L’existence et le temps peut-on echapper au temps ? Introduction iconLa représentation du seizième siècle dans le théâtre
«Si l’on voulait IL serait facile d’assigner à chaque célébrité d’aujourd’hui non seulement le pays, mais le siècle où aurait dû...

L’existence et le temps peut-on echapper au temps ? Introduction iconPourquoi vos parents ont-ils décidé d’avoir un enfant ?
«Il m'a fallu vingt ans pour mettre au point cette méthode. Bien sûr je me suis arrêté de temps en temps pour manger ou dormir, mais...

L’existence et le temps peut-on echapper au temps ? Introduction iconL’occupation française a été de façon générale brutale lors des premiers...
«L’affaire Voulet-Chanoine» in «Le temps des colonies», Les Collections de l’’Histoire, Hors-Série n° 11, avril 2001, pp. 18-21

L’existence et le temps peut-on echapper au temps ? Introduction iconStages de formation continue en Histoire -géographie, Académie de Dijon
«Le mythe raconte une histoire sacrée; IL relate un événement qui a eu lieu dans le temps primordial, le temps fabuleux des commencements»...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
h.20-bal.com